Affaires du PNF : quand les magistrats se comportent en militants politiques

Atlantico m’a demandé mon avis sur les raisons de la politisation désormais incontestable de la haute fonction publique judiciaire et notamment des magistrats du PNF et du Pôle d’instruction financier.

Nous sommes en présence d’un scandale d’État considérable, je me réjouis de ce dévoilement qui met au jour ce que je dénonçais depuis déjà quelques années.

Le rétablissement de l’impartialité de la Justice est une urgence à laquelle il faut s’atteler. Je parle aussi des mesures à prendre pour aller dans cette voie.

Régis de Castelnau

Atlantico.fr : Depuis plusieurs années des affaires judiciaires particulièrement médiatisées ont eu un fort retentissement sur la vie politique : de Nicolas Sarkozy jusqu’aux gilets jaunes en passant par la très fameuse affaire Fillon dont on voit aujourd’hui ressortir les enjeux. La question posée devient de plus en plus directement celle de la responsabilité des juges face aux effets politiques de leurs décisions.

La France fait-elle face à un problème de partialité de ses juges ? Si oui depuis quand et pourquoi ?

Régis de Castelnau : Oui, incontestablement. Cela est dû aujourd’hui à plusieurs facteurs, mais il est incontestable que l’impartialité n’est pas considérée par le corps des magistrats comme un impératif absolu. Il a très longtemps été reproché à la justice française d’être, au service du pouvoir exécutif et à celui de la préservation d’un ordre social. Cette approche est historiquement justifiée, avec comme symbole paroxystique le ralliement massif au maréchal Pétain. Un seul magistrat sur l’ensemble du corps ayant refusé de lui prêter serment.

Il y a plusieurs raisons à cela, parmi lesquelles deux peuvent être particulièrement mis en avant : tout d’abord l’homogénéité sociologique du corps, et ensuite une culture de l’ordre au détriment de celle de la justice. On l’a bien vu au moment de la crise des gilets jaunes avec la violence de la répression judiciaire, les magistrats considérant qu’ils étaient là pour rétablir l’ordre et non pas pour rendre la justice.

Nous vivons une période particulière qui est le fruit d’une évolution commencée dans les années 80 avec un processus d’émancipation de la magistrature vis-à-vis du pouvoir politique. Celle-ci a pu se réaliser dans une alliance avec la presse et une forme de délégation de l’opinion publique contre la classe politique considérée comme corrompue. Les termes « indépendance de la justice » sont devenus un mantra régulièrement psalmodiié par les organisations syndicales. Qui sont d’abord des structures politisées avant d’être des organisations de défense d’intérêts catégoriels. Le problème, est que cela a conduit à l’irruption de « l’autorité judiciaire » (comme l’appelle la Constitution) dans le champ politique. L’indépendance institutionnelle liée à la séparation des pouvoirs et destinée à être l’outil de l’impartialité, est devenue dans un singulier renversement l’outil de la partialité essentiellement politique. La grotesque affaire du « mur des cons » où l’on a vu une organisation syndicale afficher cette revendication de partialité, en est le très triste symbole. Rappelons qu’aucune sanction disciplinaire n’a été prise contre ce manquement considérable.

Une autre des raisons de cette absence d’impartialité, est liée au fonctionnement politique de la France depuis le début des années 80. En effet après plus de 30 ans de pouvoir hégémonique de la droite, l’arrivée de François Mitterrand au pouvoir enclenchait un processus d’alternance régulier. Sur le plan politique, on sait bien qu’il s’agissait d’une fausse alternance, car comme le disait Philippe Séguin « droite et gauche étaient deux épiceries concurrentes se fournissant au même grossiste. » Le problème, était que lorsqu’un des courants était au pouvoir, il piochait dans la magistrature ceux qui allaient venir occuper les bureaux de la place Vendôme et entourer le Garde des Sceaux. Lors des changements, ceux-là retournaient dans leur corps d’origine à des postes en général assez élevés. Le passage par les cabinets ministériels est devenu un des éléments forts des carrières supérieures. Le vivier du parti socialiste était essentiellement le syndicat de la magistrature, certes minoritaire dans le corps, mais marqué par une forte politisation et un gauchisme culturel affirmé. Il est d’ailleurs à noter que, ce « spoil system » à la française fonctionne de la même façon au Conseil d’État.

Pour les affaires impliquant ces jours-ci le Parquet National Financier, il convient d’abord de rappeler que cette institution a été créée par François Hollande venant compléter un dispositif un peu plus ancien, celui du « Pôle d’instruction financier ». Il constitue aujourd’hui une juridiction d’exception qui en recèle absolument tous les travers. Le pouvoir socialiste a veillé à ce qu’il soit composé de magistrats amis afin de jouer un double rôle : d’abord d’une instrumentation politique contre l’opposition, et ensuite de protection des amis du pouvoir. À son arrivée à l’Élysée Emmanuel Macron l’a récupéré, d’autant plus facilement qu’il a bénéficié sur le plan politique d’une fusion du centre de gauche et du centre-droit, disposant ainsi du soutien des magistrats de gauche et de droite… Concernant les trois scandales récents du PNF, il y a d’abord le raid judiciaire lancé contre François Fillon pour le disqualifier de la course à la présidence de la république et favoriser ainsi l’élection d’Emmanuel Macron. Il n’y a eu nul besoin que le pouvoir de François Hollande donne ordres ou consignes. Les magistrats du PNF se sont comportés comme des militants, et le juge d’instruction qui fut saisi ensuite du dossier également. C’est l’instrumentalisation politique contre les opposants. Ensuite l’affaire Kohler quant à elle, démontre jusqu’à la caricature, comment fonctionne la protection et l’absence de tout scrupule dans le fonctionnement de cette blanchisseuse. Enfin, le scandale des écoutes des avocats pénalistes en charge en général de la défense dans des affaires politiques, révèle une invraisemblable capacité à fouler aux pieds les principes légaux qui encadrent la procédure judiciaire et en particulier le secret professionnel des avocats.

Quel est l’état actuel du contrôle des juges d’instruction lorsqu’ils s’engagent dans des actes militants ou décident de poursuites judiciaires pour des raisons politiques ? 

Régis de Castelnau : À ma connaissance, jamais. Cette politisation de la magistrature est un impensé de la justice française. Il suffit de voir le traitement judiciaire de l’affaire du « mur des cons » qui a accouché d’une procédure interminable se terminant en queue de poisson. Il n’y a eu aucune procédure disciplinaire ce qui aurait pourtant été la moindre des choses.

Il faut rappeler que comme dans toutes les grandes administrations, il existe un corps de contrôle. Pour la justice il s’agit de l’Inspection Générale des Services Judiciaires qui a des pouvoirs d’enquête et intervient lorsque des problèmes surviennent. Si des fautes avérées sont établies, c’est ensuite le Conseil Supérieur de la Magistrature qui fonctionne comme un conseil de discipline et donne un avis au pouvoir exécutif qui dispose du pouvoir de sanction. Malheureusement, le corps des magistrats est marqué par un corporatisme extrêmement puissant qui naît dès l’École Nationale de Bordeaux. On rappellera l’anecdote d’une promotion votant pour porter le nom du juge Burgaud sanctionné pour ses défaillances dans la catastrophe d’Outreau… 

À ma connaissance il n’existe pas de procédure suivie de sanction pour des comportements manifestement politiques dans l’exercice des prérogatives de justice. On rappellera aussi la fameuse affaire de Guyane où dans une procédure complètement irrégulière un tribunal correctionnel avait condamné une ancienne candidate du Front National à neuf mois de prison ferme par un jugement qui ressemblait beaucoup plus un tract politique qu’à une décision de justice régulière. La cour d’appel avait discrètement annulé la décision, mais ni les magistrats concernés ni même Christiane Taubira pourtant impliquée n’ont été ne serait-ce que réprimandés.

Comment réformer la justice afin de faire en sorte que les juges soient face aux conséquences de leurs actes quand ceux-ci interviennent de manière injustifiée sur la vie politique démocratique ? 

Régis de Castelnau : C’est à la fois simple et compliqué… on pourrait dire d’abord qu’il conviendrait que la discipline dans ce domaine soit exigée, et que les procédures disciplinaires soient appliquées. Et que cesse ce fonctionnement corporatiste marqué par une indulgence excessive.

Ensuite il serait nécessaire de dépolitiser la justice qui ne doit être ni l’instrument du pouvoir exécutif, ni surtout le bras armé de courants politiques. Pour cela il faudrait sortir de l’hypocrisie, et admettre que si les magistrats ont comme tous les citoyens des opinions politiques, il devrait s’imposer à eux un devoir de réserve particulièrement rigoureux. Et les demandes de dessaisissement voire de suspicion légitime, ne devraient pas être considéré par le corps comme une injure.

Enfin, il y a deux problèmes qu’il va bien falloir finir par prendre à bras-le-corps. C’est-à-dire séparer radicalement les fonctions de poursuite qu’exercent les parquets et les fonctions de juger, celles des juges du siège. Et aussi la question du syndicalisme dans la magistrature. Force est de constater que les structures existantes, et notamment les deux grands syndicats que sont l’Union Syndicale des Magistrats (USM) et le Syndicat de la Magistrature (SM), sont des structures qui interviennent essentiellement dans le domaine politique. Cette situation est malsaine

Régis de Castelnau

32 Comments

  1. L’affaire des écoutes 2014
    https://www.lepoint.fr/societe/sarkozy-sur-ecoute-la-magistrature-en-tablier-10-03-2014-1799154_23.php

    Atlantico
    Sarkozy sur écoute : la magistrature en tablier
    Gilbert Azibert, soupçonné d’avoir renseigné Nicolas Sarkozy, appartient à la franc-maçonnerie.
    Ce qui pose la question de sa double allégeance…??????????

    Réponse Regis ?
    Ils troquent quelques heures par mois leur longue robe noire pour une autre panoplie : tablier et gants blancs. À tous les étages de la magistrature, et surtout aux plus élevés – c’est à cela que ça sert -, les francs-maçons sont là.

    L’affaire des écoutes judiciaires pratiquées sur Nicolas Sarkozy et révélées par Le Monde vendredi 7 mars braque les projecteurs sur Gilbert Azibert, premier avocat général à la Cour de cassation. Il est soupçonné d’avoir renseigné l’ancien chef de l’État sur les décisions de la haute juridiction le concernant. En contrepartie, l’ex-président aurait poussé le dossier du magistrat pour un poste doré de conseiller auprès des autorités monégasques.

    Les commentateurs les plus hardis évoquent aussi, au conditionnel, l’appartenance de Gilbert Azibert à la franc-maçonnerie. Se mouvoir ainsi dans le secret des loges n’est pas neutre en effet quand on a occupé des postes aussi éminents que procureur général (à Bordeaux) et surtout secrétaire général du ministère de la Justice. À l’époque, Rachida Dati était garde des Sceaux, et c’est « Annulator » qui tenait la maison. « Annulator », c’est le doux surnom qui lui avait été donné quand, président de la chambre de l’instruction à Paris, il réduisait à néant un nombre appréciable de dossiers, parfois sensibles.

    Question : Atlantico
    Un serment contre l’autre ?

    Réponse Régis ?
    À ce stade, il est possible d’employer le présent de l’indicatif : Gilbert Azibert est l’un des dignitaires de la Grande Loge nationale française (GLNF), la plus conservatrice des grandes obédiences hexagonales. Comme tous ses collègues initiés, il a donc prononcé deux serments : l’un dans les prétoires, l’autre en loge. Au-delà de l’affaire des écoutes, son exemple met en lumière toutes les difficultés qui résultent de cette double allégeance : est-ce que l’une, professionnelle, prend toujours le pas sur l’autre, discrète ? Une question d’autant plus douloureuse qu’aucun magistrat, en France, n’a jamais eu le courage d’effectuer son « coming out ». C’est obligatoire en Grande-Bretagne. En Italie, où le souvenir de la loge P2 demeure vivace, il est interdit de cumuler les deux statuts, l’un public, l’autre caché. Aux États-Unis, les francs-maçons assument et même affichent équerre et compas jusque sur leurs plaques d’immatriculation. En France, c’est l’omerta. Résultat : dès qu’une affaire éclate, le soupçon jaillit.

    Les frères, toutefois, ne peuvent pas tout : Gilbert Azibert n’a pas été nommé à Monaco.

    Le Grand Orateur de la Grande Loge Nationale Française dément l’appartenance de Monsieur Gilbert Azibert à ses effectifs.

    Selon nos informations, Gilbert Azibert est inscrit au Dîner du Palais, la fraternelle maçonnique des professions judiciaires, au titre de la Grande Loge Nationale Française.

    Ouf de chez ouf

    signer pierre Terchina

    • C’est quand plus sympa de lire quelqu’un de sensé et qui sait écrire, même si on n’est pas forcément d’accord avec lui, qu’avec Pierrot le fou!

      • Pierrot le Fou j’aime mieux , comparativement à la pédanterie grammaticale qui vous conforte mieux.
        De selon mon avis la pédanterie grammaticale est une tare d’où le Larousse où le Robert
        où les pontifes de l’académie française , complètement déshydraté, comme du conseille des sages , enfin tout cela est l’extension des croyances comme substrat de la FM qui s’invite comme lieux de culte , en soit l’avatar de nul autre que lui !!!
        Un absolu vaut mieux que deux tu l’aura , aura comme auréole d’où Coluche s’est fait trancher la tête , dans le style révolutionnaire Fm comme sujet de culte
        S’est mieux que d’être empalé sur un pic avec violence à se confondre le coxix et la pituitaire en parlant orpailleur vision directe.

        Je viens d’acheter la méthode Assimil pour apprendre le portugaise , en passant par le portugaise , je devrais pouvoir m’appliquer à écrire plus correctement en texte français .
        En plus s’est sans peine
        Voir
        https://www.youtube.com/watch?v=pLvL_9HQQoE
        et
        Two man sound , ne pas mettre 50 ans pour savoir qu’ils ne sont pas brésilien mais belge
        https://www.youtube.com/watch?v=pyEOfxdoBss
        une autre
        https://www.youtube.com/watch?v=CIKQerWQ9i8 dans le style Marios bros où pd

        Plus sérieux Santana sans protéine aujourd’hui à ciel ouvert au top du top sans Woodstock
        https://www.youtube.com/watch?v=sTcXtvKgvE0
        En faite le cercueil où cerveau à lui tout seul comme principe est dans sa suffisance
        Cad que en faite le nom inscrit sur l’emballage est bien plus intéressant que le contenu comme poison, d’où la mélodie des parfums comme essence d’un channel 19 et nom des eaux de parfum d’un Gauthier

        et pourquoi pas le laboratoire où l’abatoire ou l’abbatial
        un jet de rot thullé comme de la clavicule de Salomon
        https://www.youtube.com/watch?v=d76pxiPlxHs
        Con il à perdu sa jambe axe du ciel

        Le plus cinglé s’est charlie mesdoun
        Une synthèse assez molette
        https://www.google.com/search?client=firefox-b-d&q=sultang+opf+swing

        vu du droit qui n’est pas de la merde comme lecture
        Franchement il est assez étonnant qu’un article me renvoi dans mes profondeurs de lecture
        je vais faire un suivi de texte

      • A mon humble avis, Pierrot n’est pas si fou que cela.
        Le tablier ? Il est peut être temps que tout ce beau monde quitte la table, en effet.

    • Il n´y a pas, il n´y a jamais eu d´¨affaire Fillon  »
      En revanche, il y a une affaire de la Justice française, coupable de connivence avec le pouvoir éxécutif en place ( Hollande ) en vue d´éliminer le candidat de millions de français opposés à la politique socialiste .Cette justice qui juge et condamne sans preuves est une justice indigne qui doit être sévèrement punie pour ses manquements à ses devoirs élémentaires.
      Il y a aussi une affaire de la presse française , surveillée et payée par les pouvoirs publics, qui est également complice de cette honteuse et scandaleuse machination.Elle doit être sanctionnée par la suppression des subventions et sa privatisation totale.

  2. « qu’avec »
    Va plus loin
    Pour t’accompagner j’ai juste supprimé frank zappa

    Il est d’une évidence que tous ce qui nous est posé en lecture est d’une extrême violence
    S’est véritablement pas rigollot du tout , d’où notre hérésie de ne pas être conforme

    De selon de mon point de vue faudra lâcher internet , pratiquement tout les mots clès sont récupéré dans la confusion des genres comme cognitif de langage et cela va être très compliquer à se définir
    J’ai d’autres pistes , faut les suivre et lire
    La communication deviendra de plus en plus difficile entre amis dans notre correspondance
    D’où le squat du texte

    • La nature normalement élimine elle-même les « pas normaux » (du genre « s’est véritablement ») mais peu importe!
      Ensuite, dans tout texte, même relu, il reste quelques coquilles mais entre quelques coquilles et l’insanité il y a de la marge; ce qu’on nous propose, même sur Internet, n’est pas forcément d’une extrême violence, il suffit de rester correct, écrire (à peu-près) correctement et on peut discuter.
      Quand il faut se prendre la tête, au mieux on le lis pas (du genre la prose à #le cannard) ou on réagit un peu vertement car les c… je les croyais tous en orbite!

  3. Malheureusement la seule adresse est le souvenir, le reste est corrompu comme fausse mémoire de transmission
    s’est comme ça
    Perso j’aime bien
    https://www.youtube.com/watch?v=D1ZYhVpdXbQ
    Lucifer n’à jamais menti
    Et le talent !!!
    après effectivement s’est dérisoire tout en restant charmant

  4. J’attends les somaliens comme réponses les soréliens est plus confortable comme hypocrite sous entendu file moi de la tune
    Vu du droit , ils n’ont rien à vendre et ne me pompe aucune dette à me pomper mon avenir, sur une hypothétique de vie.
    Ils se super vise toujours comme invité ignoble.
    Suffit de vous invité à répondre sur égalité et réconciliation , comme de commentaire de nul et non advenu
    Lorsque vous filé une tune au reptile où Sorel , il y à 100 patients qui se la râpe et gratte votre passeport de devise comme invité de commande
    Dieu donné est plus rigollot , lui s’est fille mois tout je retourne comme blette de cafard au pays
    Comme je les devancer comme réponses avec mon articles en première réponse sur la Fm , j’imagine le sauve qui peu de la sacro sainte isocratie.

  5. Alors évidemment un flash de lecture dans l’ensemble , j’ai une vision, comme lecture
    Se qui ,n’implique pas qu’elle est compréhensible , avec un catalogue de texte établi pour être lisible en bonne et du forme
    Donc pas la peine de se trancher le cul pour trancher un gros caca suite à un bon resto à l’huile d’olive .
    La plupart des mecs au lieu de se payer une pute pour se la faire sucer il se paie un resto avec son contraire.
    Après dans le résultat de l’addition suite au resqto, faut que la dame avale le sperme .L
    D’où comme s’est trop sophisme ils ont crée le guide Michelin avec tout les restos de bouches comme came vidéo et encore j’ai pas trop circulé à voir, le cliché !!!! là s’est juste la vignette sur la vitrine

  6. En simple Resto = sucette ou lèche brouteuse dans la culotte
    Comme métier de bouche , j’imagine qu’avec les lunette de soleil que la plante des pieds doit être brancher au palais dans la bouche tellement silencieux , absent ,
    Vu que la chèvre chatouille la plante du pied dans son lait caillé mortifère.
    Perso j’aime bien voir qu’ils sont là comme absence
    Sachez que 99,99999999 % au maitre cube ; de l’humanité s’est juste de l’apanage sans aucune réalité existentiel.
    S’est terrible comme lecture et dans votre reste du 1% les 99% vous catalogue comme du 1% à vous suicider comme kamikaze pour sauver l’humanité sous couverture de bombe humaine ou d’avortement

  7. Au 1er janvier 2018, 66 958 avocats ont été recensés sur l’ensemble du territoire national contre 48 461 dix ans plus tôt (+38%). Avec 28 145 avocats, le barreau de Paris concentre à lui seul 42% de l’effectif total.
    38 % des suceurs du droits sont à Paris
    40% du pognons de la France est à Paris
    Alors vu du droit , il ne vont pas s’endormir à participer
    j’ai un gros canard du barreau de Versailles
    francois jodeau pseudo adresse 78380 ect…. , qui n’a pas le temps de payer et injoignable §§§§§§
    Ils veulent tout gratos , je l’avais déjà éjectè , mais il est revenus comme de nouveau psychopathe narcissique à me pomper la vie sous un autre pseudo à l’oeil
    Vu du droit franchement

  8. La médecine et le droit sont très sensible au talent de l’art perdu de vue ….
    Mais faut payer aussi !!!! les miettes

  9. Oui en faite beaucoup son client dissimulé, je peins des peintures
    Mais franchis jodeau paie pas correctement , si maitre régis pouvais lui faire un article pour le fun du droit du pauvre

  10. J’approuve sur le fond l’initiative de Michel Onfray nommée « Front Populaire » à laquelle Régis de Castelnau est associé.

    Il y a près d’un mois, « le Monde » avait attaqué de façon scandaleuse Onfray.
    Comme l’auteur de l’article avait appartenu au PCF, Onfray avait répondu en critiquant aussi Georges Marchais.

    Voici l’excellente réponse de Régis de Castelnau :
    https://frontpopulaire.fr/o/Content/co94359/lettre-ouverte-a-michel-onfray

    • Onfray dézingue le passé sanglant du PCF pour se défendre de l’article à charge du Monde et notre hôte temporise ensuite.

      Politiquement, c’est bien joué.

      La ligne du « Front populaire » étant de tenter de réunir les souverainistes de tous bords, Onfray risquant de se « droitiser » par réactions à ce type d’articles des médias subventionnés, il lui faut un modérateur pour ne pas effrayer la ligne gauche de son projet d’Alliance.

      Car si Onfray est quasi obligé de se « droitiser », ce n’est pas uniquement l’époque qui veut cela, c’est juste qu’en face, chez ses « nouveaux » ennemis politiques, ce sera la stratégie pour le diaboliser aux yeux de l’opinion publique, la République étant contre un projet d’unification des souverainistes, pour des raisons évidentes qu’il est inutile de détailler ici.

      Si le « Front populaire » devient un danger systémique, je prédis qu’Onfray finira comme Dieudonné, il sera censuré par un YT aux ordres des oficines anti-racistes et de lutte contre l’antisémitisme.
      D’ailleurs j’aimerais bien qu’Onfray réagisse à la censure de Dieudonné, dans la dialectique de la liberté d’expression qui lui tient à coeur.

      Quant à Zemmour, il bavarde à droite et à gauche, un coup avec BHL, un coup avec Einthoven, ils font plaisir au dieu Audimat ou médiamétrie, certes, mais Zemmour devrait un peu plus coller à l’actualité et prendre position, par exemple, sur les propos de Hirsch accusant Raoult de possible faux témoignage devant le parlement et concernant la crise du Covid : https://www.huffingtonpost.fr/entry/ap-hp-martin-hirsch-didier-raoult-assemblee-nationale_fr_5efcbd76c5b6ca97091801db

  11. Michel Onfray
    Michel se raccorde à archange Michel
    Onfray
    On fray un passage
    Il est d’évidence même que le texte est corrompu
    Michel Onfray s’est pas ok pour faire un développement entre potes de lecture .
    L’idéal de vie est d’écrire un peu de texte sur satan
    Qu’allons nous faire de lui ?

  12. (D’ailleurs j’aimerais bien qu’Onfray réagisse à la censure de Dieudonné, dans la dialectique de la liberté d’expression qui lui tient à coeur.)
    Trop exposé
    ceci dit parler de (aux ordres des officines anti-racistes et de lutte contre l’antisémitisme.)
    Le labo à été piraté , dans le labo
    officine est l’endroit un peu comme du QG de dieu
    Une ré »p^lique de son âmes
    Il se la joue sa propre invention
    Dieu n’avait aucune réalité existentielle
    D’où de bonne guerre l’ia qui crée son corps au botox avec des esprits malades

  13. Pour pépé
    Front Populaire
    = bourrin , j’osais pas l’écrire bourrin
    Dans le sens communication de frontal

    Assez curieux sur nos écrans la préhistoire avec jurassique qui est toujours d’actualité.
    Complètement installé dans l’image.
    Demain , j’ose ne pas espérer
    D’où d’ailleurs la force qui s’invite sur « j’ose ne pas espérer »
    Ils sont tellement prévisible
    D’où en suicidé
    L’image s’est pas ok , par contre le texte chez Google
    Plus calmement s’est la baleine et jonas

  14. La fm en France vie son impasse
    Le talent en france fou le camps vers l’islam
    Et l’islam est d’une fulgurance comme lecture
    dommage voyez Keny Arkana perdu de vue

  15. l’image en introduction est une paire de couille ou un clin d’œil , façon balance ta justice.
    S’est l’enseigne du notaire , tous au même catalogue
    Comme viandar
    Faudrait supprimer tout les notaires , du moins les faire travailler , ils n’ont jamais rien foutu de leur vie , outre se la jouer sur un mariage , ou la mort
    S’est Napoléon qui à inventé le papier de toilette en plus il s’installe au invalide
    singulier pluriel
    Le raisin de smyrne s’est joli comme raisin

  16. Au delà de ça je suis probablement hors sujet
    Mais en faite l’image est une distraction subjective
    Navigue dans le langage , tu y verra des aliens
    Le texte !!!!! faut circuler dans le texte , s’est franchement envahi
    Le testament dont parle Soral , est un manifeste
    Qui ouvre une fenêtre , ou singularité
    S’est gentil d’offrir une ouverture de lecture, dans le texte .
    S’est compliqué d’écrire , sans choquer et pulvériser dans le supra mental alien poubelle d’auro bindo

  17. Faire un enfant s’est simple comme modèle
    Des Chatons des Sagesses d’Ibn ‘Arabî s’est plus compliqué a voir
    mais bon s’est comme ça

  18. Une interview de Régis de Castelnau, qui invoque d’obscurs complots contre Fillon n’ayant existé que dans son esprit, mais qu’il tient à dénoncer publiquement.
    S’ensuivent des commentaires totalement délirants, conspirationnistes contre les francs-maçons, pro-dieudonnistes ou autres qui déconsidèrent leurs auteurs et un peu le blogueur lui-même.
    C’est pathétique.

    • on appel ça le Canard enchaîné
      Il bosse juste le mercredi , d’où la parution satirique
      Perso dans les années 60 j’allais à l’école aussi le samedi matin
      Ce qui était sympa s’était jour créativité
      j’en ai gardée un souvenir
      Puis j’ai fait les beaux arts aussi
      J’y allais le dimanche matin aussi , sans prof 3 heures , seul, , juste pour prendre de l’avance sur le mardi
      Effectivement wiki le dit

      la patée
      (Plus que n’importe quel aliment sec, la pâtée est un aliment tout à fait adapté à la physiologie digestive de nos chiens et chats. Elle est donc particulièrement recommandé pour les animaux souffrant de pancréatite, inflammations diverses du système digestif et maladie inflammatoire chronique de l’intestin.)

Laisser un commentaire