Arrestation Soral : pourquoi il ne faut pas jubiler

Comme on est précautionneux, et que l’on n’a pas envie de se fâcher avec tout le monde, on va commencer par confirmer qu’Alain Soral est un personnage totalement exécrable. Aigri, haineux, antisémite, négationniste (pour moi le pire) il coche quand même un maximum de cases. Et lorsqu’il aura débarrassé le plancher on respirera un peu mieux.

Mais,

L’exultation bruyante que l’on entend résonner partout à la suite de son interpellation met quand même un peu mal à l’aise. Entendre acclamer des mesures pénales contre l’expression d’opinions fussent-elles détestables est toujours gênant.

Comme d’habitude on va casser les pieds à tout le monde en rappelant quelques éléments juridiques :

•            toutes les procédures qui existent jusqu’à présent contre lui relèvent de son expression verbale ou écrite. Et par conséquent de la loi de 1881 sur la presse qui organise en France l’application de la déclaration des droits de l’Homme sur la liberté fondamentale de la libre expression de ses opinions.

•            Il est possible de porter par la loi atteinte à cette liberté normalement absolue, dès lors que les limitations, qui doivent être très limitées, répondent à un motif d’intérêt général. L’autre principe est que c’est le JUGE disposant de pouvoirs très encadrés par des règles particulières (la loi de 1881 justement) qui apprécie À POSTERIORI les éventuelles infractions.

•            Soral est actuellement l’objet d’un certain nombre de procédures dont, sauf erreur, aucune n’est arrivée à son terme et n’a abouti à une décision judiciaire DÉFINITIVE, donc exécutoire. La nouvelle affaire qui vient de s’ouvrir à la demande du parquet est une instruction judiciaire qui va prendre du temps et donner lieu à un débat contradictoire au cours duquel accusation du parquet et défense de Soral devront être à armes égales. Ça ce sont les principes qui nous protègent tous, et ne sont pas à géométrie variable. Les violer pour Soral c’est nous exposer tous. La liberté d’expression n’est pas actuellement en si grande forme que l’on puisse s’amuser à ça.

•            Enfin, l’utilisation du chef de poursuites relatif à la « provocation à porter atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation » c’est la porte ouverte à tous les arbitraires. D’abord, s’il y a bien des gens qui portent atteinte aux intérêts de ma Nation, ce sont ceux de la clique au pouvoir actuellement. Ensuite on nous dit que Soral aurait appelé à la constitution d’un « pouvoir fasciste » . Il me semble qu’il faut faire très attention, parce que ce genre d’approche permettrait alors d’incriminer les royalistes (coucou les amis de la NAR) qui s’opposent à l’article 89 de la Constitution qui interdit de changer la forme républicaine du gouvernement. Et pour ma part, jusqu’à l’abandon de la « dictature du prolétariat » par le 22e congrès du PCF en 1976, je ne voyais guère d’inconvénient à l’instauration (progressive, attention progressive, nous n’étions pas des brutes) d’un système où la punition des méchants aurait été possible. D’ailleurs, aujourd’hui encore, lorsque je pense à l’avenir de mon pays, je me dis qu’après la prochaine Libération de la France de la dictature du Capital néolibéral, quelques séjours roboratifs en Camargue pour la culture du riz rouge seraient peut-être envisageables.…

Porterais-je ainsi atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation ? Je pense que c’est exactement le contraire et que sur ce point mon patriotisme est inattaquable. Mais actuellement ce n’est pas mon avis qui compte, c’est celui des imposteurs qui tiennent les manettes, haïssent la liberté d’expression et dont on sait bien qu’ils n’auraient aucun état d’âme à se servir d’outils liberticides. Parce qu’avec la nouvelle procédure Soral, le problème sérieux, c’est que l’utilisation de ce chef de mise en examen crée un précédent détestable. Aujourd’hui l’abject Soral, demain qui ? Est-on sûr de pouvoir faire confiance à la bande actuellement au pouvoir ? À cette partie la magistrature qui s’est mise spontanément à son service comme l’a démontré la répression des gilets jaunes ?

Alors, combattre Soral, oh que oui.

Mais pas avec les armes de l’arbitraire donc, parce que l’on sait comment ça commence, et parfois comment ça finit.

Martin Niemöller nous a prévenu.

Régis de Castelnau

84 Comments

  1. D’abord, il me semble que de curieux personnages comme M. Soral existent et sont promus précisément afin de permettre aux malveillants aux manettes de changer lois et procédures. On appelle cela « A Stalking Horse ». (Soit dit en passant, c’est un Juif qui écrit ces lignes – mais un Juif qui préfère la Justice à des préjugés claniques).

    L’objectif étant de taire par la force toute dissension.

    Nous vivons en plein McCarthyisme. Avec la nuance, que sous McCarthy, l’interdit diabolisé était le soi-disant « communisme ». Désormais, TOUS les sujets sont interdits. TOUS.

    D’ailleurs – pourquoi aucun journal ou organe de presse n’a souhaité reproduire ce qui M. Soral a dit ou aurait dit l’autre jour précipitant sa détention? Pour que l’on sache?

    On présente au peuple français un homme arrêté, sans que le peuple ne sache précisément ce qu’ont pu être les paroles incriminées.

    Où allons nous?

    Des choses autrement plus graves se passent sous nos yeux … pour les chanceux qui ont pas eu les yeux crevés par des LBD.

    (D’ailleurs, y aurait-t-il parmi les créveurs d’yeux, certains en détention même provisoire? Il est permis d’en douter)

    • « Où allons nous? »; bonne question; on ne sait pas où on va mais on y va d’un pas décidé!
      A l’arrivée on saura; comme « selles et ceux » qui partaient dans des wagons à bestiaux et arrivaient à « Arbeit macht frei »!

    • La suppression de la liberté d’exprimer ses opinions comme on les entend, l’installation de la langue de bois et ses effets létaux… n’entraînant pas la suppression de la liberté de penser, la seule qui nous reste mais qui n’est rien (comme nous l’explique Hannah Arendt) sans la capacité à partager sa pensée, on est, malheureusement pour nous tous, conduit à se demander si Soral n’est pas un agent des services destiné à occuper les minorités actives pendant qu’ailleurs se transmet le peu qui reste de souveraineté de la France. A moins qu’il fasse de la prison ? Mais s’il restait aussi peu longtemps que Balkany ? (Au passage j’espère que tous les vrais malades en prison ont été libérés suite à ce cas de figure). Il ne s’agit pas de demander plus de preuves de la sincérité de son engagement, du genre ‘martyr’ ; mais le simple fait de penser cela, de ne plus pouvoir jamais faire confiance à quiconque prend la parole publiquement (on veut des actes) est un effet absolument direct des lois restreignant la liberté d’expression.

      • Arendt a raison, que vaut la liberté de penser si elle ne peut pas être partagée ?
        On peut même étendre le débat au libre arbitre, encore faudrait-il qu’il existe…
        Mais cette interrogation concerne t-elle Soral, alors que son site culmine à des visites stratosphériques ?
        A mon sens, la « Soralisation des esprits » est parvenue à un tel niveau que son exil forcé ne changerait rien, ou à la marge, celle de leur incarnation.
        D’ailleurs, cette libération traduit-elle un clivage juges du siège vs juges debout et par rapport à la liberté d’expression, ou prépare t-elle à la justification de la réforme du parquet, dans les cartons depuis Sarkozy ?
        Si cette dernière hypothèse est validée alors, l’éxultation bruyante évoquée par notre hôte, devrait même se transformer en hystérie en bandes organisées et afin de tordre le bras aux élus.

        Une fois n’est pas coutume, reprenons la maxime bien connue de la perfide Albion : « Wait and see ! « 

        • Je ne parlais pas de Soral, ni de la soralisation des esprits ; en amont de cela, il faut prendre les choses à la racine ; le peuple s’est fait arracher, à la faveur de ces lois qui criminalisent la parole, son consentement, et l’on sait bien que toute concession a pour trait de caractère d’être très très mal digérée. Revenons à l’essentiel : il faut attribuer la responsabilité de ce qui se passe au législateur, et lui faire assumer aussi bien la charge du risque de passage à l’acte de certains pour qui les paroles sont toutes discréditées, que la charge de l’effondrement du rapport de confiance entre Français. Je n’ose imaginer que cela a été voulu ; mais cela revient au même…

    • Un juif libre de son expression, en somme un juif qui a le courage de s’être libéré de toutes entraves. Vous méritez d.être connu.
      Votre post est d’une absolue logique.

  2. Soral doit avoir la liberté de s’exprimer, fut-il détestable ce qui n’est pas le cas selon moi. Il y aurait moins de négationnisme et d’antisémitisme si on laissait les opinions s’exprimer et s’opposer…Tant que survivront les lois Pleven, Gayssot, Lellouche, Perben et autres, toute opinion au sujet de la Shoah reste douteuse…

    • « Il y aurait moins de négationnisme et d’antisémitisme si on laissait les opinions s’exprimer et s’opposer »

      Pas faux.
      Mais alors pourquoi la protection d’un mur juridique consubstantielle à la censure ?

      « Quand vous arrachez la langue d’un homme, vous ne prouvez pas qu’il est un menteur, vous avertissez seulement le monde que vous redoutez ce qu’il proférait. »
      La Bataille des Rois – George R.R. Martin

  3. Martin Niemöller…
    Pour celles et ceux qui ignorent ce pasteur protestant, voici son texte:

    « Quand les nazis sont venus chercher les communistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas communiste.

    Quand ils ont enfermé les sociaux-démocrates, je n’ai rien dit, je n’étais pas social-démocrate.

    Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas syndicaliste.

    Quand ils sont venus me chercher, il ne restait plus personne pour protester. »

    • J’allais écrire ce qu’avait dit le pasteur Martin Niemöller (cité par Régis de Castelnau).
      Codani m’a « coupé l’herbe sous les pieds ».
      Je ne suis pas vexé.
      Bravo Codani !

  4. Soral s’est l’épisode de l’histoire de France jusqu’au boutisme , cas suicidaire ,le gaulois dans sa soustraction , pour le moment il censure , le Crif fait d’ailleurs partie de sont club et ajuste la règle
    financièrement à fond perdu
    S’est dire.

    (est un personnage totalement exécrable. Aigri, haineux, antisémite, négationniste (pour moi le pire) il coche quand même un maximum de cases. Et lorsqu’il aura débarrassé le plancher on respirera un peu mieux.)
    Une zap
    https://www.youtube.com/watch?v=1IK90wBDrZY

  5. Sorel est sont propre Dieu
    Il n’a pas tord
    Faudrait le rendre sociable , mais même 20 ans au goulag ne servirait à rien
    Il est assez avant garde mais pas recommandable pour la liberté d’expression
    J’invite le Crif à le réduire au silence , mais à quel prix ?????
    Vu que la diaspora du Crif est tiré 4 épingles au cordeau

    Mais de selon mon avis s’est un bon gars en plus il porte le bonnet phrygien , lourd à porter
    De plus sont savoir va avec, une bibliothèque à lui tout seul
    Il est mieux comme éditeur

    Soral, tu va ruiner la planète , calme toi !!!

    • « Sorel est sont propre Dieu
      Il n’a pas tord
      Faudrait le rendre sociable , mais même 20 ans au goulag ne servirait à rien »

      Vous semblez le connaitre personnellement.
      Perso, je m’attache aux idées, aux concepts, aux actes, beaucoup moins aux tropismes réels ou supposés de leur incarnation.
      Pour moi, Soral, c’est un Jean-Edern Hallier 2.0, sauf qu’il n’a plus accès aux mainstreams.
      Des agitateurs de consciences, des poils à gratter qui sont la marque d’un certain esprit, d’une intuition Galliques.

        • A cause de cette franchise et de son gout prononcé pour la provocation, il avait de nombreux détracteurs, d’ailleurs rien ne prouve que sa mort (officiellement accidentelle, mais sans témoins), ne fut pas commanditée au plus haut niveau de l’Etat.

  6. J’ai eu l’occasion d’écouter Alain Soral dans les vidéos qu’il publie. Je pense qu’il n’est pas antisémite mais antisioniste.

    • « antisémite mais antisioniste » .s’est un peu le no man’s land

      Depuis les extravagances de Soral dans ses invité de commande au resto de la liberté d’expression se limite de plus en plus sur internet
      Soral s’est l’internet !!!!!!
      En 20 ans plein de site on disparut sur internet et plein de références en accès libre.
      Il à importé L’Etat d’israel en France
      Ce à quoi il se revendique la liberté d’expression, alors évidemment
      La diaspora est très clémente à chaque fois
      Posez vous la question ???? de pourquoi

      • « Il à importé L’Etat d’israel en France »

        Vous êtes sérieux ?
        Ou vous vous essayez à l’inversion accusatoire ?
        Si oui, bravo, vous maitrisez !
        Le Sionisme a créé Soral. Faut pas chercher plus loin.
        C’est son Némésis, tout impérialisme ayant besoin d’un opposant pour continuer d’exister.

      • @Pierrot,
        Je n’ai pas compris grand chose à votre commentaire, sans vouloir vous offenser en rien. Il faudrait vous exprimer plus clairement, si je peux me permettre respectueusement.

        • Faites comme moi, ne lisez plus, vous perdrez votre temps! Non que l’impétrant soit idiot mais on ne comprends rien en effet ou pire, on peut comprendre le contraire de ce qu’il veut dire!

    • @Pierre-Jean, Cet argument est devenu obsolète depuis que le lobby a fait pression afin que cette différence de nature ne devienne qu’une différence de degré.
      Du coup, aux yeux de la loi, tout antisioniste est antisémite. Point barre. Circulez, il n’y a plus rien à voir. Fin du débat, comme quoi le périmètre de la liberté d’expression ne se réduit pas à une simple censure sur YT.

      Ce qui explique le préambule précautionneux (sic) de notre hote, avec une litanie de jugements de valeurs (exécrable aigri, haineux), avant de passer aux choses sérieuses.
      Au fait, pour ne pas se fâcher avec qui ?

      Plus intéressant dans cette affaire, serait d’examiner les rôles respectifs des magistrats du siège et du parquet.
      A priori, ce serait le siège qui n’aurait pas suivi la demande de placement en détention provisoire du parquet, comme quoi, le siège contrôle le parquet et vice versa.
      Ce qui laisse, en théorie, la place au politique pour arbitrer ?
      C’est la question que je me pose.

  7. Non on ne hurle pas contre cet article et non on n’ira pas bêêler avec le troupeau.

    Oui ce gouvernement au pouvoir fait tout pour limiter la liberté d’expression et dans tous les domaines :
    – violation du droit de manifester par l’arbitraire et la terreur,
    – violation du droit à l’exercice du droit politique en menant des opérations de perquisition dignes du terrorisme sur un parti politique sur le fondement de la déclaration d’une folle (tiens d’ailleurs où en est le résultat ?),
    – violation de l’Etat de droit en multipliant les infractions dans une affaire de type benalla,
    – violations de la séparation des pouvoirs à répétition,
    – violation de l’égalité des citoyens face à la justice en plaçant hors de portée, des fraudeurs type ferrand ou des corrompus type darmanin.
    Chacun pourra compléter cette liste à sa guise.

    Ceci dit oui le personnage est odieux de même que Dieudonné dont le visionnaire manuel vals se croyant déjà dans minority report faisait de l’interdiction de spectacle préventif de troubles à l’ordre public.

    • « Ceci dit oui le personnage est odieux de même que Dieudonné dont le visionnaire manuel vals se croyant déjà dans minority report faisait de l’interdiction de spectacle préventif de troubles à l’ordre public. »

      Et encore un jugement de valeur.
      Le cas Dieudonné est conceptuellement intéressant, parce qu’il venait de la sphère du spectacle, du monde culturo-mondain, du showbizz, de la gauche caviar, du monde de « SOS Racisme » et « Touche pas à mon pote » et qu’il a compris l’arnaque de la stratégie de la victimisation et incarnée par des politiques comme Valls, BHL, Dray, à l’époque.
      Ca explique, d’une part, pouquoi Valls a fait une fixette sur lui une fois place Beauvau et d’autre part, comme Valls a viré sioniste, ca explique la disproportion des moyens utilisés pour l’interdire de se produire.

      Juste pour remettre l’Eglise au milieu du village, l’Etat profond cherche à incarcérer des opposants politiques au moment même ou il exprime sa volonté de rapatrier des Djihadistes.

      Ca devrait quand même titiller du monde, bien au delà des personnages odieux, exécrables, narcissiques, mercantiles ou je ne sais quoi d’autres…

      • @Hajime,
        L’ensemble de vos propos est très juste. J’avais noté également les précautions rhétoriques utilsées par Régis de Castelnau : mais je le comprends très bien et n’irai pas lui reprocher, tant la mise au ban peut être rapide et radicale sur ce sujet très sensible, à tout le moins. Alain Soral est d’ailleurs l’exemple prototypique de cette mise au ban.

      • On pense ce qu’on veut des personnages, mais j’ai été choquée par les interdictions préventives de spectacle.

  8. D’ailleurs ceci explique cela
    (Parce qu’avec la nouvelle procédure Soral, le problème sérieux, c’est que l’utilisation de ce chef de mise en examen crée un précédent détestable. Aujourd’hui l’abject Soral, demain qui ? Est-on sûr de pouvoir faire confiance à la bande actuellement au pouvoir ? À cette partie la magistrature qui s’est mise spontanément à son service comme l’a démontré la répression des gilets jaunes ?)

    Une zap de chercher qui est le président ? pour un président de la république française qui vient d’être élu qui est invité au resto comme caca à venir

    https://www.youtube.com/watch?v=axkUZXC6CLk
    Je ne l’ai pas inventé !!!!!

  9. j’approuve ce document et je soutiens LA Liberté d’expression comme un des piliers nécessaires et universels de la démocratie (je ne sais rien de ce Soral sinon un peu de bruit qu’on en fait). Démocratie, excusez le gros mot, ce concept perdu face à la dictature capitaliste.
    Alors aucune surprise de la part de nos gouvernants qui incarnent indéniablement une forme de totalitarisme néolibéral capitaliste.
    La répression GJ en est une des preuves « aveuglante ».

  10. Le royaliste de la Nar que je suis défend par principe la liberté d’opinion même quand je suis en total désaccord.

  11. Et en plus, on en fait un « martyr » … peut-être était-ce le but recherché car qui connaît Soral en dehors de ses lecteurs er supporters ?

  12. Les questions que Monsieur de Regis de Castelnaudary (le pays du cassoulet) ne pose pas sont : Existe-t-il un lobby sioniste en France ?
    La maçonnerie internationale oeuvrerait-elle en secret à l’avènement de l’idéologie siono-kabbalisto-talmudo-israélienne ?

    A moi de répondre. A Castelnaudary je confirme, non, il n’existe pas de lobby sioniste. Par contre il semble qu’existe un lobby de la Connerie Française. Et Régis en est le Roi. Bravo Régis. Du fond de cette misérable condition humaine qui est la nôtre ici bas, vous êtes tout de même parvenu à devenir le roi de quelque chose ! Félicitations. Et vive Castelnaudary ! Vive le Cassoulet ! Vive l’Election du cassoulet au rang de « Race supérieure de cassoulet » !
    (‘PS : Ne vous sentez surtout pas obligé de publier mon commentaire.)

    • Encore un nouveau pseudo Mr Vanmachinchose, vous etes un vrai Frégoli.
      C’est du délire schizophrénique et dire qu’Hajime accorde à vos posts une certaine valeur . J’en suis pantois.

      • Avez-vous la preuve par l’IP qu’il s’agit de la même personne ?
        Si oui, par quelle magie ?
        Vous en deviendriez presque inquiétant à mes yeux, bien plus que le prétendu Arturo Brachetti du blog, plus facétieux que Schizo, d’ailleurs.

  13. Eau benix
    (‘PS : Ne vous sentez surtout pas obligé de publier mon commentaire.)
    A première vue il n’y à pas de censure , outre la loi

    Sur vu du droit s’est carnaval tout les jours

    Bon ceci dit le cas Soral s’est moi qui l’ai ouvert

    • « Sur vu du droit s’est carnaval tout les jours  »

      Avec les dernières déclarations de Véran, ce sera carnaval de partout, masque obligatoire oblige.
      Il a déjà transféré la décision aux préfets de régions.
      Bref, il va s’en laver les mains, comme l’autre, mais avec du gel, lui.

      • Oui , probablement que cela vient de cette lecture .
        dans le ping pong
        Préfets de région = nouvelle féodalisation

  14. Merci pour cet article où vous défendez très justement un principe indispensable en démocratie. Défendre le principe, pas l’homme.

    Nous ne connaissons que trop bien les habitudes détestables de ce pouvoir policier (qualificatif du pouvoir, pas de la police) qui saisit toutes les horreurs pour introduire petit à petit des mesures attentatoires aux libertés fondamentales. Souvenons-nous du fichage génétique qui était prévu « uniquement pour les violeurs d’enfants » et qui maintenant est réclamé sous peine de prison ferme pour une simple présence à un manifestation autorisée, ou peu s’en faut. Il y en a tant d’autres, hélas.

  15. Bon, alors j’y vais.
    Soral est un des derniers humanistes, qui se revendique pourtant chrétien, horripilé par la destruction qu’il lui semble programmé de ce qui faisait la France.
    Soral est un écorché vif, aussi talentueux que Brel, mais qui ne dispose pas des Marquises.
    Le reste n’est que de l’esbrouffe de crottes actives, celles qui surnagent lorsque le navire coule.

    • Rassurez vous tout n’est pas noir pour l’humaniste

      « Égalité et réconciliation » fermera s’est portes d’avec une autre considération de la liberté d’expression, une nouvelle rencontre
      Plus en concordance d’avec l’autre
      Comme quoi tout peut s’effacer
      Le problème s’est qu’il devra faire abstraction de ses suiveurs qui en on fait un culte
      Un nouveau pèlerinage

    • « Soral est un des derniers humanistes, qui se revendique pourtant chrétien »

      C’est intéressant, dans l’apparente ambivalence.
      Soit Soral est catho par conviction, soit il l’est par positionnement politique.
      Si on consulte son CV, à priori, c’est la deuxième hypothèse qui émerge, bien que l’on puisse rencontrer la foi sur le tard.
      Il convient alors d’analyser politiquement ce choix positionnel, à quoi lui sert-il stratégiquement ?
      Au passage et je réponds à Pierrot dit le fou, Soral, aussi talentueux, je vous cite, que Brel, ne fourni pas, seul, tout le travail d’analyse de son site.
      Il y a une équipe derrière et des gens bien formés intellectuellement, vous semblez bien le connaitre, c’est facilement vérifiable.
      La ligne politique du site est son véritable fond de commerce, sa plus value, sa valeur ajoutée, il est donc normal que certains veulent déboulonner l’idole pour le singer ensuite, voire spéculer sur sa boutique.

      Il faut « tuer » le père pour devenir un homme…Oedipe, Freud…Territoire connu.

  16. « provocation à porter atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation »: un tel chef d’accusation ressemble étonnamment a celui utilise par les régimes totalitaires soviétique, nazi, fasciste, et autres. Suffisamment vague et général pour pouvoir l’utiliser contre tout opposant et dissident. Et c’est en France que cela s’accomplit !
    Rappelons nous cette citation de Martin Niemöller (1892–1984):
    « Au début, ils s’occupèrent des socialistes, et je resta coi – parce que je n’étais pas un socialiste. Ensuite, ils s’occupèrent des syndicalistes, et je resta coi – parce que je n’étais pas un syndicaliste. Puis ils s’occupèrent des juifs, et je resta coi – parce que je n’étais pas juif.
    Et finalement ils s’occupèrent de moi – et il n’y avais plus personne pour me défendre. « 

    • translate google m’a tuer.
      mais pour excuse, il faut admettre que ce texte a varié selon les circonstances

  17. 🤝 Les valeurs républicaines sont indivisibles et ne sauraient relever de la géométrie variable. ✊ Norbert H:.

  18. On a du mal à croire que ce type de provocation puisse encore fonctionner – alors que le Modus Operandi est connu depuis au moins un siècle et demi.

    Face à ceux qui s’opposent au néo-libéralisme, l’écurie de provocateurs permanents joue, pour ce qui est de la liberté de parole, le rôle dévolu au « Black Block » pour ce qui est de la liberté de manifester.

    S’il existait encore un journalisme d’investigation en France, ce qui n’est très évidemment pas le cas, on saurait depuis longtemps exactement qui contrôle le « Black Block », comment il est financé, déployé et avec quels ordres d’engagement.

    De même pour les provocateurs permanents de la parole.

    Comme un bel orage, assorti des bruitages indignés des tireurs de ficelle, cela servait à balayer cette pollution de la scène politique.

  19. Salut tout le monde,

    Les choses, messieurs-dames, sont, je le crains, plus complexes que vous ne l’entendez.

    il en est ainsi de la simple tendance à la confusion de l’époque provenant de l’effondrement intellectuel non pas seulement de notre nation.

    Confondre ainsi un mouvement politique, le sionisme, une religion, le judaïsme, un pays, Israël, et un sentiment d’appartenance, de plus en plus embrouillé parce que peu pensé, la judéité, fait montre de cet état de fait.

    De plus, il est de fait que ladite Israël a une place géostratégique centrale en Méditerranée via le canal de Suez et que, dès lors, il est de la plus impérieuse nécessité pour les forces otanesques et de son mentor et créateur, la thalassocratie impériale US, de ne pas la gêner de la moindre des façon.

    Pendant que tout le monde s’agite entre-autre d’un pour ou contre les juifs et Israël, en étant de même pour un certain nombre de musulmans qui voudraient bien, plus ou moins inconsciemment, prendre leur place, cela permet de détourner le regard de la population des réels enjeux, mais aussi de se cacher d’une réalité par un déni collectif: notre modernité fait que l’existence du peuple israélien fait qu’être juif c’est d’être un peuple comme un autre.

    Etant entendu qu’en France on est français d’abord et avant toute autre chose, quelque soit son origine, sa couleur de peau et sa religion, voire, pour les plus énergumènes, ses tendances sexuelles ou de tout autre à priori, sauf à se définir anti-républicain et non démocrate.

    En étant de même du rejet de l’une ou de l’autre de ces multiples composantes sociales.

    Je suis convaincu que l’arrestation de Monsieur Soral l’a mis dans la plus grande des joies, ceci parce qu’il se perçoit comme un martyr, ne comprenant pas qu’il n’est qu’un dérivatif, presque une marionnette, une sorte de Monsieur Zemmour en son inverse qui, lui aussi, se pense martyr.

    Qui n’ont, en réalité, tous deux que l’importance que l’on veut bien leur porter, mais surtout de celle qu’ils se portent à eux-mêmes.

    De ces enjeux sont multiples et vont bien au-delà de ces moindres considérations, mais pour les comprendre il faut sortir des ornières habituelles: laissons donc discuter Zemmour et Soral, mais ne mettons pas au milieu de ce débat l’un des tenants de la vulgate médiatique, que nous rigolions un peu…

    Après le mouvement gilettiste qui fit craindre aux gouvernements du monde de la révolte de leur peuple, la France, encore une fois, est attendue sur la scène internationale, de la part de ces mêmes peuples, et pour qui se met hors du champ de conception commun, il est possible de percevoir ce vers quoi nous allons.

    Nous inventons un nouveau monde qui ne sera pas celui que nous craignons ni celui que nous voulons parce qu’il sera rupture anthropologique…

    Monsieur Trump demande à la Russie qu’il discutent des problèmes d’armement nucléaire, comme hier le Fit Monsieur Gorbatchev à l’endroit des Etats-Unis-d’Amérique dans les années 80, c’est ainsi que l’ancienne ère disparaît…

    C’est à vous de faire ce travail de perception, si le cœur vous en dit, cela va de soi.

    Merci Monsieur De Castelnau pour vos éclairages sur la nature du droit,

    • Bonjour tout seul.

      D’abord je vous rejoins sur l’effondrement intellectuel global, je vais l’illustrer par un exemple frappant, une émission politique de 84 : https://www.youtube.com/watch?v=6tBMdtRn5ZI
      Que ce soit la caste médiatique ou le politique, c’est du très haut niveau en terme de logos, du maniement de la langue, de la prestance, n’ayons pas peur des mots, en terme de virilité (au diable le féminisme !), en dehors de jugements de valeur.

      C’était il y a presque 40 ans, soit peu ou prou deux générations.

      Ce qui n’a pas changé, en revanche, c’est la bien-pensance s’octroyant les oripeaux de procureur (surtout Servan-Schreiber) pour, à la fois, tenter de disqualifier un opposant politique et manipuler l’opinion publique.
      Car ce que racontait l’invité est absolument validé aujourd’hui et au niveau de l’immigration, que ce soit en terme démographique ou de conséquences, il n’y a qu’à consulter les unes de VA, les thématiques de Zemmour ou le repositionnement de Finkielkraut sur ces sujets.
      Se pose donc la question du pourquoi, dans le constat de l’effondrement intellectuel global, ce qui est dénoncé aujourd’hui fut refusé il y a presque 40 ans ?
      Il y a là, une contradiction patente, qui nous dirige vers une ingénierie, donc un déterminisme certain.
      Se pose, là encore, la question par qui, pourquoi et au détriment de qui ?

      Ensuite, vous semblez définir le judaïsme comme étant le barycentre de votre analyse, je ne dis pas que vous avez tort, puisque le lobby a préféré combattre le FN plutôt que d’empêcher (une litote) l’immigration, à commencer par celle des Musulmans…
      Là encore, se pose la question du pourquoi et au détriment de qui ?
      On pourra me rétorquer qu’au travers du FN de l’époque, le lobby pensait revivre les heures les plus sombres…d’ou la diabolisation, via le reductio ad hitlerum, d’un nationo-souverainiste qui, de son propre aveux, n’avait jamais prévu de s’assoir sur le trône, d’ou sa grande frayeur de 2002.
      Son véritable danger politique était donc peu crédible.
      C’est donc que la raison était toute autre et transcende le national.

      Elle est mondiale.

      Et le seul conflit mondial qui dure et qui s’exporte, c’est le conflit palestino-israélien, dans la dialectique du sionisme, donc d’un impérialisme Juif ou si vous préférez, d’un néo colonialisme qui ne dit pas son nom.
      Ce conflit s’exporte d’autant mieux, que les Anglo-Français (Sykes-Picot-Balfour) ont une responsabilité historique dans sa génèse et que la diaspora a essaimé au sein des empires Européens puis US, comme autant de vigies pour la sauvgarde de Sion, pérennité consubstantielle à ce que le monde néo-libéral reste concerné par sa survie, d’ou, aujourd’hui, le CRIF en République ou l’AIPAC aux US, exemples non exhaustifs.
      Et pour que le néo libéralisme reste concerné, rien de plus efficace que de lui faire toucher du doigt les problèmes inhérents à une orthopraxie incompatible avec une tradition chrétienne, à l’image de la France, fille ainée de l’Eglise, dans un catholicisme victime de l’alliance d’intérêts entre la politique universaliste héritée de la Révolution et la communauté de lumière.

      Enfin, les considérations géostratégiques doivent être intégrées dans cette dialectique globale, les guerres de l’OTAN intégrent le sionisme dans leur équation au nom des droits de l’homme, comme par exemple en Syrie et expliquent, en tout ou partie, le sabotage volontaire du panarabisme incarné par le nasserisme au profit du panislamisme ayant conduit au 11 Septembre et justifiant la doctine du choc des civilisations.

      Ce travail de perception étant ainsi posé, il possède l’immense mérite de dégager une logique politique mondiale (N.O.M) quant à expliquer les ingénieries de chaos locales dont Soral est une victime collatérale, car son travail est analyé autrement que comme un simple dérivatif et qu’il échappe à la catégorie d’idiot utile ou martyr, à contrario des pantins agités par les marionnettistes racialistes, apeurés par des stratégies dites du choc et qui sont portés à croire à un nouveau monde qui ne sera qu’une copie de l’ancien et en terme de rapports sociaux de domination.

      Si la République est attendue au tournant, c’est seulement dans sa capacité à pérenniser les intérêts oligarchiques du néo libéralisme, la France, elle, est déjà victime de votre rupture anthropologique qui est une métaphore pour ne pas dire occupation par les prétendus progressistes.
      Exprimé autrement, il y a belle lurette que les Français élisent des personnages dont le priorité n’est plus l’intérêt national.

      Mais ils ne le savent pas encore, la preuve par l’élection de Macron par l’alliance des bourgeoisies de droite et de gauche et par peur du Frexit.

      • J’entends mais ne vous suis.

        Il est de nature que les forces manipulatrices se révèlent lors de leurs défaillances marquant leur déclin.

        Parce que nous ne sommes en but que du ouï dire, de les débusquer est certes ardu, du-moins cela est-il dorénavant possible, ceci en raison de leurs incohérences marquant, justement, ledit déclin.

        J’ai établi de manière infiniment succincte, lors mon commentaire précédent, les confusions portées sur les notions de judéité, des camps pour comme de ceux contre à égalité de jugement.

        Mais je pourrais de même montrer le paradoxe symbolique s’établissant au sein de certaines églises du christianisme protestant s’essence US, faisant écho à l’athéisme non compris, français notamment, où pour maintenir un lien évocateur mais en son inverse d’avec le catholicisme, le vau d’or y est encensé, comme le montre le taureau de Wall Street, en en étant l’image d’Épinal.

        Si les religions sont de ce symbolisme, la politique l’est tout autant, ainsi ce masque réclamé pour tous nous ramène à la nature animal par le silence qu’il induit, comme pourrait l’être une muselière: pourquoi donc en avons-nous réclamés quand ils étaient absents et qu’aujourd’hui, lorsque cela se révèle inefficace, en sommes-nous contraints?

        Cette mal bien-pensance n’étant que d’une même similarité taiseuse de par le brouhaha continuelle qu’elle déversa et déverse encore, mais d’une manière beaucoup moins efficiente, ceci pour nous interdire de penser par nous-même grâce à la culpabilité qu’elle conduit, de la confusion mentale vers laquelle elle nous mène, vers laquelle elle voudrait nous mener.

        Rien n’est plus terrible pour le manipulateur politique que la réalité de l’assiette vide.

        La république n’est qu’une façon de concevoir l’homme au centre de la société, le héro qui fait roi mais remplacé régulièrement, sauf à devenir tyrannie ou oligarchie sélectionnant sa marionnette, les britanniques ont choisis de conserver leur monarque, mais quel que soit ce choix collectif, la démocratie se devrait de garder sa place, ce qui n’est plus le cas en France où, plutôt qu’un totalitarisme dur fait de mort et de tortures, d’un celui mou du cause toujours fait place celui de ce silence du revêtement de la bouche bouchée d’un tissu.

        Cette dite démocratie demande, entre-autre, la séparation des pouvoirs, l’état de droit et la libre parole, ceci pour deux simples raisons: la liberté de penser ne peut que vouloir dire celle d’expression et toute société qui en est empêchée stagne inéluctablement, voire régresse, sinon aussitôt, du-moins dans le temps.

        Aussi que d’empêcher le filou et le malandrin de profiter des ors du pays sans en risquer la moindre sanction.

        Tout empire court à sa perte, l’histoire nous le démontre maintes fois.

        En entraînant dans son naufrage ce qu’il avait bâti, l’Indochine en tant que colonie française d’hier, l’Union-Européenne en ce qu’il en est de celle étasunienne.

        C’est inéluctable.

        L’imperium se dévore lui-même quand ses limites le conduit à la frugalité.

        Et quand la geste impériale se paralyse ainsi, le dernier réformateur prend place qui, pour pourfendre les profiteurs et autres idolâtres d’une toute puissance évanouie, en vient à la désagréger: les rouages de sa force se retournant contre elle-même, il en fut ainsi de l’URSS, il en est déjà de même aux USA.

        Quand à la France, est français qui y vit, mais cela ne peut être de fait que quand chacun et chacune participe autant de la richesse de la nation, à son sentiment d’existence et de confiance réciproque, à ses débats d’idée, sans que quiconque soit instrumentalisé par des factions étrangères, qu’elles soient impériales, pétrolifères ou de n’importe quelle autre origine.

        La démocratie est un formalisme, le réfuter c’est la mener à s’annihiler, la république peut s’en passer, tout comme la monarchie.

        Confusion, confusion, voilà le malheur du siècle.

  20. merci pour le « riz rouge de Camargue » !
    eh bien voici le fameux « mandat de dépôt » REFUSÉ par béloubet et criaillé à grands coups de bave et de postillons par l’effrayant diamantaire israelien mayer habib (que fait-il à l’AN ? mystère …)
    beloubet VIRÉE (ne pas y voir de rapport de cause à effet !) la voie était libre pour exécuter d’une manière ou d’une autre le « mandat de dépôt » ! alors content habib ?
    On attend la suite : Soral ayant le meilleur avocat de la planète !

  21. Perso j’aimerai savoir si Soral est toujours vivant car je circule dans les archives
    il ne m’étonnerait pas que l’image de Soral est dans la glacière , style Lénine

    • Une vidéo circule sur sa sortie de GAV.
      Sauf doublure, toujours possible, il est bien vivant.
      Remarquez, il est peut être déjà mort dans le monde à l’envers…

  22. Je suis de loin Soral depuis presque vingt cinq ans, soit l’époque où il célébrait son priapisme débridé chez ces idiotes utiles du fascisme exterminateur qu’étaient Brigitte LaHaye et Mireille Dumas.
    Il avait déjà à l’époque ce côté Professeur Choron 2.0 qui était un signe de mutation du genre et qui ne l’a jamais quitté, d’où sans doute sa facilité de contact avec le tout venant, notamment les saltimbanques.

    Je crois donc qu’il y a chez lui un aspect fondamental qui vous échappe à tous, je veux parler de son extraordinaire naïveté.
    C’est le blogueur d’ origine algérienne Aldo Stérone qui disait tout récemment avoir été plusieurs fois contacté par des « frères » proche de Soral au titre de « la main tendue » (l’un de ses concepts clés ouvrant les portes de « la Réconciliation » ) qui lui tenait en gros le discours suivant : « Ce mec, tu tires de lui ce qu’il y a à tirer et après tu le baises ».

    Le fait est que la main tendue aurait grand besoin de gel hydroalcoolique vu les barriques de crachats qui l’ont rincée et le nombre de gens qui se sont servis de sa notoriété pour mieux prendre ensuite ses bottes pour des toilettes publiques.
    Si Soral est le nouveau Mussolini -une opinion qui fait ordinairement signe extérieur de richesse chez les gens bien- c’est un Mussolini qui perd toutes ses frusques après s’être fait faire les poches par ses acolytes et qui finit la marche sur Rome en slip.
    Pas crédible donc et sa réputation sulfureuse en dirait plutôt plus long sur les heures les plus sombres de bêtise et de trouille hystérique qui nous accablent (le combattre ? Si vous n’avez rien d’autre à foutre).

    L’autre chose qui me laisse interdit est le nombre de ses fidèles intellectuellement bien plus burnés que lui (au hasard, Cousin, Cerise, Guyénot) qui le vénèrent comme un gourou.
    Quelqu’un aussi s’est demandé plus haut qui s’intéressait à lui à part ses lecteurs et les abonnés à ses vidéos ? Tout le problème est là, car qui s’intéresse aux propriétaires du Monde ou de Libé y compris chez leurs lecteurs et leurs abonnés ? Alors que chaque vidéo de Soral fait un million de vue.
    Mais je reconnais que sur le plan de la fascination exercée sur des pans entiers de la classe intellectuelle de tout un peuple, il est un peintre raté qui a fait mieux.

    La comparaison s’arrête là car Soral n’est pas un politique. C’est un méta-politique revendiqué, entendez que vous pouvez mettre ce que vous voulez dans le potage sauf de la politique. Au pire c’est un général Boulanger sans uniforme qui fait des parties carrées dans un cimetière israélite avec ses maîtresses.
    De point commun avec le peintre évoqué plus haut, il n’a sans doute que le rôle de béquille -une solution simple pour se tenir en équilibre- pour ceux de la classe intellectuelle qui se sentent irrémédiablement poussés dans les poubelles d’une mondialisation gagnée par la folie de ses apprentis sorciers.

    Sur la nature polémique de la dite béquille je n’ai pas envie de m’étendre, de même que je ne discute plus de l’existence de dieu avec des témoins de Jéhovah.
    Le genre de débat stérile qui permet d’éviter la seule question vraiment politique qui vaille à court terme : Est-ce que l’omelette de la lutte contre le communautarisme qui disloque la société française ne se fera pas obligatoirement aussi contre certains œufs communautaires qui se sont avantageusement nichés au sein de la république ? Et je parle d’œuf de toute nature.

    Pour le tout venant, j’ai observé une mutation évidente du site de Soral. C’est aujourd’hui une sorte de sas par lequel passe tout un tas de déclassés, soit qui arrivent en politique de par leur jeune âge, soit qui y reviennent après une longue période d’indifférence voire -osons le mot- de désespoir.

    Une secte ? Plutôt une PME assumée, comme tous les partis politiques, mais, lesquels, eux, ne l’assument pas.
    Je le répète, si vous n’avez rien d’autre à foutre que combattre Soral, Messieurs les politiques et les autres, faites donc mieux que lui dans ce registre.

    Il reste que je ne me serais pas attendu il y a peu de voir parler de Soral par le maître de ce blog, et avec autant de jugements mesurés dans les commentaires.
    Preuve que cette affaire est d’abord une immense erreur de la part de celui qui l’a impulsée et qu’il ne faut pas chercher bien loin. Il en fera d’autres, lui et ses pairs ne rendront les armes que la tête sur le billot.
    Révélatrice aussi son issue provisoire. Il est des magistrats que la nomination du gros au poste de garde des sceaux doit mettre dans le même état d’esprit que certains gradés de la police.
    Après les avoir utilisés à fond et à mauvais escient dans l’affaire des Gilets jaunes, le pouvoir maintenant se fout de leur gueule.
    Gare à ceux qui dévorent leurs propres troupes. Il y a du Robespierre chez Macron.

  23. Sur le négationnisme il faudrait commencer par le définir avant de le condamner.
    Il faut relire l´excellent livre de Roger Garaudy  » Les Mythes fondateurs de la politique israélienne » pour s´en faire une idée plus précise.L´insulte et la calomnie n´ont jamais été des arguments,

    • Oui, tout comme le libéralisme, l’ultra-libéralisme ou tout simplement le populisme; tous ces mots qu’on se jette à la figure comme des insultes sans en connaitre une définition ne serait-ce qu’approximative!

  24. Je ne vais pas Juger Soral je n’écoute pas, a la seconde minute il m’horripile. C’est un problème de forme. Quand à écouter ce qu’en raconte les médias, ils sont à l’information ce que la musique militaire est à la musique et encore.
    Donc je ne sais rien dire sur le sujet. Après si on devait arrêter des gens qui attentent à la nation on pourrait commencer par les écologistes.
    Ces gens viennent d’obtenir la fermeture de Fessenheim. La France jette un actif valable et se contraint à acheter de l’électricité issue d’une centrale à charbon allemand construit pour l’occasion.
    PUNITION et CONDAMNATION.

    • Fermer Fessenheim, c’est enterrer une deuxième fois les Curie, Joliot-Curie, les Becquerel, Fermi, Feynman, Higgs et ses bosons, ….
      C’est un crève-coeur.
      E=mc2 contesté par les écolos wargonistes.

  25. La quantité de conneries qu´on peut lire sur VDD est faramineuse.

  26. DANS UNE LAVERIE AUTOMATIQUE

    Tout ce mardi, on a pu voir des gens armés de bâton s’acharner sur un homme. Cette scène a pu être vue, car une caméra vidéo
    installée dans la laverie, a pu en garder la trace.

    Je pose une question à TOUTES les télés : Pourquoi avez-vous flouté le visage de ces ordures ? Par crainte que l’on puisse les reconnaître , les identifier et les interpeller ?

  27. Soral devrait être étudié dans les écoles et les universités, c’est ce que j’appelle un « crypto-marxiste », une espèce devenue rarissime, et ses théories sur la révolution industrielle et la famille (et donc les conséquences de cette révolution) sont extrêmement pertinentes !

    • Certes. Ce garçon a gâché beaucoup de choses et quelque part, finalement, le star-système pour lequel il a toujours eu une relation ambivalente (fascination répulsion) aura eu sa peau.
      Quoiqu’il en dise.

  28. Les maîtres vous êtes tous des voleurs
    J’appelle ça des pirates de l’air , angoissé vu d »une finalité de merde et accomplie par dessus le marché

    L’ Auguste Escoffier

    Il y à de solide problème en France bien plus intéressant , comme d’utile à défendre

    ANTS solide dossier sur l’administration dématérialiser de la carte grise

    L’administration française s’est dématérialisé dans programme qui pille les bonnes gens

    Mathématiquement la réponse est terrible
    D’où la rafle du Vélodrome d’Hiver comme mal entendu

    S’est juste pour rigoler, mais ce n’est pas rigollot du tout.
    Et je vous insigne et comme perso comme artiste la demande demande une signature comme réalité existentiel de signer vie sur une peinture

    Bon ceci dit
    Je peut développer sans alerte de texte

    Ps; pierrot la lune et le canard emboité s’est le même film dans le style charlot

  29. Pour l’affaire Picasso du lien que j’ai donné
    , la famille autre de la famille pique assiette de la pinasse et vinasse grand style des excentricités du cerveau qui passe sur la planète terre dans le mélange des genres
    Qui s’évade dans le style savoir vivre dans un autre style recyclage de vos poubelles dans votre quotidiens .

    Evidemment il ne faut pas confondre les lieux dans votre cerveau ; comme perdu de vue
    Étant donné que la cotation du marché de l’art se stabilise
    Entre le lingot d’or et l’art
    Trouvé un lien vous serez toujours une merde

    En passant la Russie et la France ont piller l’art faute de talent a vampiriser un artiste , qui s’est évadé dans sont domestique à tout faire.
    Picasso sont talent perdu de vue dans des aléas

    SPOLIE

    (En passant la Russie avec son musée ; le musée de l’Ermitage ) et ( la France avec son super
    André Malraux et Jack Lang)
    André Malraux et Jack Lang complètement laisse comme irréalité du monde à l’envers
    d’où le pillage de vies
    Donc forcément lorsque vous vous la vivez heureux dans votre vie ; eux ramasse vos culottes et se la goinfre de vos particules
    Vu qu’ils n’existent pas et qu’ils recherche de la chaleur

    • Franchement nicolasbonnal vous êtes mon pire cauchemar
      Ouvrez les commentaires sur votre site !!! Pour un peu plus d’humour sur se qui vous fâche
      Vous méritez de vivre votre splendeur aussi je vous mettrez de la musique pour vous égayez.

      Avec Armageddon , une coupure j’y crois pas trop sans cela votre monde s’écroule , mais une inversion des pôles , ok
      Voir le plafond astronomique de denderah
      Un petit tour à Lascaux
      « Extrait
      Aujourd’hui 28 juillet 2011, un commentaire sur over-blog de M (ou Mme) Vanhonsebrouck : cette personne nous fait part d’une découverte personnelle qui laisse songeur…
      Si nous inversons la 4ième image de cet article, nous observons une tête gigantesque, peinte sur le plafond de Lascaux par une sorte de Michel-Ange. Il s’agit pour elle du seul « homme couché »
      A vous de me dire ce que signifie, fidèles blogueurs, ce visage face à l’ouverture de la grotte. M(me) Vanhonsebrouck a obtenu cette information en intuition contemplative et précise que le point de vue général de Chantal Wolkiewiez est véridique.

      http://antigravity.over-blog.com/article-la-paleoastronomie-et-chantal-jegues-wolkiewiez-55041939.html

      Mais en faite j’ai simplement inverser une photo d’époque de la découverte de Lascaux de juste 90 degrés
      La grotte était envahi par le limon lors de sa découverte , qui donne l’adresse de la lecture
      et la photo point de départ de lecture
      J’ai très vite associé le limon de l’adamique et en plus avec le zodiaque comme carte du ciel
      j’avais vu l’adam , pas la dame de butter

      je suis étonnez que mon passage est encore visible 2011

Laisser un commentaire