Pandémie : le jour d’après sera celui des comptes, radical et sans concession

Le dévoilement : tous les rois sont nus

Ainsi que nous l’avions pressenti, la crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19 est la révélatrice de toutes les autres. Très rapidement, chacun y est allé, à juste titre, de son domaine d’expertise pour considérer l’évidence qui allait promptement s’imposer : remise en question cette fois-ci rédhibitoire d’une Union européenne parfaitement inutile voire nuisible, incapable de protéger qui que ce soit et occupée, pendant que chacun tente de survivre, à intégrer en son sein déjà obèse l’Albanie et la Macédoine du Nord (on comprend vraiment l’urgence du dossier). Remise en question du modèle, une nouvelle fois en crise grave, d’une économie mondialisée, financiarisée et déshumanisée, irrespectueuse des peuples, de l’environnement mais aussi source d’insécurité profonde pour ceux-ci. Prise de conscience subite, comme d’autres découvrent la lune, des vertus de l’État providence –encore faudrait-il que celui-ci soit aux mains d’hommes d’Etat dignes de ce nom et non de valets de la finance, lesquels découvrent subitement que le pays tourne encore, malgré le confinement, grâce aux éboueurs, aux personnels soignants, aux caissières, aux livreurs, à tous ceux que l’enseigne Intermarché a récemment et fort justement qualifiés de « héros discrets », sur lesquels le pouvoir macronien n’aura pourtant eu de cesse de taper pendant des mois, depuis la crise des Gilets Jaunes jusqu’aux mobilisations contre la réforme des retraites, et qui continuent de faire tourner la boutique, enfin, pour ceux qui auront réussi à conserver leurs deux yeux.

La fulgurante débandade

On avait donc rapidement compris que tout allait s’écrouler, mais on n’avait pas imaginé que la débandade serait aussi rapide et fulgurante, quand bien même pour des raisons conjoncturelles évidentes, la machine tient encore debout, rafistolée avec du scotch, comme elle-même placée sous un respirateur artificiel de fortune: la France retient son souffle avant que des comptes soient demandés, rendus et que les responsables soient amenés à répondre de leurs nombreuses et coupables errances. Car l’heure viendra de rendre des comptes, quoi qu’en pensent ceux qui tentent, sous prétexte d’une Union nationale qu’ils n’ont cessé de déconstruire méthodiquement (le mot même de nation était devenu péjoratif) de faire taire les esprits libres et critiques et les personnes qui s’efforcent, en dépit des circonstances, de réfléchir.

Les improvisations n’ont cessé de succéder aux mensonges qui eux-mêmes ont fait place à d’autres improvisations, mises en scènes et choix coupables, dissimulations, manipulations. La pénurie de masques, de respirateurs, de protections, de tests est flagrante, quand bien même les habituels amuseurs publics d’un exécutif aux abois se succèdent pour déclarer que tout ceci ne sert à rien et que si les soignants tombent malades c’est certainement à cause des transports en commun. La somme des déclarations grotesques, ineptes et coupables est telle qu’on ne saurait ici la restituer dans sa totalité. Sans compter l’appréciation même de l’ampleur de la crise qui vire au grotesque puisque dans notre pays, pour être testé, il faut être soit élu soit quasi mort. Les chiffres qui sont donnés sont donc aussi fiables que ceux d’une République bananière, d’autant que, concernant les personnes décédées elles-mêmes, on ne comptabilise ni les membres des Ehpad dont on constate une nouvelle fois l’extrême dénuement, ni les personnes qui décèdent à domicile.

L’Histoire avec sa grande hache

La désorganisation, l’impréparation, l’absence d’anticipation deviennent chaque jour plus manifestes, alors même que la France possédait l’un des systèmes de santé publique parmi les plus performants du monde. On découvre peu à peu l’ampleur des dégâts et l’on hésite, en raison du confinement, entre le rire nerveux et une colère immense qui, peu à peu, en chacun, en chaque foyer, dans chaque maison, est en train de monter et dont on se dit que lorsqu’elle va sortir et s’exprimer, elle risque de laisser quelques traces dans l’Histoire avec sa grande hache, comme disait Perec.

Ces dégâts étaient pourtant prévisibles et annoncés par les personnels soignants depuis des années, et particulièrement depuis des mois, à qui l’on préférait répondre à grands renforts de gaz lacrymogènes, tant il semblait plus judicieux à cet exécutif de prévoir des stocks de grenades de désencerclement et autres matériels répressifs plutôt que du matériel sanitaire qui, à présent, manque cruellement.

La bataille autour des travaux pourtant prometteurs et indispensables du Professeur Raoult est un des exemples les plus calamiteux de cette incurie coupable des pouvoirs publics. On déclare l’état de guerre mais on prend des précautions de jouvencelles pour tenter, sans attendre, d’administrer dans de bonnes conditions, de la chloroquine aux patients, si possible avant leur mise en bière  (selon le protocole mis au point au CHU de Marseille, et non pas en avalant du produit pour nettoyer les aquariums comme l’ont fait deux imbéciles aux Etats-Unis, ce dont se sont immédiatement et stupidement emparés les détracteurs macroniens de notre original druide marseillais aux allures de Panoramix), que l’on s’arrange dans le même temps pour rendre aussi rare et efficace que l’extrême onction. On s’aperçoit que la Nivaquine, distribuée à des milliards de doses depuis plus de 70 ans, a été classée subitement parmi les substances vénéneuses par Agnès Buzyn au début de l’année, au moment même où se déclenchait la crise du coronavirus (il faut croire que l’application du principe de précaution est à géométrie très variable selon les intérêts poursuivis) et sachant que les Chinois étaient sur la piste de plusieurs protocoles incluant cette molécule. On découvre par ailleurs que la seule usine française fabriquant ce médicament, FAMAR, près de Lyon, a été placée en redressement judiciaire suite à sa revente par le fonds d’investissement américain KKR, tandis que le seul site européen fabriquant des bouteilles d’oxygène médical, LUXFER, près de Clermont-Ferrand, a quant à lui fermé sur décision de son actionnaire britannique et malgré une activité parfaitement rentable (quand il y a de la gêne, il n’y a pas de plaisir). Il semble qu’on ait perdu l’intérêt général quelque part dans le vaste delta qui sépare la start-up nation de l’Etat-stratège…

Aujourd’hui, les membres d’un exécutif qui n’a eu de cesse de mépriser cette économie locale, territoriale, de vanter les mérites d’un néo-libéralisme sans âme, d’une financiarisation brutale de l’économie, de dogmes bruxellois irresponsables et hostiles à toute forme de souveraineté, y compris sanitaire, pharmaceutique, médicale, des États-nations, découvrent subitement les dégâts que causent leurs choix coupables, sans pour autant, du reste, s’en excuser le moins du monde.

Alors, mentir semble la seule solution. Tenter de décrédibiliser les travaux du professeur de Marseille qui ne goûte pas les joies vaines de la haute administration parisienne, mentir au sujet des protections, mentir sur l’anticipation qui n’a pas été faite, mentir sur les mesures qui n’ont pas été prises. Mentir, aussi, sur les raisons pour lesquelles ces mesures n’ont pas été prises, alors que, comme l’indique Agnès Buzyn elle-même, tout ce qui allait advenir était clair depuis deux mois.

Tous ceux qui sont responsables de ce délitement et de cette désorganisation demandent désormais, aux abois, de l’aide. Alors, bien sûr, chacun va retrousser ses manches et aider, à sa manière, aider les soignants, aider les agriculteurs, aider de toutes les façons possibles tous ceux qui en ont besoin, mais l’heure des comptes, ensuite, sera de mise. Elle sera radicale et sans concessions.

Parce qu’il faudra juger jusqu’au dernier tous ceux qui auront été responsables du fait qu’en 2020, en France, on ne puisse plus même enterrer dignement ses morts, à l’heure où Georges Steiner et ses Antigones nous ont adressé un dernier salut du monde civilisé.

Anne-Sophie Chazaud

67 Comments

  1. Merci, comme il se doit, de donner la source de vos photos, documents iconographiques….

    • Beaucoup de mensonges, dites vous.
      Il n’est que de lire votre article jusqu’au bout pour comprendre que le mensonge est votre terrain de prédilection.
      Pointons le plus grave, si vous le voulez bien:
      Le classement de l’hydroxychloroquine en janvier n’est certainement pas le fait d’une folie génocidaire.
      C’était dans les tuyau de l’ANSM depuis plus de deux ans. Et ce sur demande du laboratoire qui produit ce médicament. Demande basée sur la possible génotoxicité de la molécule.
      Un petit effort de lecture de certaines publications d’origine scientifique vous en aurait convaincue.
      Sans doute que votre duplicité pathologique est-elle un frein .
      Je n’ai pas l’intention de défendre Buzin ou les labos.
      Il y a beaucoup trop à faire avec les Fouquier Tinville de carnaval, aux rangs desquels vous vous inscrivez à un titre éminent.
      La remarque sur le procédé d’illustration a été faite plus haut.
      Légendez les images que vous publiez. Elles ne vous appartiennent pas.
      La simple honnêteté intellectuelle le commande.
      Là aussi que d’efforts à consentir.
      Bien à vous.

      • Si le classement de l’hydrxychloroquine est le mensonge le plus grave de l’auteur de cet article, alors tout va bien !
        Cependant, quels sont ses mensonges mineurs, s’il vous plaît ?

      • Légendes et images ? La réalité est là, avec son nombre de morts malgré que vous teniez désespérément de défendre l’indefendable…
        Si buzin a démissionné c’était pour ne pas porter le fardeau terrible de ce qu’elle n’a pas su gérer et pire encore jetter un pavé dans la marre et accuser ses collègues… Affaire à suivre

        • Oui la réalité est là. Diogène (ça va, pas trop péteux le pseudo) est un tocard qui avec son verbiage veut nous faire focaliser sur les images ou les légendes, à base de grands mots blablabla. J’t’enverrais ça aux champs cueillir les prunes; ça tiendrait pas une heure sans nous casser les burnes.

          • Petit sot. En quoi mon pseudo est-il plus « péteux » que le votre?
            Et si vous focalisez sur une phrase relative à l’illustration de la tribune, c’est que des deux personnages de ce fameux proverbe chinois, vous n’auriez pas, mais vraiment pas la place du sage.
            Bonne recherche.
            Et garez vous ailleurs.

    • Il faudrait que les citoyens gardent en mémoire toutes les falsifications et autres gâchis, trahisons et dislocations de ce Macron qui nous pousse aux abysses sans ciller. Pour tous ses comportements personnels, ses actes irréfléchis qui vont du dénigrement de la France dès sa campagne, à l’invitation à l’Elysée le 21/06/17, à la dernière en Côte d’Ivoire avec le rappeur haineux au milieu de nos soldats, en passant par les diverses ratifications des traités ravageurs pour notre pays, benalla, et ses paroles salissant la France par inculture sidérante de nos racines et de notre réalité historique. Ce type est un pantin illégitime (23% sur son nom pour 47% de votants) dont l’élection ambigüe aurait dû mobiliser l’armée dès l’audace irrévérencieuse au Gl DE VILLIERS, le peuple aurait suivi à 70%. Il y a avec ces ordo une espèce de confiscation de liberté accompagnant la marche forcée d’un démantèlement de l’Etat social, de l’Etat acteur et de l’Etat de droit, en conformité avec la version la plus radicale de l’idéologie de la « concurrence libre et faussée progressiste » qui hélas semble demeurer. Cette majorité de nulliputiens caporalisés par des discours arrogants ne s’embarrassent d’aucune exigence d’argumentation sérieuse et de réalités. Nous pouvons retracer les circonstances de cette prise de pouvoir, où les dernières apparences d’un sens de l’Etat et des principes politiques de tradition démocratique sont réduits en miettes, rongés par des argumentations relativistes relayées par la presse grassement subventionnée, et assénées avec aplomb par les porte-paroles de cette majorité. Constatation magistrale : l’Etat rongé de toutes part, les institutions discréditées, le système partisan à la dérive, le personnel politique irresponsable et phagocyté, l’aliénation des droits démocratiques et des garanties de souveraineté que représentait l’appareil d’Etat dans ses cadres de droit, aussi minutieusement argumentées que percutantes par leur profondeur et leur cohérence… Qu’allons-nous devenir quand des populations s’arrogent des droits et revendications contre nous, sont protégées et vivent des subsides largement distribués par cette nomenklatura partisane ? Cette bande d’abrutis avec les pleins pouvoirs au nom de l’état d’urgence sanitaire. Je crains le pire. De quoi sont encore capables ceux qui envoient les gendarmes contrôler les rares promeneurs sur les plages en évitant les quartiers islamisés déclamant Allah? Nous allons ressortir ruinés économiquement mais j’espère plus forts mentalement, avec un intense désir de retour aux frontières, d’indépendance industrielle, de restauration des services publics. De juger Macron et sa bande de pieds-nickelés : les« lumières » étiquetées LREM, Les Verts, certains traitres LR ont encore été élus ou réélus ce dimanche comme maires à la solde de l’UE immigrationniste et mondialiste, il faut croire qu’une majorité de citoyens fait encore confiance à cette clique de malfaisants ou se laissent ils bernés en évitant le RN ?
      Je suis effarée d’entendre que les masques ne servent à rien ! C’est le premier geste de distanciation à observer dans les cas de risque d’épidémie. Comment un GVT peut il être aussi abject dans sa communication en affirmant de façon péremptoire à ses concitoyens ignorants les pratiques d’hygiène à un stade de contamination avancée, que « le masque ne sert à rien » ? Fidèle à son amateurisme, le gouvernement dupe la population dans tous les domaines, ne voyant, ne réfléchissant qu’à court terme, ils continuent à abreuver les gens d’inepties. Mais à ce stade c’est criminel, sinon, pourquoi en avoir offert des millions ?
      Aberrant ! Il paralyse la France. Désastreux sur les plans économiques, sanitaires, inconscients pour l’établissement de la confiance avec les français. Honte à macron. J’ajoute, en toute humilité que je parle en connaissances et que je suis outrée. C’est sans aucune tolérance que je dénonce une continuité dans la destruction systématique de la parole politique, du pays France, de ce peuple déjà fragilisé par 40 ans d’hypocrisie et dans ce moment de gravité.
      Et on doit supporter ces allégations fantaisistes sur une majorité de chaînes sans respect pour les téléspectateurs dociles : les masques ne protègent pas ??? Pourquoi en mettons-nous pour opérer ? Avant tout pour se protéger et pour ne pas souiller le champ opératoire par les gouttelettes de Flügge qui se disséminent jusqu’à 1m de la parole etc…
      Monsieur RAOULT, souvent croisé à La Timone, est un professeur digne et sérieux qui ne compte pas son temps pour la SANTE et la Recherche. https://youtu.be/n4J8kydOvbc
      Incomparablement à beaucoup de médecins actuels qui ont, cependant prononcé le serment d’HYPOCRATE. Villes désertée, population dans l’angoisse, abreuvée par les mêmes sur toutes les chaînes… Quoi de mieux après un 49 3 extravagant, absurde qui aurait occasionné des manifestations d’ampleur. La stratégie macronienne se met en place avec le renforcement de l’armée et de la police sans masque pour la plupart). Cela me rappelle une série britannique des années 80 : « le prisonnier »… Quoi de plus contingent pour asservir un peuple à l’intelligence déjà volatile tant le savoir est éthéré grâce au nivellement vers le bas de l’Education Nationale depuis 40 ans, la consommation de masse, et la futilité des soixanthuitards qui ont générés des jeunes inconséquents. Que va-t-il advenir aujourd’hui en opprimant le peuple à résidence pendant 2 mois ! Décompensations des individus soumis par l’enfermement à des dépressions mentales? L’ennui est mère de tous les vices…
      Mr le Pr RAOULT:… il avait alerté dès 2006 sur une probable pandémie. Aujourd’hui critiqué pour son humanisme authentique. « Qui auget scientam, auget dolorem » Ainsi cloué au pilori les éveilleurs et lanceurs d’alertes.
      Il semble qu’avec la loi votée, macron boive du petit lait. Il a semé la peur pour contrer tout rassemblement et manifestations qui auraient pu se coaguler par le mécontentement majoritaire de la population. « qui tyrannus absque titulo ? tyrannus ab exercito ? » Il faut nettoyer urgemment les écuries d’Augias car, un coronavirus existe bien mais sa virulence est ailleurs.
      https://youtu.be/vLNThs9fS9o

    • Excellent article, mais où cependant quelque chose cloche: « Prise de conscience subite des vertus de l’État providence ». Mauvais diagnostic, l’Etat-providence est un des grands responsables de notre situation, avec le capitalisme de connivence (et non pas le « néolibéralisme ») avec qui il fonctionne en symbiose. D’autre part: « La France possédait l’un des systèmes de santé publique parmi les plus performants du monde ». Peut-être, mais c’était il y a bien longtemps…

  2. Monsieur de CASTELNAU, connaissant la justice aux ordres en France, croyez vous sérieusement une minute que ces gens auront un jour des comptes à rendre? L’affaire du sang contaminé et du Médiator ne vous ont donc pas rendu plus réaliste…???

  3. Ce n’est qu’une répétition générale, on a laisser la pandémie se développer depuis la chine , puis l’Italie en refusant la fermeture , les contrôles, les dépistages , les protections pour la population, et une fois fait les frontières sont fermées…

    On sait que l’on peut infecter la population mondiale en 4 mois en ne faisant rien.
    Les populations sous le choc accepteront surement une privation supplémentaire de libertés, la théorie du chaos.
    Ce virus n’est pas très létal, avec un autre plus mortel on doit pouvoir accéder aux 10 commandements des Georgia Guidestones, une population de 500 millions d’habitants pour la terre entière.

  4. Une pensée haineuse et révoltée pour les 24% de purs imbéciles qui ont placé ce salopard arriviste au 2ème tour de la dernière Présidentielle et qui n’ont pas anticipé que, sauf net regain de dignité de l’oiseau à faire place nette, au vu du schéma et des leviers mis en place, il va falloir le supporter 10 ans ! Sauf, évidemment, à s’arranger tous ensemble pour qu’il ait enfin peur pour sa tête, n’en déplaise à Monsieur Badinter…

    • Au soir du premier tour de la présidentielle, Macron l’Arnaque a obtenu 24,1% des suffrages de ceux qui sont allés voter, cependant il faut toujours rappeler que cela ne représente que 18,19% des électeurs inscrits.Ceci juste pour ramener sa légitimité à de plus justes proportions (non je ne conteste pas la légalité de son élection!).
      Deuxième couche: concernant la légitimité des députés de la Macron Team rappelons que le 11 juin 2017, premier tour des législatives, les candidats de La République En Marche ont obtenu 28,21% des votants représentant 13,44% des inscrits ce qui leur a donné la majorité ABSOLUE à l’Assemblée Nationale pour tout casser pendant 5 ans.
      (Source:Ministère de l’Intérieur).
      Une pensée émue pour les 12 000 000 de castors qui se sont crûs obligés de se précipiter dans les bureaux de vote le 7 mai 2017 (rejoignant ainsi les 8 000 000 de fans du premier tour du fringant Macron) pour « faire barrage » en étant persuadés de « sauver la République ».
      Les cocus comptez-vous!
      PS: en 2022 l’Oligarchie compte nous faire le remake de cette sinistre farce.

  5. Quand j’avais titré « Immondialisation: peuples en solde! » le blog présentant de vieux textes, je visais en premier la pandémie…financière capitaliste. Ce n’était ni de la provocation ni du racolage mais la simple description des forces menant le monde. La pandémie virale, en faisant éclater un de ses aspects les plus directement mortifères en révèle tous les autres…pour qui est encore capable sur les conditions de vie des peuples de notre planète.Régler des comptes? On peut le souhaiter sans trop en attendre. Régler son compte à cette immondialisation commandée par le fric: oui! Mais…
    Méc-créant.

    • Il n’y a pas de « chasse au Raoult » dans cette article les-crises.
      Pour ma part, j’aurais été plus circonspect que quelqu’un s’avisât de souligner la grande cohérence de la pensée raoultienne.
      Allons. Ne racontez pas n’importe quoi.

      • Mauvaise foi. La différence entre les promesses de l’introduction et les commentaires de l’article est flagrante, OB taille un costard à Raoult, de A à Z, sans jamais chercher à expliquer ou excuser. Par exemple sur l’accusation de « démobilisation » (OB est complètement affolé, pas pour rien qu’il a fait ce blog, il aime se faire peur), il ne rappelle pas que Raoult communique directement à « la foule » de cette façon parce que sa conviction à lui c’est que la peur est extrêmement dangereuse. A juste titre et un peu tard certainement, vues les réactions très passionnées que ça a suscité, preuve que les gens sont très émotifs en ce moment.

        Quant au reste de l’article, des conflits d’intérêts, des soucis malheureusement peu surprenants en milieu professionnel… Tu prends n’importe qui d’autre à un tel niveau de responsabilité et tu trouves autant voire pire. OB n’a pas encore lu Gérard Fauré ou quoi ? Qu’attend-il pour s’occuper de la liste des gens ? Ou du directeur de l’OMS par exemple ? Même pas un rappel dans l’article du conflit d’intérêt entre Buzyn et son mari ! L’article n’a été écrit que pour faire jouir les pro-méthode Coué qui méprisent les révoltés, effrayés de la monstruosité de certains très puissants, et effectivement en attente d’individus providentiels et de solutions coupant l’herbe sous le pied d’éventuels plans nauséabonds de type ID2020.

        • C’est quoi ce truc?
          Berruyer ne proposait de nous expliquer comment plomber la dent du midi.
          J’avais cru comprendre que cet article dans les-crises avait pour but de permettre aux lecteurs de se faire une idée sur la controverse autour de ce fameux médicament. Y compris en pointant les incohérences de Raoult qui dit souvent n’importe quoi.
          Vous reprochez au blogueur de monter ce qu’il montre? Ce sont des faits, Monsieur. Rien que des faits.
          Si on y colle des réflexions sur les conflits d’intérêts réels ou supposés, personne n’y comprend rien. A moins d’avoir un goût immodéré pour la ratatouille et le complotisme. J’observe que c’est votre cas. L’enfer ce n’est pas forcément les autres.
          Cette façon de disqualifier le travail des autres en les « psychanalysant » porte un nom : c’est du stalinisme.

          • Du stalinisme…rien que ça; Ça va, on s’emmerde pas trop par ici. et moi j’ai envie de dire que ton post c’est de la merde de nazi. Ça va, ça passe ?

          • Ah oui et en passant petit génie : « Vous reprochez au blogueur de monter ce qu’il montre? « . T’as capté qu’on est ici sur un blog d’un blogueur qui montre ce qu’il montre ?

          • IN VINUM VERITAS

            Sait-déjà ce qu’il peut arriver à quelqu’un qui marcherait par inadvertance sur votre bave?
            Est ce qu’il n’a que les semelles qui trinquent?
            On se limite à deux questions pour ne pas trop fatiguer médor

  6. J’ai peur que mes merveilleux compatriotes ne se laissent abuser et, formatés par les médias comme ils le sont, considèrent Nôtre bienheureux timonier comme le petit père du peuple, notre sauveur suprême.Il va nous refaire le coup du « je ne suis responsable de rien, je n’ai fait qu’appliquer les décisions des toubibs aux bottes, planqués dans les ministères » (c’est toujours ceux-là qui gagnent les guerres et restent vivants) sans entendre les demandes de bons sens du front.Le numérique va se développer à toute berzingue, la 5G = IA, reconnaissance faciale et applications tous publics, un marché de 2000 milliards, le jackpot du vaccin, la Nivaquine refusée car elle rapporte rien ou si peu, le smartphone omnipotent, le confinement va se développer, vivre en pantoufles sans sortir de chez soi, télémédecine, le téléenseignement, le télétravail, le téléachat, la télésurveillance (drone, reconnaissance faciale…), la concentration des données (localisation, travail, situation familiale, santé…) consultable par tous les organismes gouvernementaux voir privés (entreprises…) la télédémocratie, .et la téléconnerie au nom de « plus on vous protège et plus vous êtes en sécurité! »
    J’aimerais tant me tromper. Macron s’attend à l’après crise, au bilan , au réglement de compte, il s’y prépare dés le début. Bon appétit!

  7. Nous ne sommes jamais vraiment sortis de Vigie-pirate ou de l’état d’urgence. Sortirons-nous un jour vraiment de cet « état d’urgence sanitaire »?

  8. Je me permets de faire un bémol à votre enthousiasme pour le professeur Raoult qui me semble loin d’être le sauveur que vous décrivez :
    https://www.les-crises.fr/le-professeur-didier-raoult-rebelle-anti-systeme-ou-megalomane-sans-ethique/

    et pour la chloroquine, médicament miracle :
    https://www.les-crises.fr/aucune-efficacite-de-la-chloroquine-contre-le-covid19-d-apres-un-nouvel-essai-chinois/

    Le constat sur nos élites est juste, ce n’est pas pour autant que M. Raoult aurait raison contre tous.

  9. Beaucoup de mensonges, dites vous.
    Il n’est que de lire votre article jusqu’au bout pour comprendre que le mensonge est votre terrain de prédilection.
    Pointons le plus grave, si vous le voulez bien:
    Le classement de l’hydroxychloroquine en janvier n’est certainement pas le fait d’une folie génocidaire.
    C’était dans les tuyaux de l’ANSM depuis plus de deux ans. Et ce sur demande du laboratoire qui produit ce médicament. Demande basée sur la possible génotoxicité de la molécule.
    Un petit effort de lecture de certaines publications d’origine scientifique vous en aurait convaincue.
    Sans doute que votre duplicité pathologique est-elle un frein .
    Je n’ai pas l’intention de défendre Buzin ou les labos.
    Il y a beaucoup trop à faire avec les Fouquier Tinville de carnaval, aux rangs desquels vous vous inscrivez à un titre éminent.
    La remarque sur le procédé d’illustration a été faite plus haut.
    Légendez les images que vous publiez. Elles ne vous appartiennent pas.
    La simple honnêteté intellectuelle le commande.
    Là aussi que d’efforts à consentir.
    Bien à vous.

  10. Mensonges et promesses, Chaque jour de nouvelles promesse,: des masques, des tests, un grand plan de financement de l’ hôpital, des nationalisations s’ il le faut, et? Rien chaque jour qui passe rien sinon du blabla inepte

    • L’ANSM est une officine liée aux intérêts de l’industrie pharmaceutique.

      Avec son pendant l’EFSA, ce sont les mêmes arrangements.

      Ils ont capables d’accepter l’Aspartame malgré de nombreuses études défavorables, mais interdisent des substances naturelles beaucoup plus facilement. Voire le vitamine C (Ester C par Solgar interdit en France, alors que c’est non acide et efficace pour aider à prévenir, notamment le Coronavirus)

      Pour les produits, ils ne font pas eux-mêmes d’études, mais récoltent les études des industriels eux-mêmes, ou d’organismes indépendants, en décidant si telle ou telle est valide ou non. Les industriels font les études qu’ils veulent, et peuvent passer sous silence les effets indésirables.

      Le biais est énorme et la plupart des membres ont une double casquette.

  11. Si j’en crois mes lectures sur la question des tests des médicaments, Raoult devrait constituer deux groupes de volontaires avec la même répartition par sexe, âge, etc, traiter l’un avec la chloroquine et l’autre avec une poudre de perlimpinpin sans effet thérapeutique, à défaut de médicament déjà existant, et comparer les résultats à la fin.
    Si les résultats du groupe sous chloroquine ne sont pas manifestement meilleurs que ceux de l’autre groupe, cela voudrait dire qu’il nous fait perdre notre temps.
    Mais, apparemment, il semble ne pas prendre le chemin de la rigueur scientifique.
    Dans les circonstances actuelles, ce n’est peut-être pas illégitime. Il arrive que les médecins fassent bénéficier certaine malades de médicaments en cours de développement quand c’est leur dernière chance. On verra en fonction des résultats.

  12. hélas c’était déjà le cas lors de la seule canicule de 2003

  13. Réponse à Diogène. Encore cette indignation sélective quand il s’agit de défendre les tristes pitres  » de carnaval « qui nous gouvernent et qui conduisent par charretées les gens à la mort. La simple honnêteté intellectuelle serait par exemple de révéler que dans le conseil scientifique sur lequel s’appuie le pouvoir le Pr Yazdanpanah est membre du CA de gros laboratoires pharmaceutiques américains ( Gilead; AbbVie) dont il prônerait l’usage de certains médicaments dépréciant en même temps et pour cause, l’usage de la chloroquine. Il est à la tête d’un consortium de financeurs internationaux le GloPID-R dont fait partie l’institut Pasteur!
    Il n’est pas seul à vivre ces discrets conflits d’intérêt au sein de ce « conseil » Bruno Lina, Simon Cauchemez entretiennent des liens étroits avec l’institut Pasteur…
    Oui il faudra juger ces gens et fort heureusement pour eux leur vie ne sera pas en danger sauf si le coronavirus en décide autrement, à moins qu’ils utilisent la chloroquine !

    • Pour les mal-comprenants dont vous semblez être, j’ai cru avoir précisé que je ne défends personne.
      Je vois que vous ne voulez en aucun cas être en retard d’une outrance. Des  » conduisent par charretées les gens à la mort ».
      C’est d’un crétinisme achevé.
      Je passe sur ce petit florilège des liens entre ceux-ci et ceux-là, qui n’appelle que haussement d’épaule.
      Pour votre information, un teste a été effectué avec ce médicament dans un CHU en Chine sur une trentaine de personnes.

      https://bit.ly/3alJEea

      J’ajoute que Raoult ne pouvait ignorer le résultat de cet essai qui avait été publié bien avant qu’il ne monte au créneau pour nous parler de son remède miracle et à aucun moment il n’en a fait mention. Il n’y a pas là un petit problème d’éthique?
      L’auteure de l’article qui retient tant notre attention ne l’ignore sans doute pas non plus. Est il normal qu’elle le passe sous silence?

      • Raoult se référait au contraire de l’étude chinoise en spécifiant qu’ils étaient parmi les meilleurs du monde en virologie.
        Il n’y a donc pas de problème d’éthique de sa part mais de la votre oui.
        On a donc tout fait en France pendant un mois pour empêcher le traitement et la diffusion de ce virus

        • C’est faux.
          Quand vous parlez de  » l’étude chinoise », je ne comprends pas ce que cela veut dire. Le sage montre la lune…
          Je parle de cet essai clinique randomisé fait par Le Docteur Jun CHEN dont le compte rendu et la conclusion ont été publiés le 6 mars. Vous ne savez pas lire?
          A aucun moment Raoult ne parle de cet essai. Jamais.
          Si vous en êtes si certain, donnez-nous la source.

          • Le titre de la vidéo faite par le ihu de marseille
            https://www.youtube.com/watch?v=mJl2nPHAo2g

            Il y défend les chinois et la vidéo date d’il y a 4 semaines.
            dans youtube vous pourrez trouver d’autres interviews en cherchant » raoult ihu »

            Vous faites partie des crétins qui n’ont pas voulu regarder la maladie, sa contagion , en chine, avez sans doute nié l’intérêt des contrôles aux frontières et ses fermetures, pour finalement applaudir au confinement sans masque et sans traiter le virus pour finalement fermer les frontières alors que le virus est installé dans tous les pays.
            Vous êtes complice et vous avez mis en danger la vie de français, et votre médiocrité saute aux yeux du monde.

        • A JEAN MARC

          De le fumée.
          Toutes les vidéos du monde ne suffiront pas à masquer le fait que vous mentez.
          Je vous parle d’une chose et vous sortez de votre chapeau des merdes qui ne veulent rien dire.
          Pour que cela rentre enfin dans votre petite tête, Raoult n’a jamais fait mention de cet essai clinique que j’ai soumis à votre sagacité et dont personne ne peut nier l’importance. Jamais il ne l’a fait. Par duplicité.
          En plus, j’ai le sentiment que vous êtes un peu idiot. Je vous parle d’une publication en date du 06 Mars, dont Raoult ne fait pas mention (il aurait dû) et vous, vous me renvoyez à des vidéos antérieurs au 06 Mars. Rassemblez ce qu’il vous reste de lucidité et revenez quand vous serez en état de raisonner. .
          Petit bonhomme, je ne fais partie d’aucune chapelle et je n’ai pas, à la difference des frustrés dans votre genre, des rancunes et des haines sur le feu.
          Seuls les faits m’intéressent. Et c’est à leur aune que j’essaie avec ma petite cervelle d’apprécier les situations.
          Vos combats ne m’intéressent pas.
          Je ne vous salue pas.

  14. Les choses étant ce qu’elles sont, il ne restait plus que le confinement. Mais il faudra demander des comptes sur la légalité et la pertinence des mesures de détail qui l’accompagnent.
    Est-il normal que toutes les rubrique des ausweis et la façon de les servir ne soient pas détaillées dans le décret du 23/03/2020 ?
    Pourquoi la date de naissance ?
    Pourquoi l’heure serait-elle obligatoire (d’après les on-dit) pour tous les motifs alors que seuls les déplacements pour activités physiques ont une durée limitée ?
    Et encore, pour ces derniers, ne serait pas aux Policiers ou Gendarmes de prouver que vous êtes dehors hors-délais sans que vous ayez à en faire l’aveu vous-même (me semble qu’il y a quelque chose contre ça dans la Constitution US) ?

    • Je prends le risque de répondre que la date de naissance permet de juger de la fragilité de la possible personne. Puisqu’il est dit que les personnes en dessous d’un certain âge s’en sortent mieux en cas d’infection.
      L’heure permet de juger de la vraisemblance du motif. Pour aller faire quelques courses à votre hyper préféré, on peut raisonnablement penser que vous ne mettez pas 4 heures.
      Je dis ça, je dis rien.
      Pour la preuve, j’ai cherché et il n’est pas apparu que la constitution US s’applique en France. Mais votre atlantisme est vraiment … émouvant.

    • On a le droit en France de ne rien dire lors d’une interpellation. C’est même recommandé !
      Vous faites allusion aux droits Miranda, aux USA, mais qui ne sont pas dans la Constitution US.
      J’ai apprécié votre usage du terme « ausweiss » – je l’utilise aussi. Perso, j’en ai imprimé 1 pour moi et 1 pour mon mari. Je ne vais pas imprimer à chaque fois un ausweiss pour faire plaisir à Macron et son gang criminel ! J’utilise un crayon gris, donc effaçable, pour cocher les motifs, la date et l’heure.
      Quand à l’âge, l’on peut être jeune et avoir une fragilité pulmonaire comme c’est mon cas, je suis asthmatique modéré à sévère.
      Ce qui me choque, c’est que certains notables ont droit au test, pas l’ensemble des citoyens, ou du moins ceux qui le souhaitent. Je pense être atteinte par le virus, mais sans fièvre. Par contre, même si les symptomes sont légers, des lésions peuvent s’installer dans les poumons.
      Alors comme je ne sais pas où j’en suis, eh bien je me soigne en préventif : huile essentielle de Ravintsara de Madagascar 3 x jour, sur du miel, inhalations d’huiles essentielles, et l’on verra bien.
      Ce gouvernement est criminel et j’espère que ce n’est pas à la hache de l’Histoire qu’on chatiera les coupables, mais bien avec le rasoir national, n’en déplaise à certains. Haute trahison du peuple français, ça mérite bien ça !

  15. Les imposteurs ont toujours voulu tromper le genre humain, ils se sont toujours retrancher contre l’examen, ils lui ont toujours opposé des mensonges, des mystères et des terreurs. Diogene vous vous reconnaitrez, et nous vous reconnaîtrons le jour venu, soyez en sur !

  16. En réponse à Diogene Marissol Touraine par idéologie à détruit l’EPRUS un organisme d’urgence sanitaire de 2000 personnes son directeur de cabinet était Salomon qu’il faut orthographier dorénavant Salaudmon celui qui affirme que les masques ne servent à rien et qui rien que pour cette affirmation devrait être démissionné.Il y avait aussi dans son équipe de bras cassé un certain Benjamin Griveaux du très lourd comme on le voit.Ils finiront au conseil constitutionnel comme leur illustre prédécesseur un certain Laurent Fabius.Ces gens n’ont aucune honte ni morale.Ce pays est foutu.

    • En quoi votre salmigondis peut-il constituer une réponse à mon poste?

  17. Plus aucun responsable n’est à la hauteur. Le but unique des ministres et autres hauts fonctionnaires est bien connu : leur carrière est leur priorité, pas l’intérêt général. Ils se transforment donc en exécutants d’intérêts extérieurs à l’Etat, car ils visent systématiquement « la place d’après » , c’est à dire le poste grassement payé qu’ils auront à l’issue de leur emploi ministériel. Les bouquins de Vincent Jauvert sont clairs et impitoyables sur ce point. Caractéristique particulière de ce gouvernement , les types se payent sur la bête : René Dozière a constaté et déploré les augmentations excessives des salaires des membres des cabinets ministériels dans le gouvernement Philippe. Donc, ils se gavent, et se gaveront encore plus . Bel exemple : J Biot , ancien du cabinet Fabius, ancien patron de l’X, qui bosse sans vergogne chez Huawei : https://www.challenges.fr/high-tech/l-ex-president-de-polytechnique-jacques-biot-rejoint-jean-louis-borloo-chez-huawei_680297 Evidemment, il ne pouvait plus bosser pour la sté Alcatel, puisqu’ils l’ont flinguée ! Je croyais que la devise de l’X était « pour la patrie, les sciences, la gloire »….il est vrai que le nom de la patrie n’est pas précisé.
    Dans le domaine médical ? Prenez E Hubert, ministre de la santé de Chirac: « reconvertie » dans l’industrie pharmaceutique https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lisabeth_Hubert
    Donc, il ne faut pas compter sur ces gars pour gérer la santé publique : ils s’en moquent éperdument !!!
    Face à la crise, ils ont été très lucides : ils savent qu’elle peut les emporter. Adieu, veaux vaches, cochons… Il faut donc sauver les meubles et faire feu de tout bois.
    1/On scotche un pays entier (bizarrement pas les zones les + touchées) à la maison. Faut pas déconner, le peuple est chaud bouillant et on a été obligé de le gazer, de l’amputer et de l’éborgner pour qu’il se calme avec les gilets jaunes. Mais la braise couve toujours.
    2/On ouvre les vannes du carnet de chèques. C’est assez bluffant de voir Macron le banquier-qui-rogne-les-budgets dire « l’Etat paiera ». Tout ça pour sauver sa place. Nouvelle version de « brule ce que tu as adoré, adore ce que tu as brulé . La réforme des retraites, pour laquelle, il y a quelques semaines encore le pdt disait qu’il ne lâcherait rien, passe à la trappe. Incroyable !!! Que ne ferait on pas pour que le peuple ne se révolte pas ????
    3/On ouvre les vannes du mensonge avec N Diaye en pole position. Elle est en grande forme et peut passer au niveau supérieur, ultime : porte parole de la Corée du Nord. Elle peut le faire
    4/Evidemment, on ne s’applique pas les règles qu’on impose aux autres : E Philippe, depuis Paris, demande de limiter les déplacements inter urbains et le lendemain, il est au Havre. B Macron se promène sur les quais avec ses gorilles et s’offusque de voir tant de monde dans les rues. E Macron va visiter l’hôpital militaire de Mulhouse avec un masque de protection, alors qu’il n’est ni malade, ni personnel soignant. E Wargon, elle, parvient à se faire tester…
    5/On dénigre un traitement prometteur proposé par des professionnels de Marseille, qui ont le tort de ne pas faire partie du clan. C’est un positionnement extrêmement dangereux : si la solution Raoult fonctionne, l’Etat aura perdu toute crédibilité et il ne pourra plus se faire obéir. C’est pile ou face
    6/Quand on s’aperçoit que le système est en train de craqueler, on serre encore plus la vis : on ferme les marchés ouverts, là où les gens peuvent se parler, faire état de leurs sentiments, de leur colère, etc.. Je rappelle qu’il y a quelques jours encore, on nous disait que les marchés ouverts sont en plein air et donc non confinés. Ils sont donc plus surs en terme de non-contamination, contrairement aux supermarchés clos et plein d’air conditionné. Aujourd’hui, on est bien obligés d’aller au supermarché….On favorise aussi les couvre feux qui ne servent à rien puisque la majorité des gens restent chez eux de toute manière. Mais il faut montrer le gros martinet
    7/On communique à fond sur le dispatching de malades de l’Est dans des régions moins touchées pour nous faire croire que l’Etat s’occupe de tout. Mais qui a restreint depuis des années les capacités d’accueil ??? On communique à fond sur les risques de la chloroquine, médicament connu depuis 70 ans et qu’ont avalé des millions de personnes, en particulier les français qui ont été en Afrique. Tout ça pour que l’Etat sauve la face. On nage en plein délire. De nombreux pays mettent en place un tel traitement : Corée, Pays bas etc… Ce sont des nuls ? Pour sauver la face et pour sauver leur place, ils privent des français d’un traitement médical qui, même s’il ne soignera pas 100 % des touchés, en sauvera bon nombre. Ils mettent en place un test européen dont les résultats seront connus dans 7 semaines..en pleine période de guerre, et alors que des dizaines de français meurent tous les jours, c’est évidemment ce qu’il faut faire !!!!

    Bref, effectivement , cette crise pourrait se comparer à l’arrivée d’Attila (flagellum dei) qui a fait chuter l’empire romain, pas tellement parce qu’il était plus fort, mais parce que ce dernier était épuisé, corrompu, en bout de course. Le Hun lui donna le coup de grâce.
    D’ici quelques jours, nous verrons si les tests de M Raoult sont efficaces à grande échelle. Si tel est le cas, certains devront penser sérieusement à l’exil…

  18. Un autre personnage politique devrait être poussé à la démission. Il s’agit de Mr. Larcher Président de Sénat qui d’après des informations aurait été consulté par le président Macron sur le report ou maintient des élections municipales. Par calcul politique il aurait usé du chantage pour faire maintenir cette élection. Il a ainsi contribué à augmenter le nombre de contaminations , de malades et des morts qui s’en suivent. Il serait bien que quelqu’un maitrisant la méthode des pétitions en ligne en émette une réclamant la démission de cet infâme.
    Nicolas

    • « Par calcul politique il aurait usé du chantage pour faire maintenir cette élection ».

      Pourriez-vous nous en dire un peu plus sur le « calcul politique ». ?
      Je ne déborde pas d’affection pour ce personnage, mais, je crois que porter des accusations contre quelqu’un nécessite que le propos soit claire. « D’après des informations », c’est le truc que tous les gugusses vous sortent quand ils veulent faire leur cinoche.
      Et les sources sur la part des élections dans l’augmentation du nombre de malades, quelles sont elles?

  19. La lecture de l’article du Dr. Paul CASSIA sur l’Etat d’urgence sanitaire (Blog Médiapart) laisse songeur.

    En effet, le contenu des ordonnances, des Décrets, etc. du 23 mars, est tellement fouillé dans son embriquement de lois et de Codes, et notamment en ce qui concerne pouvoirs exorbitants et droit du travail, qu’il est permis de soupçonner que le gouvernement ait laissé passer plusieurs semaines d’épidémie en pleine connaissance de cause, tout occupé à peaufiner dans le moindre détail des lois censées désormais être déployées contre les « méchants récalcitrants ».

    Il se pourrait que la contestation des avocats suivi de celle des greffiers des tribunaux et des magistrats, et l’unité qui commençait à poindre dans toute la France entre Gilets Jaunes, avocats, médecins, danseurs, experts-comptables pompiers sur les retraites … leur ait poussé à donné la priorité absolue et immédiate aux souhaits édictés par leurs donneurs d’ordre dans la Finance internationale.

  20. En réponse à Beauzamy je pense comme lui l’état défaillant et non préparé devait prendre sa paume comme en bourse car on aura la casse prévue mais étalée sans horizon de sortie de ce confinement d’un autre âge et en prime une crise économique importante qui fera peut être plus de dégâts.Mais il fallait pour cela avoir un chef qui assume et non un immature qui vient nous dire nous sommes en guère :guère de masque ,guère de gel ,guère de tests .

  21. Etrange qu’au pays de Pasteur on atermoie encore lorsque la vie ou la mort sont en jeu; qui se souvient que le grand homme avait demandé l’autorisation d’essayer des vaccins sur des condamnés à mort…

  22. Réponse à Diogène.

    Je n’accuse pas. J’ai repris les informations de différents médias parues à ce sujet dont celle du  » Canard Enchainé » du 18 mars. Ce sont ces médias qui ont qualifié la réponse de Mr. Larcher de chantage à la consultation du Président Macron et certains ont expliqué l’arrière pensée politique de ce dernier.. Quant à donner un chiffre même estimé du nombre de malades supplémentaires causés par la décision de maintenir cette élection je n’aurai pas l’outrecuidance ni le ridicule de le faire ne disposant pas de données statistiques de base. Mes connaissances et mon expérience professionnelle dans le domaine des statistiques me font être prudent. Néanmoins le bon sens permet de dire que plus il a d’interactions avec des personnes contaminées sans symptôme plus il y aura de cas de maladie déclarée. Ceci semble se confirmer par la multiplications des cas d’infection d’assesseurs présents au dernier scrutin, toujours suivant les informations des médias.

  23. Tu ne défends personne mais tu attaques tout le monde. Tu vois bien qu’il y a des gens un peu énervés ici et tu en rajoute une couche, avec une expression condescendante (mais pleine de fautes quand même, même si je mets une mention « encourageant, poursuivez vos efforts »), au lieu de mettre les formes afin que le fond puisse passer en transcendant la polarisation en cours.

  24. AVLULA
    Petit tacleur, faible dans les autres compartiments du jeu.
    Je ne défends personne. Bis.
    Et je fais des fautes.
    J’ai la chance de pouvoir m’exprimer et écrire dans trois langues, dont le français qui n’est pas ma langue maternelle.
    Vous aurez compris à quel point je peux me foutre de ce que peut penser un petit orthoxe déguenillé de mes fautes.
    Don’t regard the judgement of a pig.
    Une version un peu ramassé de cette phrase d’Antonin Artaud : « J’ai pour me guérir du jugement des autres… »
    Excellente journée à vous.

  25. « Une version un peu ramassée ».
    Pour me prémunir contre votre ire. Breeeeeee

    • Toi Diogène (tu es à l’étroit dans ton tonneau comme étriqué dans ta pensée) tu es un formidable con prétentieux, trilingue mais très très con.

      • HO! HO! HO!
        Le très con s’en tient aux faits et les oppose aux petits faquins de votre espèce.
        Et à propos de faits, quels ont été les vôtres depuis que tout cela a commencé?
        Savez vous qu’il existe des tas de gens qui n’en ont que faire de vos petits croassements?
        Je parle de ceux qui dans leurs quartiers, lotissements et immeubles mettent un masque et des gants pour porter assistance aux plus fragiles. Qui, en leurs faisant leur course, qui, en les conduisant à des visites médicales qui ne peuvent pas êtres différées. Qui, en passant un jet d’eau sur leurs terrasses pour les rassurer.
        C’est à ce type que tâche qu’à bientôt 70 printemps je me consacre, entre deux visites sur les blogs des rageux pour me distraire avec vos stupidités.
        Qu’avez vous fait petit merdeux?
        Faites la part du colibri, car la menace concerne tout le monde et l’Etat ne peut pas tout, surtout là. Et c’est un truisme que de le dire préciser. Après, vous pourrez toujours vous détendre en m’attaquant. Il me reste du gel nettoyant pour en atténuer les effets indésirables.
        En attendant, gardez votre bave pour votre lavabo, hors de l’espace public. On sait à quoi peut conduire la pollution chimique.
        Espèce de sale petit con.

        • Continue mon petit Diogène. J’aime que tu répandes ta haine et ton fiel putrides. Continue aussi à te couvrir de merde, çà me distrait.

  26. Y a pas un truc équivalent à la réduction ad hitlerium d’une discussion mais version alternative…genre ad stalinium ? Mieux encore, ad Venezuelum ! HUHU

  27. Pour regarder un peu plus loin. Chaque jour de confinement coute entre cinq et sept milliards de PIB. Une semaine de cinq jour ouvrables entre quinze et vingt milliards. Trop de français n’ont pas encore réalisé que personne ne va, en final, leur payer ces congés forcés. Macron, un ancien ministre du budget, qui sait que nous ne pourrons pas imprimer des billets en euros comme jadis en francs, leur a promis indemnisations, soutiens, garanties, etc. Hélas, son porte-monnaie est vide, et il le sait très bien. Et comme nos voisins européens sont, en moyenne, aussi mal lotis que nous, rien à espérer de ce côté là. Merci qui ?
    Juste une suggestion : la Macronie aurait-elle décidé de creuser ce gigantesque trou financier, juste histoire de planquer un gros trou résultant de l’échec de leur politique ?
    On appelle des experts coréens (du sud !) pour nous expliquer ce qu’il faut faire ?

    • Pardon, bug : une semaine coute entre vingt cinq et trente cinq milliards. Je n’ai pas l’habitude de compter dans ces unités dans mon budget, comme trop de français…

  28. Au début ces joutes me ravissaient stylistiquement mais un peu trop appuyées j’en baille! ce ne sont pourtant pas les sujets qui manquent!

Laisser un commentaire