Affaire Obono, racisme ou pas ?

Grâce au binôme des « adversaires complices » selon l’excellente expression de Maurice Merleau-Ponty, à savoir Valeurs Actuelles et son surmoi racisant d’une part et le courant racialiste indigéniste qui a pris le contrôle de la France Insoumise d’autre part, nous avons eu droit à une diversion en forme de débat pourri pour effacer la rentrée sociale.

J’ai dit dans ces colonnes ce que je pensais de la dimension politique de la séquence et j’ai insisté sur le fait que sur le plan juridique, le texte et les images de Valeurs Actuelles ne relevaient pas de l’application de la loi pénale qui réprime l’expression raciste. Éric Dupond Moretti était également de cet avis qu’il avait exprimé dans un tweet. Histoire de le moucher et de lui rappeler qui c’est Raoul (pas Didier hein), le procureur de Paris a immédiatement, et inévitablement à la demande de l’Élysée, ouvert une enquête préliminaire. Actuellement pour EDM c’est une baffe par jour, il doit aimer ça.

J’ai demandé à Denis Collin sa définition du racisme et la portée politique qu’elle a sur la petite séquence que l’on vient de nous infliger.

Merci à lui.

Régis de Castelnau

Qu’est-ce que le racisme ?

On en peut donner une définition assez simple. Dans le racisme, il s’agit :

1) de classer les humains en grandes catégories selon des critères phénotypiques arbitraires (couleur de la peau, forme du crâne…)

2) d’attribuer à ces prétendues « races » des traits de caractère généraux et relevant du pur préjugé.

3) d’utiliser ces préjugés comme justifications pour engager des actions en faveur de certaines prétendues races (suprématisme, par exemple, qui existe en plusieurs versions) ou en leur défaveur (discriminations, par exemple) ou même pouvant aller jusqu’à l’extermination (cas des génocides).

Que le racisme soit une absurdité à tous égards, c’est évident pour quiconque réfléchit un peu, tout simplement parce que le concept de race, déjà douteux quand il s’agit des animaux, est dénué de tout sens pour l’espèce humaine dont l’homogénéité génétique est tout à fait remarquable. Mais que les thèses racistes soient stupides n’empêche pas le racisme d’exister et les discours racistes de proliférer. Les critères que je propose sont simples et permettent de déterminer si un discours est raciste ou non. Par exemple, comme l’islam n’est pas une race et que la religion ne concerne pas l’être des individus, la critique, même virulente, même caricaturale de l’islam n’est pas raciste. En revanche, ces critères montrent que les discours sur le racisme structurel ou systémique de la France sont des balivernes : la mention des « races » a disparu de la constitution, fût-ce pour réaffirmer leur égalité et suffisamment de faits réfutent cette thèse du racisme structurel, même si on trouve des Français racistes, comme partout ailleurs, mais pas plus qu’ailleurs et même, pour des raisons qu’on pourrait expliciter, plutôt moins.  La France n’a rien à voir avec les États-Unis, pays officiellement raciste jusque dans les années 1960 et qui en garde de nombreuses traces, notamment par le fait que l’État y classe les individus selon leur race. Ces mêmes critères montrent que le PIR et autre indigéniste comme la LDNA sont des racistes authentiques, comme le sont les factions islamistes de diverses obédiences qui professent désormais un antisémitisme « décomplexé ». Il peut aussi sembler curieux que des « Noirs », victimes du racisme, soient à leur tour racistes. Mais cela n’a rien d’étonnant, puisque le racisme est sans doute un des vices les plus largement partagés.

De tout cela, il découle aussi que les caricatures de Danièle Obono dans Valeurs Actuelles n’étaient pas racistes, pas plus que les caricatures de Mahomet reprises dans Charlie ! Valeurs Actuelles est un journal réactionnaire animé par la haine des fonctionnaires et des droits sociaux des travailleurs et dont l’objectif est de se faire le porte-parole de la droite la plus extrême. A priori on n’aurait aucune raison particulière de prendre sa défense face aux réactions de tous bords après la publication de sa « fiction » sur Danièle Obono. Mais les attaques contre ce journal ne sont pas une offensive contre sa ligne politique – M. Macron qui soutient Danièle Obono contre VA partage en effet une partie des orientations néolibérales de ce journal et pratique un autoritarisme qui ne doit pas déplaire à sa rédaction.  Mais l’offensive contre VA est une offensive contre la liberté d’expression et son corollaire, la liberté de la presse, régie par la loi de 1881. Les excuses de la rédaction de VA et le front unique Macron-Mélenchon indiquent les limites de ce qui est dicible et le prochain qui s’essaiera à la critique un peu virulente y regardera à deux fois. L’ouverture – étonnante – d’une enquête par le parquet constitue clairement une affirmation de la volonté du pouvoir de soumettre toute expression au bureau de vérification des énoncés politiquement corrects – aujourd’hui, c’est VA et demain Mélenchon ou un autre qui s’étonnera de récolter les fruits empoisonnés de ce qu’il a semé. Ceux qui, comme les dirigeants de LFI, dénonçaient hier l’instrumentalisation politique de la justice quand ils en étaient les victimes appellent aujourd’hui à la répression contre la liberté de la presse. On ne peut réclamer pour soi-même l’application d’un principe que l’on dénie pour les autres.

Voici bientôt dix ans, j’avais analysé cette mise en cause des libertés « libérales » de base dans mon livre La longueur de chaîne (Max Milo, 2011) et l’évolution de la loi et des pratiques au cours des dix dernières années ont largement corroboré ces analyses. Hélas.

Denis Collin – le 2 septembre 2020

Denis Collin

180 Comments

  1. Voilà comment un médiocre prétentieux tente de se faire reluire avec des commentaires de primaire. Bien sûr le racisme vous le connaissez pour le pratiquer de façon écoeurante sous prétexte d’analyses qui se veulent juridiques. Après avoir tenté de vous faire briller auprès de la FI vous vous comportez tel l’opportuniste éconduit vomissant de haine et d’aigreur!! Vous avez trompé trop de gens, vil menteur et s’en est assez pour moi. Les maîtres ont toujours une âme de valets 🤢

  2. Bonjour
    Pour vous je donne mon avis au premiers degrés sans trop de olé olé.
    J’ai pas lu votre texte comme d’habitude des autres donc je me fais une analyse du titre et à votre fin de texte de votre article , puis je suppute.

    S’est un faux débat typiquement républicain , pas royaliste , Obono ne parle pas de laïcité qui de selon de mon point de vu est un bon point
    Le racisme est politique qui amènent aux discriminations , dans un film ….d’une trilogie si on y inclus le social et tout les manquements du système qui encourage à la dégradation de LECTURE
    du voir ensemble

    Un attentat à Madrid n’est pas le même que celui de Charly hebdo et celui de l’affaire Hyper Cacher bien plus malin à se taire .
    En plus je suis pour la liberté d’être moi dans le respect de l’autre, blanc , latin
    Perso je ne suis Charly car derrière ses une récupération militante , style nouvelle religion
    L’affaire qui débute d’ Abdelkader Merah fait partie du calendrier dans le mélange des genres

    Lorsque l’on parle « d’affaire » s’est qu’il y à anguille sous roche , car derrière une affaire il n’y à personne
    Obono à raison de parler d’hypocrisie
    Pauvre dame , intuitivement conne utile dans la stratège politique et religieuse.
    Macron publiciste réactionnaire est un spécialiste dans le mélanges des genres puisqu’il prend dans son cul occasionnellement avec le gode de sa femme avec une dose de coke , lui s’engage à rembourser les banques
    Et vu les flots bleu avant les élections il y à du pognions à gogo à pomper
    N’empêche qu’il faudrait fermer les frontières , comme d’avant le monde à force d’accepter de la ras caille d’oiseau

    Obono renvoi à une lecture d’ensemble culturel autour d’un bon diners club mais s’est pas Hyper Cacher comme invité de commande
    A
    + et bisou

  3. Pour moi, c’est une belle opération de manipulation de l’opinion publique.
    Et qui montre que les soi-disant adversaires politiques, ne sont adversaires que pour savoir qui va prendre la direction du pays, pour le reste, ils s’accordent sur tout.

    Il n’est qu’à voir leur voir leur total accord pour le confinement, l’état d’urgence, l’abolition de libertés, et tout ce qui s’en suit.

  4. D’abord la citation de Merleau-Ponty est à intégrer, ici, à l’ingénierie racialiste qui oppose le racisme et l’antiracisme, incarnés et pour l’exemple, par respectivement VA et les indigènes de la République.

    Il n’y pas les racistes d’un coté et les racialistes de l’autre.
    Il y a les racialistes qui instrumentalisent l’oposition VA vs indigènes, comprendre racistes/antiracistes.

    Ensuite, Collins passe très vite, trop vite sur les notions de races et d’espèces, ce n’est pas le sujet, certes, puisque la notion de race a été enlevée de l’article 1 de la constitution en 2018.
    Constitutionnellement, il y a donc une espèce humaine, point barre, circulez, il n’y a plus rien à voir.

    Petite digression, scientifiquement, comme pour le Covid, il n’y a pas consensus, au grand dam de l’armada anti race voulant faire croire du contraire, visuellement, un Africain ne ressemble pas un Hongkongais, mais plus à un Aborigène et pourtant, dans les deux cas, la différence génotypique est de moins de 1%.
    Ca démontre donc que les moins de 1% sont insuffisants quant à expliquer le grand écart phénotypique perçu.
    Fin de la digression.

    En outre, il faut se méfier également de celles et ceux évoquant les euphémisants « ethnie » et « groupe ethnique » à la place de race.
    Parce qu’ils ont été inventés par Vacher de Lapouge, théoricien profondément raciste (Marxiste socialisant) et que les nazis le considéraient comme un de leurs inspirateurs (race Aryenne).
    D’ailleurs, il y a débat quant à savoir si Vacher de Lapouge différenciait les différentes groupes humains selon leur race présupposée ou par leur différence culturelle, ce qui n’est pas du tout la même chose.

    Enfin, l’antisémitisme, dans sa réduction unique à la xénophobie des juifs, est une arnaque conceptuelle.
    Le sémitisme renvoie aux peuples d’Asie occidentale parlant une langue sémitique.
    Cette arnaque fut donc nécessaire quant à marquer une différence de degré avec l’arabophobie ou la xénophobie, comprendre le racisme, genèse rendue possible uniquement par le contexte post WWII (Nuremberg) et surtout imposer, in fine, antisionisme = antisémitisme, ce qui est une deuxième arnaque conceptuelle.
    L’antisionisme est une critique politique dans le contexte de l’état juif en Palestine, il n’ a rien à voir avec un racisme anti juif ou une xénophobie antisémitique.

    En conclusion, Collins a raison, le racialisme est un occultant de la question sociale, il n’est même que cela et il va falloir formuler le postulat suivant : Les racialistes sont les plus grands racistes, afin d’inverser l’accusation et échapper à la prise en étau du clivage raciste/antiraciste.

    • Et Obono à raison aussi , mais intuitivement , elle s’est faite pigée

      Ceci dit les concepts sont très vulnérable vu qu’ils bluffs dans le média
      Et crée par la suite un emplâtre

      • Obono, deux alternatives et selon moi :

        – Idiote utilile du clivage racialiste.
        – Agent conscient de l’antiracisme institutionnel.

        J’ai tendance à prencher pour la première hypothèse, même si elle est issue de la bourgeoisie gabonaise, donc susceptible de valider les concepts de son espace social en République, même si hérarchiquement, elle ne fait pas partie du haut de la pyramide.

        Je pose donc un joker.

        • J’ai vu le stream hier de bourdin direct et de mirza
          Perso Dame Obono je ne connaissais pas ; en plus de l’affaire qui s’en suivit
          selon la lecture wiki elle à un fameux palmarès dans le surfing des clivages

          La France insoumise s’est un peu comme les témoins de Jéhovah une secte dans l’état qu’elle défend d’ailleurs

          Elle surf sur l’identitaire républicain , sous couvert d’identité de sa personne , la personne qui disparait d’ailleurs avec les nouvelles technologies

          Elle surf sur le mouvement black mater tout en s’exfiltrant

          Lorsque qu’elle renvoi 30 fois dans son texte le mot « république » s’est qu’il y à un lézard
          « En république » la question ne se pose pas
          « En France » la question ne se pose pas
          Les mots de la pensé magique.

          Je suis stupéfait que Dame Obono ne parle pas trops de la laïcité
          Et perso je me méfie du radicalisme des frères musulman
          Qui nous renvoi à Obono

          • « Elle surf sur l’identitaire républicain , sous couvert d’identité de sa personne »

            Exact. Je ne l’avais point vu à temps et en heure, d’ou mon retour tardif.
            Oui, il faut formaliser l’existence d’un identitaire Républicain, associé non pas à la nation (lieu où l’on a reçu le jour) mais bien à la Patrie (lieu où le père est né).

            Tout l’inverse des Gaulois résistants tant bien que mal au gouvernement barbare de l’Impérium Romain voulant imposer la Patrie aux pays, aux peuples et aux nations vaincues et soumises.

    • Haji’,

      je ne vois pas pq 1% de différences génotypiques ne pourrait pas expliquer toutes les différences phénotypiques entre les races…

      car oui, les races existent bel et bien : ce n’est pas de ma faute (je suis blanc) si la plupart des noirs ont des problèmes à métaboliser la vitamine E dans le grand nord (faute de soleil).

      je « valide » la définition donnée du racisme dans cet article, je l’augmente même : il y a un racisme de position haute (les racistes à la peau blanche contemporains : « les noirs ne sont bons à rien…regardez l’état du continent africain ») et un racisme de position basse (les racistes à la peau noire d’aujourd’hui : si je suis un noir au chômage, c’est à cause du racisme systémique (!) des blancs, un grand réseau de blancs-racistes qui se serrent les coudes contre les noirs…). Le racisme de position basse caractérise la haine de bcp d’allemands (dans les années ’30) pour les juifs, par exemple.

      je ne vois pas pq le racialisme serait un crime politique : on a le droit de préférer sa race comme un homme a le droit de préférer les blondes aux brunes (je parle des bières, bien sûr). Préférer, c’est tjrs discriminer : la menace est bien réelle de devoir – au nom de l’amour obligatoire universel, se forcer à aimer tout le monde, sans préférence (la préférence ? un crime contre l’humanité ?).

      Faire exploser le concept de catégorie (càd la division de l’espèce humaine en races), c’est l’objectif des mondialistes : un seul grand marché aux produits standardisés (…où c’est nous, les produits).

      je ne comprends pas ton dernier paragraphe.

      Geof’Rey, neo-communiste belge

      • Geof’, vous m’avez mal lu ou je me suis mal exprimé, peut être même les deux !
        Non seulement les 1% n’expliquent pas les différences, mais n’invalident pas les races.
        Je vous renvoie aux travaux sur les variants génétiques.

        Dont acte.

        Votre approche du racisme a le mérite d’être originale, tout du moins à mes yeux et elle se vérifiait en tout ou partie, à mon sens, dans l’ancien monde.
        Mais elle est insuffisante quant à expliquer les ingénieries en cours.
        Il existe bien une position haute, mais elle n’est ni blanche ni noire, je le crains.
        C’est donc qu’elle n’est pas colorée, qu’elle est autre chose de plus idéologique ayant un intérêt quant à promouvoir la simultanéité des opposés (« les noirs ne sont bons à rien vs « si je suis un noir au chômage, c’est à cause du racisme blanc »).

        Cette simultanéité des opposés, c’est le racialisme et non pas le racisme.

        Bien entendu, le racialisme est profondément raciste et selon la définition usuelle de hiérarchisation des races, définition du racisme.

        Le nouveau monde a donc aboli la domination de la position haute sur la position basse, c’est un vrai changement de paradigme au profit de l’oligarchie mondialiste et pro gouvernance mondiale.

        • je ne suis pas d’accord…

          l’idée selon laquelle les mondialistes promeuvent la race comme valeur collective (racisme de position haute) n’est pas évidente : on est plutôt dans le registre eugéniste individualiste : « je ne veux pas d’un enfant triso’, j’écoute donc l’expert en blouse blanche ». Pas de programme d’amélioration de la race…

          par contre, il est exact qu’ils poussent au racisme de position basse – schéma bouc émissaire : haïr le blanc, c’est tjrs çà de pris. Mais c’est du stratégique, un racket pour compenser la situation économique intenable des noirs, et partant : favoriser la guerre civile.

          ma conception « fine » du racisme n’a rien à voir avec la mondialisation. Je constate, à tort ou à raison, qu’il y a 2 façons d’être raciste : 1) en se croyant supérieur à l’autre – la race supérieure, 2) en accusant l’autre de tous les maux – le mal incarné dans une race.

          oui, parler des races pour ne pas parler de la lutte des classes, c’est leur stratégie…MAIS ce n’est pas du racialisme (….comme je l’entends).

          bien au contraire, la mondialisation voit dans un « revival » du nazisme- un racialisme raciste (de positionS haute – race supérieure, et basse – juifs = le mal) un dangereux rival à la domination !!! Le racialisme est donc un ennemi de la mondialisation.

          et je ne vois tjrs pas pq c’est raciste d’être racialiste : ai-je le droit de préférer ma race à celle d’un autre ? en quoi c’est « sale » de préférer les blondes ou les rousses ?

          je conçois d’ailleurs la possibilité d’un racialisme non-raciste, schéma « préservation de la diversité raciale de l’humanité » – de l’écologie en somme.

          bien à toi

          • Il y a plusieurs choses dans votre analyse.

            Bon, déjà, il faut se mettre d’accord au niveau des définitions.
            Le racialisme, c’est une doctrine fondée sur une (di)vision raciale de la société.
            Le racialisme, ontologiquement, n’est donc pas plus raciste, qu’anti-raciste, c’est une ingénierie qui instrumentalise simultanément ces deux notions opposées.
            Le racisme pose d’emblée une hiérarchisation des races, donc racialisme et racisme (anti-racisme également) présupposent l’existence de races.

            Petite remarque en passant, les progressistes sont les premiers à vouloir abolir le concept de races, mais ils sont également les premiers à incarner le racialisme.

            Ensuite, les mondialo-progressistes ne visent pas à l’amélioration de la race à proprement parler, ils visent le tranhumanisme, ce qui n’est pas la même chose.
            Ce dernier s’inscrit dans la dialectique du sujet marchand de plus en plus aliéné à la logique productiviste, dont la performance individuelle et collective est consubstantielle.
            Vous évoquez une recherche de bouc émissaire dans la stratégie post moderne, post coloniale, bref du racialisme, vous avez raison.

            Mais ce bouc émissaire n’est pas uniquement blanc.

            Il l’est uniquement dans la posture anti-raciste et incarnée par Obono, la noire.
            Mais c’est oublier que l’Arabo-musulman est la chasse gardée, si je puis dire, des agents pro chocs des civilisations, que ne sont pas Obono ou Taubira.
            Le blanc-catho et l’Arabo-musulmans sont les boucs émissaires d’une même stratégie : Celle d’une classe dominante qui les accusent d’être les héritiers d’un colonialisme respectivement raciste et religieux.
            Soit deux colonialismes de nature différente, à tel point qu’ils s’opposent dans le pathos imposé, pour le plus grand bonheur des racialistes, comprendre l’oligarchie mondialiste qui tire les ficelles de ce clivage tout en culpabilité.

            Enfin, oui, il est évident que le racialisme est occultant quant à la question sociale et il le sera de plus en plus et au fur et à mesure que le melting-pot se développera, comprendre l’immigration massive.
            A population homogène culturellement, clivage social basé sur les revendications de classes.
            A population hétérogène, clivage sociétal basé sur une identité de peau.

            Logique.
            Le tout sponsorisé par le Capital.

            Conceptuellement, en fait, on assiste plutôt à un revival inversé du nazisme, les persécutés d’hier sont à la manoeuvre aujourd’hui et les anciens alliés (mufti de Jerusalem avec le IIIème Reich) sont les victimes.
            D’ailleurs, petite digression, Macron reprend pas mal de thématiques d’Evola (théorie du ruissellement etc…) ou de Carl Schmitt dans sa posture de souverain, dans la dialectique de l’Etat d’exception.

            Fin de la digression.

    • « « racisme ou pas ? »
      Est une question de merde »

      Oui car la réponse est « racialisme ».

      « Et ne me dite pas que je suis hors sujet cognitivement »

      Rahhhh…Non, mais faut se concentrer sur le bouclier, sinon certains vont vouloir vous mettre sous Rivotril !

      • le racialisme, c’est faire comme les juifs religieux : s’assurer que les fils et les filles juives marient des filles et fils juifs.

        ne pas mélanger le sang : où est le mal (dans l’absolu) ? certains juifs sont effectivement obsédés par une soi-disant pureté du sang mais moi, je ne suis pas juif donc ça ne me concerne pas…

        Dieu veut-il que l’espèce humaine soit homogène ? ça m’étonnerait vu que ce sont les climats variés qui ont entraînés des différences génotypiques (l’évolution…).

        Geof’

        • « le racialisme, c’est faire comme les juifs religieux : s’assurer que les fils et les filles juives marient des filles et fils juifs. »

          Geof’, non, ca c’est de l’entrime ethno-confessionnel un particularisme de l’eugénisme de classe, ici élitiste.
          Encore une fois, le racialisme est une ingénierie politique basée sur un clivage racial et non pas sur une hiérarchisation des races.
          C’est un instrument de domination.

          « Dieu veut-il que l’espèce humaine soit homogène ? ça m’étonnerait vu que ce sont les climats variés qui ont entraînés des différences génotypiques (l’évolution…).  »

          L’homogénéité, ce n’est pas que visuel, cela peut être aussi culturel.
          La standardisation culturelle est un instrument de contrôle des peuples, elle est a intégrer dans la dialectique de la gouvernance mondiale.

          • les juifs sont racistes parce qu’ils pensent les autres impurs, inférieurs (même si ils affirment le contraire, avec leurs sophismes habituels).

            et pourtant, on peut vouloir s’efforcer de maintenir une hétérogénéité de l’espèce humaine, sans pour autant être un nostalgique d’hitler…

            je comprends que tu soutiennes que les mondialistes fassent mousser le concept de race pour empêcher la prise de conscience de la réalité de la lutte des classes (au niveau intra- et inter-nationale). Je souscris à ton constat…

            Mais comprends mon propos : …est racialiste celui qui prend en compte la race comme paramètre légitime de l’équation politique. Par ex, la couleur de cheveu blond-platine pourrait disparaître dans les pays scandinaves parce le gêne est récessif et que le métissage s’intensifie dans ces pays-là – stop ou encore ?

            Aimer une race, ça ne signifie pas qu’on déteste les autres. Le racialisme est au racisme ce que le patriotisme est au nationalisme, en somme.

          • @Geof’, Si les juifs sont racistes, alors il s’agit d’un racisme ethno-confessionel, avec un double concept de domination race/religion.
            C’est un peu la synthèse de ce qui est reproché aux héritiers des anciens Empires, coloniaux et Ottoman, dans la stratégie mondialiste dite de recherche du bouc émissaire ou de la repentance.

            C’est l’inversion accusatoire, dans sa plus grande perversité machiavélique.

            Ceux qui dirigent le monde sont des racialistes et clivent les peuples des Etats-nations, qu’ils veulent de plus en plus métissés, selon la dialetique religieuse (Judéo-christinaisme vs islam) et raciales (blancs vs noirs).

            Nous sommes très très loin des notions de racisme haut ou bas, puisque dans les faits, il y a une race/caste tout en haut et tout le reste, en bas.

            Etre patriote, c’est d’abord ne pas se tromper de constat sur les incarnations des rapports de domination s’excercant sur le peuple.

        • Dans le domaine de l’esclavage le seul cas de racisme appliqué de façon systematique etait celui de la traite arabo-musulmane, les esclaves etaient castrés dans le but d’eviter un metissage avec le peuple des « croyants ».

          A noter que les maitres americains avaient une attitude inverse puisqu’ils encourageaient la reproduction de leur « cheptel » dans un but mercantile, la dimension « religieuse » des musulmans leur etant evidemment etrangere; on peut soupçonner qu’ils le regrettent aujourd’hui !!!

          • Je ne vois pas bien le lien direct entre racisme et castration.
            Le premier est une hiérarchisation des races quand la seconde est une mutilation, une torture.

            Le premier s’insrit dans un rapport social de domination, le second appartient à la violence physique.

            Plus intéressant, dans la dialectique marchande, vos deux exemples sont opposés quant à la stratégie sociétale.
            Le premier empêche la dissolution, le second favorise la coagulation.

            Kalergi, lui, avait préconisé les deux, dissolution du peuple autchtone et coagulation des allogènes-indigènes, condition sine qua non quant au changement de peuple.

            Bien entendu, l’élite, elle, se reproduit entre elle, dans son entrisme social et raciste.

  5. La France un pays terriblement raciste! Danièle Obono, fille de la bourgeoisie gabonaise de Libreville n’est ni une réfugiée économique ni politique car le Gabon a une constitution démocratique, multipartite. Que diable est-elle venue faire dans ce pays horriblement esclavagiste où elle est accueillie à l’âge de 10 ans, où elle abandonnera sa nationalité originelle, sera naturalisée un an plus tard, où elle deviendra députée, où elle se présente comme fille d’esclave comme la représente VA?
    Il y a la personne Obono et ses idées, ses actes politiques. Autant ses idées et ses actes sont plus que critiquables autant je trouve à la fois stupide, lâche de s’en prendre à la personne qu’elle quelle soit et qu’il faut condamner ce genre de comportement.
    Quant à ses idées comme l’indigénisme qui frise le ridicule et son inaction totale dans sa circonscription Goutte d’or-Aubervilliers (on ne l’a jamais entendue se battre pour elle et les sérieux problèmes qu’elle rencontre: pauvreté, saleté, gentrification, communautarisme, délinquance, migrants abandonnés comme les mineurs marocains…).

    • @ Diego de la Vega (Zorro).

      Je suis globalement d’accord avec vous. Précisions sur un point.

      Danièle Obono est d’origine gabonaise (grande bourgeoisie).
      Si elle était descendante de noirs d’Amérique, elle serait descendante d’esclaves des blancs.
      Mais, comme elle est originaire d’Afrique, elle ne peut en aucun cas l’être.

      Je viens de retrouver mon commentaire du 12 juin où je montrais cela avec des références historiques incontestables :
      https://www.vududroit.com/2020/06/affaire-traore-macron-et-belloubet-bafouent-la-separation-des-pouvoirs-et-humilient-police-et-justice/#comment-11273

      • Concernant l’Histoire.
        J’ai toujours été intéressé par elle, y compris comme élève à l’école primaire.
        Dans ma jeunesse, comme membre (avec des responsabilités locales) du PCF, j’ai lu bon nombre de livres. Il y avait des livres d’histoire (Editions Sociales) (1). J’ai lu, entre autres, les 2 volumes d’histoire de l’Allemagne contemporaine (1919-1933 et 1933-1962) de Gilbert Badia, des livres sur la guerre d’Espagne, etc….

        Certes, ces historiens communistes ne cachaient pas leurs préférences. Mais, je constate toujours, maintenant que je ne suis plus au PCF, que leur travail était sérieux.

        En revanche, ces dernières années, que d’inepties historiques chez des gens de gauche ! (Peut-être parce qu’ils ne sont pas historiens, mais tout de même !!).

        Quelques exemples.
        ————————————————————————————-
        – Virginie Despentes prétend qu’il n’y a eu aucun ministre noir en France. J’ai répondu sur ce blog. Eric Zemmour a répondu le jour où Marc Menant avait parlé de Félix Eboué, gouverneur du Tchad en 1940. Comme moi, Zemmour avait aussi rappelé le président du Sénat de 1947 à 1968 : Gaston Monnerville.
        – Caroline de Haas voulait mettre au Panthéon une « résistante » (sic) nommée Violette Morris. Or, cette dernière était une collabo qui « agissait » aussi avec la Gestapo française de la rue Lauriston (Bonny-Lafont).
        – Ségolène Royal prétendait qu’il n’y avait pas de guerres quand les femmes gouvernaient. Elle n’a jamais entendu parler des guerres sous la tsarine Catherine II (Russie), sous la régente Anne d’Autriche (France), sous la reine Elisabeth 1ere (Angleterre, XVIe siècle), …
        – Lors de la crise de 2008, on nous serinait dans les médias que l’inflation en Allemagne avait amené Hitler au pouvoir. Or, l’inflation désastreuse datait de 1923. Hitler est devenu chancelier le 30 janvier 1933, Or peu avant, il y avait eu la politique DEFLATIONNISTE du chancelier Brüning (1930-1932).
        – Depuis le début de ce siècle, le FN/RN a nettement progressé électoralement dans des zones qui votaient à gauche, par exemple pour le PCF (2).
        Certains prétendent que la montée de l’électorat nazi en Allemagne (1930, 1932) « mordait » sur l’électorat KPD (communiste). Or, c’est faux : les chiffres montrent que le KPD progressait aussi (moins que les nazis). Les nazis « mordaient » un peu sur le SPD (sociaux-démocrates) et surtout sur les partis de droite (DVP = Parti Populaire Allemand = libéraux, NDVP = nationaux-allemands = conservateurs, partis agrariens, etc…).

        (1) Maison d’édition du PCF.

        (2) Par exemple, Sébastien Chenu (RN) est député de la circonscription de Denain (59) qui, autrefois, élisait un PCF (dont Gustave Ansart, membre du Bureau Politique) parfois dès le 1er tour.

        • Puisque plus haut, je parle des inepties historiques (1) de Virginie Despentes, voici ce que j’ai écrit sur ce blog le 5 juin :
          https://www.vududroit.com/2020/06/municipales-2020-macron-naime-pas-la-democratie/#comment-11172

          On pourrait ajouter le cas de quelqu’un qui ne fut certes pas ministre, mais qui était gouverneur du Tchad à la fin de la IIIe République. il s’agissait de Félix Eboué, un noir originaire de la Guyane.
          Après l’appel du 18 juin 1940 (De Gaulle), Eboué avait rallié le Tchad à la France Libre.
          Marc Menant en a parlé dans l’émission de CNews « Face à l’info » en juin.

          (1) Si les inepties de Virginie Despentes n’étaient qu’historiques, ce ne serait pas grave. En 2015, elle avait « aimé » les tueurs de Charlie Hebdo. Quand on pense que Geoffroy Lejeune (de « Valeurs Actuelles ») est viré de LCI pour bien moins que cela et que Virginie Despentes peut encore parler dans les médias (dont ceux du service public que nous payons) !

      • PEPE, Votre précision historique, si elle est correcte, ne pèse au aucun poids devant l’idéologie :

        « Longtemps, elle n’a pas envisagé sa couleur de peau comme une «identité politique». »

        Comprendre qu’aujourd’hui, elle fait le lien racialiste entre identité et couleur de peau.
        C’est pour cela que la sémantique est importante : « Nègre » se faisait pas référence à la couleur de peau à contrario de Black ou de noir.
        Les racialistes ont donc diabolisé nègre au profit de la couleur noire afin de s’appuyer sur des Obono pour l’ingénierie raciste/antiraciste.

        Même Agatha Chrisitie a été victime de cette ingénierie sur son roman « 10 petits nègres » rebaptisé « Les 10 derniers ».

        Or désigner Obono comme était noire, c’est on ne peut plus raciste !

        • je réponds ici parce que ton commentaire n’a pas de bouton « répondre » (à propos, tu touches un % de Régis pour tous tes commentaires ? parce que tu en uses, des touches de clavier…).

          je finis par comprendre ce que tu entends par racialisme : utiliser le facteur raciale à des fins politiques.

          je ne partage pas cette acception : un racialiste, c’est qqn qui fait de l’amélioration de la race une activité politique légitime. C’est un eugéniste collectif, en somme. A distinguer de l’eugéniste de marché, qui « offre » au couple riche (c’est pas gratuit) d’avoir un bébé sur mesure. Le racialisme tel que je le conçois n’a rien de sale…contrairement à celui de la plupart (soyons prudents) des juifs. Je conçois l’humanité comme un stock de gènes dont il faut préserver l’hétérogénéité…parce là est sa richesse.

          si on acceptes tes définitions, les mondialistes sont racialistes : ils font mousser la haine anti-blanc (racket pour compenser la vie dégeu’ du banlieusard), ils font mousser la haine contre les arabo-musulmans (grand remplacement), 2 fers au feu pour semer le chaos…ils font donc bel et bien dans « le racial » mais c’est un moyen, pas une fin en soi !!!

          il n’y a pas que la guerre des races (que tu baptises racialisme, selon moi erronément) qui caractérise l’offensive du Système, il y a aussi le mariage homo’ (fracturer le trinôme naturel 2 parents – 1 bébé), le féminisme qui veut faire de la femme un homme sans zizi (estompement de la complémentarité animale – binaire, de l’espèce humaine), la destruction du Sacré (les lieux, les symboles, les références au Sacré)…

          Geof’

          • Oui Geof’, utiliser le facteur racial (clivage) à des fins politiques, c’est exactement cela, le racialisme.
            Vous le formalisez autrement par « guerre des races », je dirais plutôt instrumentalisation de la guerre des races.

            Mais nous y sommes.

            Vous comprendrez bien alors que le racialiste se moque comme de l’an 40 d’une quelconque amélioration de la race (laquelle ?), dans un cadre politique.
            C’est antinomique, c’est comme si un bulldozer voulait prétendre à être maçon.
            Au contraire, il oeuvre au métissage, donc il est à la pointe de la dilution des races.
            Vous pouvez me rétorquer que certaines races de chiens ont été améliorées par apport de sang exogène, c’est vrai, mais uniquement dans un but utilitaire ou d’esthétisme, donc d’amélioration intéressée et non pour la race elle-même.
            Ce melting pot est donc intéressé car il s’inscrit dans une logique de gardiennage facilité du nouveau troupeau mondialisé, adieu le social, bonjour le racial, donc le sociétal.

            Vous avez raison, il n’a rien de sale, puisqu’il répond à une logique systémique, donc échappant aux valeurs morales (bien/mal).
            En revanche, il est incontestablement le fruit d’une réflexion d’une minorité quant à gérer au mieux de ses intérêts, la majorité galopante, démographie oblige.
            Et là, on retombe sur du archi connu dans la critique du Capital et de la société marchande.
            La mondialisation, qui est un moyen, est un projet politique, c’est un déterminisme dont la dialectique repose sur la dictature d’une minorité, une minorité qui a tout intérêt de pratiquer des ingénieries de clivages de la majorité, afin de rester au sommet et de parvenir à ses fins (gouvernance mondiale, objectif politico-messianique).
            Le racisme/anti-racisme, hétéro/homo, homme/femme, masque/anti-masque, respectivement racialisme, LGBTisme, féminisme, des items dits progressistes, au service du mondialisme.

            ps : Pas un kopeck chez Régis !

      • Et les Saoudiens noirs, j’en connais, descendant d’esclaves noirs, ils ne peuvent pas être qualifiés de descendants d’esclaves?
        Et les esclaves noirs d’esclavagistes noirs, en Afrique lors des siècles passés, et maintenant bien sûr sur un pied d’égalité dans la grande majorité des pays africains, ils ne peuvent pas non plus se dire descendants d’esclaves?
        Je croyais un peu plus fin dans les nuances!

        • @ Charlymesdoun.

          Est-ce à moi que vous vous adressez ?
          En effet, des noirs d’Afrique peuvent être descendants d’esclaves. Mais, leurs maitres étaient soit des noirs soit des Arabes.
          Cela, je ne l’ai jamais nié.

          Ce que j’écris, c’est qu’un noir originaire d’Afrique ne peut pas être descendant d’esclaves dont les maitres étaient des blancs européens.
          Ceci est évident car à l’époque de la traite (arrêtée en 1807 par les Anglais et en 1815-1817 par les Français), les Européens n’avaient que des comptoirs en Afrique.
          Les Français possédaient St Louis et Gorée, les Anglais avaient St James et Côte-de-l’Or, les Portugais avaient des comptoirs sur les côtes des futures Angola et Mozambique, etc…

          Les Européens ont colonisé l’intérieur de l’Afrique à partir de 1830 et surtout après 1875.
          Je renvoie pour cela au livre « Atlas des peuples d’Afrique ». Jean Sellier. La Découverte. 2003.

          • C’est bien à vous que je m’adressais;
            mon propos en réponse au votre n’était pas d’affirmer que les Africains noirs n’étaient pas les esclaves de Blancs établis en Afrique mais étaient tout simplement des esclaves; et l’histoire montre que ces esclaves n’étaient pas mieux traités par leurs maîtres noirs ou arabes que les esclaves noirs des esclavagistes blancs, c’est même le contraire!
            Quant à Mme Obono, je ne pense pas que son propos soit de condamner les esclavagistes noirs ou arabes mais les blancs, ceux dont ses aïeux n’étaient justement pas esclaves!

          • Il faut distinguer historiquement et temporellement l’esclavage pour le nouveau monde et l’esclavage dans le pourtour méditerranéen.

            Le premier, la traite dite « transatlantique », organisée prétendument uniquement par les Européens, donc les blancs par simplification outrancière, est quasiment exclusivement consubstantiel à la négoce du sucre et du coton.
            Or le sucre était un monopole juif et les juifs étaient également très impliqués dans la commerce du coton (cf Encyclopaedia Judaica).

            La preuve en est que tous les négriers de l’époque étaient armés par des propriétaires juifs.
            Et les esclaves noirs qui étaient embarqués à bord des négriers, depuis les comptoirs dont PEPE fait référence, étaient vendus par des chefs de tribus… africains !

            Mais curieusement, le juif et à degré moindre, l’Africain esclavagiste, sont les grands absents de la dialectique de la traite des noirs.

            Quant aux « barbaresques », ils organisaient des rafles sur les cotes du Sud Européen (ex Corse, Sardaigne, etc…) pour les revendre en Afrique.
            La traite arabo-musulmane dites des blancs, a duré peu ou prou 1200 ans, soit bien plus que la traite des noirs.

            Or le pouvoir, via son racialisme incarné par ses agents anti racistes Taubira ou Obono, paradoxalement, se concentre sur la traite transatlantique et non sur la traite des blancs.

            Juste un rappel, le racisme est probablement consubstantiel à l’Homme, à sa nature profonde, j’en veux pour preuve l’exemple du Liberia, pays qui a été cédé aux esclaves affranchis du nouveau monde: les noirs allogènes ont réduit les noirs autochtones en esclavage… Dans une imitation mortifère de ce qu’ils avaient eux-mêmes subi aux Amériques.

            Pour faire simple, le vaincu veut imiter son vainqueur, ce qui amène à poser que le racisme n’a strictement rien à voir avec une histoire de couleur de peau.

            Pour aller plus loin conceptuellement esclavage>servage>salariat, dans une montée en puissance de l’asservissement de l’individu dans la production marchande généralisée (lire Debord).

            Pour être complet, l’esclavage d’un groupe humain est même annoncé bibliquement : La malédiction de Cham donc celle de Canaan, son fils et ses descendants, voués à être esclaves des descendants de Sem et de Japhet.

          • @ Charlymesdoun.

            Je suis d’accord avec votre réponse du 04-09.
            Oui, les noirs esclaves d’autres noirs en Afrique étaient mal traités. C’est sans doute ce qu’a voulu montrer le magazine « Valeurs Actuelles ».

            Sur un autre blog où j’avais fait allusion à l’esclavage des noirs par les Arabes, quelqu’un me répondit.

            Il constatait qu’alors qu’il y a beaucoup de noirs en Amérique descendants des esclaves des blancs, il n’y a quasiment pas de noirs dans bon nombre de pays arabes alors que l’esclavage a duré plus longtemps (1300 ans).

            Cet intervenant dit que, s’il y en avait si peu, c’est parce que les esclaves étaient émasculés.
            Je n’ai pas de connaissances sur ce sujet.

          • J’ai quelques connaissances sur un certain pays arabe, l’Arabie Saoudite, où j’ai travaillé et vécu pendant 10 ans;
            il y a effectivement relativement peu de « vrais » Noirs; je m’explique: je ne sais pas si les Noirs saoudiens que je connaissais là-bas étaient descendants d’anciens esclaves noirs ou étaient arrivés là il y a peu de temps; leurs caractères ethniques montraient cependant clairement que ce n’étaient pas des métis d’Arabes et de Noirs;
            par contre j’ai aussi connu un officier saoudien, que ses congénères appelait le « nègre » et qui visiblement était un métis Arabe/Noir et avec un nom saoudien et des cousins qui eux étaient manifestement pur jus arabes!
            Cette anecdote en dit assez long car quand on regarde les caractères ethniques (je ne dis pas raciaux, verboten!) de la population française, et aussi américaine, on voit effectivement que les (mauvais) traitements infligés aux « esclaves » des blancs n’étaient pas probablement pas du même type!

          • #Pepe
            Je confirme qu’il n’y a quasiment pas de descendants d’esclaves noirs dans les pays arabo-musulmans car les trafiquants, non seulement les traitaient mal pendant le long voyage et nombre d’entre eux mourraient avant d’arriver et ceux qui survivaient et arrivaient étaient émasculés pour éviter qu’ils prolifèrent en pays arabo-musulmans (!!!).
            Pour plus d’information, je renvoie à l’excellent ouvrage de
            Tidiane N’Diaye sur le volet de la traite négrière sous le drapeau d’Allah.
            Pour ceux que cela intéresse, le lien ci-dessous permet de lire l’ouvrage en format PDF.
            http://www.bnfa.fr/livre?biblionumber=44125
            Cordialement.

          • En 1500 après JC, on estime à peu ou prou 1.2 millions d’Européens déportés commes esclaves en Afrique du Nord par les barbaresques.
            Les noirs Africains du Maroc, de la Tunisie, de l’Algérie, de la Libye, de l’Arabie Saoudite et de l’Egypte ont été éradiqués pas les arabo-musulmans, c’est pourquoi ils sont absents ou très minoritaires au nord, donc plus majoritaires au Sud aujourd’hui.

            Encore une fois, la  traite des noirs, c’est 1400 ans d’esclavage des noirs par  les  barbaresques, contre 400 ans  de traite des noirs par les Blancs.
            Cette traite ne fut possible qu’avec l’aide des Rois africains (ou l’élite africaine de l’époque), corrompue jusqu’à l’os par les cadeaux somptueux (déjà !) offerts par l’orient et l’occident.

            En synthèse, lorsque les européens furent soumis a l’esclavage, se trouvaient donc et à leur cotés, des esclaves noirs.

            Encore une fois, quel est l’intérêt d’accuser uniquement les blancs, donc l’occident, dans la traite des noirs ?
            Pourquoi passer sous silence la barbarie des barbaresques dans l’esclavage des blancs et des noirs ?

            Pour qui travaille une Obono ? ou une Taubira.
            Les deux connaissent parfaitement l’histoire de l’esclavage, c’est donc que cette posture est voulue et assumée.

            C’est une posture politique de clivage pour le compte d’un tiers.

    • Le totalitarisme sous couvert de libertaire avalisé par le vote non représentatif et clou du spectacle dans le nombrilisme comme représentation

      Voyons la France qui s’invente le camembert et le vin pas français

  6. C’est toujours un peu agaçant de lire un article qui commence par dire que, bien entendu, les races n’existent pas et qui définit le racisme, en partie au moins, par la croyance à l’existence de plusieurs races.

    Si l’opinion que les races n’existent pas fait figure de vérité officielle en France, est-il besoin de souligner que la France n’est pas le monde ?
    On peut consulter par exemple l’article suivant, qui n’émane pas d’hurluberlus et fait le point sur le sujet:

    Du social au biologique : les habits neufs de la « race » ? Entretien avec Magali Bessone et Claude-Olivier Doron, Revue européenne des migrations internationales, 2016
    https://journals.openedition.org/remi/8320

    L’article commence ainsi :

     » Il est communément admis en France que la notion biologique de race est scientifiquement invalidée depuis les années 1950. Pourtant, le 19 juin 2015, la prestigieuse Genetics Society of America a présenté les travaux d’un groupe de généticiens visant à définir quatre profils génétiques-ethniques distincts, issus du sens commun et des catégories institutionnelles, mais en les fondant sur des variations génétiques considérées comme typiques : les Blancs non Hispaniques, les Afro-Américains, les Asiatiques de l’Est (East Asians) et les Latinos.

    La publication de ce texte, très diffusé, a valeur de piqûre de rappel : nous aurions tort de croire que la « race » (biologique et en l’occurrence génétique) est définitivement sortie des pratiques scientifiques. »

    • Pour aller plus loin, puisque ce sujet vous intéresse :

      Bustamante 2011 Nature ou Casals 2012 Science.
      Baer et col. 2013. Concepts of race and ethnicity among health researchers: patterns and implications. Ethnicity & Health 18 : 211-225.
      Banda et col. 2015. Characterizing Race/Ethnicity and Genetic Ancestry for 100,000 Subjects in the Genetic Epidemiology Research on Adult Health and Aging (GERA) Cohort. Genetics 200: 1285-1295.
      Caulfield et col. 2009. Race and ancestry in biomedical research: exploring the challenges. Genome Med. 1 : 8.

      Des études qui accréditent l’importance des variants génétiques dits « rares » ou de « basses fréquences » dans la grande variabilité phénotypique observée.

  7. Dans les films pornos interracial , aucune vague §§§§§§!!!!!!!!!!!!!!
    L’interracial ça s’est bien !!!!

    Ceci dit de selon de mon avis tout de même des espèces de races et de sous espèces et de famille
    Si nous en avons fait un transfère sur l’animal s’est qu’il y à anguille sous roche .
    Un chinois s’est des gens bizarre, il bouffe n’importe quoi
    Les africains font du bono
    L’asie vend son cul
    Le blanc est un colonial
    Le rouge il est mort

    • Pas oublié le caucasien de l’altaï comme extraterrestre
      Puis vous avez aussi ceux qui sont de l’Altaï et puis pas oublier les pauvre banquier et tailleur ashkénaze

    • « Dans les films pornos interracial , aucune vague §§§§§§!!!!!!!!!!!!!!
      L’interracial ça s’est bien !!! »

      C’est même un argument de ventes…Comme la zoophilie, qui ne mobilise pas les antispécistes pour autant, ni les féministes d’ailleurs…

  8. (hajime

    (Elle coche pas mal de cases : Trotskystes, végétarienne, altermondialiste, féministe, agnostique plutôt qu’athée, doctorante à l’Ecole des hautes études en sciences sociales…)

    Cela réfère au Rg

    Et les frères musulmans

    qui sous entend que la bonne entente est radicalisme
    Et de selon de ma pensé j’avais vu que mélanchon se la joue une carte de gros suicidaire politiquement
    Quitte à noyer le Pays

    • Il y à tellement de dormant en islam religieux et d’autres en France territoire gaulois pour la forme

      • Obono est catho par sa mère et protestante par son père.
        Elle termine agnostique.
        L’agnosticisme étant une version « politiquement correcte  » de l’athéisme selon Dawkins, elle est probablement laïque, mais pour des raisons de positionnement politique (Blacks cathos, musulmans, animistes) elle se réfugie derrière son agnosticisme pour ne fâcher personne.

        C’est une clé de lecture.

        • Je ne pense pas qu’etre agnostique signifie d’etre athé, enfin selon ma pensée.
          On ne peut pas se reconnaitre dans une religion et concevoir le concept de la création du Monde. C’est à dire de Dieu.

          Contrairement à ce que pense la Gôôche culturelle elle véhicule les thèmes catho inconsciemment. En particumier à propos de l’immigration extra européenne et son antiracisme.
          Pour moi, l’actuel Pape est en porte a faux entre la théorie de la Révolution sociale de l’ex eveque de Récif , feu Helder Camara et les concepts de spiritualité occidentale.
          Ceci dit je ne suis pas un théologien ou un exegète.

          • L’athée ne croit pas en un dieu, peu importe lequel.
            Donc il ne croit pas en la transcendance.
            L’agnostique est moins radical, il formule son scepticisme dans le caractère jugé trop anthropologique des religions, il doute de la transcendance.

            Votre position est plus proche du déisme, possibilité d’un Dieu créateur, mais qui échappe aux dogmes.

            Le Pape actuel ? Un mondialiste.
            Qui de Jésus ou de Paul de Tarse est le plus proche de la gauche culturelle ?
            Qui est le plus anthropocentré?

            Vaste question.

  9. Le problème, c’est que votre définition du racisme est simpliste et ne recouvre pas tous les cas. Le cas le plus répandu de racisme est le racisme bienveillant. Le racisme structurel, aussi (ou, dit autrement : pourquoi vous ne trouverez pas de noir parmi les grands patrons français).
    C’est comme si vous disiez que seuls les misogynes sont sexistes. Si c’était le cas, il n’y aurait pas de telles inégalités entre hommes et femmes dans notre société.

    Je renvoie à cette page : https://medium.com/d%C3%A9penser-repenser/le-racisme-expliqu%C3%A9-%C3%A0-mes-amis-f95c5735233e pour une explication assez claire des différentes dimensions du racisme. Il y a à boire et à manger et je ne suis pas d’accord avec tout ce qu’il dit, mais si on n’est pas expert de la question, on apprend des choses en le lisant.

    Caricaturer Mahomet, ça tient de la critique de la religion. Ce n’est pas raciste. Ce qui est compliqué avec la critique de l’Islam, c’est qu’elle est parfois (et même souvent dans le débat public) une critique déguisée de la population arabe et, donc, du racisme qui ne dit pas son nom. Et, hélas, le débat sur le sujet est devenu impossible depuis plusieurs années, du fait des vociférants d’un bord ou de l’autre.

    En revanche, je suis vraiment désolé, mais caricaturer une femme noire en la représentant entravée par des chaînes d’esclave, c’est raciste. Quel que soit le texte qui accompagne l’image (à moins qu’il dénonce ladite caricature, mais là… non, ce n’est pas le propos du texte). Et quelles que soient les idées de la personne noire qui est caricaturée. Ça renvoie à une certaine nostalgie de la période esclavagiste que notre pays a connue (et, pour rappel, il y avait peu de blancs esclaves).
    Que ce soit pénalement répréhensible, je n’en sais rien. Mais c’est raciste.

    • Les caricatures de Mahomet sont elles à placer au même niveau que celles d’Obono ?
      La critique de l’Islam est-elle identique au message politique véhiculé par un montage-photo polémique ?

      Si la première est un droit au blasphème auto proclamé par la laïcité, le second est purement une réponse politique dans le contexte FLoyd-Traoré (anti-blancs).
      Si la première est soupconnée de racisme de par sa monomanie caricaturale (qu’elle tenre de justifier par les attentats), la seconde peut très bien justifier son montage-photo prétendument raciste par le contexte actuel anti blancs.

      Par conséquent, la grille de lecture n’est pas de savoir si oui ou non, l’une est raciste et pas l’autre, la bonne grille de lecture est de poser la question suivante : A qui profite le crime ?

      Qui a intérêt de justifier, aux yeux des opinions publiques, les caricatures de Mahomet et de refuser celles d’Obono, entendu que Charly et VA ne sont que des médiateurs de cette ingénierie racialiste ?
      Pourquoi Mahomet/Islam et pourquoi pas Obono/esclave ?
      Qui a intérêt de critiquer l’Islam et de culpabiliser la nation d’avoir été colonisatrice/esclavagiste ?
      Musulmans et Français, dans le même collimateur de cette stratégie.

      Un troisième larron tire donc les ficelles du choc des civilisaitions.

  10. Ok
    Le racisme rentre dans le choix de la carte du menu au restaurant de choisir sa pizza d’avec ses ingrédients
    Et que en faite le racisme s’est juste un choix de comme ça

    Mais il y à vraiment un monde étrange et très noir et glauque interville
    Perso je vois cela comme des réponses pour protéger

    • Oui, je valide votre métaphore, le racisme est un outil (choix dans un menu) et non pas une fin en soi (déguster tous les plats au menu).

      L’objectif final est donc gargantuesque et pantagruélique, néo-colonial pour quitter la métaphore gastronomique.

  11. Je cite: « On en peut donner une définition assez simple. Dans le racisme, il s’agit :

    1) de classer les humains en grandes catégories selon des critères phénotypiques arbitraires (couleur de la peau, forme du crâne…)

    2) d’attribuer à ces prétendues « races » des traits de caractère généraux et relevant du pur préjugé. »

    Je trouve votre définition pour le moins « primaire » concernant le point 2);
    Je m’explique:
    – distinguer des « races » ou des « ethnies » est pour moi la même chose; si je vous comprends bien, il ne faut en aucun cas parler des aspects physiques des personnes, sinon on est tout simplement raciste;
    – « des traits de caractère généraux et relevant du pur préjugé. »; je vous conseille de lire Emmanuel Todt (orthographe approx); il parle des différences dans les traits de caractère entre-autre entre ethnies et même à l’intérieur d’une même ethnie en se basant sur les structures familiales; je ne pense pas et je n’ai jamais entendu quelqu’un dire qu’il est raciste!

  12. Ce matin sur Sud Radio, M.Onfray à propos de l’affaire Obono:

    – Obono est sur un ring, elle veut donner des coups, mais pas en recevoir,
    – l’article de Valeurs Actuelles est une fiction, rien à voir avec le racisme.
    – G.Lejeune a eu tort de s’excuser, il ne s’en remettra pas.

    J’approuve ces propos.
    Par contre je ne comprends pas pourquoi G.Lejeune a dû s’expliquer sur LCI, pourquoi il a accepté de le faire, et pourquoi LCI l’a viré. LCI embauche les gens et les jette à la moindre contradiction.
    C’est Obono qui fait la loi à LCI?

    • « G.Lejeune a eu tort de s’excuser, il ne s’en remettra pas. »

      Il s’en remettra.
      En tant « qu’adversaire complice » inconscient d’Obono, c’était le moindre prix à payer dans la stratégie racialiste mortifère de ses maitres.
      Lejeune, son coeur de métier, c’est chroniqueur sur papier glacé ou numérique, pas de passer à la téloche et s’emmêler les pinceaux en live.
      D’ailleurs, Roufiol a un peu le même problème, de selon mon point de vue.

      • au lieu de dire racialiste, pq ne pas adopter l’expression « guerre des races » ?

        Obono-Lejeune, c’est un couple sado-maso qui « joue » avec un martinet : une fois toi, une fois moi, toi la racisme anti-blanc, moi le racisme anti-noir…(position haute, position basse).

        comment qualifier, autrement, la volonté des tribus amazoniennes de ne pas se mélanger ? de raciste ? ce serait un comble, il me semble…

        Geof’, le tjrs excellent communiste belge

        • Position basse dans les deux cas et désormais.
          Un troisième larron mate le spectacle qu’il a scénarisé, en bon pornophile sado-maso qu’il est.

          Un comble, oui car c’est une forme d’ethno-centrisme.

          Les Inuits, par exemple, sont la quintessence de l’humanité, d’un point de vue éthymologie, à rapprocher avec le concept de peuple élu ou de la communauté de lumière (pas tous hein !).

  13. Hervé Duret

    La mention des races n’a nullement disparu de la constitution; c’était un projet de Hollande, qui n’a jamais été mis à exécution. L’article 1 de la constitution stipule que la République  » assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion ». Je suis étonné qu’une telle erreur figure dans un blog de haut niveau juridique.

  14. D’une part les races existent, au sens de lignée génétique : les yeux bridés, la peau pouvant aller du rose beige au marron foncé suivant les lignées, etc.
    Le mot a été criminalisé (pour la chose c’est impossible car tout le monde est raciste de selon mon avis) pour que celui qui l’emploie soit catalogué politiquement.
    L’affaire a commencé à l »époque où certains ont dit que puisqu’il n’ a pas de « sang bleu » (aristocratique), tout le monde a le même sang et donc il n’y a pas de hiérarchie de valeur entre humains. Cela a abouti entre autres avatars à la stigmatisation des mots. Par ex « race » parce qu’on a ajouté à la négativité de ce qui fait français (aristocrates notamment) tout ce qui « fait penser » à .. Hitler. D’ailleurs l’expression « ça rappelle » est toujours utilisée contre les mêmes pour la même chose. Les noirs, par exemple, ça rappelle pas. Ni l’anthropophagie ni rien.
    Il faut compter aussi avec la judiciarisation à l’américaine : comment arriver a tout réduire, dans une confrontation, à DEUX traits (ou marqueurs) : le coupable est coupable de tout, dans ses actes et dans son être, et l’innocent est innocent de tout, dans ses actes et dans son être. Ce doit être perceptible au premier mot et au premier coup d’oeil : employer le mot « sexe » par exemple sent son freudien, antiaméricain » etc, par contre le mot « genre » c’est gentil et surtout c’est politiquement « corrigé ». Ou l’expression « pervers narcissique » qui doit signaler le méchant, alors que l’agressivité d’une part, et le narcissisme d’autre part, sont constitutifs du psychisme.
    Et la fuite en avant dans l’imbecillité criminalisante aboutit à ce que un seul mot soit employé pour mille sens car il ne s’agit pas de convaincre par l’analyse mais de mettre KO par un mot :
    foin de l’exécration, la répulsion, la détestation, la peur, l’antipathie, l’inimitié, le ressentiment, l’animosité, l »antagonisme .. j’ai dit mille mais c’est dix mille mots à employer à la place du mot racisme.
    Pareil pour le mot « haine ».

    Donc Colin, j’ai arrêté de lire à la dixième ligne. Ce ne sont que des contorsions et taille de cheveux en quatre juste pour essayer de trouver les différences entre les diverses manifestations du racisme universel.
    Tout cela demande à être développé bien et peut appeler à discussion bien sûr mais 3 ou 400 mots, pour moi, c’est déjà trop. Quatre phrases auraient suffi.

    • on devrait pouvoir dire « raciste » comme on devrait pouvoir dire « sexiste » : relatif à la race, relatif au sexe.

      perso’, je suis un sexiste-sympa’ : le corps des femmes me plait d’autant plus qu’il ne ressemble pas au mien (…j’ai un zizi).

      sera-t-il possible un jour prochain, d’être un raciste-sympa’ ? Apprécier la diversité des corps dans leurs couleurs, leurs formes, leurs odeurs et leurs tailles : est-ce « mal » ?

      Geof’, neo-communiste belge

      • Je vous suis.
        Mais les racialistes et les féministes ne l’entendent pas de cette oreille.
        Le peuple-monde doit être clivé pour être gouverné et administré, sinon c’est la fin de l’élite auto-proclamée.

        Logique de Machiavel.

  15. https://www.ethnicity-facts-figures.service.gov.uk/style-guide/ethnic-groups

    List of ethnic groups (in UK)

    White

    English / Welsh / Scottish / Northern Irish / British
    Irish
    Gypsy or Irish Traveller
    Any other White background

    Mixed / Multiple ethnic groups

    White and Black Caribbean
    White and Black African
    White and Asian
    Any other Mixed / Multiple ethnic background

    Asian / Asian British

    Indian
    Pakistani
    Bangladeshi
    Chinese
    Any other Asian background

    Black / African / Caribbean / Black British

    African
    Caribbean
    Any other Black / African / Caribbean background

    Other ethnic group

    Arab
    Any other ethnic group

  16. En Chine (RPC) on connaît les Hans, et plus bas dans l’échelle sociale et voués à se fondre dans la masse ou à disparaitre, les tibétains et les ouïghours et aussi les mongols et quelques autres.

  17. Agnella Dei, qui tolis peccata mundi, dona nobis pacem.
    Traduction:
    Toi, l’agnelle de Dieu, qui porte les péchés du monde et les souffrances des esclaves, fous nous la paix

  18. Qu’un sang impur abreuve nos sillons
    Le sang de nos barbares ennemis ou le sang mêlé du peuple de France ?

  19. Merci @Pepe, il n’y aura donc ici pas grand monde pour parler de la qualité de VA. Évidemment quand on laisse passer par accord tacite ce qu’écrit Colin , trotskyste pour toujours, mais qui va prêcher chez La Nouvelle Action Française ( c’est pas contre eux que j’en ai ) une autre gamelle ?
    «  VA est un journal réactionnaire animé par la haine des fonctionnaires ( ça c’est du vécu) et des droits sociaux des travailleurs ( un peu de salamalecs ) et dont l’objectif est de se faire le porte parole de la droite la plus extrème « 
    Voilà ce que vous gobez presque tous , c’est un peu comme «  je suis Charlie. Mais ….. »
    Réactionnaire, oui, Kamarad, on dit conservateur à présent…
    Pourquoi la haine ? VA ne manque pourtant pas d’arguments
    pour étayer ses critiques , vous les avez lues, Colin ?
    Et quant au porte parole de la droite la plus extrême, je me demande si ce n’est pas la droite la plus intelligente ! Vu le nombre de mal comprenants et encore s’ils l’ont lu.
    À mon avis, VA commençait à prendre trop de place, trop de respectabilité vu la qualité de ses journalistes et les coups de courage qu’ils ont réalisés.

    • « Réactionnaire, oui, Kamarad, on dit conservateur à présent… »

      Néo-conservateur.
      Conservateur, c’est le Figaro.
      On a donc VA pour la stratégie Zemmour, Marianne pour la stratégie Onfray qui n’est qu’une stratégie Zemmour soft, histoire de ne pas effrayer le gauchiste qui se veut souverainiste, le Monde pour la stratégie Macron, mais de gauche, le Figaro pour la stratégie Macron, mais de droite et enfin Médiapart pour la stratégie Mélenchon.

      Libé étant en chute libre, puisque le PS s’est fait hara-kiri pour propulser Macron au pouvoir.

      Tout l’échiquer politique étant parfaitement quadrillé.

  20. « hajime

    Oui, je valide votre métaphore, le racisme est un outil (choix dans un menu) et non pas une fin en soi (déguster tous les plats au menu).
    ————

    L’objectif final est donc gargantuesque et pantagruélique, néo-colonial pour quitter la métaphore gastronomique. »
    Tous se perdrait dans la traduction sur un mauvais malentendu d’une sous traitance !!!!
    Le colonialisme s’effondre et les banques n’y s’y investissent plus de plus elle n’ont aucun pognon « s’est juste un écran  »
    Mon cul vous ne l’aviez pas vu

    Ceci dit il est clair que dans l’imaginal , l’économie souterraine à dépassé le pib international
    Et le travail manuel devient inutile comme de barbare .
    Alors que les uns s’invente leur retraire , les autres sont mort comme esclave.
    Avez vous un Standing Steeve du mortuaire de la planète
    Juste pour voir que votre rêve est réalité comme dissertation et pour une allocution d’une rédaction
    Ben s’est comme ça
    joyeuserie de lecture chez
    de selon de mon avis
    Éric Dupond-Moretti , curieusement l’affaire du dupont de ligonnès qui se la joue presse

    Dans le style de dupont et dupont chez tintin de RG et au pays des soviets

    dupont de ligonnès faudra tout de même lui donner une fin d’histoire au pauvre homme qui bouscule toute la transat

  21. Occasionnellement je m’expose
    Dans Zéro tune lunaire .

    Ce qui est bien avec la diaspora du peuple élu du maître s’est qu’il ne peuvent se cacher , vu qu’il ont une gueule de pillard , peur de perdre l’héritage ; succinct comme texte
    La vie ils en on rien à foutre , contrairement à l’humanité

    Je vais pas vous faire un dessin

    Dans un autre monde ils on choisi la stigmatisation du crime parfait.

    Ceci explique cela
    Effectivement en lecture je suis assez cinglé
    Si vous me filé de l’argent , je suis en capacité d’inventer un passeport pour vous non identifiable
    et puis s’inventer notre fantasme
    Le plus sexy s’est de baiser dans la boite à attendre le facteur dans le noir , de la boîte au lettre bien sur
    Dans la boîte au lettre pas besoin de menotte , ils ont une montre de navigation breitling
    Pas le facteur , comme clarifié

    QUEL MERDE

  22. Il est assez curieux qu’il y à des gens qui on des mains moites d’hypocrisies lorsqu’ils vous serre la main, à inventer une âme dans le trans-pi comme sincérité et puis d’autres s’est très clair et très ferme assez sec comme langage
    Au pakistanais ils ont cette moiteur , lié à la mousson , ils ne souffre pas d’artroce
    S’est assez fou le monde des personnages !!!

  23. Bien sur qu’il des races sur cette terre et s’est normal et en très bonnes ententes

    Par contre il il à des non races qui s’infiltre complètement à l’aise

    DES PARASITES MORTS qui joue sur l’ambiguïté du texte qui se la joue victimaire

  24. En , faite je parle des miasmes de décomposition
    Qui me renvoi au mur des lamentations

    Les psychopathes de la becté qui se tape le crane sur un mur , des reliques perpétuels qui se la jouent à la maison comme cinglé d’avec leur famille d’entre soi comme image d’apparat à solder leur prière comme propre
    L alliance soit dit en passant,
    Mai je comprend le sionisme bien plus pragmatique face à cette singerie de témoin de Jéhovah

  25. « L alliance soit dit en passant, »

    C’est très vaste comme sujet.
    J.C était-il vraiment le VRP de luxe, si je puis dire, d’une nouvelle Alliance?
    Avait-il vraiment tourné le dos à la loi Mosaïque ou cherchait-il à l’étendre à d’autres peuples (pagano-christianisme), tout en ramenant les brebis juives égarées au bercail ?

    C’est une vrai question.

    Lorsqu’on examine le parcours de Saül de Tarse, on se rend compte de l’extrême complexité de lecture.
    D’abord apôtre de Moïse contre les disciples, puis apôtre de la foi, après son chemin de Damas, soit respectivement l’incarnation du respect de la loi juive pour le peuple élu (décalogue) et du noachisme talmudique pour les autres.

    De fait, certains exégètes pensent même qu’il était un agent pharisien infiltré dans le proto christianisme histoire de couper l’herbe sous les pieds à St Jacques, ce qui signifierait que Rome en est l’héritière, à savoir assez loin du message christique d’origine qui était plus gréco-juif que judéo-chrétien.

    C’est à creuser.

    • Et les musulmans, plutôt juif-chrétiens que boudistes-taoistes?
      Charles Gave dénomme Jésus comme libéral; c’est le titre d’un de ses livres (un Libéral nommé Jésus); vous devriez le lire!
      Vos assimilations de cultures, politiques et que sais-je encore ne sont pas à jeter mais pour ce qui de creuser on finira pas ressortir de l’autre côté de la planète (je ne sais plus comment on appelle ce point!)!

      • Je n’ai pas lu le livre en question, mais c’est une thèse connue, dans la critique du mondialisme qui serait en réalité…anti libéral.

        Contre intuitif ?
        Pas vraiment.

        Si on pose que les maitres du monde sont anti catholiques et non pas anti chrétiens, alors ils sont et en réalité, anti-libéraux.
        Ca rejoint le constat que tout en promouvant prétendument plus de libertés (économiques, individuelles, etc…) au nom de la paix que l’on pourrait définir comme un moment entre deux guerres, l’oligarchie renforce, in fine, la puissance de l’Etat collectiviste et au nom de l’Egalité et de la Fraternité.

        Vous avez l’exemple actuel avec la crise du Covid pour laquelle l’Etat signe son grand retour en tant qu’Etat providence, indispensable et surtout profitant du choc ou du chaos pour restreindre les libertés et étendre son emprise par des lois d’exceptions.

        Le pouvoir capitaliste crée le problème et apporte sa solution par plus d’Etatisme et moins de libéralisme, c’est une thèse reprise également par Friedman et l’école de Chicago.

        On continue de creuser ?

      • « Et les musulmans, plutôt juif-chrétiens que boudistes-taoistes? »

        Très bonne question.
        « Musulmans » est trop récent (consubstantiel à l’Islam).
        Si l’on remonte aux Cananéens, les recherches génétiques montrent qu’ils sont des descendants des hamites-mediterannoid que l’on retrouve au Liban.
        Les Libanais descendent directement des Cananéens, ces derniers occupaient cette région durant l’âge du bronze, ce sont des Phéniciens sémites : ils connaissait déjà l’écriture et suivaient la religion de Baal (Seth), pluri-divinatoires, bien avant l’arrivée des Hébreux.
        Donc Panthéistes, polythéistes et reliés au Cosmos.

      • L’intellect est une implantation qui nous renvoi au trans-humanisme
        La nature par celle même est corrompue dans le texte
        Suffit de voir
        Pas la peine de voir la caravane qui passe ….
        Les uns y voie leur amour et les autres un chemin comme élément de langage
        D’où ….le moulin a vent avec toutes les pépites d’or et ignominie d ’hypocras depuis la inuit des temps

        Le nombre d’or à la con pour le détournement du langage ; voyez les cathédrales de cerveaux avec tout ce qui l’en coûte te comme croisade dans le reniement d’avec nos sondages ; à la con du déni , voir par exemple au nom de la rose avec toute sa cochonnerie d’hypocrisie assez terrifiant comme lecture , mais le cinéma là fait, donc il en avait une lecture créé Hollywood cinéma boulevard chacun dans son cul comme pédé d’enculé

        Ceci dit
        Le bouddhisme est un cas d’espèce une sorte de cartel à part , une sorte de mafia comme d’enjoliveur dans un état profond bien plus ancien  » la source » corrompue de s’est « Avec » comme associé

        De ne voir venir , hors tout est fait pour vous en éloigner .
        Et le seul espace pour voir autrement est le souvenir
        D’où le mantra , la prière , le islam le dhikr tout un saint foin toin toin de salade ou la tradition en aveugle, comme cons utiles

        Le bouddhisme en ont payer le prix avec la révolution populaire de Chine ; enterré vivant , le communisme à fait pareil , bien sur derrière « communisme » il y à de quoi becter pour le nouveau monde transhumanisme comme récolte de pêche de simon pierre

        S’est un énorme réseau de lecture qui invite l’intuitivité de toute notre histoire à se souvenir de la source
        Je rependrai plus loin dans la prochaine navigation
        Faut déjà être en assimilé de voir

        .

  26. « Affaire Obono, racisme ou pas ? »

    AUCUN CASSE DU SIECLE
    juste je me la joue comme pd d’enculé
    Signature mon cul

  27. hajime
    Louis pauwel avait dénoncé cette imposture dans le matin des magiciens
    Mais cette interlock est honnête pour les cons utiles, comme quoi l’humanité de réponse
    https://www.youtube.com/watch?v=GTX5rRwX8CU

    Ils ont une énorme lecture de la dégradation et en plus ils en sont complice comme vecteur
    Le bouddhisme franchement !!!

    • Que se passe t-il Pierrot ?
      Avez été obligé de changer encore de pseudo ?
      Pauwels en complément de la théorie des initiés, dans la réflexion de Fermi et son paradoxe éponyme.
      Pas plus pour moi, ou alors dans un but de se changer les idées.
      Pas mal d’épicurisme dans le bouddhisme, un destin choisi et non pas subi, par la connaissance, votre intellect.
      Une ataraxie par le bonheur voulu, en quelque sorte.

      • je contrôle pas mes avatars
        S’est assez difficile à participer en plus ils s’invite comme ça, je les vois après coup !!!!

        Je souhaite juste participer , écrire mon texte et le poster , s’est pas la gnole

        Je suis moi même surpris de voir des speudos surgir tel AZ1N;npui , je m’en suis fait la remarque , inné sence du texte
        Voyons le comme ça
        Peut être que ce pseudo est très lumineux , peut être que effectivement s’est l’heure dada côté
        « ataraxie » le déni de le voir .
        Probablement , mais nous sommes béni 3 fois dans l’extrême option
        J’ai un soupons de la carte du ciel elle est assez navigante et imprévisible.
        Mais je suis encore là à rigoler de façon notoire de s’est quoi le film
        Comment allez vous vous même ? De votre présence
        Pourquoi soyons nous rencontré sur un chemin , alors que nous nous avions rien à dire
        Pourquoi la question de s’échapper sur une évidence de voir alors que le monde s’invente des spectacles

        Amitié sincère

        • « Je contrôle pas mes avatars
          S’est assez difficile à participer en plus ils s’invite comme ça, je les vois après coup !!!!

          Je souhaite juste participer , écrire mon texte et le poster , s’est pas la gnole

          Je suis moi même surpris de voir des speudos surgir tel AZ1N;npui , je m’en suis fait la remarque  »

          Aléatoires ? Bizarre, vous avez donc un traitement de faveur….Ou alors c’est moi, dans l’unicité…

          « Comment allez vous vous même ? De votre présence
          Pourquoi soyons nous rencontré sur un chemin , alors que nous nous avions rien à dire »

          Nous avons à dire, la preuve : Avez-vous eu une bonne récolte de vos patates confinées ?

          Retour à la terre, avant le grand saut vers l’inconnu.

          • Comme vous dite
            J’ai une très bonne récolte de pomme de terre bintje , grosse mais ferme
            Il à suffit d’une pluie et s’est arrivé comme arrosage style déluge
            J’ai pu observé que mon prédateur est la grosse limace
            Je croyais que s’était les souris , l’an passé j’ai planter les pdt hors sol sur le gazon
            je suis toujours assez effrayer de l’abondance du jardin , imprévisible
            S’est toujours le casino lors des plantations des semis et puis elle me prend de cours d’un trop plein
            Apprendre à connaître la terre Bretagne comme qui dirait faut être pilote d’avion pour le ciel et navigateur d’un climat maritime venant du sud faut plusieurs années pour m’adapter
            La météo est assez chaotique
            Beaucoup de Piéride du chou encore maintenant
            Le reste en abondance pour l’épicier en circuit fermé courgette , courge , tomate
            L’an prochain je vais tester la tomate Altaï en Bretagne
            La noir de crimé et le coeur de boeuf ça me réussit toujours
            Question melon mes cavaillons sont trop tardif toujours en tunnel
            Par contre la grisette de rennes , s’est ok à point .
            Dans le sud quelque part s’était plus innocent , vu le soleil et l’eau dans la mesure
            La Bretagne est assez sauvage et j’en passe
            Chaque année est une découverte , là je vais planter du colza pour du beurre , des graines de moutarde et des fleurs pour mes apports du prochain printemps
            Le Finistère s’est assez compliqué, le climat du Morbihan était plus doux
            Chaque fois que je quitte un lieu question jardin ; je regrette le micro climat
            Imaginons que j’ai un sac à dos avec les mêmes objets et chaque fois je me dépouille
            Si cela se trouve je vais me retrouver comme SDF gare du Nord à Paris, mon pire cauchemars pour vivre dans les catacombe et y cultiver des champignon de Paris

          • « Pourquoi soyons nous rencontré sur un chemin , alors que nous nous avions rien à dire »

            On s’est peut être rencontré avant, dans l’éternel retour cyclique, à l’ère du poisson, qui sait ? Poisson, symbole du christianisme, bien avant la croix.

            « J’ai pu observé que mon prédateur est la grosse limace »

            Faut demander un hérisson aux gitans.

            « je suis toujours assez effrayer de l’abondance du jardin , imprévisible [..] La météo est assez chaotique »

            C’est le propre des modèles chaotiques que d’être imprévisibles.
            La météo en est un, cf Lorenz.
            Le climat est un ensemble de météos, là aussi, c’est cyclique.
            Faut juste attendre, l’éternel retour, encore lui.
            C’est dire si le réchauffement climatique, c’est transitoire, comme le passage des poissons à celui du Verseau.
            Comme pour votre jardin en nomadisme, certains veulent capitaliser sur l’instant et en récolter les fruits.

            « coeur de boeuf  »

            J’adore. Les seules que je déguste seulement avec un filet d’huile d’olive.
            Juteuses et fermes à la fois, une peau qui ne me rebute pas à la mastication.

            « La Bretagne est assez sauvage et j’en passe »

            Oui mais climat exceptionnel quant au végétal.
            Fermez les yeux depuis Paris, transportez vous vers certaines criques des Côtes-d’Armor et ouvrez-les sur une mer turquoise, des palmiers et des Bougainvilliers.

            Pas besoin d’aller aux caraïbes !

  28. Nous nous la jouons avec la g5 le Tibet et eux au tibet se la jouait au somment du monde 7000 mètres d’altitudes dans les formes pensés, les nuages sans oxygène et des mantra à gogo

    Avec leur prière perpétuel de moulin à prière , quelle arrogance !!!, qui invitais au colonialisme
    de modalisation en soudoyé sans femme comme coupé de la couille
    S’est comme ça
    Ceci dit pour les missiles le sommet du monde son importance outre ses prières; la Chine à eu son réseau
    Et encore bien au-delà du bouddhisme et de Shiva même monde sacrificiel comme de normal
    Une zap du cul
    https://www.youtube.com/watch?v=R-ZO7bsA2pA

    • Ca fait un peu new age…
      C’est un peu le problème de la récupération US de la théosophie, l’entrée dans l’ère du Verseau et tout le toutim (Karma, etc…).
      Il y a des choses plus intéressantes, plus sérieuses, non dénaturées par l’Empire marchand, fort heureusement.

      Retour au Tao !

      • pour une fois
        le tao nous seul est une bonne lecture de texte
        Devons légitimer le texte sur l’émotionnel

        • Ceci dit la loi des nombres nous dépasse

          2019
          La population mondiale compte 7,7 milliards d’habitants en 2019.
          Alors avec votre pulse gros connard
          Vous y êtes dépossédé

          • 7.7. La mer, la terre ne peuvent assumer.
            Soit un nouvel holocauste, soit la colonisation d’autres planètes par des Hommes augmentés après validation de réplicants, comme dans Blade Runner de Ridley Scott.

            D’ou le salut par les airs

        • Le rationnel ET l’émotionnel.
          Le Ying et le Yang.
          Le féminin et le masculin.
          La lune et le soleil.
          Nous sommes dans le féminisme exacerbé, dans le tellurique féministe, les initiés tournent la page de la constellation du poisson et ouvrent progressivent celle du Verseau, après 6000 ans de référence à l’animal et d’un point de vue zodiacal.

          Nous sommes en phase de transition (mer->terre-air), d’ou les conflits entre l’ancien et le nouveau monde, jusqu’à l’entrée dans le signe d’air, dans peu ou prou deux générations.

          • La transition est assez longue , mais elle nous rattrape question multiplication dans le gémeaux stérile
            3 générations peut être ?, juste un siècle pour un autre regard
            Nous sommes de l’ancien monde à blablater
            S’est comme ça
            Il y à des fenêtres , voir le déphasage , et l’associer à la théorie des cordes de selon de mon avis
            Certaines communautés ont complètement disparue du paysage dans l’histoire, comme d’invisible pour une lecture binaire et linéaire .
            Hors elle sont peut être toujours là.
            Le clou du spectacle serait de voir que tout le système solaire est habité

            Rien n’explique par exemple la réalité historique de jésus , pourtant l’idée est là et à fait son chemin intemporel ,l’islam est plus tardif et traçable qui est une aubaine de lecture
            L’idéal est de rassembler toutes les références , mais peut importe
            Disons que perso s’est une occupation passionnante de voir l’organisation des mouvements de masse avec le climat et le temps

          • « Rien n’explique par exemple la réalité historique de jésus  »

            L’expliquer, ce n’est pas l’attester, en effet.

            L’existence historique de J.C, elle, est attestée par plusieurs sources non chrétiennes comme les textes de l’historien Flavius Josèphe, ceux de Suétone et les Annales de Tacite qui écrivait: « Néron produisit comme inculpés et livra aux tourments les plus raffinés des gens, détestés pour leurs turpitudes, que la foule appelait « chrétiens ». Ce nom leur vient de Christ, que, sous le principat de Tibère, le procurateur Ponce Pilate avait livré au supplice « .

            On a donc, parlant des évènements de 64 de notre ère, un texte romain qui mentionne le procès du Christ.
            Si vous vous demandez pourquoi on n’a pas de texte qui soit antérieur à 64 ou même contemporain de J.C, rappelez-vous que l’armée romaine crucifiait régulièrement, et qu’on ne voit pas pourquoi en l’an 33, les romains auraient pris la peine de noter qu’ils avaient crucifié un fils de charpentier.

            Pour eux, c’était de la routine, si je puis dire.

            Pour le reste, 12 (maintenant 13 avec le serpentaire) constellations comme les 12 tribus (plus la 13ème de Japhet, les satanistes ?), héritage mésopotamien, les 12 apôtres en héritage.

            C’est sympa de naviguer dans la symbolique, un rappel des 12 mois de l’année, des deux équinoxes et des soltices, les 4 saisons, la course du soleil dans l’écliptique, la rotation dans les changements d’ères (tous les 3000 ans), l’éternel retour cyclique.

            Ca fait réfléchir, c’est vrai, d’une manière métaphysique, une sorte de jeu de pistes, en somme.

    • Dans le style; casse toi pauvre con , traverse la rue et une montagne de job t’attend
      Qu’elle arrogance du manque d’accompagnement pour expliquer d’entre deux présidents élus qui se la joue validé

  29. « rasta

    Vous prenez quoi les gars ? Ça a l’air super fort »

    je ne t’avais venir ,j’imagine que tu va bien ou mal
    En ce moment il y à un ouragan au japon , !!!!

  30. La jeune étudiante d’origine camerounaise, Junie Stella Kamnga a déjà montré son hostilité aux idées désastreuses des indigénistes.

    Elle a déjà dit qu’elle ne se reconnaissait pas dans ce que dit Assa Traoré.
    Elle a aussi critiqué le racisme de la LDNA.

    Voici maintenant son opinion excellente sur l’affaire Obono/ »Valeurs Actuelles » :
    https://frontpopulaire.fr/o/Content/co216251/ldna-affaire-valeurs-actuelles-daniele-obono-le-business-de-la-discriminati

      • Ce qui est formidable, c’est l’absence de l’autochtone blanc dans les débats.

        Une black critique une autre black au sujet de son anti racisme politique, une black critique le blanc, mais le blanc n’a pas le droit de critiquer une black (VA/Obono)
        Pour évoquer l’islam, on invite des imams, des recteurs, des rabbins et l’incontournable Odon Vallet, mais le prêtre ou le cardinal blanc, sont les grands absents des débats sociétaux-religieux.
        Pour évoquer l’ensauvagement, des musulman(e)s ont le droit de critiquer l’islamo-gauchisme alors que si le blanc fait de même, il est vite taxé de facho ou ses propos sont immédiatement taxés de racistes.

        Il y a une confiscation des débats par les agents sponsorisés par l’Etat profond.

  31. Décidément, dans la gestion du covid-19, la bêtise des « huiles » n’a pas de limite.
    Ainsi, la responsable de la santé du Canada, une certaine Theresa Tam dit que certains couples devraient porter un masque pendant les rapports sexuels.

    Bêtise et aussi totalitarisme, car c’est se mêler de la vie privée des gens.
    Au rythme où on va, il y aura bientôt dans toutes les pièces de tous les appartements des écrans pour contrôler les moindres gestes que nous faisons.

    Ces écrans, on les trouve dans « 1984 » de George Orwell.

    • Infantilisme, paternalisme, transhumanisme (principe de précautions etc…) consubstantiels à l’imposition d’une nouvelle dialectique dans les rapports sociaux, accélérant les tropismes de l’ancienne et autour du sujet marchand.

      Le travail, comprendre avant son extension dans le salariat, c’était accomplir sa tâche et non accomplir une tâche.
      C’était un contrat, un engagement moral avec soi-même et non une chosification de ce devoir.

      La réification croissante des rapports sociaux est consubstantielle à l’accroissement du salariat, à la prolétarisation du monde, à l’accomplissement d’une tâche pour le profit d’un tiers.

      Comme pour les machines, le sujet marchand est controlé en permanence pour ne pas faillir dans sa tâche voire même tomber en panne de production.

    • D’un point de vue purement médical et si on suit les prescriptions de nos propres « huiles » il faut effectivement mette un masque quand on fait l’amour, y compris avec sa propre femme; en effet, qui vous prouve que vous, ou votre femme, n’avez pas été contaminé deux ou trois jours auparavant sans le savoir (cf. notre premier « sinistre », Castex)? Une solution, un test juste avant le rapport sexuel et hop c’est dans la poche!

      • 750€ pour un commercant qui ne fait pas respecter le masque obligatoire dans son commerce, ce qui en fait l’agent le plus zélé quant au masque obligatoire, loin devant les gendarmes.
        Bientôt, votre femme vous demandera la même somme pour la baiser, Big Brother est déjà dans votre plumard !

  32. D’autres « vannes » de Danièle Obono.
    C’était en octobre 2017.
    Ici, Alba Ventura critique cette député, mais aussi d’autres de LFI, dont Raquel Garrido.

    Toutefois, concernant Mélenchon, elle dit qu’il est plus sérieux : il ne cherche pas d’excuses aux intégristes. Apparemment, c’était vrai en 2017, mais depuis sa participation, en novembre 2019, à une manifestation lancée par le CCIF, émanation des Frères Musulmans, il fayote avec les islamistes. Notons aussi qu’il fayote avec les indigénistes (cf son soutien aux manifs pro-Traoré) :
    https://www.youtube.com/watch?v=TQnBUjeJihA

  33. Il y a une seule constante chez Mélenchon, il ne fayote jamais avec les catholiques.

  34. Ceci dit parler de patrimoine historique , telle l’historique du château de Versailles
    devrait être raciste dans l’ascendance
    Mais bon cela pourrait être négociable autour « d’une table » de selon Obono

  35. un observateur de l’obs avec notre pognon une rasette non dénué de sens
    Dit
    « C’est précisément le côté irréductible de Charlie, leur aventure, leur solitude, que j’aime. Ils divisent, par leur rejet des communautarismes et de l’hystérisation de toutes les identités. C’est un miroir grimaçant de la société française »
    Dixit Rémy Dodet

    un autre article de Remy Dodet

    « Danièle Obono, l’insoumise qui embarrasse les insoumis » du 30 novembre 2017
    Je vous invite à lire l’article Macron qui venait d’être élus 45 jours de chez Pluto de chez Walt Disney
    https://www.nouvelobs.com/politique/20171108.OBS7121/daniele-obono-l-insoumise-qui-embarrasse-les-insoumis.html
    S’est une affaire entre monothéisme sous sous-jacent

    Les caricatures franchement
    Obono est musulmane
    je vous invite à lire mon second post pour suivre le lien Obono

    • ‘ »Bolcho-luxembourgeo-trotskiste »

      Ah oui, rien que cela ! Quelle farce !
      Avec le Trotsko-lambertiste Mélenchon, ils font un sacré duo !
      Oubliez le racisme ou les frères musulmans, ce sont des (néo) bolchéviques, je plaisante à peine.

  36. Un tweets des frères musulman comme relique
    Dixit
    « Nous tenons à rappeler que la vraie victime aujourd’hui, c’est Danièle Obono. »
    https://twitter.com/FreresMusulmans/status/1300485644477771777
    Le racisme est un gros piège , un élément de langage récupéré par ceux qui véhicule l’islam dans son intégrisme.
    Force est de croire que Mélenchon en est un agent et certainement pas le seul parti de l’agglomérat politico culturel ou cultuel pour l’allégeance à l’islam
    Comme quoi !!!! et de quille dans l’imaginal
    Tant qu’à écrire
    De selon de mon avis imaginal est le No man’s land d’où la passion des chrétiens vers Golgotha

    Le racisme n’est pas religieux s’est juste un produit , une sorte « d’agent » pour récupérer la voie qui colporte un autre langage pour sa survie

    • Obono est aux frères musulmans ce qu’est Charlie à Al Qaida.
      Des « prétextes » pour peser dans le débat médiatique et valider la stratégie du choc des civilisations.
      Mélenchon, Obono, Charlie, Zemmour etc…des agents conscients ou manipulés au service de cette stratégie.
      Le racialisme s’appuie sur les menaces à l’encontre d’Obono qui fait du racisme anti-blanc, Zemmour s’appuie sur les menaces faites à Charlie qui fait de l’anti-islam.

      Ce n’est pas plus compliqué que cela.

  37. Hajime
    (Il y a une seule constante chez Mélenchon, il ne fayote jamais avec les catholiques.)

    Probablement Je viens d’en dévoiler une facette
    De selon de mon avis la meuf chargé .com qui le suce est un agent
    Comme quoi la presse souvent avec notre pognons ils font du texte sérieux

    « Sophia Chikirou, l’éminence grise de Jean-Luc Mélenchon »
    https://www.rtl.fr/actu/politique/sophia-chikirou-l-eminence-grise-de-jean-luc-melenchon-7795287199
    Juif où arabe

    Le sexe !:!!!
    Les juifs et les arabes se connaissent trop bien

    • Si on y va par là, même remarque pour Valls, Blanquer et quelques autres.
      L’argent mène le monde, il en est le roi et le cul a toujours été sa reine.

      Vieux comme Hérode.

      Après, oui, des Mata Hari, des Marita Lorenz ou Marthe Richard, ca existe !

  38. Déjà je ne peu pas ouvrir un article et faire partie de l’aide au développement comme autre article

    Lorsque je souhaite écrire , je dois faire le menteur et dire que je suis d’accord , , peut être à raison et à tord
    une zap d’intelligence comme cinglé
    Le clou du spectacle on est en France
    https://www.youtube.com/watch?v=iz-otLdi6PU
    la jeunesse , j’ai aussi une fille audrey , une bombe atomique
    Elle se pose la même question s’est assez pulvérisant
    Elle m’appelle papa
    Ils existes un monde et puis il en existe un autre

    J’invite plutôt d’apprendre à naviguer dans le no mens land , tout les fragments sont assez suicidaire , comme société ou de maitre en commun
    CAD que le monde binaire on créé leur réalité quitte à s’inventer leur histoire

    • Réponse au pingback.

      2015 : après les assassinats à Charlie Hebdo, voici ce que disait Mélenchon :
      « Charb, tu as été assassiné, comme tu le pressentais, par nos plus anciens, nos plus cruels, nos plus constants, nos plus bornés ennemis : les fanatiques religieux, crétins sanglants qui vocifèrent de tout temps “à bas l’intelligence, vive la mort ”. Charb, ils n’auront jamais le dernier mot tant qu’il s’en trouvera pour continuer notre inépuisable rébellion. Et il s’en trouvera toujours parce que tu as fait ta part du travail pour qu’il en soit ainsi, ton crayon à dessin entre les dents. »

      2020 (28 août) : Mélenchon attaque « Marianne », « Valeurs Actuelles » et « Charlie Hebdo ». Ces journaux harcèleraient de façon « nauséabonde » Danièle Obono.
      Et oui, il emploie le mot « nauséabond  » comme tous les liberticides.

      Mélenchon se prétendait l’ami de Charb.
      Je ne sais pas si c’était réel
      Mais, si c’était le cas, Charb doit « se retourner dans sa tombe » s’il suit le discours de ce politicien en 2020.

      Autre chose concernant les indigénistes.
      La famille Traoré, d’origine malienne, serait de la tribu des Soninkés.
      Or, ces derniers étaient esclavagistes et vendaient aussi des esclaves.
      Donc, la famille Traoré a plus de chances de descendre d’esclavagistes que d’esclaves.

      • Je ne suis pas exégète de Charlie, mais il existe peu ou prou deux ou trois périodes distinctes dans sa génèse comme autant de virages politiques de sa ligne éditoriale et prétendument pamphlétaire, ce qui pourrait expliquer la géométrie variable du discours de Mélenchon.

        Le post Hara-Kiri immédiat, incarné par le duo emblématique Cavanna/Professeur Choron.
        Puis le Charlie du milieu, avec Cavanna, Choron, Reiser, Wolinski, Cabu etc…
        Et enfin le Charlie de Val, de Charb et de Siné avec l’affaire Siné, (accusé d’antisémistisme) justement.
        Cette dernière période a été la plus inféodée à la politique, au PS (Val) et au Front de Gauche (Charb), principalement.

        Cette perte d’autonomie par rapport à la politique fut funeste, à mon avis, je crois avoir lu qu’il existait une polémique quant au refus d’un renfort de la protection rapprochée de Charb en 2015, alors menacé de mort suite aux caricatures, refus justifié, officiellement, par des réductions budgétaires…

      • Il semblerait que le patronyme Gassama soit également d’origine Soninkés (merci Wiki).
        Mamadou Gassama, le spiderman sans papier des balcons d’immeuble qui avait sauvé un enfant d’une chute mortelle.
        Reçu en grande pompe par Macron, peut être pompier de Paris aujourd’hui, je ne sais plus.

  39. De selon il y à des endroits franchement
    La clarté de nous protéger et garder une crédibiliser
    Il y à de belles âmes complètement aveugle

    La voix !!!!!,
    Chapeaux maitre , perso je suis boulanger apostasier

  40. Camarade Régis,

    un petit article bien torché sur le lapsus dégueulasse de sarko’, ce vieux juif raciste ?

    parler des « TROIS PETITS SINGES », et puis commenter ce propos en évoquant la censure (+/- légitime) portant sur les « DIX PETITS NÈGRES », c’est forcément associer « singes » et « nègres » en passant par la notion de « noirs » (en tant que race humaine)…

    c’est çà, ou alors sarko’ est un vieux gâteux qui radote des propos incohérents.

    Seul un raciste fera le lien entre singe et noir… , dans la tête de sarko’, ces 3 notions sont manifestement situées dans la même zone mémoire du cerveau (connexions neuronales).

    donc, sarko’ est un vieux juif raciste (comme bcp de…..juifs), et le journaliste – Barthès, est bel et bien sa petite p… puisqu’elle a couvert le lapsus de son maq’ par son silence ex-cusateur.

    et dernier point : on attend d’emblée les assoss’ anti-racistes beugler…mais on peut penser que ce sera le black..out sur ce « bon mot » nauséabond.

    à vous de jouer

    très cordialement

    Geof’Rey, neo-communiste belge

    • « [..]donc, sarko’ est un vieux juif raciste (comme bcp de…..juifs »

      Nafissatou Diallo ne confirme pas votre postulat.
      Bon d’accord, c’était probablement plus une forme de servage (droit auto proclamé de cuissage sur une black de rang social inférieur), ce qui peut être assimiler à du racisme, c’est vrai.

      • ben ouais, Haji’,

        je définis 3 écoles en matière de racisme : l’allemande, la sud-africaine et la brésilienne

        extermination (check), apartheid (check) et « fonctionnelle » : la nounou noire, le jardinier métisse, le courtier blanc – des interactions sexuelles entre eux mais….jusqu’au mariage ? tu rêves ! Système de caste…

        tu penses que DSK aurait osé touché une juive comme il la fait sur Nafissatou ?

        tu baisses de niveau, Haji’ !!

        • Je pense que DSK a surtout humilié sa femme en couchant avec une black de rang inférieur.
          Si vous connaissez un peu le milieu, c’est pire que le déshonneur pour la femme juive bafouée.
          Pour le reste, vous avez raison et illustre le concept d’eugénisme de classe pour l’élite, à savoir une reproduction dans un entrisme sur le triptyque ethnique-confessionnel-social et le melting pot pour les autres.

          Ce qu’avait théorisé Kalergi en son temps.

          • non, je ne connais pas le milieu, j’ai surtout des préjugés et qqes lectures…

            je pense que la sexualité chez les juifs, c’est plus décontracté que chez les catho’, moins contraignant pour l’époux, illustration : un juif désire une femme, il la paie (prostitution)…et samedi, il fait shabbat en famille, pas de péché.

            c’est comme le bourgeois fin 19ème : chez Madame Claude samedi, à la messe dimanche matin…

            l’épouse juive sait très bien quel est son rang, et qu’une femme noire ne compte pas. Tu crois qu’Anne Sinclair a seulement découvert que son mari est un gros vicelard/pervers suite à l’épisode new-yorkais ?

            bien sûr, tout ceci n’est peut-être que le fruit de spéculations partiales, haineuses et/ou délirantes.

          • Le démon de midi, c’est trans-social et trans-culturel.
            Je ne crois pas que ce soit plus l’apanage d’un groupe ethno-religieux, c’est la société de consommation qui marchandise la femme tout en sponsorisant #balancetonporc, un peu comme si Jacky et Michel nous disaient que le porno, c’est péché.

            Fut un temps ou la fornication, dont la prostitution sacrée et les sacrifices aux idoles, dont ceux des animaux mutilés (tiens, tiens, peut être une relation avec les faits divers autour des chevaux) étaient préscrites.

            M’enfin, je diverge.

            ps : Sinclair a divorcé juste après, peut être pour la galerie, certes, disons que c’était le coup de grâce, grasse ou crasse en l’occurence.

        • « je définis 3 écoles en matière de racisme : l’allemande, la sud-africaine et la brésilienne »

          Vous êtes prolixe, moi je ne vois qu’un racisme, celui qui tente de justifier le génocide.
          Parce que le racisme anti black, anti blanc, c’est du racisme social, racisme social qui trouve ses racines, là encore, dans l’ethno-confessionel, à rang social constant, le black catho navigue peu ou prou dans le même espace Bourdieusien que le blanc catho ou laïc, un peu moins vrai s’il est musulman.

          A rang non constant, l’écart d’espace est plus marqué, qu’il soit catho ou musulman.

          Il n’y a que le juif qui soit au dessus de ces contingences, à rang social équivalent ou pas, il y a les juifs et les non juifs, point barre et retour à Antioche pour comprendre pourquoi.

    • Je mettrais volontiers les communistes et les néo-communistes dans le même sac!
      Ensuite prendre un « lapsus » pour du racisme c’est effectivement dans les cordes d’un communiste voire d’un néo!

      • Freud dirait qu’un lapsus est la manifestation accidentelle d’un désir refoulé, c’est l’inconscient qui a franchi le mur lézardé du conscient.

        Bref, Sarko se fait vieux, tout simplement, son mur était plus solide il y a 10 ans, voilà tout.

      • Charlot,

        c’était pas Hortefeux qui avait dit « un arabe, ça va, ùais plrs et les problèmes commencent » ?

        avec un verre dans le nez, on est tjrs plus loquace, on s’oublie, on se laisse aller

        sarko’ – je maintiens – est un vieux juif raciste : il a voulu faire de l’esprit, jouer au rebelle contre le politiquement correct (il rêve si il croit pouvoir nous refaire le coup du kärcher) mais voilà, son esprit n’est plus aussi souple, il a eu une absence…et sa pensée « politique » a été dépassée par son euphorie opportuniste (faire un « bon mot »). Il aurait dû prendre une ligne de coke avant de commencer l’entretien.

        Haji’ remonte de niveau en rappelant qu’un lapsus, c’est de la vérité vraie qui remonte de l’inconscient, pas une théorie fumeuse (…de juifs).

        renseigne-toi, bilou’

        • Le feu président Sarkozy est juste un opportunisme de caricature pour rallier la dissidence à son chevet , un parasite sorte de corbeau à l’envers , d’où l’héritage pour l’autre feu président de Hollande le lézard , référence au prince François premier d’avec ses caricatures sur ses fresques.

          Lorsque l’on parle de caricature, stigmatisation ; c’est un détournement de fond.
          Cristallisation est plus conforme , comme d’acté , d’où actualisation d’un concept ,
          Qui nous renvoi à un manifeste avant l’opération qui date d’ailleurs.

          Lorsque j’écris « d’ailleurs » il y à déjà une confusion de temps où de lieux.
          Noyer dans le contexte de lecture

          • D’où je suis ou pas Charly, pour le ralliement
            Qui aurait cru que Pseudo professeur Choron était déjà un agent qui préparait l’attentat

            De selon de mon avis , probablement comme con utile
            Mais de selon de mon avis il savait
            D’où d’ailleurs cette video culte comme zap
            https://www.youtube.com/watch?v=UAX9jgH9KAE

          • Choron, c’était la caution de la ligne éditoriale anarchiste post soixante-huitarde, du temps ou Charlie tapait principalement sur les curés, les flics et les bourgeois.

            Non, l’architecte du passage de Charlie en un brûlot islamophobe, c’est Val.
            Val, au départ, gauchiste anti-impérialiste chantant des chansons paillardes avec Patrick Font, inutile d’en dire plus, Font a terminé en taule.
            Ensuite Val rejoint le PS, soit le libéral-social, devient pro US (démocrates) et sous/avec l’influence de Fourest, se lance dans les caricatures au nom de la laïcité, de la défense de la liberté d’expression, du droit au blasphème et du féminisme libérateur.

            Encore plus après le 11/09.

            Cabu, le second actionnaire principal de Charlie a suivi le train, tout comme Charb et cie.

            Il y a eu des leaders et des suiveurs, des cons ultiles comme vous dites.

            Tragique.

  41. Breaking News:
    La saison 2 de la saga des Traoré démarre dès aujourd’hui sur les chapeaux de roues avec la mort par noyade dans la Seine d’un cousin d’Adama (violence policière? accident stupide?) après une… course poursuite (spécialité familiale) avec la …Police.
    Suspense insoutenable.

    • En effet…Si je dis que beaucoup de blacks ne savent pas encore nager, c’est raciste ou pas ?

      • Oui, car cela vient probablement de l’inconscient comme dirait un intervenant un peu plus haut et donc vous devez certainement être raciste!

        • Le racisme franchement s’est le dernier de la gomme
          Bien sur et alors s’est quoi l’épisode de lecture
          Le spermatocyte qui s’invite comme gaver du meilleur et du pire ,dans l’ovule franchement lui ne se pose pas la question de survie dans votre apoptose
          Revoyez vos classique
          Hamlet est mon pote !!!!
          Nous avons fait la guerre de 14 ensemble , complètement installé dans les tranchés dans l’estropie de la torture .

          • Tant qu’à voir des tordus du village
            Dans le principe , vous vous la joué dans la cours des miracles , textuelle

            Aujourd’hui les antécédents ils se la jouent missile carnaval feu de Bengale à Paris sous couvert , en faite sans âmes , mais de pauvres moi
            Imaginons que en une fois que tout les spermatos qui n’étaient pas invité à vivre , s’invente un monde .!!!! et reviennent comme zombi

            NA je rigole

      • Hé #Pierrot, les délires je les comprends facilement mais je ne me donne même pas le temps de les lire!

        • S’est pas spécialement nécessaire de lire le délire , nous le voyons tous, d’avec pas les spécialement

          Je suis juste en passant de mi reconnaître , le texte me manquait !!!
          J’aime bien m’écrire
          Narcisse dans son extase

          Et vous avez raison de ne merdé pas votre temps !! il est primordiale.
          Tous se contracte à une vitesse phénoménal que nous en sommes à échanger dans une puce
          Ainsi va le monde , rie ne vous empêche de vous arrête et de faire une pose et de prier pour vous même
          Ditons que nous n’allons pas nous endormir dessus

  42. Hamlet
    « ligne éditoriale »
    s’est assez cru comme lecture
    Pragmatisme
    Que proposé vous ?

  43. Bravo à Macron dont la nouvelle triangulation marche comme sur des roulettes. Comme des taureaux excités par un chiffon rouge (le petit Darmanin, clone de Sarko, sait comment jeter de l’huile sur le feu) presque tous les gens se concentrent sur des affaires sans intérêt (Obono, Traoré, Augustin, Mila) et oublient le reste. Cerise sur le gâteau, le procès « Charlie », dose d’anxiété supplémentaire dans une situation anxiogène… Un petit sondage sur la peine de mort là-dessus, quelques faits divers montés en Chantilly, embarqué c’est pesé.
    En passant, M. de Castelnau me déçoit profondément. C’est donc ça, un avocat ? Un type qui distord la vérité et les faits pour vendre sa salade ? Un procès ne serait donc qu’une mascarade (hi-hi) ou deux menteurs (la défense et l’accusation) salissent tout pour avoir raison ?
    Bon appétit, messieurs !

    • Pour l’instant sa salade est un peu « faite »!
      Mis à part quelques divagations des habituels #Peroot et #Geof’ il n’en ressort plus rien!

  44. Appelons ça une bouffonnerie des roitelets

    Peroot et #Geof’ font un spectacle Puy du fou après le covid dans bas les masques de Mireille Dumas
    Une zap en attendant la prochaine affaire de où du droit
    https://www.youtube.com/watch?v=op5FxEs1aR0
    Le disco s’est assez séduisant
    Vu le tableau de la scène léonard ne l’avait même pas imaginé d’avec l’affaire du couteau de judas de chez les Tudors, « les » sans omettre un pluriel.

Laisser un commentaire