Après les aveux d’Éliane Houlette : le bal des hypocrites

Le spasme qui a saisi le monde politique après les déclarations de l’ancienne patronne du PNF devant la commission parlementaire d’enquête est finalement très amusant.

Tout le monde savait que le raid judiciaire contre Fillon était une opération savamment préparée, et exécutée avec zèle par des magistrats parfaitement d’accord pour la mettre en œuvre. Depuis trois ans, en dehors de quelques aboiements, dont ceux de votre serviteur, quelques contritions discrètes (Davet et Lhomme, Marc Endeweld), tout le monde a fait semblant. Il n’est que de voir l’absence de réaction dans la presse, face aux réquisitions, surprenantes de sévéritédu PNF à l’audience du procès Fillon. Comme d’ailleurs à toute l’attitude du parquet pendant son déroulement, alors que sautait aux yeux l’évidence du seul objectif, justifier la violence procédurale du printemps 2017, pour parer à l’accusation d’instrumentalisation de la justice à des fins politiques. Dont on sait bien sûr qu’elle est parfaitement fondée.

Alors livrons-nous à un petit passage en revue des différentes réactions.

Le réveil des LR

Les LR se réveillent d’un long sommeil sur cette question, alors qu’ils étaient parfaitement au courant depuis le premier jour de l’existence de l’opération visant à disqualifier leur candidat et à permettre l’élection de Macron. Un mélange de lâcheté, d’envies d’aller à la soupe et d’aversion pour François Fillon, ont abouti à l’instauration d’un pieux silence. Dont ils sortent aujourd’hui, sentant Macron affaibli et soucieux de redorer leur blason comme ils l’ont fait en s’opposant victorieusement quoique tardivement à la loi scélérate Avia (tant mieux, et merci à eux quand même). Alors, bardés de fausse ingénuité, ils font semblant de découvrir la lune avec les déclarations d’Éliane Houlette, et enfoncent vaillamment des portes ouvertes.

Jean-Luc Mélenchon a compris

Pendant la campagne de l’élection présidentielle de 2017 Jean-Luc Mélenchon n’écoutait pas les conseils de prudence dans le maniement des informations données par la presse à l’aide des fuites ciblées de l’enquête, puis de l’instruction. Ses partisans et lui n’hésitaient pas à s’en servir à l’encontre de leur concurrent LR. C’est aujourd’hui une autre chanson, car entre-temps, le patron de LFI a goûté à l’instrumentalisation politique de la justice en se faisant appliquer le même genre de traitement. Et douloureusement surpris, a trouvé cela passablement désagréable, et donc changement de discours et prise en compte du réel. Le voilà qui nous dit : « Il y a eu un effet de meute. Il est clair que sa liquidation politique a servi l’ascension de monsieur Macron. C’est de la grossière manipulation ». Carrément ?

Socialistes et éditocrates, Joffrin porte-parole

Il est nécessaire de faire un lot commun dans la description du comportement des socialistes et des journalistes soutiens indéfectibles d’Emmanuel Macron. D’abord parce que ce sont les mêmes et ensuite parce que ce sont eux qui ont été à la manœuvre. Les uns organisant et soutenant la manipulation, les autres la relayant dans un invraisemblable bombardement médiatique. Ils auraient du mal à prétendre que c’était pour soutenir Benoît Hamont candidat officiel du PS ! Non non, c’était bien Macron qu’ils voulaient. Le problème, c’est que les Français en ont fait l’expérience depuis, et allez savoir pourquoi, ils ont quand même l’impression d’une superbe erreur de casting. Alors, beaucoup rasent les murs, mais pas Laurent Joffrin comme d’habitude qui s’y colle dès qu’il faut afficher son ignorance et déployer sa mauvaise foi. Et comme d’habitude toujours, on n’est pas déçu. Il défend bec et ongles la fable et révèle en creux sa conception de la démocratie. « On parle «d’instrumentalisation», de «forfaiture», de «cabinet noir» et on regonfle le mythe d’une «élection volée» qui aurait privé un Fillon blanc comme neige de son ticket d’entrée à l’Elysée. » Mais dites donc Monsieur Joffrin, vous savez bien que ce n’est pas le principe même d’une procédure à l’encontre de François Fillon qui pose un problème, mais la façon dont elle s’est initialement déroulée. Dont vous ne dites pas un mot. Le caractère exceptionnellement fulgurant à ce moment-là, à un rythme que je n’ai JAMAIS VU en 48 ans de carrière, à partir, non d’un réquisitoire, d’une plainte, ou d’un signalement article 40 mais d’un article de journal opportunément publié à quelques semaines du scrutin, tout ça ne vous dérange en rien ? La violation des règles de la loi sur le secret de l’enquête, probablement par des gens liés à celle-ci, pour que des pièces de la procédure habilement sélectionnées paraissent dans la presse avant même qu’elles soient « côtées » dans le dossier judiciaire, pour vous tout va bien ? Aucun problème quand la loi devient à géométrie variable, et que des fonctionnaires violent leurs obligations légales et par conséquent leur serment sous votre nez. Ces délinquants-là seraient donc « blancs comme neige » ?

Et puis on voit en creux l’argument, tant de fois entendu, d’une culpabilité affirmée concernant François Fillon qui aurait justifiée qu’on l’écarte de la course à la présidence dont il était le favori. Jolie conception de la séparation des pouvoirs que cette présentation des choses qui trouve normal qu’en déclenchant une procédure judiciaire ultrarapide et en la mettant en scène dans un grand tintamarre médiatique illégalement organisé, ce soient les procureurs qui désormais choisissent qui peut se présenter à l’élection la plus importante de la république. Dans une démocratie normale, c’est le juge du fond après un débat contradictoire dans le respect des règles qui peut décider d’infliger la peine complémentaire d’inéligibilité. En revanche, Laurent Joffrin ne voit aucun inconvénient à ce que l’affaire Arif qui jetait un drôle d’éclairage sur les conditions financières de la campagne de hollande en 2012, dorme paisiblement du sommeil de l’injuste depuis plus de six ans, celle de Ferrand depuis trois ans. Benalla bien sûr, El Guerraj et toutes les autres quand, d’enlisements en classements sans suite, on épargne soigneusement la macronie. Il n’a aucun souci quand la procédure jumelle contre le ministre socialiste de l’intérieur de Hollande Bruno Le Roux à qui l’on reprochait les mêmes faits qu’à Fillon, est silencieusement encalminée depuis plus de trois ans.

La défense de Fillon et « les magistrats en campagne »

Un des avocats de François Fillon, vient nous dire aujourd’hui que pendant l’information judiciaire, il avait eu l’impression d’être devant, non un magistrat instructeur, mais devant un militant. On veut bien le croire, mais on va peut-être quand même s’interroger sur cette prise de conscience tardive. Car en effet, c’était le même magistrat qui avait instruit la procédure diligentée à l’encontre de Nicolas Sarkozy pour le règlement par l’UMP en 2012 de l’amende fixée par le Conseil constitutionnel pour le dépassement des comptes de campagne. À ce moment-là l’instruction complètement à charge et les mises en examen multiples du « magistrat militant » n’avaient pas beaucoup gêné François Fillon alors à la tête de l’UMP, qui avait été les solliciter de Jean-Pierre Jouyet alors secrétaire général de l’Élysée sous François Hollande. Dites Monsieur Fillon, un « magistrat en campagne », un coup c’est bien, un coup c’est mal, c’est ça ?

Macron veut qu’on vérifie…

Emmanuel Macron quant à lui fait très fort. Il a annoncé à grand son de trompe qu’il avait saisi le Conseil Supérieur de la Magistrature pour vérifier « l’indépendance de l’enquête ». On a bien entendu, Emmanuel Macron ne parle pas « d’impartialité » mais « d’indépendance ». Pardi, la procédure a bien été « indépendante » parce qu’il n’y avait nul besoin de pressions sur Éliane Houlette pour qu’elle lance soigneusement le premier étage judiciaire du missile anti-Fillon. Le juge d’instruction Serge Tournaire du pôle financier allumera le second, et ce sera suffisant pour sortir Fillon de la course et ouvrir un boulevard à Macron. Et nul besoin non plus, d’ordres de la chancellerie ou de l’Élysée pour que Catherine Champrenault apporte tous ses soins à l’opération. La duplicité de cette annonce présidentielle fait sourire. C’est comme si après l’assassinat de Jules César aux ides de mars 44 avant J.-C., Brutus avait demandé au Sénat romain de « vérifier » son innocence dans le complot et le meurtre de son père adoptif.

Des magistrats un peu gênés

Il y a enfin des magistrats, dont beaucoup sont bien embêtés, qui rappellent les grands principes, se réfugient dans le déni, ou bien essayent une fois de plus de faire avancer la mauvaise cause de l’indépendance du parquet. Et puis, ceux qui accusent les copains histoire de se défausser de leur responsabilité dans la manipulation du printemps 2017. Dont, on ne sait jamais, il faudra peut-être un jour rendre des comptes.

Et c’est dans ce contexte que cette séquence se produit, lancée par ce qui ressemble aussi à un règlement de compte entre deux magistrates engagées et semble-t-il en rivalité. On rappellera quand même par méchanceté pure, qu’elles ont été toutes deux choisies et nommées par François Hollande. Les méchantes langues gratifient même Catherine Champrenault d’une grande proximité avec François Hollande et Ségolène Royal.

L’instrumentalisation politique de la justice pour disqualifier le favori de l’élection présidentielle de 2017 est une évidence depuis trois ans.

L’épisode consécutif aux déclarations de Madame Houlette ne fait que confirmer ce que l’on savait déjà. Mais dévoile la nature du consensus qui avait tenu à jeter un voile pudique sur la manipulation antidémocratique qui avait permis à Emmanuel Macron d’arriver au pouvoir.

Régis de Castelnau

71 Comments

  1. Désolémaître.
    Le vrai problème n’est pas la vitesse de la procédure Fillion, mais l’incroyable lenteur de certaines autres.
    Puisque nous sommes dans les vie de césar, je vous rappellerais cette citations:
    La femme de César ne saurait être soupsonnée.
    Elle avait pourtant plus d’excuses.

    • Et si on se demandait plutôt pourquoi la dame « passe aux aveux » à quelques jours du verdict ? N’est-ce pas une tentative de manipulation qui devrait hérisser le poil de notre hôte, juriste de formation (il est vrai que la formation en question date d’un moment…) Bizarre, mais là, il n’hurle pas au complot et n’envisage pas un instant que cette sale affaire puisse avoir pour explication des accords de basse politique entre LREM et LR, par exemple. Qui sait ce que peuvent préparer ces gens, dans leurs sinistres tanières ?
      Ensuite, même si Fillon était blanchi (sans raison, parce que les « pressions » n’impliquent en rien que les charges soient fausses) ça nous avancerait à quoi? On destitue Macron et on le remplace par… Le Pen (qui est arrivée deuxième, rappelons-le.) ?
      Enfin, même si on remplaçait Macron par Fillon, qu’y gagnerait-on ?
      Bref, un enfumage de plus.

      • Le timing est troublant, en effet, d’autant plus qu’il est porté à notre connaissance que Fillon aurait déjeuné avec…Philippe.
        Cela étant dit, timing troublant ou pas, nous avons une magitrate qui s’est mise à table et là encore, mensonge ou pas, l’essentiel est ailleurs, à savoir que la République est devenue bananière et que la corruption, les conflits d’intérêts, les intrigues de cour, qui ont toujours existé, certes, prennent ici une ampleur dramatique.

        Une ampleur dans le mensonge globalisé s’entend, par le niveau de propagande médiatique qui atteint des sommets, là aussi, à tel point que le citoyen n’a plus les moyens cognitifs de distinguer le vrai du faux, complètement noyé par les communiqués.

        En définitive, se poser la question de la peste et du choléra, comprendre Macron ou Le Pen, dans le chimérique scenario de la destitution du monarque, c’est déjà valider l’emprise systémique sur la République au point de créer un point de fusion.

        Le véritable enfumage, c’est de croire que nous sommes toujours en démocratie.

    • Si dame Fillon ne foutait rien :
      1) Alors le sieur Fillon pouvait se passer assistant(e) parlementaire sans que sa tache en fut affectée ?
      d’où :
      Pourquoi des assistants parlementaires son rétribués par l’état ? (donc les contribuables)
      Si le sieur Fillon peut s’en passer quid des autres ?
      2) Si elle travaillait le couple faisait comme 30 % des élus.
      D’où :
      Pourquoi la foudre de l’injustice – si vite – ne tomba que sur eux ?
      Hypothèse :
      Le cabinet noir de hollande – qui faisait le ménage pour sa réélection – ouvrit les portes du pouvoir à macron (seulement 4 % devant Fillon malgré toute la merde jetée dans le ventilateur par les médias, les chiottes noires sus-nommée et son propre camp) quand hollande se dégonfla en un énorme pet)
      Et on en crève…

  2. Il me semble qu’il y 2 volets dans cette affaire. La première qui a donné les infos à la presse au départ et notamment l’histoire des costumes (payés soigneusement par chèque par un habitué des valises et pas un ami du PS) ? Le deuxième : le volet judiciaire accéléré ? une opportunité.? les deux aspects devraient piquer autant la curiosité. Bien à vous

  3. « C’est comme si après l’assassinat de Jules César aux ides de mars 44 avant J.-C., Brutus avait demandé au Sénat romain de « vérifier » son innocence dans le complot et le meurtre de son père adoptif. »

    L’image est belle.
    Un instant de culture dans un monde de séries TV.

    Ceci dit, je me demande bien ce que le Sénat Romain aurait pu reprocher à Brutus…

    • Ce qui est inquiétant à mon avis c’e Cette évolution de la haute magistrature qui décide en appuyant sur le frein ou l’accélérateur judiciaire quelles affaires vont aller vite et lesquelles vont traîner ! Ce faisant ils font fi de la démocratie et du vote décidant ainsi à la place du peuple qui sera le roi pendant 5 ans . Et en tout cas toujours un type du côté du capitalisme libéral.

  4. Nous savons, ils savent que nous savons… Nous nous contenterons de cela, gardons notre sac à vomi à proximité.

  5. L’élimination de Fillon par voie judiciaire est une certitude. La question que je me pose, c’est « Pourquoi fallait-il éliminer Fillon dans l’esprit des commanditaires ? ». Par commanditaires, je n’entends pas Hollande, ni même Macron, non, j’entends les vrais donneurs d’ordre, la classe vraiment dirigeante, pas leurs valets précédemment cités. Fillon allait mener une politique d’austérité néolibérale, comme Macron. J’ai du mal à voir la raison profonde.

    • La réponse à cette excellente question est mécaniquement simple : un imbécile ne nommera jamais plus compétent que lui en tant que subalterne, sauf à ce cette sottise n’atteigne le niveau de la crétinisation, à l’exemple d’un Eltsine qui, en Russie , nomma Monsieur Poutine comme premier ministre.

      • « sauf à ce cette sottise n’atteigne le niveau de la crétinisation, à l’exemple d’un Eltsine qui, en Russie , nomma Monsieur Poutine comme premier ministre. »

        L’ivrogne n’avait plus le choix.
        Renseignez-vous, c’était contraint et forcé dans un win-win, Poutine ayant conceptualisé une sortie honorable à Eltsine, plus pour l’honneur de la Russie que pour Eltsine.
        Et il respecté sa parole, Poutine n’ayant jamais attaqué directement Eltsine.

    • Encore une fois, la réponse est politique.
      A libéralisme peu ou prou constant, Fillon n’est pas dans le progressisme ni le racialisme des néo-libéraux libertaires.
      Il n’aurait pas joué pas non plus la carte d’un Soros pour cliver les sociétés suivant l’antagonisme racisme/anti racisme, sans même évoquer l’écologie.
      De plus, son positionnement géopolitique s’éloignait de celui de l’OTAN et posait problème à la fois pour l’union Européenne et pour les Etats sous protéctorat militaire occidental.
      En dehors de l’économie et de la finance, Fillon n’était pas compatible avec ceux qui dominent le monde.

      • C’est aussi mon avis.
        Fillon le cupide (mais ça ce n’est pas un problème pour l’Oligarchie!) n’était pas assez « fiable » sur les plans géopolitique (trop cool avec la Russie, pas assez « européen ») et sociétal (contre le communautarisme, le racialisme, la légalisation de certaines substances toxiques, etc.).
        En un mot pas assez « moderne ».
        Trop de handicaps en cette époque « progressiste ».

        • Sans oublier ses réticences, un doux euphémisme, envers l’extension des lois bio-éthiques…le Cheval de Troie des progressistes pour dissoudre les sociétés bâties sur le modèle patriarcal.

  6. Nous vivons une période des plus surprenante où, à l’effondrement idéologique suivit de celui politique, s’adjoint, ce à quoi je n’avait songé jusqu’à présent, une tendance mimétique des mouvements politiques français à ceux étasuniens, voire anglo-saxons.
    Pourtant il était visible depuis longtemps que d’être abreuvés, jusqu’à l’écœurement, de la plus basse des cultures US, doublé de l’amour fou de nos censément élites pour l’état profond US, ne pouvait que tendre vers une pantomime caricaturale des mêmes, ceci pour qu’ils aient le sentiment d’être dans la classe des seigneurs, enfants qu’ils sont.
    Le PS démocrate, LR républicain, le RN comme parti tampon pour que l’un ou l’autre soit au pouvoir, le reste des mouvements comme scorie de la politique d’antan, voilà, à mon sens ce qui anime le paysage doctrinal du pays.
    Cette réflexion resterait simpliste si nous ne prenions pas en compte la monté en puissance de l’Allemagne au sein de l’union en raison de l’affaiblissement US continuelle, venant en écho d ‘une seconde guerre mondiale de par le resurgissement d’une mémoire collective, non consciente en raison de la perte de capacité de l’école d’instruire correctement les enfant depuis une trentaine d’années au moins.
    En une façon de compulsion de répétition collective en quelque sorte s’étendant bien au-delà de nos frontières.
    Ce qui, je l’imagine en partant de ces considérations, mène à une scission au sein de la nôtre propre d’oligarchie que Monsieur Todd dit stato-financière (La lutte des classes en France au XXI° siècle), mais toutes les oligarchie ne seraient-elles pas de cette essence là?
    Cette scission s’établissant entre les germanophiles et les américanophiles, les germanolâtres et les américanolâtres, accrochés à l’histoire des années 40 comme la moule à son rocher, qui ne peuvent que se détester, mais de cette hypothèse là, je n’en ai pas de preuve.
    Je ne saurais dire quel sera notre futur, du-moins puis-je affirmer que ces temps modernes imbéciles ne peuvent pas durer et, ce, pour une seule raison : tout comme dès bien avant 2018 les peuples du monde attendaient un élan populaire de révolte en France, les gilettistes, pour réagir à leur tour, de même les mêmes attendent un renouveau politique provenant de notre patrie.
    Et de cette attente là absolument irréfléchie, nullement exprimée parce que inexprimable, en devient, en ces causes mêmes, une force irrésistible.

    • « Le PS démocrate, LR républicain, le RN comme parti tampon pour que l’un ou l’autre soit au pouvoir, le reste des mouvements comme scorie de la politique d’antan, voilà, à mon sens ce qui anime le paysage doctrinal du pays. »

      Non, c’est plus compliqué que cela.
      Il faut raisonner trans-courants, trans-partisans, au niveau mondial et au niveau des intérêts croisés.
      La politique politicienne des Etats-nations ne rime plus à rien, c’est du théâtre démocratique local pour que le peuple élise le bonne courroie de transmission politique servant les intérêts de l’oligachie mondialiste.

      « Cette réflexion resterait simpliste si nous ne prenions pas en compte la monté en puissance de l’Allemagne au sein de l’union en raison de l’affaiblissement US continuell »

      C’est histoiriquement faux.
      Durant le confinement, Nicolas Bonnal a posté quelques liens concernant la doctrine Brzeziński, qui a misé dès le départ sur l’Allemagne pour dominer l’Europe de Monnet.
      Il a misé sur elle pour deux raisons principales :
      – La première est que le France est jugée encore trop nostalgique de son passé glorieux et donc, moins fiable qu’une Allemange sous domination Impérialiste post WWII, donc devenue un nain géostratégique, mais une puissance économique reconnue.
      – La deuxième est que l’Allemagne servirait de cheval de Troie pour l’avancée OTANesque vers l’Est, pour confiner l’ex URSS et la Russie d’aujourd’hui, confinement contrôlant donc les désirs de restauration de la grande Russie d’antan.

      Le déclin de l’Empire US est largement surestimé par un changement de doctrine quant à renverser les Etats.
      Le soft power US est désormais privilégié par rapport au hard power, le premier est mieux accepté par les opinions publiques, les US font la guerre par proxies interposés (ex moudjahiddins en Afghanistan, rebelles islamiques contre Assad en Syrie etc…) et utilisent la puissance du net pour la propagande.
      C’est moins spectaculaire en terme de surexpostion musculaire, certes, mais c’est plus efficace dans le cadre des droits de l’Homme.

      « Cette scission s’établissant entre les germanophiles et les américanophiles, les germanolâtres et les américanolâtres  »

      Scission totalement factice car sponsorisée par ceux ayant intérêt au clivage dans les opinions publiques Européennes, au sein des démocraties dites libérales.
      l’UE est une pure création Atlantiste et la majorité des élites politiques, économiques et financières sont cooptées par son soft power (Young leaders, French American Foundation etc…).

  7. Vous faîtes bien, dans cette histoire et ses rebondissements, Monsieur de Castelnau de nous remettre en mémoire le sort de M. Mélenchon. Que lui veut donc la Justice ? Pourquoi cette descente et quels sont les « emprunts » effectués par les forces de police ?
    Pour l’affaire Fillon, il est relativement simple de savoir de quoi il retourne aujourd’hui, les circonstances sont troublantes, certes.
    Comme écrit dans un commentaire précédent: Fillon ou Macron, on peut relire les programmes, à quelques milliers de suppression de postes dans la fonction publique et les réformes régressives…ultra-libéralisme souverainiste ou mondialiste, quelle différence? Et concernant l’indépendance de la Justice, hum ?
    Mais les perquisitions simultanées chez la France Insoumise, ça a donné quel résultat pour quelles raisons ? Laissons de côté la colère du patron, qui est un effet collatéral.

    • « Mais les perquisitions simultanées chez la France Insoumise, ça a donné quel résultat pour quelles raisons ? Laissons de côté la colère du patron, qui est un effet collatéral. »

      J’ai montré, sur le billet précédent, l’opportunisme de Mélenchon.
      Très critique envers l’électorat de Fillon qui hurlait, à l’époque, au complot et au cabinet noir, affichant une confiance de circonstance envers la justice.
      Puis virage à 180° après les perquisitions rocambolesques, toujours concernant la justice.
      Maintenant que Houlette confirme peu ou prou le prétendu complotisme des Fillonistes, voilà qu’il fait la synthèse : Fillon et Mélenchon sont victimes d’un effet de meute et d’emballements.

      Moi, franchement, il m’emballe de moins en moins, son jeu Républicain pro indigéniste est de plus en plus limpide.
      C’est le pendant de Le Pen pour le clivage raciste/anti raciste et sponsorisé par le système.

  8. Question très importante que beaucoup se posent :il n’y a eu aucun écho d’une quelconque utilisation des pièces prélevées ni même si ces pièces ont été répertoriées .Peut être les informations ont elles paru et dans des médias que je n’ai pas consultés .
    Car cette descente de la justice favorable à Macron puisqu’elle a servi à une campagne de dénigrement pour son adversaire a été un appui de la justice à sa campagne et un soutien gratuit
    de la part du parquet

  9. Outre la pelote à Pénélope, les casseroles attachées à ses enfants, avec son suppléant trop complaisant, les costards taillés sur mesure, et tombant à point nommé l’ont rhabillé pour un long hiver. Ce qui m’a surpris jusqu’à la dernière minute, c’est la défection puis le ralliement final du couple Juppé, Bayrou. J’y croyais, pas pour moi, pour eux.
    Moralité : il reste encore des grosses bricoles à découvrir.
    Ce qui n’enlève rien à l’efficacité et au zèle d’un quarteron de magistrats socialistes en déroute.

  10. Pardon pour les socialistes sincères, s’il en reste…
    j’aurais du écrire … un quarteron de magistrats hollandistes en perdition.

    • Certains magistrats, mais aussi des politiques de l’arc Républicain et de nombreux médias aux ordres, tous la main dans la main pour empêcher la candidature Fillon et cornériser son électorat devenu soudainement sans guide, sans référentiel, dans le camp Macron.
      Lorsqu’on affirme que Macron a été élu avec l’alliance d’intérêts des bourgeoisies de droite et de gauche des métropoles, c’est vrai, mais imprécis, les cathos de droite voulaient voter Fillon, soit une fraction non négligeabe de la bourgeoisie de droite.
      L’ingénierie politique de l’époque a donc consisté à guider le troupeau catho orphelin de Fillon vers Macron d’autant plus facilement qu’en face, c’était Le Pen.

      Les pression viennent d’en haut et non pas uniquement depuis l’écosystème judiciaire..

      Relire l’excellent post de claude schafer ici : https://www.vududroit.com/2019/06/condamnes-de-bagdad-quand-les-belles-ames-font-la-lecon/#comments

  11. « sourire ». C’est comme si après l’assassinat de Jules César aux ides de mars 44 avant J.-C., Brutus avait demandé au Sénat romain de « vérifier » « l’indépendance de ses comparses », dans le complot et le meurtre de son père adoptif.

    • Brutus a eu une fin malheureuse, comme l’avocat Ciceron d’ailleurs; j’espere que ce mediocre episode n’annonce pas une future guerre civile?

  12. Comme vous l’écrivez, la procureur Eliane Houlette n’a effectivement pas eu besoin de subir des pressions concernant la procédure contre F. Fillon . Voici pourquoi :
    Mme HOULETTE avait été choisie le 14 février 2014 par François Hollande pour diriger le PNF et c’était le début d’un extraordinaire (et honteux) montage pour instrumentaliser la Justice.

    • Acte 1 : le 1er février 2014– Création par François Hollande d’un organe juridique nouveau :
    LE PARQUET NATIONAL FINANCIER (PNF)
    Juste après l’énorme affaire de fraude fiscale du Ministre PS Cahuzac, Hollande voulait bloquer les éventuelles prochaines affaires impliquant le PS et au contraire il voulait pouvoir monter en épingle les affaires concernant l’opposition.
    • Acte 2 : Eliane HOULETTE est choisie par Hollande le 14 janvier 2014 comme procureure du Parquet National Financier
    • Acte 3 : le 31 janvier 2014 Ariane Amson est nommée substitut de la procureure du PNF
    (Elle est la compagne de Pierre Heilbronn, qui lui devient directeur adjoint de cabinet du Ministre PS Michel Sapin à Bercy.)
    • Acte 4 : 04 juillet 2014, Jean Michel Hayat est nommé président du TGI de Paris.
    (Il était conseiller au cabinet de Ségolène Royal et également mari d’Adeline Hazan, ex-eurodéputée et ancienne maire PS de Reims.)
    • Acte 5 : 09 septembre 2014, Jean Michel Hayat crée la 32e chambre correctionnelle dédiée spécialement aux affaires traitées par le PNF.
    • Acte 6 : 01 septembre 2015, Peimane Ghaleh-Marzban, un très proche de François Hollande est nommé président de la 32e chambre correctionnelle du TGI de Paris.
    • Acte 7 : 13 juin 2016, Ariane Amson est nommée conseillère pour la justice à l’Élysée et quitte le PNF.
    • Acte 8 : novembre 2016, un dossier contre François FILLON est constitué à l’Elysée sur la base des salaires du couple Fillon (transmises par Tracfin) et de ses déclarations de revenus (transmises par Pierre Heilbronn à Bercy).
    • Acte 9 : 15 décembre 2016, Thomas Cazenave, ex Directeur de Cabinet d’Emmanuel Macron est nommé Secrétaire général adjoint de l’Elysée où il remet le dossier.
    • Acte 10 : François Hollande remet le dossier à Gaspard Gantzer, son conseiller en communication (de la même promotion Senghor à l’ENA qu’Emmanuel Macron), en lui recommandant d’en faire «bon usage»
    • Acte 11 : 09 janvier 2016, le dossier Fillon est transmis simultanément par Gaspard Gantzer à Michel Gaillard, directeur de la Rédaction du Canard Enchaîné et à Eliane HOULETTE par Ariane Amson.
    • Acte 12 : 25 janvier 2017, une enquête préliminaire est ouverte par Eliane HOULETTE au PNF pour des chefs de détournement de fonds publics… Soit le même jour que la publication de l’article du Canard Enchainé !!!
    • Acte 13 : Le 5 février 2017, les copies des PV d’audition des époux Fillon sont récupérées auprès du PNF par Ariane Amson et transmises par Gantzer aux journalistes du Monde, Davet et Lhomme.
    On connait ensuite, jour après jour, le feuilletonnage de l’affaire Fillon dans les médias.

    La Procureure Eliane HOULETTE n’a pas eu besoin de subir des pressions pour agir contre le candidat Fillon à la Présidence. Elle avait été embauchée dans ce but dans un organisme (le PNF) spécialement créé par ça.
    Les seules sollicitations qu’elles a subies et dont elle se plaint sont celles qui exigeaient d’elle de transmettre heure par heure et 7 jours/7 les informations sur la procédure.

    • Effectivement, et tout simplement la feuille de route, ou de mission de Mme Houlette était on ne pleut plus simple;
      d’autre part, vos partisans n’ont pas besoin de recevoir d’instructions de votre part sauf s’ils sont trop bêtes ou du moins pas assez « pro-actifs » et dans ce cas il suffit juste de les recadrer; c’était le cas de Mme Houlette qui n’avait pas tout de suite compris le degré d’urgence de sa « mission »!
      C’est ce que vous décrivez admirablement dans votre dernier alinéa: « Les seules sollicitations qu’elles a subies et dont elle se plaint sont celles qui exigeaient d’elle de transmettre heure par heure et 7 jours/7 les informations sur la procédure. »

    • Claude schafer ou schafer, au choix, dans votre analyse originale, Houlette….C’est l’arbre qui cache la forêt.
      Pêle-mêle et non exhaustif, Jean-Louis Nadal, dans l’orbite de la galaxie Badinter, Ariane Amson, fille de Daniel Amson, femme de Pierre Heilbronn, Jean Michel Hayat, Gantzer…comme pour le trio Buzyn-Levy-Salomon sur le covid, comme pour Epstein-Polanski-Weinstein sur la balance du porc.

      Est-ce franchement complotiste ou d’un anti-sémitisme carabiné de faire constater une sureprésentation « tribale » dans ce qui défraye les récentes chroniques médiatico-poliques et qui ne représente que 0.8% de la population française ?
      Est-ce frauduleux d’associer cette sureprésentation à une idéologie trans-partisane, bien que fortement implantée dans la gauche sociétale d’un Hollande, d’une Taubira, d’un Jouyet, d’un Cazenave, d’un Véran, d’un Macron ?

      On a le droit de montrer la sureprésentation des banlieues dans l’univers carcéral et les faits divers, à juste titre, mais pas dans les dérives de la République bananière ?

      Ah oui, officiellement, pas de statistiques ethniques ! Fermez le ban !
      Au temps pour moi.

      Si on veut s’en sortir, il faut bannir les angles morts, sinon, ce ne sera que de l’analyse ou un commentaire centré sur l’écume franco-français, remarque valable également dans les analyses géopolitiques.

      A méditer.

      • Je médite (parfois) #HAJIME!
        je cite: « On a le droit de montrer la sur-représentation des banlieues dans l’univers carcéral et les faits divers, à juste titre, mais pas dans les dérives de la République bananière ? »
        Demandez à Zemmour si on a le droit de dénoncer la surreprésentation de la « racaille » dans les prisons!

        • Zemmour a t-il produit une analyse sur le pourquoi du comment N’Diaye et Lemaire veulent réouvrir le débat sur l’autorisation des statistiques Ethniques ?
          Zemmour a t-il produit du fond sur la différence entre racialisme et racisme et leur incarnation respective ?

          Il est grand temps de remettre Zemmour dans le village auquel il appartient, en tant qu’agent au service du clivage sociétal sponsorisé par le système.

          • Hajime, à un moment donné il faut arrêter de délirer!

          • Inversion accusatoire.
            Un grand classique.

  13. A tout le moins, ces révélations, après les analyses intraitables et réitérées parues dans ces colonnes, jettent une lumière crue sur le fonctionnement de notre démocratie et tout particulièrement sur l’institution judiciaire, la sphère médiatique et la résonance des actes de l’une sur les révélations de l’autre, et réciproquement. Il importe d’éclairer comme vous le faîtes, Maître, et comme le fait votre lecteur ci-dessus, de retracer l’enchaînement précis des ressorts qui ont mis en marche les « révélations » des premiers mois de 2017, les actes procéduraux et les articles retentissants dans la presse qui ont accompagné la pré-campagne de l’élection présidentielle, avec un effet de conditionnement de l’opinion qui a contribué à troubler la confiance du public et sans doute à influer sur le résultat de l’élection, même si personne ne peut refaire l’histoire. Il ne s’agit pas de dédouaner ipso facto le mis en examen des faits qui lui sont reprocher, mais de ne pas laisser indemnes ceux qui ont pris part dans de telles conditions à une opération médiatico-judiciaire « en règle » – c’est-à-dire transparente dans ses motivations – menée à un rythme sans précédent et à partir d’éléments de suspicion insuffisants en l’état au moment de l’ouverture des procédures. Quoi que l’on pense politiquement du candidat qui fit l’objet de cet acharnement, quel que soit le fond des griefs juridiquement qualifiable qui peuvent être établis à son endroit, les confessions de l’ancienne présidente du PNF, après les analyses particulièrement vigilantes publiées ici, établissent l’existence d’une instrumentalisation de l’autorité judiciaire, constitutive d’une confusion des pouvoirs qui, par surcroît de dommage pour notre démocratie, apparaît ancrée dans le fonctionnement des institutions tel qu’il a évolué de longue date, mode confusionnel confirmé par d’autres aspects avec le traitement judiciaire complaisant de la répression policière des Gilets jaunes. Comme vous l’affirmez avec clarté, Maître, l’indépendance de la justice n’est qu’un accessoire formel si elle n’est pas accompagnée par son impartialité. Et cette impartialité est aujourd’hui entachée d’ombres grandissantes. Si la justice mérite aujourd’hui l’ouverture d’un chantier, c’est bien celui qui garantirait les conditions de son exercice impartial et rétablira le droit, la loi comme un bien commun intangible si ce n’est dans « le tremblement », l’infinie précaution, au sens de la sagesse de Montesquieu. Et si la démocratie mérite un service indispensable à sa pérennité, c’est dans le traitement par la presse de l’information à forte charge « révélatrice » ou émotionnelle. Il s’agit, on le sait, d’une question très ancienne en matière d’éthique du journalisme, mais cet « épisode » aux conséquences si considérables démontre à quel point la réflexion « systémique » s’impose aujourd’hui à son égard. Les sujets d’émoi dans le domaine politique comme, plus récemment, pour ceux, sociétaux, du féminisme et du racisme, sont propices aux vagues de fond dans l’opinion, susceptible d’attiser des passions légitimes mais aussi des vents d’iconoclasme dont certains effets peuvent être délétères, violents et durables. C’est le sens même de la liberté de la presse que de se faire l’écho des révélations, des scandales, des indignations, sans censure sauf atteinte pénalement sanctionnable. Mais le temps du débat doit ménager la possibilité d’une contradiction, dans l’ordre judiciaire comme dans celui de l’opinion. Les journalistes sont parties prenantes de cette vie de l’opinion et de la cité. Leur responsabilité et celle des directeurs de publication revêt un caractère déterminant qui mérite des scrupules redoublés.

  14. La justesse de vos commentaires et la précision de votre plume m’enchantent toujours!
    La question est de savoir si un pareil scandale d’Etat peut avoir des suites dans un pays complètement anesthésié.
    Heureusement que des éveilleurs de conscience tels que vous sont là!

  15. Maître, admettons que Macron ignorait ces combines. Mais son élection est illégitime. Doit-il remettre en jeu son mandat? Une règle constitutionnelle quelconque l’oblige-t-il à retourner devant les électeurs? Ou bien la tricherie, prouvée, n’aura-t-elle aucune conséquence sur ce quinquennat détestable?

  16. Comme la cavalerie américaine , vous vous réveillez le 22 juin 2020 , 1.142 jours après le scrutin .
    À présent , lisez cette note initialement intitulée:  » allons-nous élire un fou ?  » , note publiée le 8 mai 2017 , et totalisant à ce jour 53730 vues : https://reseauinternational.net/avons-nous-elu-un-fou/
    L’affaire Fillon , qui éclate aujourd’hui , n’est qu’un des maillons du coup d’État , dont le coeur est le suivant : l’État profond a confié l’arme nucléaire à un autiste qui , naguère , aurait été déclaré inapte à porter un fusil de guerre . Quand vous aurez compris ceci , vous aurez tout compris .

    • Ni le professeur Adriano Segatori, ni l’auteur du billet que vous avez mis en ligne n’ont examiné Macron « en direct », comme l’aurait fait un psychiatre digne de ce nom. Ils n’en connaissent que ce qui en est dit par les médias. Je ne dis pas que l’analyse est fausse, mais qu’elle est biaisée, ce qui n’est pas forcément mieux.

      • @xc, La psychiatrisation des opposants politiques de premier plan est devenu un sport national, en effet.
        On se souvient tous de Poutine, diagnostiqué autiste Asperger par des experts aux US de par son comportement jugé « étrange » lors des négociations.
        Il faut dire aussi que le système pousse à ce tropisme en envoyant en première ligne des khmers verts et pour le coup, une véritable autiste, en la personne de Greta Thunberg, un véritable moulin à paroles quasi clinique et spécialisée dans le psittacisme, d’ou des émotions non controlées et parfois surjouées, en tous les cas mal maitrisées.

        Perso, j’ai tendance à penser que ceux qui taxent Macron de pervers narcissique ont intérêt à le faire, cela évite d’aborder les vrais sujets qui fâchent et qui transcendent la personnalité de Macron.
        C’est un peu le même mécanisme participant à réduire l’action du gouvernement à une série d’impérities et à une incurie généralisées, alors que c’est tout le contraire et qu’il fait le job pour lequel il a été coopté, gestion de la crise sanitaire incluse.

    • @ Eschyle 49.
      « Vous vous réveillez …. 1142 jours après ».
      Cela s’adresse à Régis de Castelnau ?
      En mars 2017, je ne connaissais pas son blog, mais je consultais « Causeur ».
      Suite à cet article paru sur le site d’Elisabeth Lévy, je me suis intéressé à ce blog.
      Voici cet article qui dénonce sans équivoque la méthode pour « couler » la candidature Fillon :
      https://www.causeur.fr/fillon-election-presidentielle-justice-treve-143138

  17. A Minneapolis, on a proposé de « dissoudre » la police (?)

    En France, on se demande s’il ne faudrait pas « dissoudre » la magistrature ?

    • En République et plus globalement dans les Etats-nations occidentaux, tout est en passe d’être dissous au nom de l’idéologie dominante.
      Pour tout recoaguler en compatibiité avec le N.O.M et les projets de la gouvernance mondiale.
      C’est le changement de peuple théorisé par Kalergi et Brecht.

  18. Le bal des hypocrites , franchement !!!!!
    https://www.youtube.com/watch?v=Zqd1ar5_7qw
    Vu sous un autre angle
    Zorba le Grec une création fortuite , la Sirtaki
    jéromba le grec de Willy Vandersteen rien à voir et plus sympas pourtant tel que la pensé magique car cette planète n’existe plus comme impro sans covid multi chiffres
    https://www.youtube.com/watch?v=UhDgpXWkFHE
    Sur soiré Zorba dans le suivi youtub
    https://www.youtube.com/watch?v=BfsRFyxDDoA non stob

    Une dernier pour être sérieux dans la course du bal
    https://www.youtube.com/watch?v=G09dfRrUxUM
    Sans parler du carnaval des dieux oeuvre de Robert Ruark

  19. Ah j’aime beaucoup , au passage le coup de griffe à JLM qui n’en demandait pas tant,
    attention a ne pas vous onfrairiser
    Il est toujours très difficile de défendre le droit et la droiture lorsque la victime est aussi chargeable de beaucoup de reproches même si ils n’ont rien à voir avec la forme des manquements ici.
    m^me vous vous pouvez en être victime comme dans l’affaire traoré

  20. Dans une vidéo, Nicolas Dupont-Aignan s’en prend aux lobbies.
    Il constate que l’ordre des médecins fait une enquête sur le professeur Perronne.
    Il dénonce le comportement désastreux du ministre de la santé, Véran.
    Il dit que bon nombre de ces « médecins de Molière » (c’est moi qui emploie cette expression) liés aux Pouvoirs qui nous ont abreuvés de sottises depuis les débuts de la crise sanitaire sont liés à des lobbies.(dont Gilead).
    Il déclare que le ministère de la santé est « vérolé » par les industries pharmaceutiques :
    http://www.debout-la-france.fr/actualite/lobbies-francais-reprenons-le-controle-de-notre-pays

  21. Évidemment s’est hors sujet , dans le sens que souvent le sujet nous endors quoique il est fortuit , comme de dire s’est pas le bon endroit pour pisser

    Au-delà de ça d’avec Raoul , le monde est à ses pieds
    Un collector de 3000 virus , s’invitent dans la chloroquine comme appel d’offre international sous option de pandémie
    Et les plus gros réponde OK à l’appel d’offre de la chloroquine
    Raoul est à lui seul un labo p4 gentil à ciel ouvert dans ses aquarium lambada, comme message d’alerte puisqu’il à la lecture de la vie et de la mort et de la rencontre dans le minuscule .
    il est sympa la marseillaise comme testament de retraite comparativement au vaccin de Pasteur
    D’où la visite de Macron comme guerre biologique ou de stupide
    D’où, doux et doux

    De plus il signale la Chine vu du nombre comme porte d’entré que le casino du nombre l’emporte toujours.
    (Quand la Chine s’éveillera… le monde tremblera est un essai d’Alain Peyrefitte paru en 1973 chez Fayard)
    Peut être que je me trompe
    l’Oms avait prévenu , prévention 3 fois d’avec les tests dans le monde à l’endroit et dans le monde à l’envers nous étions débordé comme emplâtre d’avec les casseroles du 20 heures
    Évidemment s’est un gros monopoli , s’est pas le bon sujet et ce n’est pas rigollot

    Les portes de la perception
    Par l’ingestion de mescaline, d’ Aldous Huxley
    J’adore la synthèse de la couverture du livre
    https://www.babelio.com/livres/Huxley-Les-portes-de-la-perception/39202

    bon je n’ai pas lu le livre, ni goutté au champignon , ni vu l’iboga , ni l’ ayahuasca
    vu que je lis la présence et je me préserve dans la vision directe.préférant m’enivrer dans ma propre lecture
    Je souhaitais aussi écrire comme sujet d’étude que en faite on à perdu de vue depuis plus longtemps le domaine radio.
    Les moulins à prière à plus de 7000 mètres d’altitude de la tempérance du bouddhisme qui est assez satanique au Tibet , ben s’est vieux …mais pas mort

    Faut voir , faut choisir , faut être gentils , faut se taire surtout , faut rester seul , faut dire, au delà de ça les patates s’était juste , les framboises sont là , les oiseaux aussi
    Je suis toujours subjuguer à la vie comme observateur
    Et éhonté à une clé d’étranglement , mais bon ne provoc-on pas Neptune sur l’équateur de vie
    le club de l’olympe de Marseille viens comme info (Mourad Boudjellal au centre d’un projet de rachat de l’OM ?)
    De selon de mon point de vue s’est silence radio quoique j’ai rtl radio en continu lorsque j’écris
    J’adore !!!!!

  22. Dans le matin des magiciens louis pauwel avait averti
    info radio en simultané du texte un niqué de policier s’invite à faire une expertise
    ( Un policier blesse sa collègue aux cervicales avec… une clé d’étranglement
    VIDÉO. L’agent souhaitait faire une démonstration pour prouver qu’il maîtrisait encore cette technique d’interpellation controversée, raconte « Le Parisien ». Par LePoint.fr (avec AFP)
    Entre le point, la vidéo, l’afp,, le parisien
    https://www.lepoint.fr/societe/un-policier-blesse-sa-collegue-aux-cervicales-avec-une-cle-d-etranglement-26-06-2020-2381857_23.php

    De plus le mec était dans son délire et se son des collègues qui l’on dégager dans son délire .
    Qui est qui ?

  23. Et ne vous endormez pas sur un relayage du point comme info de neptune dans et avec trident
    S’est un monde extraterrestre complètement hallucinogène , car sur la forme qu’elle est l’utilité du spectacle
    Franchement , la vie est plus simple sans invité de commande

  24. Petit point d’histoire romaine.

    Les assassins de Jules César ont effectivement été amnistiés par le Sénat romain avec l’accord de Marc Antoine (consul en titre).
    Décision renversée moins d’un an après par l’action d’Octave, neveu et héritier de César.

    Pas de justice, juste de la politique. Un peu comme en ce moment.

    La vengeance fut brutale, sanglante et généralisée.

    • à l’époque il n’y avait plus de bouffe et comme il incarnait dieu
      On cherchait le pyromane de la disette
      Hors se fut juste un volcan , la révolution est né sur une disette de volcan

    • vengeance de quoi à bouffé du sang et se la jouer généralisé comme de toute la création de suicidaire , juste comme invité de commande à vous suivre
      Lorsqu’il n’y à plus de bouffe , vous accepté le cannibalisme , vous vous manger par étape , légume, viande, enfant , compagne et puis vous vous amputé , le temps de voir le ciel revenir au ciel de votre mort .
      et puis vous pourrez gambader sur terre ,vous parezz comme du costume de Staline comme exemplaire , s’est pas la pharmacie qui manque sur la planète

  25. Sous cette info , bioderma avec sa créaline comme pub excel words dans le crétinisme comme sujet de langage comme pub au cas ou on se perd de la pseudo intelligence artificiel de Google, comme invité de commande et encore et encore dans le suivis parasitaires
    J’adore la lecture de huber reeve de pourquoi la nuit est noir

    https://www.youtube.com/watch?v=WrWcSdMj1aM
    Perso je lui dirait qu’il est en vase communiquant pour sa piscine,
    Puis vous avez aussi le roman de céline voyage au bout de la nuit
    bon j’ai pas lu le livre , mais j’aime bien « La vision du monde de Voyage au bout de la nuit »
    Il est assez curieux que le transhumanisme avec créaline de bioderma se colporte comme pub se liant à mes recherches internet sur mon ordi
    https://www.youtube.com/user/BIODERMAFrance

  26. l’islam est né d’une disette dans son envahissement et les puis je ne sait si s’est les tatare avec leur petits chevaux qui on envahi l’Europe durant la famine
    La chute de Cléopâtre serait une mal bouffe
    J’aime bien car lorsque j’ai terminé mes petites classes j’ai eu un prix
    https://fr.shopping.rakuten.com/offer/buy/71905642/Cataclysme-Et-Dangers-De-La-Nature-Livre.html
    Cataclysme et Dangers de la Nature
    Con j’ai jamais lu le livre , mais le titre par contre ma percuté pour la vie

  27. On a eu #canard et avant je ne me rappelle plus; et maintenant #PIERROT!
    je croyais qu’ils étaient tous à l’hospice (de fous!) mais là aussi, comme pour les prisons de Mme Belloubet, on a du en libérer un paquet!

    • Avant le Cannard s’appelait Vanhonsebrouck maintenant c’est Pierrot » le fou  »

      Ah ! quand le prochain surnom du nouveau Vincent Van Gogh de Bretagne.

  28. Revenons un peu à la dame qui serait « passée à table ». Il y a trois ans, sans états d’âme, elle fait son boulot au sein du PNF et dézingue Fillon (qui le méritait bien). Il y a un an et quelque, elle affirme n’avoir jamais subi de pressions. Aujourd’hui, elle déclare le contraire. Peut-on savoir pourquoi on devrait la croire davantage ? Je conçois que notre hôte biche, puisque Fillon est son dada depuis longtemps, mais à part ça, je ne vois aucune raison de faire confiance à une personne qui raconte n’importe quoi à longueur de temps.
    En réalité, nous sommes face à une méga-instrumentalisation de la justice. Au bout du compte, on vise une remise en orbite de LR, un mouvement alléché par la probable débandade de LREM et de Macron. Car enfin, a-t-on déjà vu un parti présidentiel perdre sa majorité absolue ? Même Hollande n’y était pas arrivé. Grâce au Modem, ça n’aura pas de conséquences (pour le moment, jusqu’à ce que Bayrou se réveille, s’il en est encore capable) mais c’est quand même énorme – tout comme le rejet quasi massif d’une loi par le Conseil constitutionnel. Depuis son élection, Macron tient le coup en faisant mine de croire que le monde réel n’existe pas. Mais ça ne marchera pas toujours.
    M. de Castelnau, lui, part tellement dans tous les sens qu’on ne sait plus très bien ni où il est ni ce qu’il fait. A croire que fréquenter M. Onfray ne lui réussit pas.

    • « Il y a un an et quelque, elle affirme n’avoir jamais subi de pressions. Aujourd’hui, elle déclare le contraire. Peut-on savoir pourquoi on devrait la croire davantage ? »
      Effectivement cette personne n’est pas très crédible; s’il s’agissait de Mme Michou on pourrait en rire mais je croit qu’elle était « procureur.e » d’un organisme qui s’appelle le PNF et qu’elle arbore fièrement ce que je crois être la légion d’honneur; le PNF est déjà un truc qui est un scandale en soi; en plus et visiblement il est plus « politique » que « financier »!
      C’est cela que je crois que M. De Castelnau dénonce et à mon avis à juste titre! Et je comprends aussi que cela en indispose plus d’un (grand démocrate)!

  29. On nous demande de croire ou de ne pas croire, c’est là tout le drame de l’ingénierie autour des communiqués et des analyses prédigérées par les experts auto-proclamés des plateaux.

    De cette manière, on nous demande de ne pas ou plus penser, il suffit de croire ou pas.

    C’est une société du mensonge qui fait l’apologie de la vérité.

    Que la magistrate soit crédible ou pas, n’est pas l’essentiel dans l’analyse globale de ce qui est en train de se passer en République, à savoir un théatre permanent pour amuser le bon peuple, du pain et des jeux pour que ce dernier idolâtre son champion et en oublie sa condition d’esclave.

    • On nous demande de ne pas ou plus penser, il suffit de croire ou pas.
      Mais trump ne semble pas d’accord d’avec cette normalisation de l’info

      je ne dit pas qu’il ne pactise pas avec la viotte 100tenaire d’Angleterre , ou les deux botox, celui de Chine et de Russie
      Comme vous écrivez « qui fait l’apologie de la vérité— C’est une société du mensonge  » qui donne une dimension existentiel
      Ils se sont frayer un passage à ciel ouvert dans le déni de la masse
      évidemment les outils endomorphine impliqué à la masse ne sont pas remis en cause (outil) de propaganda comme de sang et âme a sucer .
      De selon de mon avis ils respecte le cahier des charges
      De selon de mon avis vous pouvez voir une réponse dans la grammaire française en sous marin
      Sujet, complèment, verbe , ect…
      Par la suite tout se perd dans la traduction
      Toutes les images sont faussée, mais au travers du texte vous pouvez naviguer et voir par vous (dans votre cerveau)
      Par exemple dans la navigation mental ( Peu après, Neo rencontre Morpheus, qui lui offre un choix : prendre la pilule bleue (qui le fera retourner à une vie « normale » dans la Matrice), soit prendre la pilule rouge, ce qui lui permettra de savoir ce qu’est vraiment la Matrice)
      De selon de mon avis s’est pas anodin !!!!

      Voyez dans la mythologie ce n’est pas les chars qui manque pour naviguer
      Le blême est la lecture d’univers d’entre deux monde le synapse de la clé des champs
      En faite le char est le truc qui vous fait naviguer d’une pensé à l’autre , , par la suite vous pouvez l’invité dans un zodiaque
      Les juifs appel ça la merkaba s’est le véhicule
      D’où d’ailleurs le code de la route d’avec ses balises pour retourner à la boutique, ou maison, ou magasin , sécurisant
      La Fm vous limite à 80 et bientôt 110 , alors que s’est fulgurance, d’où la Fm est assez raplapla pour penser.
      Le trou de ver s’est super flash, vision directe et encore !!!

  30. De selon mon avis je suis assez explicite , je peux évidemment répondre à toute les questions puisque ma lecture ne peut être corrompue de plus je peu corroboré avec l’histoire et m’inviter dans l’intuitif

    Cocaine, ectasy, heroine, cannabis :
    S’est juste une fausse balise , style religion , d’arche d’alliance avec 2 témoins
    Donc inutile de vous la jouer , perso s’est mon café, ma clope avec mon tabac de virginie qui me coute 10 fois moins chère que je rappe moi même et ma Biere léffe à 9 degrès.
    Et ma terrasse avec les oiseaux qui se réveille au levé du jour

  31. perso ce qui m’intéresse est de savoir si cette année j’aurai une patate de merde , vu le confinement j’ai fait la récupe de chez l’épicier comme tubercule
    Que le melon charentais peu sortir en bretagne , car j’ai envie de manger du saumon avec des oignons
    Que le céleri branche sera au rendez vous
    Que ce samedi au marché , il y aura des poireaux jenot à transplanter
    Le bois pour l’hiver est en place , le petit bois est pret
    Paris peu bruler !!!!! avec son point goulaff

  32. Ils ont le pouvoir coco au travers du votes ils ton enculé
    Depuis la république énieme pas gaston lagaff et je suis Charly dans le style Nathalie Saint-Cricq
    quelle merde , franchement,il est temps que la moto crote passe ramasser le penty

    • pierrot toi et moi nous sommes sommions
      Ben oui coco,
      signé père la chaise

  33. Encore une tarte à crème mon chou chou
    Éric Dupond-Moretti qui aurait du refuser
    deux tt et 1 i faut mélanger avec les spaghetti
    Perso je me pose la question de cette illustre qui se la joue encore en France
    Sont foie ne va pas lui survivre , encore un drame de famille comme nouveau monde.
    Je lui donne moins de 5 ans à vivre , , il va tout de même se la jouer un oignon pour revenir sur cette planète voir son . gouve et
    Ceci dit macron dans son premier magistère , vu toute les breloques de femme comme ministre stupide , autant dire que dans les poubelles de l’histoire , femme m’à tu vu
    Gauchiste
    De selon de mon avis la droite expose le problème qui est illisible

  34. Il y à très peu de fenêtre , vu qu’il , son infectieux d’intestat
    est un rustre moretti
    d’évidence la magistrature navigue pas dans sa salade
    Macron est un subtil personnage
    Remarquez il à prêté allégeance à Lucifer
    iL EST SANS ADRESSE
    L’idée est de laissée pisser le mouton se noyant dans son électorat

Laisser un commentaire