Didier Lallement et Sibeth Ndiaye les duettistes de la peur et du mépris du peuple.

Tribune relative au rôle de Didier Lallement et de Sibeth Ndniaye au service de Macron paru dans Atlantico.

Didier Lallement est un multirécidiviste. Adepte des sorties violentes et provocatrices, il très loin du devoir de réserve d’un fonctionnaire et manifeste un militantisme politique inadmissible pour un préfet. On se rappelle sa fameuse apostrophe lancée à une passante indiquant calmement sa solidarité avec les gilets jaunes : « nous ne sommes pas dans le même camp Madame ! » Il est clair que dans n’importe quel État démocratique, une telle saillie aurait entraîné un limogeage immédiat du préfet de police chargé du maintien de l’ordre public dans une période de crise. Avec une franchise désarmante Didier Lallement nous signifiait qu’il était au service d’une bande et d’un clan et sûrement pas de la république et qu’il utiliserait pour ce faire absolument tous les moyens. Ce qu’il a d’ailleurs fait lors de la fameuse séquence de la place d’Italie le 16 novembre 2019 qui a vu un certain nombre d’incidents et de violences organisées et provoquées par le préfet. Qui a pris à cette occasion un certain nombre d’initiatives et donné un certain nombre d’ordres relevant pour l’essentiel d’entre eux de l’application du code pénal. Il n’y a eu bien sûr aucune conséquence malgré les évidences, le parquet de Paris appartenant à la même bande au profit du pouvoir d’Emmanuel Macron et au détriment de leurs missions républicaines respectives. Didier Lallement vient de récidiver démontrant la vision plus qu’inquiétante qu’il a de sa mission : haine des gens autoritarisme obtus et abandon total de la neutralité politique. Pour ceux qui ont eu le douteux privilège comme l’auteur de ces lignes de le croiser dans sa vie d’avant, aucune surprise. Ils sont unanimes pour témoigner de ces comportements pathologiques. Jusqu’à Alain Juppé qui le qualifiait paraît-il de nazi…

Devant l’énormité de l’insulte aux malades et aux mourants, beaucoup de voix s’élèvent pour demander sa démission. Celle-ci n’aura jamais lieu tant qu’Emmanuel Macron sera au pouvoir. Comme c’est le cas pour pour tant de machines à proférer des insanités comme Marlène Schiappa ou Sibeth N’diaye. Cette dernière partage avec le préfet de police cette caractéristique d’être dans une relation particulière avec le chef de l’État tant ils sont à leur place dans l’expression de la pensée du maître.

Malgré leurs mensonges, leurs énormités, leurs violences ils sont indéboulonnables pour les deux raisons suivantes :

– tout d’abord le fonctionnement du système Macron est lié à la façon dont celui-ci est arrivé au pouvoir par surprise en 2017. Les ambitieux et les médiocres qui n’avaient pu trouver auparavant leur place dans leurs familles respectives l’ont rejoint et ont constitué une sorte de clan dans la fidélité et la garantie de leur participation au banquet auquel sans lui ils n’auraient pu accéder. C’est la raison pour laquelle, que ce soit au gouvernement, dans les cabinets ou à l’Assemblée, nous avons un recrutement de « fonds de cuve » où les traîtres côtoient les incompétents quand ce ne sont pas parfois des imbéciles. Emmanuel Macron qui n’a jamais eu la moindre carrière politique auparavant, n’a jamais pu se constituer de véritable garde rapprochée de valeur, ni se construire un véritable parti enraciné, il est donc contraint de s’appuyer sur cette bande. Et pour ses membres qui ne sont en général que des sicaires, la fidélité sans état d’âme au « Capo di tutti capi » est la garantie du maintien dans la bande. Rappelons-nous ce qui est arrivé à Gérard Collomb perquisitionné par le PNF pour avoir osé émettre des réserves. Est aujourd’hui électoralement menacée dans sa ville qui fut pourtant une forteresse.

– Ensuite et le rôle des deux duettistes que forment Sibeth Diaye et Didier Lallemand en est une parfaite illustration: il faut non seulement porter la parole du chef mais quelque part l’incarner, en être en quelque sorte une extension physique. Emmanuel Macron méprise le peuple français, et on pourrait faire un livre de la recension de ses déclarations désinvoltes, méprisantes et cyniques à l’égard des « gaulois réfractaires » et ce peuple auquel il se sent à ce point étranger. Des « ouvrières illettrés
» aux « gens qui ne sont rien » en passant par ceux qui « n’ont pas les moyens de s’acheter un costard » et « la foule haineuse » c’est un florilège. En général d’ailleurs ces insultes sont proférées lorsqu’il est en déplacement l’étranger. Ça c’est pour le mépris et cela explique pourquoi la porte-parole du gouvernement, c’est-à-dire la voix de l’exécutif et par conséquent d’Emmanuel Macron se caractérise par le mépris du peuple. Sa responsabilité ministérielle est de s’adresser à lui pour relayer la parole publique la plus importante. On a vu ce que cela donnait à l’occasion de la crise du Covid19 ! Une collection d’âneries ahurissantes témoignant qu’elle considére les Français comme une bande de demeurés. N’hésitant pas à prétendre contre l’avis de L’OMS et de l’Académie de médecine que le port de masques protecteurs ne servait à rien et que de toute façon les Français étant stupides ce serait trop compliqué pour eux de les mettre ! Elle aurait dû évidemment être démissionnée le soir même, et il n’en a rien été malgré le caractère ridicule du mensonge (criminel dont elle devra rendre des comptes devant la justice), mais surtout parce que ses déclarations reflètent la pensée du président. Emmanuel Macron méprise les français, mais comme il en a peur il les déteste aussi. Il sait parfaitement qu’il a été élu par surprise voire par effraction, qu’il ne bénéficie que d’un soutien très minoritaire (11 % des inscrits aux européennes). Il faut réécouter ses vœux à la Nation du 31 décembre 2018 pour comprendre que pour lui, pour qu’il puisse gouverner et mettre en œuvre son programme dont la France ne veut pas, il lui faudra mater ce peuple. Cela explique la répression policière et judiciaire d’une violence sans précédent du mouvement des gilets jaunes. Et comme Sibeth Ndiaye est l’expression Macronienne du mépris du peuple, Didier Lallement est celle de la peur et de la détestation de celui-ci. Pour le préfet de police, chaque Français n’est qu’un délinquant en puissance qu’il convient de brutaliser, de punir, de mater et de lui faire porter la responsabilité de ses propres malheurs.

Mais si les deux poursuivent l’objectif fixé par Macron pour se rassurer face à ce peuple qu’il ne comprend pas : Ndiaye et Lallement ont également une fonction importante. Celle qui consiste à infantiliser l’opinion publique. La porte-parole du gouvernement dans le rôle de l’institutrice débile et le préfet police dans celui du surveillant général obtus en mode garde-chiourme. Pensant qu’ainsi le peuple sera plus facile à dompter.

C’est la raison pour laquelle il n’y a aucune illusion à se faire, seul le départ d’Emmanuel Macron permettra de se débarrasser de tels malfaisants.

Régis de Castelnau

60 Comments

  1. « nous ne sommes pas dans le même temps Madame ! » ?? dans le même camp ??

  2. Si je peux me permettre cette petite remarque: Didier Lallement a dit : « nous ne sommes pas dans le même CAMP… ».
    Veuillez me pardonner cette remarque

  3. S’est comme pour le BCG
    1 mort pour 1 mort
    Ceux qui se font opéré du cancer de la vessie , qui avait déjà à 5O % aucune chance de se refaire soigné dans un protocole salvateur lié au BCG , faute du vaccin du BCG aussi qui nous viens du Canada au compte goute sur 3 mois intervalle
    Et voilà le vaccin qui fout le camp
    Sur un titre de presse
    « Le BCG aurait-il un effet protecteur contre le coronavirus ? »
    D’où j’écris 1 mort pour 1 mort .

    Le transfère de boutique , et lorsque je parle de sacrificiel d’avec sa plèbe.
    -(Didier Lallement et Sibeth Ndiaye les duettistes de la peur et du mépris du peuple.)
    Tout est dans le texte

    • Un mien cousin qui a eu son heure de gloire dans les année 60 à ce poste nous confiait qu’il avait l’habitude avant de promouvoir un officier de lui poser la question suivante:
      Considérez vous que vous êtes au service de votre hiérarchie, de la loi, ou de la population ?

      Autres temps autres mœurs….

  4. Je ne sais pourquoi mais ce préfet de police me fait irrésistiblement penser au Général Eugène Cavaignac et je redoute et avec appréhension que dans les temps troublés qui nous attendent que ce haut-fonctionnaire ne soit nommé directement à Matignon. Enfin, j’espère…

    • « les temps troublés »
      Je vous y invite à 5 gigas de lecture , sans parler du désert lié à la déforestation d’ùn l’horizon qui n’ira pas plus haut qu’un drone

      Dans votre « enfin j’espère »
      Comment expliqué vu que à pékin des enfants voient pour la première fois un ciel avec des étoiles
      Faute d’avion
      Hors ce n’est pas les oiseaux qui nous manque pour indiquer que le ciel existe.

      Le général Cavaignac effectivement, face au soufi l’Emir Abdelkader il n’avait aucune chance de survivre , car l’émir s’en est retourné au souvenir de sa maison n’y voyant pas d’avenir comme serin dans une transmission

    • Il est vrai que le général Eugène Cavaignac avait participé à la conquête de l’Algérie sous Louis-Philippe.
      Cavaignac était républicain sous Louis-Philippe, il était donc de gauche dans le contexte de l’époque.
      En décembre 1848, il fut le principal adversaire républicain de celui qui fut élu : Louis-Napoléon Bonaparte (futur Napoléon III).
      Mais, quelques mois plus tôt, en juin 1848, il réprima avec férocité des manifestations ouvrières (journées de juin 1848).
      Il organisa le plus grand massacre d’ouvriers de l’histoire de France.

      Dans des commentaires où jai écrit que, bien qu’ancien membre du PCF, je ne me reconnais plus dans la notion de « gauche », j’ai parfois cité, concernant la répression contre les ouvriers ce général.
      J’ai aussi cité Galliffet qui fut le plus violent dans la répression de la Commune de Paris (1871) et ministre de GAUCHE en 1899.
      Et aussi Clemenceau et son gouvernement de GAUCHE (1906-1909) briseur de grèves et qui réprimait les vignerons de l’Hérault (cf la chanson de Montéhus : « Gloire au 17e »).

      • Ecoutez aussi Zemmour qui répète inlassablement que c’est la république qui tire (ou fait titer) suer le peuple, beaucoup plus que n’importe quel roi!
        Et après cela il y en encore qui sont républicains, communistes même! Par charité je ne parlerai pas du nombre de morts causés par le communisme tout simplement parce que à la dizaine de millions près on n’en connait pas le chiffre!

        • Je ne conteste pas les nombreux morts sous les régimes communistes.
          Je pense, bien sûr, à l’URSS sous Staline (1).
          Je pense à la Chine de Mao, surtout au temps de la Révolution Culturelle.
          Sans oublier, bien sûr, les Khmers Rouges génocidaires.

          Mais, comme les choses ne sont jamais simples, je me souviens que, dans son livre « le suicide français », Zemmour ne cachait pas une certaine sympathie pour Georges Marchais et sa campagne de 1981 qui avait de nombreux aspects gaulliens.

          (1) Certes, les morts les plus nombreux furent sous Staline puisqu’il eut le pouvoir pendant près de 30 ans. Mais, entre 1917 et 1922 environ, quand Trotski était un des principaux dirigeants, il n’était pas « tendre » non plus.

        • Seyes avait dit il faut que la France sous républicaine pour qu’elle ne soit pas démocratique.
          Enfin un nnoeud historique ou cette malédication va pouvoir être rompue. Pour cela « j’espére » aussi Lalemand à Matignon

        • Derrière chaque « république », il y a des hommes, responsables. Ils se cachent derrière ce paravent pour leurs méfaits. Marre d’entendre, de lire que c’est la faute de l’Etat, de l’administration, de la république, des communistes, des fascistes…. Il faut donner les noms des décideurs, des coupables.
          Quant à la monarchie moins criminelle vis à vis de son peuple ! je crois que vous oubliez toutes les jacqueries matées dans le sang au cours de siècles.

          • Ca fait mal aux thuriféraires de la république , mais à elle seule la répression du peuple vendéen (certains parlent de génocide ) surpasse en sangs versés toutes les jacqueries réprimée par les monarchies au cours des siècles. Donc oui factuellement
            la monarchie est moins criminelle.

    • @VANHONSEBROUCK
       » C’est comme pour le BCG. » Mis à part les remarques que je pourrais faire, avec moins de virulence que R de Castelnau à l’égard des deux irresponsables, je ne peux accepter qu’on mélange l’opinion qui est respectable et des assertions qui ressortent d’un manque de connaissance de la pratique médicale. Il faut savoir rester à sa place et ne pas mélanger des données médicales qui doivent être confrontées à notre pratique et à nos connaissances à des interprétations qui ne sont que subjectives surtout quand elles sont hors sujet.

  5. Il est des hommes et des femmes faites du marbre dont on fait la statues. En voilà deux faits de faïence dont on fait les bidets…

  6. Il est des hommes et des femmes faits du marbre dont on fait les statues. En voilà deux faits de faïence dont on fait les bidets…

  7. Sur cette planète on cherche des morts pour prendre la place d’autres morts et se sauver la face

  8. comme vous dites, ces personnages sont intouchables, et ils le savent. ils partiront avec Macron, mais je doute qu’un jour, ils puissent payer pour toutes les exactions qu’ils auront commises.

  9. N’Diaye est une pure provocation de Macron, pour dire aux Français « Regardez jusqu’où je peux aller pour vous pisser ouvertement à la raie. Je nomme une étrangère tout juste naturalisée à ce poste majeur, je l’ai choisie bien nullasse et soumise pour vous montrer tout le mépris que j’ai pour vous ! » Sa bonne femme et lui me font l’effet de deux arrivistes ayant gagné un freepass de 5 ans à Disneyland… Dans notre malheur, cette crise sanitaire va servir à mettre en lumière l’étendue du désastre qu’est la mise au Pouvoir de ce dictateur d’opérette, qui n’aime rien mieux que se mettre en scène devant des cercueils et des caméras. Espérons que, pour une fois les Français auront de la mémoire et qu’il va nous servir sa dernière représentation au sortir de ce drame nationale.

  10. Rappelez-vous François Barroin, porte parole du gouvernement sous Chirac, 1 mois et dehors tant il disait de conneries…
    Mais plus en arrière que cela, regardons combien d’abstentions aux présidentielles de 2017 !!!
    Mais plus en avant que cela, combien de balconners-party seront aux prochaines élections importantes du pays…
    Ne pas voter = ne pas se plaindre
    Voter = choisir
    A cette heure ceux qui votent sont ceux qui savent qu’il y aura banquet et quelques uns autres qui ont eu « Instruction Civique » sur les bancs de l’école…
    Depuis tout fout le camp
    – Plus de cours d’instruction civique
    – Pus de cours de morale
    – Plus d’informations télévisées pour les inscriptions aux listes électorales…
    On voit le résultat…
    Alors que choisissez vous pour les prochaines urnes, Attendre ou Agir…

  11. Et après avoir préché un ne sortez pas mais allez travailler, voilà que le masque serait utile porté par tous pour lutter contre l’épidémie. Encore faudrait-il qu’il y en ai.

    • L’évidence même est qu’il n’y à pas de masque
      Faute de quoi et bien faute de quoi on est à poil d’où le confinement , qui retarde le problème;

      Chez Élise il se sont bien masturbé dans leur nuage de sexe et de cocaïne , tant qu’à confondre la planète sur une estrade dite populaire

      d’où le pouvoir à faillit ne souhaitant pas s’exposer vec des masques et est de dire qu’il n’était d’aucune utilité dans sa propre négation ; de là , on les tiens par les couilles , le coffre de Benala est vide

      Normal car notre construction de l’etat est pas d’âme de Piaf 3 fois padam…..
      Et s’est tout bête , puisque nous naviguons dans le langage de notre culture comme balise dans un autre code de la route , pas le permis de vivre ….

      Le confinement était le masque de goldorak de nos crs qui se la cachait le chat et la mère Michelle qui ne voyait plus son chat sur sa jaunisse , le même voile de la muslim d’avec son voile grande discutions républicaine de la laïcité de plâtre , la culotte où le tring de la jouvencelle incestueux comme famille et des plages sans virus que nous pouvons contaminé d’un avorton
      Avec me too le rétropédalage dans le souvenir , (je suis un enfant violé) comme picsou je les vois venir

      S’il n’y à pas de masque s’est bas les masques

      • Je ne sais pas ce que vous consommez pour aligner autant de mots sans que s’en dégage jamais le moindre sens mais ça m’a l’air puissant.

  12. Laissons les sondages voter à notre place et le téléphone nous tracer à notre place

    Robin JEANPIERRE
    Vous avez raison , aussi combien de fois par humanité on à mis des gens dans une barque pour les renvoyer du bateau à la mer , vers l’inconnue avec quelque vivre et puis ils trouvent une île s’y installent et reviennent encore plus fort lorsqu’on les repêche

  13. On est en 2020
    L’hôpital manque de curare
    « Le curare est une substance extraite de certaines lianes d’Amazonie, notamment Chondodendron tomentosum et Strychnos toxifera, qui provoque une paralysie des muscles. La substance est un poison extrêmement puissant. Il est utilisé par certains Amérindiens et Aborigènes pour enduire les flèches »

    Wiki ne dit pas depuis quant ????
    Jivago et microscopule
    Le curare est connu pas au point de sauver toute la planète.
    Mais il est curieux de lire dans l’humanité (https://www.humanite.fr/node/179657)
    « Deux mois après son baptême, on ne mentionnait plus « Titanic » qu’en le comparant à « Autant en emporte le vent » ou « Docteur Jivago ».
    S’est cool les morts

  14. https://latromperieducodejustinien.wordpress.com/2017/05/07/1906-le-criminel-cest-lelecteur-par-albert-libertad/

    Macron et sa clique sont des criminels… Cela ne faisait aucun doute, maintenant avec ce qu’ils ont décidé, par décret du 27 mars dernier d’euthanasier les vieux dans les EHPAD à grand coup de sédatifs type Rivotril… Cela se confirme.
    https://www.alliancevita.org/2020/04/coronavirus-rivotril-et-ethique-biomedicale/
    Alors si on en est là, cela ne confirmerait-il pas que c’est l’électeur qui est le criminel… Cela fait 75 ans que je le proclame haut et fort, sans écho ! Dommage que les électeurs ne passent pas à l’acte pour corriger leur dévoiement !

  15. Ce que fait la macronie est ce qui a été préparé !

    Écoutez donc Fillon, le préféré du patronat avant ses tracas,
    il décrit exactement un coup d’État pour mettre au pas les gueux
    que Macron nous a joué et continue de le faire à l’occasion de cette mauvaise grippe.

    https://www.youtube.com/watch?v=iaaEICTmebs

  16. Sans oublier que Benalla court toujours …
    Il n’a pas autour de lui une équipe de valeurs, certes, le bon sens, le jugement aurait permis de la constituer. Tout au contraire il s’est constitué un équipe à sa mesure, qui le sert comme il l’entend, une équipe qui lui ressemble et qui répond à ses objectifs. Rien, il me semble, n’est dû au hasard ou à pas de chance.

    • Sans oublier, M’jid el Guerrab, l’ex député LREM, qui a envoyé en soins intensifs un cadre du PS, son ancien parti . L’affaire datant du 30 août 2017 n’a toujours pas été jugée. Apparemment, il fait maintenant partie de la commission de l’assemblée sur les violences commises par l’extrême droite . Les députés avaient sans doute besoin d’un expert.

  17. À Bordeaux on ne l’a pas oublié!
    les mutilés, les éclopés, les frappés, les traumatisés, les gazés…ne l’oublieront JAMAIS!!!

    #HommeSansValeur

    • Perso la scène je ne l’ai pas encore digéré les mutilés, les éclopés, les frappés, les traumatisés, les gazés. les éclopés, les frappés, les traumatisés, les gazés.
      Les spécialiste de la taille de l’ourlet.

      S’est là que mon monde à basculé , d’où ma haine pour les cloportes
      Tant que cet épisode n’est pas jugé à les voir nos miasmes .
      Me suis même posé la question que ce virus était un revers de chemise au gilet jaune mais j’ai un un doute
      Ils (fdl)sont tellement malin comme d’un seul ordre , d’ailleurs ils sont comme un corps.
      Nos forces de l’ordre sont comme des agneaux Ils font même des émissions flic sympa faute de tune pour la bectées prochaines du médaillons avec le fanfarons d’Hollande soldat inconnu qui ferons le même job dans la psychose de la même fleur de narcisse dans le même spectacle (les mutilés, les éclopés, les frappés, les traumatisés, les gazés. les éclopés, les frappés, les traumatisés, les gazés.) complètement à l’aise
      Nos forces de l’ordre s’est du beurre carotte , le gros mélange du genre d’avec le bac poubelle qui se la ramasse chaque semaine .

      S’est la merde de la city de londre , la France s’est le gros cimetière de la planète .
      Ville lumière !!!! Paris ville flambeau du cimetière .
      Saviez vous mon cher Pascau que sous le tunnel D’alma il y avait un temple dédier à Diane comme point de rencontre d’où d’ailleurs en surface il y à le flambeau d’avec ses pleureuses d’émotionnel .
      Pourquoi la rose de notre dame comme fleur de vie ne s’est pas effondré d’avec l’incendie
      Car s’est une place de marché

  18. les éclopés, les frappés, les traumatisés, les gazés. les éclopés, les frappés, les traumatisés, les gazés.
    Perso s’est pas trop mon truc , et se la faire tout en se la jouant s’est pas trop mon truc n’ont plus.
    Il faut admettre que si je me la joue sur mon voisin comme ça , je suis bon pour l’hôpital .
    Ma femme est anglaise et surf sur 90% de l’information en anglais sur la planète et pour le lustre s’est 10% français
    Au travers de l’enfance il en ressort les parents psychopathes qui commence à être ciblé que nos fdl connaissent bien dans le vis à vis du pauvre moi
    Après le metoo , le véganisme , s’est le prochain mouvement et l’état sera à plat avec ses jacks russel terrier

  19. Juste un petit mot pour dire toute mon admiration à Me de Castelnau. Avec quelques autres, trop rares, il fait tout le travail pendant que des opposants en carton pâte (MLP, JLM) attendent encore de se réveiller. Bravo et merci.

  20. A propos de Macron et de sa servile majorité parlementaire, je me demandais si une analyse du scrutin du premier tour des élections municipales, dont on entend fort peu parler, avait été faite concernant les résultats de l’étiquette LREM. Parce que, dans le cas de figure où ce premier tour des municipales révélait d’ores et déjà un échec clair, ou mieux, une franche débâcle électorale pour le camp LREM comme s’y attendaient nombre d’observateurs, ce revers portant sur un scrutin à caractère à la fois territorial et national (les maires sont de grands électeurs qui élisent le Sénat), comme le sont à leur manière les élections législatives, serait de nature à faire la démonstration que la majorité présidentielle à l’Assemblée Nationale ne dispose plus du soutien des français, ni par conséquent de la légitimité démocratique indispensable à la continuation de son action de réforme.
    Parce que dans une démocratie qui se dit représentative, lorsque l’article 49.3 est employé comme procédure bâillon en seule réponse aux innombrables interpellations, amendements et motions de l’opposition parlementaire, lorsque des manifestations citoyennes et syndicales s’étalant sur plus d’une année et demi sont systématiquement réprimées et souvent dans la violence, lorsque des grèves sectorielles massives sont ignorées, lorsque des contrindications sévères du Conseil d’Etat ou de la Cours des Comptes sont mises sous le tapis, lorsque les objections d’initiatives référendaires sont passées sous silence, lorsque aucune de toutes ces voix émanant de la Nation et bien d’autres encore, ne font en rien varier le calendrier gouvernemental, c’est alors à l’ultime et indispensable condition que le gouvernement menant cette action puisse encore se prévaloir avec certitude d’un consentement majoritaire de la population, et que la représentation nationale soit toujours représentative de la volonté du pays.
    A l’heure où le gouvernement entend engager des générations de français dans un bouleversement social sans précédent depuis l’après-guerre, et qu’en outre il fait preuve d’une impéritie caractérisée face à la pire crise sanitaire que le pays ait eu à affronter depuis un siècle, alors la carence de légitimité démocratique qu’un franc revers électoral mettrait à nu, revêtirait une gravité tout à fait exceptionnelle, de nature à imposer au Président de la République qu’il provoque un retour aux urnes, par la voie d’une dissolution de l’Assemblée Nationale et d’une nouvelle élection législative anticipée, de manière à vérifier, en bonne et due forme démocratique, que l’action gouvernementale est toujours bel et bien soutenue par une majorité des français.

    • Macron doit démissionner, et son gouvernement avec lui, là n’est pas la question.
      Mais face à une opposition parlementaire qui tente, par un dépôt massif d’amendements, dont beaucoup recopiés les uns sur les autres, donc, n’apportant rien au débat, de bloquer l’adoption d’un texte de loi comme si elle était la majorité, je pense que n’importe quel gouvernement aurait utilisé le 49-3.
      Je fais le pari que si LREM n’avait eu qu’une majorité relative, l’opposition se serait bien gardé de déposer une motion de censure unitaire, de peur qu’elle réussisse. Ce qui aurait provoqué une dissolution et de nouvelles législatives. La place est trop bonne.

  21. Didier Lallement a été un militant du PS.
    De plus, j’ai appris qu’il avait été au CERES qui était, dans les années 70 et au début des années 80, l’aile gauche du PS dirigée par JP Chevènement. Moi qui ai voté Chevènement en 2002 ! Aïe, aïe, aïe !!!
    Il est vrai qu’en 2002, Chevènement était plus un gaulliste de gauche qu’un PS de gauche.

    Sur le site « Polony TV », voici la position intéressante de Jean-Michel Quatrepoint sur les récentes déclarations calamiteuses du préfet de police :
    https://polony.tv/focus/confinez-le-prefet-lallement?autoplay=true

    • Sur ce blog, je viens de retrouver un commentaire que j’ai écrit le 23 mars 2019.
      Je renvoyais à un article de « Marianne » qui disait que D. Lallement était fan de Clemenceau. Cet article précisait que Castaner avait demandé au préfet de police de se comporter comme Clemenceau.

      Dans ce commentaire, je renvoyais entre autres à l’article de « Marianne » et aussi à la chanson de Montéhus « gloire au 17e » concernant les soldats du 17e régiment d’infanterie de Béziers qui avaient (en 1907, sous Clemenceau) refusé de tirer sur les vignerons de l’Hérault.

      https://www.vududroit.com/2019/03/benalla-et-role-du-senat-qui-sont-les-factieux/#comment-5480

  22. D’après ce que j’ai pu lire sur la question, il faut relativiser la neutralité politique attendue des préfets et des plus hauts fonctionnaires. Ils sont à la charnière entre l’Administratif et le Politique. Tout Gouvernement en attend une adhésion sans faille à sa politique. En cas de doute, c’est le placard.
    Quand bien même Lallemant aurait tenu sa langue, il est plus que probable qu’il sauterait quand-même au prochain changement à la tête de notre pays.

    Quant à Sibeth Ndiaye, je me prends à rêver que lors de l’une de ses prochaines prestations, un journaliste ait le culot de lui demander si elle a appris comment mettre un masque avant qu’ils ne deviennent obligatoires. Mais non, ce n’est que du rêve.

  23. Macron ne démissionnera pas, peut-être sera t-il destitué qui sait, mais il n’y aura pas de démission. Parait-il que pour tenter de déboulonner cette bande de parasites, il faut faire preuve d’imagination, alors je soulevais une question simple : les résultats du premier tour des élections municipales seraient-ils de nature à démontrer de manière suffisamment nette que le camp LREM, la majorité présidentielle et l’action gouvernementale ne disposent clairement plus du soutien des français, et cet éventuel défaut de légitimité démocratique s’il est suffisamment patent, pourrait-il constituer un des éléments susceptibles de contraindre Macron à provoquer une dissolution de l’Assemblée sous la pression de diverses oppositions mais pas seulement parlementaire… les oppositions civiles pèsent aussi. Voilà la question que je me posais.

    • Sauf erreur de ma part le 49.3 a été pensé , notamment, pour éviter une paralysie gouvernementale en cas de cohabitation, or une dissolution de l’assemblée nationale
      provoquant une inversion des rapports de force, n’aboutirait qu’à cela.
      Pourtant même avec un parlement acquis à sa cause notre président n’a pas hésité à y avoir recours, alors avec une opposition majoritaire….
      De plus une dissolution reste le fait du prince ,et je ne sens chez le notre , ne serait ce que le début du concept de quelque chose qui approcherai la notion d’introspection ,d’humilité ,de fair-play, ou encore de panache.
      C’est pourquoi j’ai bien peur que votre question n’aboutisse à une solution et que j’espère bien sur me tromper.
      Cordialement

      • Le 49.3 a été pensé selon un fonctionnement normal de la Ve République, un septennat dans lequel élections présidentielles et législatives étaient désynchronisées et donnaient lieu à une majorité parlementaire moins taillée sur mesure, servile et monocorde qu’aujourd’hui, l’alinéa 3 avait pour vocation de forcer une majorité alors plus éclectique à prendre ses responsabilités en situation de divergences intestines et ce au terme de discussions des textes avec l’ensemble de l’Assemblée. Ce qui n’est pas du tout le dernier cas de figure, avec une majorité présidentielle aux ordres qui ne lit même pas les textes où il s’est agit de couper court à toute discussion avec l’opposition. C’est un usage totalement dévoyé.
        Mais, comme si les violences gouvernementales se résumaient au 49.3 et à l’enceinte de l’Assemblée, alors que toutes les voix émanant du pays ont été ignorées depuis deux ans tandis que la liste des violences faites à la société ne cesse de s’allonger.
        Attendre de Macron une quelconque courtoisie n’est évidemment pas le sujet, mais de le contraindre à la dissolution sous diverses pressions.

  24. En morphopsychologie on dirait qu’il a tout de l’hépatique, un picknic. Comme les autres il est border line. C’est pour ça qu’il a été nommé, les « normaux » refusent tout poste. Voyez le temps qu’il faut pour remplacer un proche…

  25. Il est manifeste que ce type se conduit comme PAPON qui lui a été jugé, des cousins de la Gestapo

  26. Il a en tout cas une gueule d’un SS.
    Et oui, tant que Macron sera au pouvoir rien ne sera rectifié, bien au contraire. Il faudrait le dégager, on lui rendrait service puisqu’il n’aime pas les Français (Valls pareil vous vous souvenez ?).

  27. Comme disait Alain Juppé, « c’est un nazi ! » cette marionnette de l’état français !
    Comme vous l’avez indiqué, Maître Régis de Castelnau, Macron et sa bande ont fait un coup d’état pour s’emparer du pouvoir.
    Aujourd’hui nous sommes confinés à cause de la crise sanitaire et avec le confinement, l’économie française va se déliter car nous sommes pratiquement tous au chômage (sauf notre corps médical qui essaye avec les moyens dérisoires de nous soigner et les forces de l’ordre qui nous infligent des amendes lorsque l’on met notre nez dehors quand, il ne s’agit pas de nous mettre des coups de matraques et du LBD quand nous manifestons).
    Pourquoi ne pas s’auto-confiner quand la crise sanitaire sera passée afin de faire pression à ce gouvernement ! L’argent est le nerf de la guerre pour l’état.
    2 mois de confinement et la France est à genoux. Qu’est-ce que 2 mois sur 5 années de pouvoir de ces médiocres qui nous gouvernent ? La question est posée !

  28. Notre espérance aujourd’hui est la volonté de les voir TOUS, ministres, personnels, parlementaires et autres nommés par ce freluquet, condamnés sur leurs biens propres avantageusement perçus sur la laine du peuple renié, insulté, outragé et battu. Le confinement tel qu’il est asséné est le ferment d’un emprisonnement et contrôle politique. Asservissement d’autant + grave qu’il détruit le peu d’économie qu’il nous reste et d’industrialisation en jachère. Nous ne croyons pas aux paroles de relocalisation qui sont affligeantes pour les subtils éduqués; je pense que nous le sommes comparativement à eux, Cer Maître DE CASTELNAU, serez vous assez forts et nombreux pour procéder au dégagisme? rapide SVP.

  29. Selon Sputnik France, il semblerait qu’hier, ou avant hier, en grande banlieue, une personne sortie sans attestation a eu droit à une perquisition au domicile pour « chercher sa carte d’identité ». Il se fait, que cette personne avait chez lui des stupéfiants etc. Cependant, est-il licite, en France, de perquisitionner au domicile d’un particulier à la recherche d’une simple carte d’identité, SANS MANDAT JUDICIAIRE? Cher Maître, je vous prie de bien vouloir nous éclairer sur ce point.

  30. (Pierre-Marie Louis GIRARDOT

    @VANHONSEBROUCK
    » C’est comme pour le BCG. » Mis à part les remarques que je pourrais faire, avec moins de virulence que R de Castelnau à l’égard des deux irresponsables, je ne peux accepter qu’on mélange l’opinion qui est respectable et des assertions qui ressortent d’un manque de connaissance de la pratique médicale. Il faut savoir rester à sa place et ne pas mélanger des données médicales qui doivent être confrontées à notre pratique et à nos connaissances à des interprétations qui ne sont que subjectives surtout quand elles sont hors sujet.)
    Traduction
    Ce qui n’empêche que depuis 2000 l’empire devrait s’écrouler d’avec son dollars.et a lecture romaine ou mathématique d’avec les spécialistes dans leurs échelle de grandeurs se la gauffrand dans leur périmètre de lecture à rester à leur place
    Et ce qui n’empêche que s’est la pensé magique qui l’emporte d’avec tout les dollars tiré du chapeau .
    Il y à peu la France achète pour 100 milliards de bond du trèsors américain complètement pourris pour réemprunté sur les marché 70 milliards pour la charité de l’hopital.
    Comme quoi , la pensé magique est dans tout les possibles

  31. Ce préfet n’avait pas les meilleurs états de service lorsqu’il exerçait cette fonction auparavant en Gironde, puisque la ville de Bordeaux, à savoir ses habitants, ses commerçants et plus généralement tous les acteurs économiques ont dû supporter des actes de violence à répétition sur les personnes et les biens. De ce bilan médiocre, pour ne pas dire catastrophique, qui a coûté très cher aux contribuables, le pouvoir exécutif l’a promus préfet de Paris, l’un des postes les plus élevés et les plus prestigieux de la « préfectorale ». Les courtisans de la République se voient récompenser et continuent à oeuvrer en toute impunité… Des écarts de comportement et de langage qui, en d’autres temps, auraient été sanctionnés sur le champ. Mais aujourd’hui notre pays a perdu une part importante de ses valeurs et ne récompensent que les thuriféraires du pouvoir en place.
    Quant à la porte-parole du gouvernement, point n’était besoin qu’elle justifie de certaines compétences et d’une expérience significative de responsabilités, puisqu’elle disposait sur son CV d’un passé à l’Unef, puis au PS… des passages qui méritaient évidemment une récompense à de hautes fonctions de la République. Ses propos tenus dans les médias témoignent de la vacuité de ses idées et de son incapacité notoire à présenter un discours structuré, cohérent et adapté aux circonstances, dans un pays confronté à une dure réalité et à des défis considérables. Ses certitudes, teintées d’arrogance, sur la situation sanitaire française (masques, tests,.. et sur les conditions d’approvisionnement et de diffusion) sont surréalistes et totalement ineptes mais là encore, son attitude n’a pas engendré le moindre démenti ni la moindre condamnation de l’Elysée ou de Matignon.
    Comment dans de telles conditions et avec de tels dirigeants (?!!!) en exercice, notre pays pourrait rivaliser avec nos voisins allemands ou suisses dans la résolution de cette épidémie?

  32. Clavicula Salomonis (La Petite clef de Salomon) est le nom latin donné à différents grimoires de magie attribués au roi des Juifs Salomon à partir de 1310
    Ce qui nous donne de la marge J’ai été voir voir plus rien et réponse plus rien , très interessant comme lecture de rien et rien à dire

  33. 1956 (aussi avec son bâton en première ligne du front.)
    là ok
    s’est une des Visions d’Anne-Catherine Emmerich
    Validé

  34. Bonjour

    Pourriez vous me préciser qu’elles sont les plateformes numériques ou nous pourrions porter plainte contre le gouvernement ou les responsables de la gestion de l’épidémie.
    Merci

Laisser un commentaire