Expertise psychiatrique de Marine Le Pen : la farce continue.

En Russie, Hongrie, en Autriche ? Non, en France.

Il existe donc en Europe un pays, ou le premier parti d’opposition, après s’être fait saisir ses ressources légales, voit sa présidente convoquée pour subir une expertise psychiatrique judiciaire. Non ? C’est dans la Russie de Poutine ça ? Dans la Hongrie de Orban ? En Autriche ? En un mot dans les pays où les lépreux ont mal voté ?

Non non, il s’agit bien de la France où se multiplient les exemples qui donnent à penser qu’une partie de la magistrature a décidé de veiller à protection du pouvoir en place et à apporter sa pierre à la lutte contre la bête immonde. Revenons rapidement sur les faits.

En décembre 2015, Jean-Jacques Bourdin interrogeant Gilles Kepel, avait trouvé astucieux d’établir un lien entre le FN et Daesh. Fous de rage devant l’insulte, Marine Le Pen et Gilbert Collard avaient surréagi et publié sur leur compte Twitter des photos d’atrocités de Daech. Avant de les retirer. Aubaine pour tous ceux qui soutenant les politiques qui font monter le FN, s’en remettent à la police pour le combattre. Le parquet de Nanterre a été saisi de l’horrible crime, et a naturellement demandé et obtenu l’ouverture d’une information judiciaire pour délit « de diffusion message violent susceptible d’être vu ou perçu par un mineur », prévus à l’article 227-24 du Code pénal. Plein de zèle, le magistrat instructeur alors que sa procédure n’en avait nul besoin, a sollicité la mainlevée de l’immunité parlementaire de Gilbert Collard qui lui a été refusée le bureau de l’Assemblée nationale à majorité socialiste. Histoire d’être conséquent dans le combat contre la bête immonde, les convocations de Marine Le Pen, dans une affaire qui ne présentait aucune urgence, ont bien évidemment été délivrées pendant la campagne de l’élection présidentielle. Le Parlement européen n’a pas eu les pudeurs démocratiques de l’Assemblée nationale française et a accordé la levée de l’immunité de la présidente du Front National.

Dévoyer les procédures destinées à la protection de l’enfance

Un sondage récent indique que dans la perspective des élections européennes, le Rassemblement National serait au coude à coude avec le parti du président dans les intentions de vote. Puisque de plus en plus le déroulement des procédures pénales visant des politiques semble rythmé par des considérations politiques, on a appris sans surprise l’ahurissante convocation judiciaire de Marine Le Pen devant un psychiatre.

Alors bien sûr, les syndicats de magistrats nous servent l’air pincé, l’argument imparable : « mais, dans cette affaire, la convocation devant un expert psychiatre est obligatoire ». Chers amis, ne soyez pas hypocrites, vous savez comme nous que le scandale est bien dans cette procédure absurde et dans la qualification retenue. Dont l’intervention judiciaire du psychiatre, peut-être obligatoire, n’est que la conséquence.

Parce qu’il faut rappeler que les procédures utilisables pour la répression de l’article 227-24 du Code pénal que l’on souhaite appliquer à Marine Le Pen et Gilbert Collard, relèvent dans le Code de procédure pénale, du « titre XIX : De la procédure applicable aux infractions de nature sexuelle et de la protection des mineurs victimes ». Il faut lire attentivement dans l’article Article 706-47 du CPP la liste des infractions concernées par ce titre. C’est édifiant. Tout ce qui relève de la protection de l’enfance y est détaillé et l’on perçoit à quel point, les auteurs de ces faits font partie d’une humanité particulière que la justice à juste titre entend, à juste raison, traiter de façon particulière. Pour être clair, c’est la criminalité des détraqués, des pervers, des psychopathes et autres dérangés. C’est la raison pour laquelle ont été prévues pour ces gens-là en plus de la peine, des obligations de soins. Et naturellement, pour savoir à qui on a affaire « les personnes poursuivies pour l’une des infractions mentionnées à l’article 706-47 du présent code doivent être soumises, avant tout jugement au fond, à une expertise médicale. L’expert est interrogé sur l’opportunité d’une injonction de soins. »

La libido de Marine Le Pen, c’est important…

C’est donc bien dans la perspective de la peine qui va lui être infligée que l’on demande à Marine Le Pen de se rendre chez un psychiatre assermenté afin que celui-ci se prononce, outre sur son état mental, mais aussi et surtout sur l’opportunité d’une injonction de soins. Il faut prévenir Marine Le Pen que cela peut aller jusqu’à la prescription d’un traitement inhibiteur de libido… Pour faire bonne mesure et puisque l’objectif est de vous affaiblir aussi sur le plan politique, on vous fera probablement cadeau en passant d’une peine d’inéligibilité.

Est-il utile d’épiloguer sur ce qui ressemble à une farce ? Oui, parce que cette situation n’est pas seulement ridicule, elle est également grave. Chacun connait mon ancienne et constante opposition politique au FN. Mais comment accepter que la justice par un excès de zèle ait impliqué Marine Le Pen et Gilbert Collard dans une procédure pénale où ils n’avaient rien à faire. La protection des mineurs est une chose très sérieuse et il faudrait peut-être éviter d’en dévoyer les procédures destinées à essayer de l’améliorer. Ce genre de pantalonnade dont l’objectif évident, comme celle de la saisie des ressources du RN, est de s’attaquer au premier parti d’opposition témoigne que chez certains, pour la lutte contre « la lèpre populiste », la fin justifie les moyens. Et tous ceux qui, engoncés dans un antifascisme de salon,  ricanent des ennuis de leurs adversaires politiques, seraient avisés de se rappeler qu’en matière d’atteintes aux libertés politiques, c’est chacun son tour.

En marche vers la démocratie illibérale ?

 

 

57 Comments

  1. Litière faite de la culture et de la rigueur juridique, la disqualification des adversaires par des procédures aussi infondées que méprisantes, pour ne pas dire humiliantes, c’est une sorte de régime sans structure qui semble se profiler si un frein, un arrêt n’est pas trouvé à cette indélicatesse systématique. Non que le parti de Marine Le Pen présente des perspectives désirables ou réalistes. Non que la protection des mineurs contre la violence diffusée sur internet soit une cause négligeable, bien loin de là. Mais dans le premier cas c’est par le travail politique et civil qu’il convient de contrer les sirènes du repli. Dans le second, c’est aussi par un travail, de prévention. Et non par le passage à une judiciarisation tous azimuts pour le confort de l’exécutif, vraie confusion des pouvoirs.

    • Absurde peut être, mais c’est juste le code de procédure pénale…
      Faire de la politique n’absout pas de respecter la loi.

      • Faire de la politique n’exempte absolument pas de respecter le droit, mais ce n’est pas de très bonne politique d’abuser du droit.

  2. Régis,

    Merci pour cette analyse tu devrais venir faire une intervention à Béziers. Je t’organise cela sans problèmes.
    Super conférence de Benoit à Béziers et Rodez avec l’engagement magnifique du 16ieme Corps Languedocien pendant les batailles de Lorraine.

    Ton aficion

    Guy

  3. Soumise à de telles contraintes qui ne relèvent pas de la farce, MLP n’aura pas d’efforts à faire pour obtenir un score électoral important aux européennes. Et ceux qui auront initié cette imbécilité pourront verser ensuite des larmes de crocodile sur les heures-les-plus-sombres-de-notre-histoire …

  4. Il me semble que le seul responsable politique qui réagit dans ce sens est Jean-Luc Mélenchon. Vous n’en parlez jamais…Je lis vos billets depuis un certain temps, pas toujours d’accord, mais souvent. Le droit c’est essentiel pour faire vivre une démocratie et en vous lisant je me pose des questions qui ne me seraient pas venues à l’esprit, vous me faites réfléchir. Je suis politiquement proche de la FI et je me demande souvent en vous lisant pourquoi vous ne faites jamais référence aux positions de ce mouvement. Même pour les critiquer, mais comme si il n’existait pas alors que vous parlez si souvent du FN, je trouve que dans vos analyses politiques (d’abord le droit, mais quand même…) il y a la droite (Macron et les autres) et le FN, nous existons aussi et je vous lis avec beaucoup d’intérêt.

    • J’ai lu aussi que Jean-Luc Mélenchon est en désaccord avec cette expertise psychiatrique.
      Il faut donc le féliciter, d’autant que les bien-pensants commencent déjà à l’attaquer (1).
      J’ai lu les articles de Régis de Castelnau et il a dit à plusieurs reprises qu’il a voté Mélenchon en 2012 et en 2017.
      D’ailleurs, dans un de ses articles (avant les primaires de la droite), il souhaitait un 2e tour Mélenchon/Sarkozy.

      Pour le reste, on pourrait aussi discuter des questions politiques.
      Pour le moment, Mélenchon semble être le plus juste (ou plutôt le moins faux) à gauche du PS. Mieux que l’équipe PCF Laurent/Brossat, Mieux que Hamon.
      Mais, les Insoumis sont divers (cf Ensemble qui ne semble pas sur la même ligne que Mélenchon).
      Et Mélenchon est parfois ambigu en raison de cette diversité des Insoumis (2).

      (1) Pour le club Médiapart : « Encore une fois, Mélenchon vole au secours de Marine Le Pen ».

      (2) Cf le lâchage par Mélenchon de son conseiller Djordje Kuzmanovic qui apportait des idées que je trouve assez bonnes.

      • Le problème majeur de Mélenchon, c’est qu’il est un européiste affirmé et de longue date : a soutenu le « oui » à Maastricht et en 2005. S’il voulait être cohérente et réellement « insoumis », il serait pour le frexit, seule alternative à l’union européenne de droite libérale et bureaucratique « en même temps ».

        • Je ne suis pas un « mélenchonien » de choc.
          En effet, il a voté « oui » à Maastricht (1992 ; pas 2005, référendum où il a voté « non »).
          Quand il a quitté le PS en 2008, on lui posait souvent la question. Il éludait.
          Finalement, en 2011, il finit par dire « sur Maastricht, j’ai eu tort, c’est Chevènement qui avait raison ».

          Depuis 10 ans, je suis souvent partagé sur Mélenchon.
          Lors d’une interview, je me dis : « bravo, formidable ». Puis, vient la suivante et je me dis : « incroyable de dire de telles inepties ».

          Castelnau dit qu’il a voté Mélenchon aux 2 présidentielles où il était candidat.
          Mais, il, n’est pas inconditionnel.
          Il a écrit un article en mai, appelant Mélenchon à être plus clair contre les casseurs gauchistes (comme Marchais était clair en 1968).
          Avant, suite aux obsèques de Johnny Hallyday, Mélenchon avait lancé une attaque stupidement anti-cléricale (1) contre Macron. Castelnau avait critiqué Mélenchon.

          Je note toutefois que, si je compare à P. Laurent, I. Brossat, B. Hamon, C. Autain et d’autres, je me sens plus proche des idées de Mélenchon que des précédents.

          (1) Personnellement, fils de républicains espagnols ayant rompu avec le catholicisme en raison de la guerre d’Espagne, je n’appartiens à aucune religion (pas de baptême, pas de communion, pas de mariage religieux). Au niveau de mes « croyances », je ne suis pas athée (cf : Dieu ou les dieux n’existent pas), mais agnostique (cf : je ne sais pas).

          Mais, bien que de famille anticléricale et ancien militant du SNI-Pegc (syndicat des instituteurs) (tendance Unité et Action, proche de la CGT), je ne suis pas anticlérical. J’approuvais « le dialogue avec les chrétiens » sous G. Marchais.

          Je constate que le catholique pratiquant Emmanuel Maffre-Baugé fut député européen apparenté communiste élu sur la liste Marchais en 1979 et 1984.
          Logique puisqu’il était d’accord avec le PCF sur l’Europe.

          • Complètement d’accord avec vous. Ayant de nombreux points de convergence avec Jlm (sur l’Europe allemande, les Médiacrates qui nous gouvernent ou la casse effrénée des acquis des luttes du XXe siècle), je suis d’autant plus navré de le voir utiliser de vieilles ficelles stupides et éculées (anticléricalisme de grand-papa par exemple pour complaire à quelques Mohicans qui considèrent encore que le Goupillon mène le monde) et consterné par un certain manque de cohérence (ex : défendre les frontières au nom du patriotisme économique, les vouer aux gémonies car elles empêchent les migrants de venir chez nous) qui m’a d’ailleurs dissuadé, jusqu’ici, de voter pour lui.

  5. Le Fascisme Éternel est aux portes du Pouvoir, les squadristes aux ordres des Briois, Bild et autres Ménard appliquent la bonne vieille recette « manganello et huile de ricin » à quiconque s’oppose à leur hégémonie dans les rues où s’applique désormais la Loi martiale… La Marche sur Rome (pardon, sur Paris) à déjà eu lieu puisque une dizaine de FHaineux imposent leur loi dans l’hémyclique à quelques 560 opposant politiques brutalement réduits au silence…
    On a bien raison de traquer, derrière les oripeaux dont il s’affuble l’immortel Maréchal Pétain !..
    Courage camarades, la Résistance s’organise autour des dissidents Bourdin, Duhamel, Elkabbach, et autres Joffrin ! Les damnés de la Terre Angot, Bedos (père et fils), Drucker (Jean, Michel et Marie), rentrent dans la clandestinité, avec les Réprouvés Denisot et Aphatie.
    Lotta continua !

  6. Pour le coup vous aurez remarqué que M. Mélenchon ne se réjouit pas bien au contraire.
    Je pense qu’il a saisi cette fois le coup de billard à bandes multiples joué par le pouvoir majoritaire. Tel que je l’imagine, encore pousser le feu de la colère des électeurs afin de rejouer le coup maintenant classique de l’appel aux « castors » lors des prochaines échéances au risque d’un trump et autres ligues du nord.
    La légèreté avec laquelle ce pouvoir joue avec le feu en dit très long sur leur mépris à l’égard de la plèbe qui l’a pour certains porté au pouvoir.

  7. Merci Maitre de cette analyse juridique toujours aussi agréable à lire. Ce qui est inquiétant c’est de voir avec quel enthousiasme les liberticides détruisent le democratie, applaudis par leurs laquais des médias.
    Je ne comprends pas comment autant de gens ont pu renier nos valeurs et la démocratie.

  8. Merci Maitre pour cet éclairage…et la découverte de cet article 227-24 du CP que je découvre, et dont la rédaction me semble assez extraordinaire puisqu’elle apparait ainsi « Le fait soit de fabriquer, de transporter, de diffuser par quelque moyen que ce soit et quel qu’en soit le support un message à caractère violent, incitant au terrorisme, pornographique ou de nature à porter gravement atteinte à la dignité humaine ou à inciter des mineurs à se livrer à des jeux les mettant physiquement en danger, soit de faire commerce d’un tel message, est puni de trois ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende lorsque ce message est susceptible d’être vu ou perçu par un mineur. »

    Sauf grossière erreur de lecture ou d’interprétation de ma part, le fait que ces peines soient applicables dès lors que ce message est « susceptible d’être vu ou perçu par un mineur », hors donc de toute volonté que ce soit le cas, ouvre la porte à des incriminations au kilomètre. Si l’on part en effet du principe qu’environ 99% des mineurs ont déjà vu des films pornographiques ou violents, les comédiens, réalisateurs et producteurs qui ont « fabriqué ce message » comme les FAI qui les diffusent sont passibles des sanctions prévus par cet article du code. Il devrait être en effet extrêmement délicat aux sus-mentionnés d’arguer que le « message » n’était pas susceptible d’être « vu ou perçu par un mineur » puisque, en pratique, c’est le cas. On peut même très valablement soutenir que les écoles de rugby françaises (par exemple) incitent les mêmes mineur « à se livrer à des jeux les mettant physiquement en danger » – celui qui prétendrait que le rugby n’est pas un sport qui « met physiquement en danger » peuvent aller faire un tour à l’hôpital de Garches – .

    Sans même parler de tous les commentateurs de tous les sites (ou presque) estimant qu’untel – un arbitre, un chanteur, un sportif – est un « connard de première » ou « mériterait une bonne baffe dans la gueule », autant d’appréciation qui constituent à l’évidence des « messages violents ».

    • Martin, merci pour votre commentaire.
      Outre la pornographie, un nombre impressionnant de films faisant la quasi apologie de la torture sortent dans l’indifférence générale. Et pourtant, ils finissent par instiller dans les esprits que le recours à la torture n’est pas si grave.
      Et merci effectivement à notre Hôte pour son éclairage.
      PS – cette façon de faire monter le FN pour se poser en recours de la démocratie est à vomir.

      • Je me suis amusé à faire le test à l’instant avec les paramètres suivant : moteur de recherche : « google ». Requête : « porno ». Onglets « vidéos » , soit le truc accessible à n’importe qui ayant un ordinateur. Sur les trois premières pages de réponse (il y en a des centaines, évidemment) cliquez sur la photo – très explicite- des films proposés (gratuitement) , moins d’un site sur deux affiche un filtre (le petit bouton « j’ai plus de 18 ans » à cocher, filtre totalement inopérant par ailleurs) , aucun n’emploie une « protection » supérieure pour restreindre l’accès…et tous les autres ne demandent strictement rien. Ce qui de fait, rend ces vidéos parfaitement accessibles aux mineurs (et même au mineur super honnête qui aurait des réticences à cliquer sur un bouton lui demander de certifier de sa majorité quand il cherche des images de cul).
        Test effectué ensuite à paramètres identiques avec les requêtes avec la même configuration et la requête « baston », qui donne accès à des dizaines de vidéos se revendiquant elles mêmes « insoutenables » , ou « déconseillées aux personnes sensibles…sans le moindre filtre, ni même un sous titre précisant que c’est images sont interdites aux mineurs. Idem avec les mots clés « gore » ou « torture » qui ouvrent une liste de vidéos, toutes en accès parfaitement libres.
        Même test effectué ensuite en supprimant adblock, et en permettant donc les fenêtres pop up… et résultat immédiat avec des cascades de fenêtres, dans toutes les catégories, plus violentes les unes que les autres.
        Sur la base du 227-24 du CP pris au pied de la lettre, il y a donc quelques centaines de milliers de personnes (comédiens, réalisateurs, bloggers, employés des FAI, retweeter de liens etc. ) à qui faire passer d’urgence un entretien psychiatrique avant leur incarcération. Sans parler de tous les people dont une sex tape a fuité un jour ou l’autre sur le net et qui ont donc fabriqué un message à caractère pornographique susceptible d’être vu ou perçu par un mineur » (aux dernières nouvelles, une vidéo des ébats de Madame Kardashian est en tête du hit parade des films les plus vus dans la cour des collèges…ce qui prouve assez clairement que ladite vidéo est « susceptible d’être vu par un »…et même des dizaines de millions…de mineurs).

      • ..et personne ne se demande pourquoi le ministère public ne se saisit pas pour faire appliquer le fameux article du cp 227-4.
        S’il devait poursuivre, il n’y aurait plus assez de places en prison et les caisses de l’État seraient pleines à craquer.
        Plus de pornographie, plus de films violents, plus de sports violents,…
        Le lobby culturel et sportif veille au grain.Pas touche à la « culture » !

  9. En l’espèce nous assistons à une instrumentalisation du Code pénal aux fins politiques, à une violation des droits civiques. Quand la cité n’a plus de confiance dans la justice, parce qu’elle se dénigre par ces propres vices ostentatoires face à la nation, nous pouvons affirmer indubitablement que la corruption à atteint les sommets de toutes nos institutions, ceci est insupportable. Je propose un mouvement citoyen pour exiger la fin de l’intromission du politique au sein de la justice. Moins de discours et une action citoyenne immédiate. Vous pouvez rester indifférents et inactifs face à cet scandale juridico-politique?! Mobilisons nous!

  10. Sans doute, cherche-t-on à lui coller le diagnostic ( DSM V) de trouble oppositionnel avec provocation ?

  11. Restons en aux textes.

    Votre seul argument consiste à dire que le 706-47 CPP ne s’appliquerait qu’aux pervers sexuels pédophiles du fait du Titre auquel il appartient.
    Vous en tirez que ce qui est reproché à Mme Le Pen ne saurait entrer dans ce cadre
    Vous en concluez que la demande d’expertise psy est illégitime.

    Relisez le texte au calme :
    « Le présent titre est applicable aux procédures concernant les infractions suivantes : […]
    11° Délits de fabrication, de transport, de diffusion ou de commerce de message violent ou pornographique susceptible d’être vu ou perçu par un mineur, prévus à l’article 227-24 du même code ; »

    N’est-ce pas suffisamment clair ? Si vous êtes accusé au titre du 227-24 CP « de diffuser par quelque moyen que ce soit et quel qu’en soit le support un message […] de nature à porter gravement atteinte à la dignité humaine […] lorsque ce message est susceptible d’être vu ou perçu par un mineur », vous tombez sous le coup du 706-47 CPP.

    Et donc vous êtes soumis au 706-47-1 CPP :
    « Les personnes poursuivies pour l’UNE DES INFRACTIONS mentionnées à l’article 706-47 du présent code DOIVENT être soumises, avant tout jugement au fond, à une expertise médicale.L’expert est interrogé sur l’opportunité d’une injonction de soins. »

    C’est imparable.

    • Ce qui est imparable, c’est que vous ne comprenez rien !
      Bien sûr que dans le cadre de poursuites sur la base de l’article 227-24 l’expertise est obligatoire. Qui dit le contraire? Le problème est celui de la poursuite elle-même avec cette incrimination qui est grotesque et dangereuse. Pour la liberté d’expression.
      Allez, relisez un coup, n’essayez pas de vous faire passer pour un juriste, et revenez nous voir pour nous dire si vous avez compris. Malheureusement je suis pessimiste.

      • Et comme le dit un des interlocuteurs ci-dessus, les sites pornos se multiplient sur le net que les mineurs peuvent allègrement regarder. Et aucune condamnation n’a lieu.

        • Il me semble que pour rentrer dans un site porno, il y a quelques mises en garde. On sait où on va.
          Quand on va sur twitter, site modéré, on ne s’attend pas à être exposé à de la torture. On ne s’attend pas à ce qu’une personne publique, de renommé nationale, une personne politique suivie par des enfants, publie des photos de gens torturés.

      • Ne vous inquiétez pas, j’ai bien compris l’essentiel : vous êtes prêt à défendre la liberté d’expression en allant jusqu’à accuser les juges de dévoyer la procédure pénale.

        Vous écrivez plus bas : « C’est l’incrimination initiale qui est illégale. »
        Si vous en êtes là, si la simple application d’un texte de loi devient illégale, évidemment, personne ne peut vous comprendre… A part les tenants du complot politique dont vous faites partie.

        L’ironie de la chose, c’est que si d’aventure il s’agissait d’un complot politique, ses commanditaires n’auraient même pas besoin de tordre le bras d’un juge pour dévoyer la procédure pénale et incriminer Mme Le Pen : son acte relève d’une infraction codifiée ! C’est cadeau !

        • Vous affirmez sans craintes qu’aucun enfant ne suis MLP sur Twitter ?
          Je n’en mettrais pas ma main a couper

  12. Dans un monde de fou, dirigé par des dingues vous devenez suspect si normal !

    Ils sont dans leurs logiques, ce qui explique probablement, qu’ils qualifient ceux qui commettent des agressions de « probablement déséquilibrés »
    Une manière de justifier l’injustifiable.
    Une manière aussi de ne pas affronter leurs propres démons, obsessions, et créatures en dissimulant la vérité.
    Le coup de folie très grave de Marine, osez montrer une vidéo de Daesh, dévoiler la réalité au peuple !!!!
    Non mais allo quoi, cela n’existe pas.
    Cela me rappelle une scène du chef d’œuvre de Kubrick « Orange mécanique » quand il écarquille les yeux de Malcolm McDowell et qu’il le force à regarder pendant des heures des scènes de violence pour le dégouter et qu’ils arrivent à en faire un mouton.
    Seul différence, de nos jours ce sont les fous qui nous dirigent qui nous écarquillent les yeux et nous forcent à regarder des films avec des scènes de bisounours a l’eau de rose, pour nous transformer
    en bétails qui ira gentiment à l’abattoir.
    Messieurs les politiques, ceux qui font partie de la secte des dingues, commencer à trembler parce que votre règne est fini !
    Le syndrome Orban, Salvini, Marine se diffuse a la vitesse grand V et votre pyramide de Ponzi de l’UE va s’écrouler.
    Longue vie aux gens normaux.

    • Vous estimez donc que l’image publiée par Mme Le Pen et Maitre Collard ne rentre pas dans la qualification retenue ?
      Que des images de tortures peuvent être posté sur twitter en toute impunité ? Des enfants ne risquaient pas de tomber dessus ?

      Soyons clair, cette loi n’a pas été écrite pour l’occasion. Elle existait AVANT que ces gens du RN ne publient ces images. Elles tombent donc bien sous le coup de la loi. Non ?

      Par ailleurs, il me semble que la profession des 2 mises en cause est … avocat. Dur d’ignorer la loi dans ces conditions.

        • Donc si vous, ou moi, postez la même image sur twitter, nous ne risquons rien ?
          Je pense que si donc je ne le ferai pas. Mais si vous pensez vraiment que non, pourquoi ne me démontreriez vous pas que j’ai tord en postant ladite image sur les résosocios ? Ou sur votre site web tant qu’a y être.
          Je pense que ce n’est pas moi qui se fout du monde en l’occurrence.

          • J’ai vu ces vidéos et images de Daesh des milliers de fois sur FB … donc à mon avis cela ne relève pas de de la psychiatrie ni de perversion d’enfant … Vous êtes simplement de parti pris. Est-ce que vous êtes en mission sur ce fil ?

        • Quand les médias diffusent une image d’un enfant noyé sur les rives de la Turquie, ça peut choquer les mineurs aussi. A partir de quand c’est choquant et des fois pas. Va falloir préciser pour ne pas tomber sous le coup de la loi. Etje me répère, les sites pornos sont légions

          • Je me répète aussi, les sites porno avertissent, il faut avoir plus de 18 ans pour entrer. Si tu rentre sans avoir tes 18 ans, tu pourra pas les poursuivre pour avoir vu des images que t’aurais pas du voir.
            Il n’existait pas de telles avertissement avant d’arriver sur la page twitter de Marine Le Pen.

            Pour l’image de l’enfant mort au journal, il y a débat. Perso, j’ai pris la décision de ne plus regarder les infos depuis que j’ai des enfants. Mais les infos, ont un but informatif, par définition. Du coup, il me semble qu’il y a une exception à la loi par rapport au motif d’information.
            Plus encore, il existe un livre, incluant presque la totalité des mots de la langue française. On peut y lire à loisir la définition de violent pour comprendre à partir de quand une image passe sous le coup de la loi dont il est question ici.

          • Je viens de faire un essai avec les 15 premiers sites de la catégorie dite  » adulte  » listés par un site web bien connu mesurant la popularité des sites sur internet (c’est pareil qu’avec alexa.com, sauf qu’il n’y a pas besoin de pré-inscription).

            La liste est là : http://www.similarweb.com/fr/top-websites/category/adult .

            Résultat : sur ces 15 sites, un site est mal classé apparemment c’est le site d’une respectable entreprise chinois (rien de porno).

            Les 14 autres sites sont vraiment porno, dont 10 n’ont pas affiché d’avertissement avant d’y accéder, soit 71,4 %.

            Bien entendu, ne re-faites ce test que si vous êtes majeur et dûment vacciné, car je ne voudrais pas tomber pour incitation à la débauche ou complicité de proxénétisme aggravé ou autre chose, hein, au train où vont les choses dans notre beau pays…

  13. Votre demonstration est lumineuse , comme toujours…
    Gare au retour de boomerang!Les attaques perpetuelles et si maladroites contre MLP peuvent provoquer un sursaut de ses électeurs , y compris les plus tièdes d’entre eux.
    Merci pour vos éclairages.

  14. La méthode à mi-mi (Mitterrand), faites montez le FN et les élections à venir sont dans la poches, ou presque!
    (Il faut être Hollande pour ne pas y arriver…)

    Or qu’elle meilleur façon de discréditer (comprendre en faire une martyre pour les laissés pour compte de la république) Marine Le Pen que par une pantalonnade digne de la commédia dell arté ou des basses œuvres d’une dictature ordinaire qui à l’injustice légale ajoute l’insulte, le mépris et la salissure.

    On est certain que cela fera grimper son score (pas suffisamment toutefois pour gagner) chez les citoyens outrés d’une telle bassesse dans les moyens . Et quand bien même son score probable ne serait pas augmenté, les médias quasi unanimes ferons le boulot en rabâchant sans relâche le risque « EnoRRme » pour la démocratie et la survie de l’espèce!…
    Ce que l’on constate dans cette affaire c’est qu’il y a « Le Parti » et que toute opposition est doit être dénigrée ou être tue, sinon bâillonnée en n’en parlant jamais.

  15. Je ne comprends pas bien.
    Quand on est politique, on a plus besoin de respecter la loi c’est ça ?

    Dites moi, pourquoi Madame le Pen aurait droit à un traitement de faveur ? Si je diffuse la même image qu’elle j’y ai droit au contrôle psychiatrique. Pourquoi elle non ?

  16. « Ce qui est imparable, c’est que vous ne comprenez rien », rétorque le Régis fort en gueule au quidam qui a l’outrecuidance de lui faire remarquer l’obligation d’un expertise dans le cadre de l’article 227-24.
    Evidemment, on ne comprend rien si l’on oublie le fusil à tirer dans les coins, la « liberté d’expression » pour des élus qui « sur-réagissent », glissé dans un texte qui mélange allègrement sondages, complots actuels et passés, comportements politiques étranges d’élus en mal de tribunes et procédures judiciaires qui sont ce qu’elles sont et qui peuvent susciter des appréciations diverses et variées..
    Mais….
    Qui a rendu cette demande d’expertise publique?
    Qui a publié le nom de l’expert?
    Qui instrumentalise la procédure?

  17. Apparemment, il faut avoir une étiquette collé sur le front « délinquant » pour être considéré par maitre de Castelnau comme quelqu’un qui pourrait commettre un délit en lien avec la protection de l’enfance.
    Une personne bien sous tout rapport comme Marine Le Pen est au delà de tout soupçons ! Elle ne peut commettre de délit ni de crime, c’est Marine Le Pen quand même…

    Il y a donc une caste dans ce pays pour qui la loi ne devrait pas s’appliquer. Car Madame Le Pen ne peut évidemment pas faire de mal aux enfants, même en ne le faisant pas exprès, même en ne se rendant pas compte de ce qu’elle fait. Elle est forcément innocente par nature. Pourquoi ? Parcequ’elle est dans l’opposition ! (je ne fais pas parti de la « majorité »)

    Merci Maitre de Castelnau pour cet éclairage.

    Pour me prouver que j’ai tord, j’attends toujours que vous postiez sur internet la même photo que Madame Le Pen…… On pourrait alors observer la différence de traitement attendue. Ou pas.

    • Allez, je suis prêt à faire le test (si i’auteur de ce blog accepte de publier ces liens), mais comme je n’ai pas trouvé « la même photo » on va faire avec l’équivalent. Si les photos insérées dans les liens ne vous semblent pas « violentes » , et donc pénalement répréhensibles au sens de l’article 224-27 CP, merci de préciser quelle acception vous accordez à ce terme.

      http://clgeluardservat.blogspot.com/2010/05/etudier-la-guerre-du-vietnam-au-college.html

      Petite précision : comme l’indique le titre du blog ci-dessus, celui ci n’est pas seulement « susceptible d’être vu ou perçu » par un mineur , mais destiné à l’édification des collégiens.

      https://www.telerama.fr/idees/camps-extermination-de-masse-ils-ont-photographie-l-inimaginable,124581.php

      Peut on valablement soutenir que Télérama (journal culturel de référence des familles catholiques) n’est pas « susceptible d’être vu ou perçu par un mineur » ? A mon avis ça risque d’être délicat…

      Donc voilà, c’est fait, je suis hors la loi pour avoir « diffusé par quelque moyen que ce soit et quel qu’en soit le support un message à caractère violent… (…) …lorsque ce message est susceptible d’être vu ou perçu par un mineur » (rien n’interdit à un malheureux mineur de consulter ce site, l’infraction est donc constituée), et Monsieur de Castelnau l’est tout autant s’il publie ce message.

      En toute logique, je devrais avoir rendez vous chez l’expert psychiatrie dans pas longtemps, juste après ma mise en examen. On parie que ça va pas marcher ? (ceci dit, ce serait super rigolo de comparaitre pour avoir diffusé un « message violent susceptible d’être vu par un mineur » en reproduisant des photos qui figurent dans les livres d’histoire utilisés par l’éducation nationale… ).

      PS : par respect pour la sensibilité des jeunes lecteurs, je n’ai pas placé ici certaines photos de bébés phoques éventrés ou achevés à coups de marteau sur la banquise et baignant dans leur sang.. mais vous les trouverez sans problème sur les comptes de plusieurs députés écologistes. Qui, à ma connaissance, échappent toujours mystérieusement aux foudres de la justice (et très heureusement de mon point de vue….).

  18. Je ne suis pas avocat , mais pardon vu les images que l ‘ on voit a la télé aux infos , il y a beaucoup de monde qui devrez subir le même sort que Mme Le Pen ne croyez vous pas ?

  19. Argumentation délicieuse, mêlant le mépris à l’insulte.

    Les enfants ne sont pas à moins protéger de madame Le Pen que de monsieur Michu.
    Si monsieur Michu et madame Le Pen commettent des actes qui sont sanctionnés par un texte de loi, alors ils doivent en répondre.
    C’est lorsque l’application des textes de loi s’adapte en fonction de la position sociale des mis en cause qu’il faut s’inquiéter.
    Cela arrive suffisamment aujourd’hui pour s’en offusquer, plutot que de s’indigner quand cela n’arrive pas.

    Je vous laisse lancer vos insultes, je vois que vous les affectionnez particulièrement.

  20. Ah! ah! j’aime beaucoup vos réparties acidulées et à la bonne franquette, Maître,mais vous ferraillez contre des moulins à vent sur votre propre blog…

    Concernant notre petite affaire Marine Le Pen versus psychiatres et juges mabouls,le seul à se tenir au dessus de la mêlée,contrairement aux autres,qui n’ont rien compris et se frottent les mains,en pensant qu’une adversaire politique en difficulté,c’est toujours bon à prendre,eh bien,il me coûte de l’avouer,mais c’est bien Jean Luc Mélenchon,qui sauve l’honneur de sa corporation.

  21. Entendu cet été dans la matinale de Paris Première, C.Castaner dire « qu’il en avait marre de ce pays qui versait dans le populisme, et que tout serait fait pour que Marine LePen ne soit pas au second tour de l’élection présidentielle de 2022 ».
    Tous les procès faits à Marine Le Pen le sont dans ce but, l’éliminer du premier tour de la prochaine élection présidentielle, comme F.Fillon a été éliminé du premier tour de la dernière élection présidentielle.
    Ils sont vraiment très forts.
    Jupitre est-il déjà en train de « manipuler » la prochaine élection présidentielle, après les européennes?

  22. Dites, quand on regarde la télévision, combien voit-on de films ou de téléfilms dans lesquelles on étale une violence barbare ? On voit des assassinats avec du sang étalé avec indécence (1). Parfois à des heures de grande écoute où des enfants sont devant leur télé (2).
    Même dans les chaines du service public, on trouve de telles horreurs.

    Alors, si on est fait une expertise psychiatrique à Marine Le Pen, je propose qu’on en fasse aussi une à Delphine Ernotte (3), « patronne » de France Télévision, à Olivier Schrameck, président du CSA et aussi aux directeurs des programmes des chaines publiques et privées qui laissent passer ces horreurs.

    (1) Je ne parle pas ici de films comme ceux de cape et d’épée de mon adolescence. Là, on tuait, certes, mais sans étalage de sang, voire d’entrailles. Je ne parle pas non plus de certains téléfilms policiers où on voit un corps allongé, mais pas d’horreurs.
    Je parle de ceux où on voit des ruisseaux d’hémoglobine ou d’organes étalés.

    (2) D’ailleurs, ces images sont-elles seulement dangereuses pour les enfants ? Et les majeurs à l’esprit faible ?

    (3) Vous savez, cette dame qui fit la bise à Brigitte Macron le soir du débat du 2e tour de la présidentielle. Ainsi, le signal était clair : Macron était son candidat. Et le devoir de réserve ? Pas pour cette caste !

  23. Avis à tous « les diffuseurs »d’images violentes et pornographiques susceptibles d’être consultées, vues par des mineurs.
    Vous serez bientôt convoqués par le Ministère public en vue de vous signifier l’infraction 224-27 du code pénal.

Laisser un commentaire