Schiappa et Leetchi : violer la loi c’est open bar

Marlène Schiappa ci-devant secrétaire d’État est un personnage assez surprenant. Sortie d’on ne sait où, auteur de livres érotiques de gare et d’articles de presse ineptes, elle était un des éléments les plus singuliers parmi les passagers hétéroclites du train conduit par Emmanuel Macron à son arrivée à l’Élysée. Mélange étrange de niaiserie, d’ingénuité et de méchanceté, elle s’est spécialisée dans le jet quasi quotidien dans le champ politique de grenades dégoupillées. De préférence, sur des sujets qui ne la concernent pas et où elle affiche toujours une ignorance dévastatrice.

On ne reviendra pas sur les éléments de ce qui constitue désormais un florilège pour ne retenir qu’une des dernières sorties, celle relative à la fameuse cagnotte mise en place pour Christophe Dettinger le « gitan de Massy » après qu’il se fut livré aux autorités. Tout le monde connaît maintenant la vidéo qui a fait le tour du monde où l’on voit un jeune homme, dans une bousculade opposants gilets jaune et policiers, marcher déterminé vers ceux-ci carpaçonnés et derrière leurs boucliers pour les faire reculer à coups de droites et de crochets. On ne va pas ici lancer le débat à coups d’anathèmes moraux contre un côté ou l’autre, la séquence du commandant Andrieux à Toulon montrant suffisamment qu’il faut l’éviter. Sur un plan juridique il semble que Christophe Dettinger ait commis des infractions, et il est normal d’en être choqué. Il appartiendra au juge d’en décider la réalité et la gravité. À condition bien sûr qu’il bénéficie d’un procès équitable, l’actualité judiciaire récente concernant les gilets jaunes permettant de craindre que cette perspective ne soit pas assurée. Mais nous verrons.

Toujours est-il qu’il ne fallait que quelques secondes pour comprendre qu’avec le gitan de Massy, le peuple des gilets jaunes avait trouvé son héros. En France, le rapport aux forces de l’ordre est contradictoire, et on fredonne « hécatombe au marché de Brive-la-Gaillarde » pour ensuite applaudir les forces de l’ordre quand elles protègent. Et là, après des semaines de répression brutale, c’est le réflexe décrit par Brassens qui a joué : « dès qu’il s’agit d’rosser les cognes, tout l’monde se réconcilie. » Et dans le contexte de cette étonnante insurrection du peuple français, cette irruption, viriliste renvoie à des figures de la mémoire populaire comme celle du « grand Ferré » le premier héros paysan de l’histoire de France qui avait abattu à coup de hache 85 gardes anglais pendant la guerre de 100 ans, ou « frère Jean des Entommeures » l’ami de Gargantua à l’efficacité redoutable contre les soldats qui profanaient sa vigne.

C’est peut-être pour cela que les petits aboyeurs de la Macronie auraient dû s’abstenir de hurler à la mort contre le boxeur. Après que celui-ci eut diffusé une vidéo d’excuses, ses amis ont ouvert auprès de la société Leetchi une cagnotte destinée à rassembler des fonds pour assurer la défense de Dettinger et aider sa famille dans cette période difficile. Pratique courante, normale, parfaitement légale et qui comporte de nombreux précédents. Il ne s’agissait absolument pas de prendre en charge les éventuelles condamnations pécuniaires mais de pourvoir à sa défense. Le succès foudroyant de cette cagnotte a mis les petits marquis en fureur. Chacun au sein de la petite caste y est allé de son couplet, masquant par des cours de morale hypocrite sa rage devant cette solidarité exprimée par ce peuple qu’ils détestent. La polémique enflant, et après une intervention de Marlène Schiappa on apprit par la société Leetchi que la cagnotte était « close », les sommes bloquées, et que les dépenses effectuées pour la défense de Christophe Dettinger seraient réalisées directement par la société. Et réglées aux avocats sur présentation de factures et de devis ! Ainsi, cette société très liée à Xavier Niel et filiale du Crédit Mutuel Arkea a donc cédé aux pressions gouvernementales et à l’ordre donné par Marlène Schiappa. Situation absolument stupéfiante ou le droit est simplement foulé aux pieds. En effet les règles générales de la société Leetchi acceptées par l’organisateur de la cagnotte prévoient explicitement que les sommes lui seront remises à charge pour lui de les répartir en fonction de l’objet et du mandat qu’il a reçu des donateurs. La responsabilité dans l’utilisation des fonds relève des rapports entre l’organisateur et les donateurs. La responsabilité de Leetchi ne peut être engagée en cas de problème survenant dans cette utilisation.

Au-delà des conclusions que chacun en tirera sur l’impossibilité désormais de s’adresser à cette société pour la constitution de cagnottes, il y a quand même un très sérieux problème juridique.

Résumons-nous : la cagnotte a été lancée pour venir en aide à Christophe Dettinger dans la procédure intentée contre lui (frais de défense) et à sa famille mise en difficulté par l’incarcération. C’est bien sur cette base que les sommes ont été versées par les donateurs et sont désormais entre les mains de Leetchi. Et c’est la raison pour laquelle elles doivent être remises à l’organisateur qui les utilisera sous sa responsabilité. En violant ses propres règles, et en disposant à sa guise à l’encontre de la volonté des donateurs, ce qui constitue un détournement, Leetchi semble bien avoir commis le délit d’ABUS DE CONFIANCE prévu et réprimé par l’article 314-1 du code pénal. L’organisateur et les donateurs devraient immédiatement saisir le procureur de la république pour déposer plainte entre ses mains.

Au-delà de l’impact commercial que l’on espère désastreux pour Leetchi on peut s’interroger sur ce zèle à exécuter des ordres aussi manifestement illégaux émis par Marlène Schiappa lors d’une émission de télévision.

Après avoir considéré que la cagnotte était indécente, cette dernière a dit : « Il est souhaitable effectivement de savoir qui a donné à cette cagnotte, parce que je crois que c’est une forme de complicité ». Attitude invraisemblable, qui au-delà de mettre de l’huile sur le feu en un moment où il vaudrait mieux éviter, qui témoigne d’une ignorance abyssale de règles de droit élémentaires et démontre que Madame Schiappa, n’a rien à faire à un poste de ministre, qu’elle déshonore tous les jours. La société civile, c’est très bien mais un gouvernement de la république ce n’est pas un plateau de télé réalité. Non mais allô quoi ?

La complicité en droit c’est très simple, c’est faciliter la commission de l’infraction par fourniture de moyens. Donc bien évidemment tous les actes, pour être incriminés doivent avoir été commis avant ou pendant l’infraction. Cette invocation ignare de la complicité de la part d’un responsable public dans ces circonstances est inacceptable. Elle l’est d’autant plus que les indignations de Madame Schiappa sont particulièrement sélectives, qui n’a vu aucun inconvénient et n’a pas bougé un sourcil lorsqu’une initiative totalement identique a été réalisée pour Tariq Ramadan. Elle n’a pas accusé ceux qui avait souscrit pour la défense d’une personne poursuivie pour viol d’en avoir été le complice. On notera les hiérarchies d’indignation de la secrétaire d’État à l’égalité entre les femmes et les hommes…

Mais la demande de communication montre bien au-delà de l’analphabétisme juridique, qu’il y a bien une volonté répressive qui se moque des règles de droit d’un pays démocratique. Cette demande témoigne d’une attitude open bar quant à la violation de l’État de droit. Pour elle, des gens qui ont manifesté de la compassion et de la fraternité pour une personne poursuivie sont des complices, doivent être fichés et poursuivis.

Comment être étonné que les couches populaires ne puissent plus supporter jusqu’à la rage de voir à des postes de responsabilité importants, des gens capables d’un tel comportement.

116 Comments

    • « Et c’est la raison pour laquelle elles doivent être remises à l’organisateur qui les utilisera sous sa responsabilité. En violant ses propres règles, et en disposant à sa guise à l’encontre de la volonté des donateurs, ce qui constitue un détournement, Leetchi semble bien avoir commis le délit d’ABUS DE CONFIANCE … ».C’est plus compliqué que ce que vous laissez entendre. Il faut analyser la relation contractuelle entre les parties pour analyser les droits et obligations de chaque partie contractante.Mais ce que vous ne soulevez pas c’est qu’un tel contrat ne peut en aucun déroger à l’ordre public (1162 nouveau du code civil). Ainsi ,
      contrairement à ce que vous affirmez, les parties ne sont pas libres d’utiliser les fonds comme bon leur semble et notamment pour payer une condamnation pécuniaire ou indemniser des parties civiles.Il est facheux que ce soit le côté procureur qui prenne le dessus sur votre combien si noble d’avocat..,

      • Il me semble que lui a lu les conditions en question, et que vous en revanche, n’êtes que pure spéculation.

      • Il dit justement : Résumons-nous : la cagnotte a été lancée pour venir en aide à Christophe Dettinger dans la procédure intentée contre lui (frais de défense) et à sa famille mise en difficulté par l’incarcération.

    • Ceux qui pillent la France avec la complicité des administrations soutiennent donc sans limite les abus de pouvoir des CRS ou Policiers , des Magistrats des agents du fiscs Bercy au grand jour…etc. Mais en 1940 les mêmes soutenaient les NAZIS, la haine de l’autre et le mépris. Celui qui oubliera le passé sera condamné à le revivre. » La dictature parfaite aurait les apparences de la démocratie, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s’évader. Un système d’esclavage où grâce à la consommation et au divertissement les esclaves auraient l’amour de leur servitude. » Aldous Huxley (1864-1963), écrivain britannique, auteur du livre « Le Meilleur des Mondes »
      Rappel des Droits de l’Homme que La France ne respecte pas en particulier le droit de manifester article 20= Cliquez pour lire la suite : http://injustice.blog.free.fr/public/Droits_de_l__Homme.pdf
      Tous les jours nous pouvons voir les déclarations et les positions contre les Gilets Jaunes dignes d’un passé révolu qui exacerbent les citoyens portants un Gilet Jaune mais pas seulement. La démonstration est faite au grand jour !
      Les camps de concentration ne sont pas loin !
      Une justice à la dérive=
      A) La Justice Française classée 37ème sur 43 pays européens par le CEPEJ ?! = Vous pouvez voir la suite à l’adresse suivante :
      http://www.temoignagefiscal.com/la-justice-francaise-37eme-sur-43-pays-europeens/
      B) L’administration et la Justice non indépendante ont un rôle économique évident = Vous pouvez voir la suite à l’adresse suivante :
      http://www.temoignagefiscal.com/ladministration-et-la-justice-non-independantes-en-france/

      Le peuple est un conglomérat de braves citoyens, d’abrutis et d’escrocs. En effet le problème n’est pas de rassembler les citoyens dans un peuple mais que les citoyens obtiennent des contre-pouvoirs efficaces. Or la France manque gravement de contre-pouvoirs. Les Gilets Jaunes sont la démonstration de ce manque de contre-pouvoir démocratique.
      La difficulté n’est donc pas le pouvoir mais l’abus de pouvoir de certains. En effet quand un citoyen obtient un pouvoir si petit soit-il, souvent il en abuse et là commence l’injustice. Ces citoyens qui abusent du pouvoir sont si pauvres qu’ils ne possèdent que de l’argent. La vie met des pierres sur notre route Il faut donc des contre-pouvoirs pour en faire des ponts et non des murs.
      Le bruit des bottes fait mal ,mais par contre celui des pantoufles est pire encore.!!!
      Avant tout, soyons l’arme du contre-pouvoir comme les Gilets Jaunes le font ….. Car le danger ne vient pas de celui qui mord , mais par celui qui lèche !
      Ce n’est pas un signe de bonne santé que d’être bien adapté à une société profondément malade. Et Les peuples une fois accoutumés à des maîtres ne sont plus en état de s’en passer à court terme ..
      La liberté et la justice ne s’expriment pas seulement avec un mot , mais par les actions que nous réalisons, c’est ce que les Gilets Jaunes réalisent.
      « Quand le pillage devient un moyen d’existence pour un groupe d’hommes, qui vit au sein de la société , ce groupe finit par créer pour lui-même tout un système juridique qui autorise le pillage et un code moral qui le glorifie . « Frédéric BASTIAT

    • 1 / Le 5 décembre 2016 Monsieur Manuel Valls alors Premier ministre à décrété et créé sous le numéro 2016 -1675 paru au Journal officiel sous le numéro 02 83 du 6 décembre 2016 texte numéro 63 « l’inspection générale de la justice » placée auprès du garde des sceaux ministre de la Justice.
      2 / Ce décret créant cette « inspection générale de la justice » est entrée en vigueur le 1er janvier 2017 et place l’autorité judiciaire sous le contrôle du garde des sceaux.
      3 / À partir du 1er janvier 2017 la Constitution a été violée ne respectant plus la séparation des pouvoirs avec une justice qui devrait être indépendante mais qui ne l’est plus, contredisant et violant ainsi , les principes de la Constitution de 1958.
      Discussion :
      Moi Citoyens français majeur, entends protester vigoureusement par la présente :
      I / Du viol de la constitution de la 5e République , depuis le 1er janvier 2017.
      Malgré le fait que Monsieur François hollande président de la République à l’époque et qui était comme le stipule la Constitution de 1958 avec l’article 64 « garant de l’indépendance de l’autorité judiciaire » sans malgré tout et curieusement, s’opposer à ce décret 2016-1675.
      II / depuis le 1er janvier 2017 la justice n’est plus indépendante car il n’y a plus de séparation des pouvoirs ; pour la justice et ceci est très grave.

      Arguments :

      A/ La séparation des pouvoirs est nécessaire à un Etat de droit.

      La séparation des pouvoirs est une doctrine que l’on doit de Montesquieu (De l’esprit des lois) :
      « Pour qu’on ne puisse abuser du pouvoir, il faut que, par la disposition des choses, le pouvoir arrête le pouvoir ».
      Le retentissement de cette doctrine est tel que l’on considère depuis, qu’elle constitue une garantie contre l’arbitraire et la dictature.

  1. incurie au secours
    C’est comme ça ,pendant quarante ans l’école a appartenu à tout le monde(sous la bénédiction de Jospin,Royal,etc )..avides de voies bêlantes et gauchissantes!
    Maintenant la justice appartient aussi à tout le monde (politiques et profanes à la con.)Pas étymologiquement non,mais parce que c’est de la télé -réalité pour certains ministres ou députés.Et ça fait beau sur les écrans….

    Ma concierge qui se mêle de tout adore Marlène Schiappa …parce qu’elle défend mame Macron et qu’elle a les cheveux longs(sic) .
    Je me demande si le mari de mame Macron réalise les dégâts de ces interventions?
    Vive la France

  2. Dans un gouvernement où le ministre de la justice se vante à la télévision de procéder à des « interpellations préventives », c’est-à-dire à des détentions arbitraires au sens de l’article 432-4 du Code pénal (Nicole Belloubet le 7 décembre sur BFM), les propos de Marlène Schiappa ne sont malheureusement pas surprenants…

    • Bah ou voilà le résultat du choix des électeurs ! Qui ne savait pas que Macron serait un pitoyable et tyrannique président ?

  3. C’est effectivement usant de devoir supporter à longueur de journée les propos vindicatifs et les leçons de morale ineptes et indécentes de tous ces idiots utiles (et bien sur fort bien payés) qu’ils soient ministres, journalistes, députés , experts auto proclamés<<<<;
    L'arrogance de tous ces nouveaux riches ne peut qu'accentuer la colère des Français.
    Merci infiniment pour la qualité d'analyse de vos articles et vos courageuses prises de position.
    Personnellement j'admire le courage physique de ce boxeur qui a affronté à mains nus des gens armés bien protégés derrière leur visière . Mais c'est bien là que ce gouvernement de voyou attend les manifestants après les brutalisé avec une extrême violence : leur faire perdre leur sang froid et les présenter comme les agresseurs .
    Ce qui se passe en ce moment rappelle pour plagier les perroquets médiatiques "les heures les plus sombres de notre histoire"
    Tout est fait pour que la spirale de violence s'accélère que les citoyens d' un même pays se haîssent et en viennent à s'entre tuer . A qui profitera le crime ?

  4. Marlène Schiappa…un appel à la mizogynie décomplexée ?

    Non contente d’être l’instigatrice d’une curée insensée* envers le dragueur de rue commun, contre les vrais vilains les outils juridiques existent déjà, Madame Schiappa vient de nous servir une rasade d’eau de Vichy ! Confortée qu’elle est dans l’idée que cette bande de sacs et de cordes peut tout se permettre, par les transgressions à répétition et en tous genres organisées par Jupiter** le mal nommé et sa rombière. Si la France avait su que prôner le renouveau politique, le dézingage organisé des élites politiciennes historiques, allait revenir à mettre aux responsabilités des gens d’aussi peu de contenu que cette zonarde arriviste, aigrie et revancharde, peut-être se serait elle abstenue de prêter le flanc à cette mascarade d’élection présidentielle qu’on nous a fourguée en mai 2017. Mais comment disait l’autre, les Français sont des veaux.

    * Grâce à Madame Schiappa, le même homme se permettant une cour appuyée, avec les mêmes moyens, finira désormais au plumard ou au mitard, selon qu’il aura plu ou pas à la dame, selon qu’elle sera d’humeur ou non… C’est quand même énorme !

    ** L’imbécile à l’origine de ce surnom sait-il qui était Jupiter, le « vrai » ?

    • Si la France avait su, non, elle savait elle connaissait le freluquet ministériel et elle n’avait qu’a lire les bons articles sur les bons sites.
      Ses électeurs ont voulu jouer au pocker avec nos vies fort bien qu’ils assument.

    • @ ROBIN JEANPIERRE

      Mais vous savez Jupiter avait tout copié sur Zeus.

      Et, Macron a fait pareil. Tout copier. Mais il n’avait que le début de la recette et pas le reste.

      A qui sait attendre, saura…….

      • autant je vous rejoins pour le reste autant ce n’est pas le cas au sujet des élections. Record d’abstentions ou votes blanc… les français ne sont pas des veaux, une bonne partie d’entre eux a compris la soupe au vinaigre qu’on voulait leur servir… et les discours culpabilisants derrière en leur disant « c’est de votre faute vous n’aviez qu’à pas l’élire »… mais bon sang réveillons-nous il n’a eu qu’un faible 20 ou 30 % réel des voies et en elles-même ces élections présentent pas mal de vices de formes (citoyens qui auraient eu la surprise d’avoir été rayé des listes en arrivant au bureau de vote, non équité du passage dans les médias etc.). Peur et culpabilité voilà les deux armes parfaites utilisées sur les masses pour les manipuler. Merci pour cet excellent article qui fait aussi beaucoup de bien quant à la qualité de l’écriture. Car là aussi il y en a assez de ces élites qui nivellent tout par le bas depuis quelques décennies. C’est une vraie « idiocratie » (cf film du même nom). Et comme la vérité sort souvent de la bouche des enfants, qui eux ont bien compris les phénomènes de projections, « c’est celui qui dit qui est »… et qui offre une belle relecture des piques envoyées à l’égard non pas du peuple mais des citoyens, comme eux. Là aussi le vocabulaire a son importance. En premier lieu il a la vertu de refuser ou redonner la dignité à qui elle appartient et à qui de droit.

    • « curée insensée envers le dragueur de rue », « jupiter le mal nommé et sa rombière »,… je sens poindre comme une petite touche sexiste… Non ?

  5. « Foutez-moi tout ce monde dehors ! »
    (Joachim Murat, le 19 brumaire).
    C’est tentant, même si pas vraiment opportun !

    • Est-il normal que dans une République démocratique les élus aient modifié la Constitution pour pouvoir être élus avec seulement 20% de participation..?
      Est-il normal que dans une République démocratique les élus aient modifié la Constitution pour mettre en place un système majoritaire à deux tours sans proportionnelle , privant ainsi des millions d’électeurs d’une juste représentation à l’Assemblée..?
      Est-il normal que dans une République démocratique les élus aient passé outre le vote du peuple ,qui les mandatent et les payent, aux 4 derniers référendums..?
      Est-il normal dans une République démocratique que les élus déterminent eux même leurs conditions sociales, salariales et fiscales, refusant le non cumul des mandats comme l’obligation d’un casier vierge et linégibilité à vie pour ceux ayant eu une condamnation..?
      Est-il normal que les membres du Conseil Constitutionnel soit choisis par le pouvoir parmi les élus et non élus après un vote des hauts magistrats avec la participation de professeurs émérites de Droit Constitutionnel également élus à ce poste..
      Est-il normal que l’indépendance de la Justice ait une nouvellle fois été bafouée par le Président malgré ses promesses de campagne?
      etc, etc…la liste est longue..

    • Normal si on vote ou s’abstient (c’est un soutient) depuis 40 ans pour eux !
      A force de les laisser faire ce qu’ils veulent, ils aménagent les lois pour garder le pouvoir.
      Pourquoi se gêner vraiment !
      SEUL FI proposait de remettre en cause exactement tout ce que vous dénoncez avec justesse et dans une constituante, sans arbitraire sinon les principes des droits de l’homme.
      Lorsque les sondages montrèrent une adhésion d’une bonne partie des français, les ultra-riches ont senti le passage du boulet et une formidable campagne fut menée.
      Elle continue car l’imposture devient intenable.

  6. merci beaucoup pour cet article ,ça fait plaisir de lire un texte honnête ,subtil mais drôle et en même temps très pertinent! Vous êtes le descendants de ces familles nobles que les français ont toujours respecté ,pas celle de versaille,ni celle de robe mais celle de l’épée qui défend son peuple qu’elle connaît et qu’elle aime.
    Veuillez reçevoir mes plus sincères salutations et remerciements.
    Un Français de 23 ans qui aime son peuple et la vérité

  7. Article 59

    Il est interdit de se prévaloir de la qualité de fonctionnaire actif de police ou, en tant que tel, de mandater tout intermédiaire pour effectuer, auprès de particuliers, d’associations, d’entreprises ou de sociétés, des collectes et démarches, en vue, notamment, de recueillir des fonds ou des dons.
    Un arrêté ministériel fixe la date d’application du présent article.

    • Quand on cite un article de loi, il est bon de préciser de quel code il émane…
      Bref… Cet article 59 ne concerne pas la cagnotte dont il est question ici ; le « boxeur » n’étant pas policier.
      Quel est le but de votre commentaire ?

      • Cela semble être une allusion à la contre-cagnotte en faveur des policiers lancée par Renaud Muselier.

      • Je pense qu’il est fait allusion à l’autre cagnotte, ouverte en faveur de la brute galonnée qui frappe un manifestant SANS CASQUE NI VISIÈRE NI ARMURE NI ARMES… dans ce cas, l’article 59 s’applique pleinement, le « boxeur » étant un commandant de police…

        • J’ai très bien compris ce que « STAN » évoque dans son commentaire.
          Toutefois, l’article 59 ne concerne pas non plus la cagnotte lancée par Arnaud Muselier…
          1 – Arnaud Muselier n’est pas fonctionnaire actif de Police, et il ne peut donc pas « se prévaloir » de ce statut pour récolter des fonds. Il n’est pas non plus « mandaté » par des policiers puisque son initiative est personnelle.
          2 – Contrairement à ce que vous écrivez, ce n’est pas le commandant « boxeur » qui est le bénéficiaire de la cagnotte.
          Elle est intitulée « Soutien aux Forces de l’Ordre – Police, Gendarmerie, Sapeurs-Pompiers » et les fonds sont récoltés au profit de « l’Amicale de la Police Nationale (Police/Gendarmerie/Sapeurs-Pompiers/Sécurité Civile) ».
          L’article 59 n’intervient donc pas, le bénéficiaire n’étant pas un fonctionnaire nommément désigné mais un organisme autorisé à récolter des fonds, et notamment des dons.

          Au demeurant, Arnaud Muselier n’a jamais indiqué qu’il créait cette cagnotte au bénéfice du commandant mis en cause dans l’affaire des manifestants molestés…
          Cet article 59, abondamment diffusé sur les réseaux sociaux par des personnes n’ayant aucune notion juridique, ne fait qu’alimenter les fantasmes individuels ou collectifs de ceux qui aimeraient bien que cette cagnotte soit illégale.

      • Je pense que notre cher Stan n’a pas pris le yetem de lire l’article qu’il cite.
        L’article dit en gros que vous ne pouvez utiliser votre qualité de fonctionnaire actif de police pour collecter des fonds…

  8. Orwell, 1984 : « Après tout, comment pouvons-nous savoir que deux et deux font quatre ? Ou que la gravitation exerce une force ? Ou que le passé est immuable ? Si le passé et le monde extérieur n’existent que dans l’esprit et si l’esprit est susceptible de recevoir des directives. Alors quoi ? (…) La liberté, c’est la liberté de dire que deux et deux font quatre. Lorsque cela est accordé, le reste suit. »
    Sur de nombreux sujets, il devient en effet de plus en plus difficile, dans notre belle France, de dire que deux et deux font quatre si le « Pouvoir », les « élites » ou quelques minorités militantes… en ont décidé autrement.

    M. Macron a formé pour nous pour 2019 un « vœu de vérité » mais pour aussitôt se reprendre et affirmer, à peine quelques lignes plus loin : « Il n’y a pas une vérité ». Quelle contradiction ! quel aveu !

    • Oui. Orwell faisait aussi dire à Winston ceci : « S’il y avait un espoir, il devait en effet se trouver chez les prolétaires car là seulement, dans ces fourmillantes masses dédaignées, quatre-vingt-cinq pour cent de la population de l’Océania, pourrait naître la force qui détruirait le Parti. Le Parti ne pouvait être renversé de l’intérieur. Ses ennemis, s’il en avait, ne possédaient aucun moyen de se grouper ou même de se reconnaître les uns les autres. Si même la légendaire Fraternité existait, ce qui était possible, il était inconcevable que ses membres puissent se rassembler en nombre supérieur à deux ou trois. La rébellion, chez eux, c’était un regard des yeux, une inflexion de voix, au plus, un mot chuchoté à l’occasion. Mais les prolétaires n’auraient pas besoin de conspirer, si seulement ils pouvaient, d’une façon ou d’une autre, prendre conscience de leur propre force. Ils n’avaient qu’à se dresser et se secouer comme un cheval qui s’ébroue pour chasser les mouches. « …..

    • Totalement hors sujet et ne prouvant absolument pas que la cagnotte au profit des policiers/gendarmes/sapeurs-pompiers est illégale…
      La cagnotte est créée par Arnaud Muselier, qui n’est pas fonctionnaire actif de Police et n’a pas été mandaté par des policiers. La cagnotte est une initiative personnelle.
      Aucun policier (ou fonctionnaire) ne s’est prévalu de son statut pour faire une demande de fonds.
      La somme récoltée l’est en « soutien aux Forces de l’Ordre – Police/Gendarmerie/Sapeurs-Pompiers » et les fonds récoltés seront versés à « l’Amicale de la Police Nationale (Police/Gendarmerie/ Sapeurs-Pompiers/Sécurité Civile) » qui est un organisme parfaitement légal et autorisé à recevoir des dons.
      Par conséquent, il va falloir trouver autre chose pour prouver que cette cagnotte n’est pas régulière.

  9. A l’intention de Marlène Schiappa

    « Ferrante : .… Allez, allez, en prison! En prison pour médiocrité. »
    In « La Reine Morte de Henry de Montherlant » 

    • L’article 59 de ce décret dispose qu’un fonctionnaire de Police en activité NE PEUT PAS se prévaloir de sa qualité pour recueillir des fonds ou mandater quelqu’un pour le faire. Pas le contraire…
      Comme vous l’indiquez, Renaud Muselier n’est pas un fonctionnaire de Police en activité, et il n’a pas non plus été mandaté par des policiers puisque la cagnotte est une initiative personnelle.
      Cet article 59 ne prouve donc pas l’illégalité de la cagnotte…

  10. Il y a quelques mois, Leetchi a également fermé un compte qui avait été ouvert pour des Identitaires lourdement condamnés. On se demande où sont passées les sommes recueillies. Ont-elles été versées aux bénéficiaires ou simplement confisquées et perdues?
    Quant à Marlène Schiappa, son travail principal semble être de squatter les plateaux de télévision pour y donner son avis sur tout et n’importe quoi.

  11. Utiliser colleo plutot que leetchee, les frais sont plus bas et ca finance des oeuvres caritatives plutot que les proches du pouvoir. Tout le reste ezt identique

    • On peut aussi utiliser Paypal. Les frais sont de zéro et ça ne finance rien de particulier.

  12. Mallène Schiappa est la fille d’un dirigeant de l’OCI c’est triste qu’elle ait aussi peut après… même si je ne porte pas particulièrement cette organisation dans mon coeur elle mérite mieux comme progéniture…

    • Je n’ai jamais été trotskiste.
      Mais, sur le fond des problèmes, j’apprécie plus les lambertistes (ex OCI devenus POI et leurs dissidents du POID) que d’autres (comme le NPA).
      Les lambertistes sont contre l’Union Européenne. Ils sont pour une école où le maitre enseigne et l’élève apprend. Ils sont hostiles aux aventures militaires des Etats-Unis et de leurs alliés au Proche-Orient. Ils ne sont pas « islamo-gauchistes ».
      Alors que les gens du NPA sont des ultra-pédagogistes, ont des arguments sur la Syrie et autres qui peuvent être utilisés par les néo-conservateurs, excusent les islamistes, …

      Certes, les lambertistes ont des défauts : un anti-cléricalisme qui n’est plus de saison, ils ont longtemps tenté de faire de l’entrisme au PS jusqu’à ce qu’ils comprennent qu’ils se faisaient « avoir », et puis comme tous les trotskistes, ils sont sectaires.

      Mais, ayant des points d’accord avec les lambertistes, j’avais au départ un préjugé « favorable » pour Marlène Schiappa. Cela n’a pas duré, c’est le moins que je puisse dire.

    • Mais où serait la contradiction, les trotskistes ayant toujours été, et étant toujours les supplétifs du grand capital, à ce titre financés et protégés (notamment dans les médias) par lui ? C’est simplement une n-ième illustration de ce que savent déjà depuis longtemps tous ceux qui veulent bien faire l’effort d’examiner les faits. La fille continue sur la voie tracée par son papa.

  13. Maître,
    merci pour ces mises au point salutaires ! Cette ingénue en avait décidément bien besoin.

  14. Article 122-2
    N’est pas pénalement responsable la personne qui a agi sous l’empire d’une force ou d’une contrainte à laquelle elle n’a pu résister.

    Aussi je conseille à son avocat, cette tactique, même si elle est borderline….

  15. Excellent ! Merci, cher maître, grâce à vous, je fais des progrès fulgurants en droit. Mais, j’ai vu rapidement dans un reportage, sur France 2, je crois, qu’une dame, témoin de la scène, a dit que le boxeur avait agi pour défendre une femme frappée par ledit policier caparaçonné (et non, « carpaçonné »). Quelqu’un a-t-il trouvé plus d’informations là-dessus ?

  16. Je signale aux plus motivés une cagnotte ouverte sur leetchi « Pour que Schiappa la ferme » qui a en moins de 24 heures déjà obtenu plus de 1000 euros. Pour un centime d’euro, on peut se faire le plaisir d’y participer. Mais attention à nous (et attention à vous R de Castelnaud pour les quelques qualificatifs assez sentis que vous lui attribuez en début d’article !) Schiappa, qui ne la ferme toujours pas, vient de déclarer qu’elle porterait systématiquement plainte contre tous propos insultants contre elle !

  17. Mardi soir, sur LCI, André Bercoff a rappelé qu’on n’avait pas fait autant de bruit médiatique concernant la cagnotte en faveur de Tariq Ramadan.

    Ce mercredi, dans les « Grandes Gueules » (de RMC), Zohra Bitan et Fatima Ait Bounoua étaient en désaccord total avec l’inévitable Marlène Schiappa sur cette « notion » de « complicité ».

    Concernant Marlène Schiappa, l’instituteur retraité que je suis n’avait pas apprécié un tweet de cette ministre fustigeant le fait que les mamans des élèves ont plus de contacts avec les enseignants que les papas. Qu’une citoyenne « lambda » tweete cela est admissible, mais pas une ministre qui, ainsi, se mêle de la vie privée des familles.

    On se souvient aussi que la promotion de son dernier livre fut faite par son ministère.
    Sur le contenu, voici une critique de l’Obs dont elle est pourtant proche politiquement :
    https://www.nouvelobs.com/politique/20180526.OBS7248/on-a-lu-le-dernier-livre-de-marlene-schiappa-et-il-nous-a-mis-bien-mal-a-l-aise.html

  18. Bonjour, d’un point de vue juridique, que pensez-vous de la déclaration de Luc Ferry, qui indique qu’il est favorable au fait que la police ouvre le feu sur les manifestants GJ violents ?

  19. Super Article. Belle mise au point du terme complicité quelle a employé pour clairement intimider.

  20. Et pour ceux qui sont au Crédit mutuel envisagez un changement de domiciliation bancaire ?

    • Oui,le Crédit Mutuel, une banque « mutualiste » ça change tout, n’est-ce pas ? Je découvre cette « activité annexe » Leetchi du Crédit « Mutuel », organisme qui jusqu’à présent, mais depuis 2016, n’avait attiré mon attention que pour son autre surprenante caractéristique, pas si accessoire que cela, à savoir celle de propriétaire/actionnaire aujourd’hui à 100% du Groupe EBRA (Est-Bourgogne-Rhône Alpes) de presse provinciale, 9 quotidiens poids lourds pour certains notamment Dernières Nouvelles d’Alsace et Est Républicain, – et 3 hebdomadaires locaux. Etonnant, n’est-il pas ?, et en tous cas, au delà des milliardaires toujours cités à juste titre, seul exemple d’une banque possédant « entièrement » un groupe de presse. Or, ceux qui d’un revers de main balayent la presse régionale ont fichtre bien tort, et font la même erreur que ceux qui découvrent la province seulement quand elle se vêt de jaune. Toujours est-il que le Groupe EBRA est fortement déficitaire, (seule activité dans le rouge pour le Crédit Mutuel) aux dernières nouvelles après élections présidentielles, …..mais que magnanime la banque le conserve…., au prix semble-t-il d’une charrette remplie ras-bord. Mon esprit sans doute très tordu (j’assume !) me suggère que certains des passagers de cette charrette ont des choses passionnantes à dire???

  21. Elle est très bête ou alors elle le fait exprès…gouvernement de bras cassés et d’une incompétence crasse…Quelle tristesse, tellement de gens compétents en galère et on nous a imposé un groupe de guignols, d’un niveau plus que douteux, dont l’expérience laisse à désirer, pour gouverner un pays qui se targue d’être à la pointe de la modernité dans tous les domaines. Sauf en matière de ressources humaines, apparemment…
    PS – Je vais lui envoyer une invitation pour le dîner du vendredi soir, ce sera la gagnante de la semaine…

  22. Au vu de la somme déjà récoltée, la clôture de la cagnotte pour régler les frais de justices se justifie pleinement et les dirigeants de Leetchi de s’en tirer à bon compte.

    Par contre, en ce qui concerne les dons pour aider la famille face aux difficultés financières dû aux poursuites judiciaires, il est clair qu’il faut créer une autre cagnotte en désignant la femme et les enfants du boxeur. Dans ce cas là, la légalité est respectée, puisque ce n’est pas le boxeur qui est désigné comme bénéficiaire.

    Il serait alors intéressant de voir comment la justice, oups, le système judiciaire (sous nos latitudes, il n’y a de semblant de justice que pour les affaires de moeurs), se comporte et traite le cas !

    En conclusion, ce que vous écrivez sur la bêtise abyssale de cette ministre est très juste, mais cela vaut pour la plupart des ministres en général, même passé. Ceux ci bénéficiant simplement d’une conjoncture favorable, où leur suffisance ne se voyait pas et où les conditions permettaient une temporisation de l’action que la situation ne permet plus. Mais vous faites une erreur de confondre cagnotte pour dépense de frais de justice et cagnotte pour aider la famille.

    • Votre réponse à un commentaire (TOM) ci-dessous, répond au mien, toutefois, je reste assez dubitatif sur le fait que dans ce genre de cas, il me paraît difficile de pouvoir différencier l’argent pour aider la famille et l’argent pour le paiement de ou des condamnations futures !

      Je parle en tant qu’ignorant de ce genre de situations, mais cela n’interdit pas de réfléchir.

      Le sujet ne m’intéresse pas suffisamment pour aller plus loin, mais je pense que la question devrait être centrale. Aussi, il me semble que, du point de vue légal et pour prendre en défaut l’argument des dirigeants de Leetchi sur le fait que la cagnotte a été lancé exclusivement pour financer les frais de justices, de lancer une autre cagnotte pour, cette fois ci, aider la famille, où les donateurs ayant déjà données, pourront alors demander aux dirigeants de Leetchi de reverser leur don sur cette cagnotte et de voir le comportement de ces mêmes dirigeants, qui cette fois ci, ne pourront plus user du même argument.

      Ceci dit, la vidéo ne montre pas le boxeur voulant se faire du CRS, vu qu’il boxe sur des agents totalement protégé par leur équipement. Son attitude relève plus de l’acte symbolique qu’autre chose, car à aucun moment on le voit essayer de passer sous les protections des CRS pour leur faire vraiment mal. Ce que le gouvernement veut donc condamner, c’est avant tout l’image. C’est en tout les cas mon point de vu.

      Pour finir, merci pour votre article et votre honnêteté intellectuelle, comme le souligne un autre commentaire, cela donne du baume au coeur !

      • Oui … Enfin … Bon …
        Quand on voit le « boxeur » s’acharner à coups de pieds (et plus de poings) sur un policier à terre, que des « gilets jaunes » frappent également, on se demande s’il protège effectivement quelqu’un ou s’il n’est pas en train de « se faire du CRS ».
        Et, quand on apprend que les gants qui équipent ses mains (et qui sont visibles dans la vidéo) sont en fait des gants en cuir, renforcés et lestés de plomb, on comprend pourquoi les coups qu’il a assénés ont entrainé des arrêts de travail.

        Pour terminer, les fonctionnaires qui ont pris les coups ne sont pas des CRS mais de jeunes gendarmes que l’on devine peu expérimentés ; ils n’ont d’ailleurs pas l’équipement habituel des gendarmes mobiles.
        En face de CRS, le « boxeur » n’aurait sans doute pas pu profiter de la situation au point d’arriver à s’enfuir après son action.

  23. J’étais d’accord et ai savouré le style et les références musicales et historiques jusqu’à ce que l’auteur s’indigne de la cagnotte faite pour aider la famille de Tareq Ramadan qui jusqu’à preuve du contraire est présumé innocent… Faut toujours que les musulmans soient convoqués s’agissant de donner un exemple du « mal » ou du pire; ça en devient lassant… Sinon très bon article tant sur le fond que sur la forme. Que j’aimerais en lire de cette qualité plus souvent.

    • Vous faites un contresens. Je ne critiquais pas la cagnotte mise en place Ramadan, sûrement pas. Je la trouve aussi légitime que celle pour Dettinger. Je critiquais le comportement de Schiappa. Si vous souhaitez savoir ce que je pensais de l’affaire Ramadan, vous pouvez aller voir mes articles sur le sujet ou sur celui de la chanteuse Mennel. Et pour être clair je considère que la façon dont la justice française à traiter Ramadan est anormale.

    • Il ne faudrait pas citer l’affaire Tarik Ramdan, parce qu’il est musulman, selon votre raisonnement ?

      • Regis de Castelanu je vous remercie pour ces précisions. Pour ma part je précise également que je ne suis pas une farouche défenderesse de ce monsieur; simplement je pense comme vous qu’il a fait l’objet d’un traitement d’exception par la justice. Je renouvelle ici mes compliments quant au fond et quant à la forme très agréable de votre article.
        Elric je pense en effet que cela devient lassant de voir tout le temps convoqués les musulmans s’agissant de donner un exemple de ce qui est mal ou pire ou moins bien. A titre d’exemple je lisais hier que Benalla serait un sale type dans la mesure où il serait proche notamment d’un homme d’affaire Syrien véreux. Comme si jusque là tout ce qu’il y avait à charge contre cet individu n’était pas suffisant pour conclure qu’il s’agit d’un mauvais garçon. Donc oui en effet je le concède mon discours tant à dire qu’il serait bien de lâcher un peu les musulmans et de cesser de les convoquer uniquement pour les pourfendre cela serait bien aimable de la part des journalistes et des politiques.

        • Mais à aucun moment la religion de TR n’est un motif pour le citer, il y a eu une cagnotte pour lui, et c’est pour cela qu’il est cité dans l’article. Concernant Benalla, j’ignore s’il se considère religieux, mais jamais je n’ai vu un texte lui dénonçant une appartenance religieuse.

          • Bonsoir, Vous m’avez mal comprise; je reformule: l’article citait les mauvaises fréquentations de Benalla. Parmi tous les noms cités il y en avait un en gras à savoir celui d’un homme d’affaire syriens impliqués dans des affaires véreuses. En gros finalement Benalla serait vraiment un sale type: la preuve il a un ami syrien. Comme si jusqu’ici tout ce qu’il a fait passait encore. En effet il n’est pas question de religion réelle ou supposée mais vous savez comme moi qu’il suffit de citer un nom arabe pour laisser entendre une certaine religion. Un travail de fond a été fait depuis des années pour cela. Loin de moi l’envie de verser dans le discours victimaire mais les faits sont là.

  24. Hélas, avec Marlène Schiappa, le gouvernement semble avoir choisi une Madame Sans-Gêne qui donne à l’ensemble, en guise d’animation, d’ambiance au goût du jour, des allures de chapiteau de foire ou de cirque, où les questions de principe sont passées au crible du grotesque, alors que des causes respectables et importantes (la lutte contre les violences faites aux femmes en premier lieu) sont prises pour bouclier. Hélas…

  25. La comparaison avec la cagnotte de Tarik Ramadan n’est pas bonne : il n’y avait aucune preuve vidéo des viols, et avec la présomption d’innocence, il était erroné d’émettre un avis sur la légitimité de cette cagnotte. Là, le boxeur est certes présumé innocent, mais le délit est bien présent, et l’accusé reconnait ses torts. S’indigner sur le soutient financier à un futur condamné pour délit, c’est quand même pas une indignation mal placée !

    • Vous faites un contresens. Je ne critiquais pas la cagnotte mise en place Ramadan, sûrement pas. Je la trouve aussi légitime que celle pour Dettinger. Je critiquais le comportement de Schiappa. Si vous souhaitez savoir ce que je pensais de l’affaire Ramadan, vous pouvez aller voir mes articles sur le sujet ou sur celui de la chanteuse Mennel. Et pour être clair je considère que la façon dont la justice française à traiter Ramadan est anormale.

      • Ce n’est pas le sujet pointé : dans l’article vous critiquez Schiappa sur sa non réaction à la cagnotte de TR, par rapport à celle de Dettinger (« les indignations de Madame Schiappa sont particulièrement sélectives »). Et j’explique pourquoi sur TR, la non réaction de Schiappa est légitime. C’est tout…

        • S’indigner sur le soutient financier à un futur condamné pour délit, c’est quand même pas une indignation mal placée !

          Eh bien si !

          Si vous considérez que le boxeur est présumé innocent avant qu’il soit jugé, quand au verdict qui sera rendu à son encontre, vous ne pouvez pas affirmer qu’il y aura « un futur condamné », sans que cela soit une présomption de culpabilité. Il vous faut donc choisir et avoir un minimum de cohérence.

          Autrement dit, en l’état actuel, vous ne pouvez décider à la place des magistrats, quant à ce qu’ils décideront, car les circonstances du délit n’ont pas encore été débattu et si Dettinger reconnaît le délit, il lui reste encore à motiver ce qui l’a poussé à le commettre.

          Ainsi, pour ceux qui ont donné et pour beaucoup d’autres, le délit peut se voir légitimé par les circonstances (lorsque les forces de l’ordre se transforment en force de répression, en milice,c’est à dire, n’obéissant pas à la loi, mais à l’ordre hiérarchique violant la loi), même si la légalité peut dire le contraire.

          Il ne faut pas confondre légalité et légitimité. En démocratie, le principe est que la légalité découle de la légitimité, en dictature, c’est l’inverse.

          Bref, ce que vous écrivez pour TR, vaut aussi pour Dettinger !

          • En tout cas, avec la vidéo où Dettinger met à terre un policier, le tabasse en réunion, bon courage à ses avocats pour trouver la légalité qui en découle la légitimité ! Mais c’est vrai que c’est le droit, qu’il est innocent avant sa condamnation. Je prends ça comme un pari sportif, je mise sur sa culpabilité…

  26. QUE PENSENT LES “PUTES” DE SCHIAPPA QUE JUSTEMENT CELLE-CI PRÉTEND PROTÉGER PAR LA LOI ?

    Ceci (extrait du site : http://www.forumtds.net – lien vers l’article : https://www.forumtds.net/t346-loi-schiappa) :

    Loi Schiappa le 09.08.18 13:36

    J’enfonce le clou et je ne lâcherai pas l’affaire, non je n’ai pas envie de vivre dans un monde où le pire du n’importe quoi est permis, sous les pressions de minorités agissantes qui plus est, sont nourries logées par le contribuable, à commencer par des féministes subventionnées, toutes droit sorties de l’unité psychiatrique de l’Hôpital Saint-Anne, en guise d’école juridique.

    Aujourd’hui, les travailleurs du sexe et leurs avocats ont un magnifique argument supplémentaire, pour exiger le retrait de la loi anti prostitution afin d’exiger enfin, une réglementation, avec des droits sociaux, et une véritable lutte contre le proxénétisme sous toutes ses formes, Industrie pornographique comprise et l’argument est de taille :

    Pourquoi la présomption de consentement sexuel est-elle accordée aux gamines de 15 ans, mais refusée a toute prostituée, majeure et vaccinée ?

    Vouloir savoir – Oser dire

    https://www.senat.fr/espace_presse/actualites/201806/lutte_contre_les_violences_sexuelles_et_sexistes.html

  27. Excellent article ! Je sentais bien que ces déclarations de Schiappa relevaient du délire mais je n’avais pas les connaissances juridiques pour en être certain. Merci de les avoir fourni !

  28. Merci, Monsieur, vous me mettez du baume au coeur….il faut dire que, sans faire partie des gilets jaunes, je fais partie des quelque 8800 « malfaisants financiers du terrorisme » qui avons cru aider, après coup, de 10 à 20 euros, une famille dans les noirs ennuis face à un gouvernement taxé il y a quelques années de « pervers narcissique manipulateur » par un médecin psychiatre Italien…..
    Aux dernières nouvelles le Raid n’a pas encore enfoncé ma porte 😉

  29. @ Maître De Castelnau

    « Marlène Schiappa ci-devant secrétaire d’État est un personnage assez surprenant. Sortie d’on ne sait où…….. »
    – Ne nous dites pas, Maître, que vous ignorez d’où elle sort, car rien n’est ignoré à Paris surtout lorsqu’il s’agit de ce milieu.
    Et,

    « Madame Schiappa, n’a rien à faire à un poste de ministre…… »
    – Vous en faites tous une Ministre alors qu’elle est secrétaire d’Etat !
    Et,

    « l’analphabétisme juridique……. »
    – SI ce n’était que de celui-ci dont Mme Schiappa est amputé mais alors pour le reste……

    Et,
    « les indignations de Madame Schiappa sont particulièrement sélectives, qui n’a vu aucun inconvénient et n’a pas bougé un sourcil lorsqu’une initiative totalement identique a été réalisée pour Tariq Ramadan. Elle n’a pas accusé ceux qui avait souscrit pour la défense d’une personne poursuivie pour viol d’en avoir été le complice. »
    – Allons, Maître renseignez-vous. Les goûts de Mme Schiappa ne sont certes pas les mêmes que la majorité des femmes respectables et qui se respectent.

    C’est très facile et rapide de faire le portrait psychologique de Mme Schiappa. Elle est ridicule tout bonnement. D’une suffisance typique des ignorantes sans moralité .C’est la caricature du ridicule comme son Président.
    Mais elle est au gouvernement parce que « qui s’assemblent se ressemblent » et les méchants ignorants, suffisants sont à la tête du pays à cause d’une poignée de français.es. et de Mr Hollande, le bulot qui ne tourne que sur lui-même.

  30. Article 40

    Il est interdit d’ouvrir ou d’annoncer publiquement des souscriptions ayant pour objet d’indemniser des amendes, frais et dommages-intérêts prononcés par des condamnations judiciaires, en matière criminelle et correctionnelle, sous peine de six mois d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende, ou de l’une de ces deux peines seulement.

    La cagnotte est bien illégale et je doute que le terme « une forme de complicité » soit utilisé au sens stricte du droit, vous êtes de mauvaise foi, c’est clairement du langage courant mettant en cause l’éthique de soutenir financièrement cette personne.

    • Vous ne comprenez rien au droit, pas grave, un analphabète juridique comme tant d’autres. Un adorateur de Schiappa aussi, ça y en a moins.
      Votre article 40 ne concerne que les souscriptions pour prendre en charge les CONDAMNATIONS. Pas l’appel à la solidarité pour payer les frais d’avocat et secourir la famille. Il y a même un arrêt récent du conseil constitutionnel qui dit que la « fraternité » est un principe constitutionnel. Il comprend là le troll macroniste ? Ça arrive jusqu’à ses neurones ?

      • TOM. : Quand on ne connait rien au droit, on s’abstient de faire des commentaires..
        Vous n’êtes pas sur Facebook ici..

  31. Très bel article,
    Merci pour cette synthèse.
    C’est tout de même incroyable !
    J’ai pas de mot assez fort pour exprimer mon dégoût envers cette Macronie représentée ici par cette haineuse de Marlène.

  32. Ce qui est amusant c’est que pour une révolte sociale qui envoie des centaines de gens à l’hosto et dans les tribunaux, on entend plus la ministre des diversions sociétales que les ministres de l’économie, de l’intérieur et de la justice réunis.

    Nous avons un gouvernement de baby-sitters qui veulent qu’on soit sages, qu’on ne dise pas de gros-mots et que les coupables se dénoncent sinon c’est toute la classe qui est punie.

  33. Depuis cette histoire, en cliquant sur n’importe quel lien leetchi, on attérit d’abord sur une page d’attente blanche signalant en anglais que le navigateur est en cours de vérification automatisée. Je précise que je n’ai jamais participé à une cagnotte sur ce site. Fichage préventif?

  34. Que vous refusiez de mêler votre brillante plume aux anathèmes moraux distillés à l’encontre d’un professionnel du coup de poing, c’est votre droit, mais c’est difficilement compréhensible pour un républicain. Vous exploserez sans doute en nous racontant que depuis 2005, depuis le complot du printemps 2017, les valeurs de la République…
    Quant aux jugements à l’emporte pièce accumulés sur Mme Schiappa, c’est bien trop d’honneur lui faire! Toutefois, le fervent défenseur de la cause des femmes que vous êtes, (Arrg! Mme Sauvage!!!) pourrait aussi écrire sur les tombereaux d’injures sexistes que les réseaux sociaux profèrent sur cette péronnelle dont le QI politique est proche du néant, condition sine qua non pour être En Marche.
    Quoique, en ces temps moisis de Moix, qu’importe…
    « Hors sujet » crachera le « vociféraptor » qui qualifie d’analphabète tout commentateur qui ne se pâme pas devant sa prose.
    Donc, ne sachant ni le A, ni le B, je vous adresse une phrase: « souvent, la foule trahit le peuple… »

  35. Merci Monsieur de Castelnau, d’ouvrir enfin à la conscience des gens, que des choses inacceptables sont en train de devenir monnaie courante chaque jour qui passe. Toute cause produit une conséquence et si la colère d’hier se transforme en haine aujourd’hui, c’est le pourrissement par le bas qu’a engendré ce gouvernement .

  36. Qui écoute encore M. SCHIAPPA ? Si vous devez faire une chronique à chacune des âneries qu’elle dit, je vous souhaite bien du courage.

  37. Pour le boxeur malgré les vidéos en boucle sur les merdias ne montrant que la fin, il semble bien que cela tourne en sa faveur et les témoignages de violences du gendarme arrivent.

    Depuis deux mois 2000 estropiés par les violences policières, mains perdues, yeux perdus par des tirs de flash ball…

  38. Bonjour Mr de Castelnau, une question me travaille concernant la cagnotte des policiers qui aurait fait 1 millions d’euro en quelques heures… Au delà du fait qu’elle marche trop fort, trop vite et de manière bien trop opportuniste pour ne pas être plausiblement truqué et alimenté par les soutient de macron, n’est-ce pas une corruption de fonctionnaire de police ? Remettre de l’argent à un fonctionnaire de police ou à ses proches qu’elle qu’en soit la raison est tout simplement interdit il me semble. Non ? Pourriez nous éclairer sur ce point svp.

    • Si je lis la suite de l’article, Régis de Castelnau ne dit pas le contraire : elle est toujours au gouvernement. Je cite : « Madame Schiappa n’a rien à faire à un poste de ministre qu’elle déshonore tous les jours ».

      Pourquoi R de C a-t-il employé le terme « ci-devant » ? Je ne suis pas dans sa tête pour le savoir.
      Mais, je suppose que c’est de l’ironie : l’auteur de l’article pense qu’elle est tellement peu efficace à son poste de secrétaire d’Etat que c’est comme si elle n’est pas membre du gouvernement.

      Sur ce blog, le 23 août 2018, j’ai écrit un commentaire concernant Harlem Désir, estimant que son poste de secrétaire d’Etat aux affaires européennes sous Hollande ressemblait à un emploi fictif :
      http://www.vududroit.com/2018/08/devoirs-de-vacances-procureur-molins/#comments

      Donc, je ne sais pas si Régis de Castelnau est ironique.
      Il est vrai que, lorsqu’on écrit quelque chose d’ironique, on n’est pas toujours compris.
      Ainsi, dans un commentaire de l’article précédent, en réponse à quelqu’un qui accusait R de C d’avoir « viré Doriot », j’ai moi-même écrit que j’avais « viré Doriot » il y a 40 ans.

      Puis, comme je pensais que certains ne comprenaient peut-être pas mon ironie, j’ai ajouté que je ne faisais nullement l’éloge du « petit führer français ».

  39. Bonjour Maitre,
    suite à l’intervention de monsieur Castaner sur BFM TV:
    https://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/castaner-sur-la-cagnotte-pour-le-boxeur-certains-ont-tellement-perdu-le-nord-qu-ils-subventionnent-la-violence-la-brutalite-1131028.html?fbclid=IwAR2yjTKF7gYRN2RvOT2wbfqoVlEz0tveIMXx4q8zIZG5WMCuR_FTHb1k9Y

    Et comme je n’ai pas noté de réactions à un propos qui accuse toute personne défendant les droits de Monsieur Dettinger, je me suis, penché en tant que profane sur la question et vous soumet les points relevés .. à commencer par sa rhétorique insultante et indigne d’un haut représentant de l’État .

    “Et si certains (Castaner, et autres LREM compris), ont à ce point perdu le nord, qu’ils ne savent plus de quel coté se trouve la justice et le droit ….”

    Vérifions donc notre boussole :

    ATTEINTE à LA PRÉSOMPTION D’INNOCENCE – VIOLATION DU SECRET D’INSTRUCTION.
    Rappel de la loi
    La justice pénale est soumise, au même titre que la justice civile ou la justice administrative, à de multiples principes directeurs, dont la plupart sont communs à tous les types de juridictions, et qu’on peut résumer sous la notion de « procès équitable » : indépendance, impartialité, publicité, célérité, etc.

    Premier point: L’appel aux dons
    L »appel aux dons est soumis à la loi n° 91-772 du 7 août 1991; et pour sa diffusion numérique la loi n° 2004-575 du 21 juin 2004 , il ne peut être réalisé si l’organisateur et la plateforme ne se soumettent pas aux conditions des textes !
    La cagnotte du boxeur est donc parfaitement légale

    Deuxième point: Atteinte à la présomption d’innocence
    « Toute personne accusée d’un acte délictueux est présumée innocente jusqu’à ce que sa culpabilité ait été légalement établie au cours d’un procès public où toutes les garanties nécessaires à sa défense lui auront été assurées » Déclaration de droits de l’homme de 1789, la Convention européenne des droits de l’homme.
    L’article 11 de la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948 de l’ONU :
    Article 11 de la Déclaration universelle des droits de l’homme
    L’article 9-1 du code civil dispose que :
    « Chacun a droit au respect de la présomption d’innocence. Lorsqu’une personne est, avant toute condamnation, présentée publiquement comme étant coupable de faits faisant l’objet d’une enquête ou d’une instruction judiciaire, le juge peut, même en référé, ordonner l’insertion d’une rectification ou la diffusion d’un communiqué aux fins de faire cesser l’atteinte à la présomption d’innocence, sans préjudice d’une action en réparation des dommages subis et des autres mesures qui peuvent être prescrites en application du nouveau code de procédure pénale et ce, aux frais de la personne physique ou morale, responsable de l’atteinte à la présomption d’innocence.»
    Ainsi, la personne qui s’estime victime d’une atteinte à la présomption d’innocence peut assigner son auteur devant le tribunal afin d’en obtenir sa cessation ainsi que la réparation des préjudices subis.
    L’article 9-1 du code civil sanctionne la présomption d’innocence en tant que telle.
    Pour la cour de cassation, l’action en réparation d’une atteinte à la présomption d’innocence peut être exercée conjointement lors d’une action en diffamation (Cass. Civ, II, 8 juillet 2004)
    à titre d’exemple, en 2010, Brice Hortefeux, ministre de l’Intérieur, a été condamné pour atteinte à la présomption d’innocence de l’ex-conseiller de Michèle Alliot-Marie à la Chancellerie, David Sénat, au titre de ses propos tenus le 17 octobre 2010 lors du «Grand Jury» RTL-LCI-Le Figaro.

    Troisième point: Droit à la défense
    Toute personne doit pouvoir se défendre en Justice, que ce soit personnellement, ou bien assistée par un avocat. Tous les droits de la défense constituent un principe à valeur constitutionnelle. La constitution d’une aide financière à cette fin n’enfreint aucune règle du droit , cette “cagnotte” est parfaitement légale . Celle ci ne justifie donc aucune saisie, arrêt ou interdiction administrative qui contraindrait ou limiterait le droit à la défense de Monsieur Dettinger .
    Quatrième point: Secret de la procédure
    L’article 11 du Code de procédure pénale dispose que « la procédure au cours de l’enquête et de l’instruction est secrète». Cela signifie que les personnes qui concourent à la procédure (magistrats, greffiers, policiers, experts) sont tenues au secret professionnel, dont la violation peut être pénalement sanctionnée.
    La violation du principe des droits de la défense est sanctionnée par la nullité de la procédure.

    Cinquième point : Dénonciation calomnieuse
    art.226-10 du Code pénal. La dénonciation calomnieuse est un délit puni par la loi : elle consiste à dénoncer un fait qui est de nature à entraîner des sanctions judiciaires, administratives ou disciplinaires et que l’on sait totalement ou partiellement inexact. Ce délit est punit de cinq ans d’emprisonnement et de 45 000 € d’amende.
    Accessoirement , Sixième point : Manipulation
    Une personne dépositaire de l’autorité d’État, exprimant de façon répétée et insistante, des informations en public sans fondements avérés ou justifiés par un juge, usant de son rang et de son autorité afin de déstabiliser, influencer ou mettre sous pression l’auditoire, dans le but ou pour effet de créer, de maintenir ou d’exploiter la sujétion psychologique visant à modifier l’opinion publique ou l’orienter, est susceptible de contrevenir à l’article 223-15-2 du code pénal .

    Par ces motifs:

    Vu l’article 226-10 du code pénal
    Monsieur Castaner, par son propos sur un média audiovisuel public, au sujet des participants aux dons, formule des accusations et allégations infondées diffamatoires à l’endroit des donateurs désignés par “ceux qui ont perdu le Nord, qui ne savent plus de quel coté se trouve la justice”, et qualifiant l’action de participer au financement de la défense de monsieur Christophe Dettinger , en ces termes: “subventionner la violence, récompenser la brutalité, rémunérer l’outrage “ , Monsieur Castaner s’exprime donc en violation de la loi par une diffamation en public de toutes celles et ceux qui ont contribué à la défense et les droits de monsieur Christophe Dettinger .

    Vu l’article 11 du Code de procédure pénale
    Monsieur Castaner, en sa qualité de ministre de l’intérieur ne peut en aucun cas se prononcer sur l’enquête ni même y énoncer les circonstances avant que la chose soit jugée . Monsieur Castaner , par ce propos dans l’intention de fournir à l’opinion publique sa version personnelle et celle du ministre de l’intérieur, risque , par l’influence de son rang, de « tromper » ou d’ influencer la religion du juge ou de la juridiction , avant toute instruction en violation du droit cité par l’article 11 de la procédure pénale . La procédure doit être annulée . Monsieur Castaner encourt donc des sanctions pénales .

    Vu les articles 11 de la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948 de l’ONU , l’article 11 de la Déclaration universelle des droits de l’homme et article 9-1 du code civil:
    Monsieur Castaner en se prononçant sur la culpabilité “attaque brutale , sauvage” de Monsieur Dettinger sans autres énoncés de circonstances possiblement atténuantes ou de “légitime défense” au regard de l’article Article 122-5 du code pénal, puis qualifiant toute contribution à la défense de Monsieur Dettinger de” subvention rémunération récompense à la violence la brutalité l’outrage” , porte atteinte à la présomption d’innocence et viole les articles visés ci dessus .

    Signé
    Un “rien” citoyen,
    “réfractaire” à toute subordination ou toute manipulation politique,
    “décidé contre” l’impunité, “enragé” d’être qualifié de “fainéant” “illettré” “mafieux” “alcoolique” “homophobe” “raciste” ‘violent” “cynique” etc…
    Agissant en mon nom, et pour aucune organisation ou groupement, ne cautionnant ni la violence ni la guerre, mais attaché au respect sans conditions des règles , écrites pour toutes et tous, seules armes contre le despotisme .
    “Je sais que les bras de nos défenseurs de nos libertés , de notre liberté chérie…” n’ont plus de chefs dignes de les gouverner. Que les forces de ‘l’ordre recouvrent leur droiture ! Que la justice ne perde pas le chemin de l’équité et de l’impartialité .

  40. Bonjour Maître, et merci pour cet article. J’ai versé, avec mes très maigres moyens, 10 euros sur la cagnotte de Christophe Dettinger. Mes connaissances en matière juridique sont fort limitées aussi je pose la question ici: dois-je porter plainte en mon nom propre ou est-il possible de se regrouper avec d’autre donateurs?

    Je dois avouer également que mon niveau de confiance dans nos institutions s’amenuisant de jour en jour, j’ai un peu peur des conséquences. Je n’ai pas envie de me retrouver harcelé par l’administration ou autre, pour 10 euros de compassion.

  41. Je ne sais pas s’il y a délit, mais il y a plus probablement violation par le site de ses engagements contractuels. Qu’est-ce qui empêche l’organisateur de la cagnotte Dettinger de saisir un juge (des référés ?) pour la faire rouvrir ?

  42. Complicité… même discours chez Castaner qui accuse à l’avance tout Gilet Jaune de complicité avec les violences éventuelles à venir.

  43. A la veille de manifestations de Gilets Jaunes, les gens au pouvoir continuent les provocations.
    Ainsi, Macron dont le langage a déjà déplu profondément récidive.
    Il dit que « beaucoup de Français oublient le sens de l’effort ».

    Quant à Castaner, il menace les manifestants en disant qu’ils seront complices des casseurs.
    Marlène Schiappa a déjà utilisé le terme « complice » hors de propos. Mais, c’est plus grave venant de Castaner car il est ministre de l’intérieur.

    Castaner, Griveaux, Schiappa et leurs provocations, ajoutons le député Aurélien Taché qui veut brader le poste qu’a la France de membre permanent du Conseil de Sécurité de l’ONU. Avant d’être à LREM, ces 4 personnages ont été au PS !!!

Laisser un commentaire