Interdiction de l’hydroxychloroquine : quand Olivier Véran patauge

Interdiction de l’hydroxychloroquine ? un échec juridique

Par Philippe Prigent, avocat au Barreau de Paris

La messe est dite selon quasiment tous les media : il est désormais interdit de prescrire l’hydroxychloroquine (HCQ) aux malades atteints de la covid19.

On n’entrera pas ici dans le débat médical où l’auteur de ces lignes applique la maxime socratique « la seule chose que je sais est que je ne sais rien ». Il existe en revanche un problème juridique : le Gouvernement a-t-il vraiment réussi à interdire juridiquement la prescription de Plaquenil pour traiter le covid19 ?

« Spoiler alert », comme on dit avant de raconter la fin d’un film, c’est le même gouvernement qui ne sait pas commander des masques, des tests ou des respirateurs adaptés aux patients atteints de la covid19[1].

Le droit de la prescription d’un médicament repose sur une règle simple :  toutes les substances ne sont pas autorisées à la vente comme spécialité pharmaceutique mais une substance autorisée à la vente peut être employée à autre chose que ce qui a justifié l’autorisation de mise sur le marché. D’une part, un pharmacien ne peut fournir une substance que si elle a reçu une autorisation de mise sur le marché car à défaut cette substance n’est pas une spécialité pharmaceutique et donc ne peut être vendue dans le pays. Plusieurs substances ne reçoivent jamais cette autorisation et donc ne peuvent jamais être vendues ; c’est le cas de nombreux proto-médicaments jugés trop dangereux et donc jamais autorisés. La chloroquine dispose d’une autorisation de mise sur le marché de longue date, raison pour laquelle elle est l’une des substances les plus consommées au monde.

Mais comment l’autorisation de mise sur le marché est-elle accordée ?

Le processus consiste à démontrer que la spécialité pharmaceutique peut être bénéfique dans au moins une indication. Aucun médicament n’est utile ou bénéfique contre toutes les maladies et à tous les stades de son évolution mais dès lors qu’il est utile dans une indication, il reçoit l’autorisation de mise sur le marché car par hypothèse il est utile au moins dans certaines situations. Par exemple, l’HCQ est autorisée de longue date car son efficacité contre le paludisme est démontrée mais elle aggrave l’état de santé des patients atteints de chikungunya. En droit, un médicament ne peut avoir que deux statuts : soit il bénéfice d’une autorisation de mise sur le marché, soit il n’en bénéfice pas. Il n’y a pas d’entre deux.

D’autre part, un pharmacien qui reçoit une ordonnance doit en principe fournir la substance demandée sans savoir à quoi elle sera utilisée – même si par expérience il peut la déduire de la combinaison des substances figurant sur l’ordonnance. Si un médecin prescrit un médicament dans un autre cas que celui prévu par l’autorisation de mise sur le marché, le pharmacien ne pourra refuser de fournir le médicament car en droit il est censé ignorer la maladie dont souffre le patient. Qui sait s’il ne souffre pas d’une variante de la maladie qui a justifié l’autorisation de mise sur le marché ? Quand un patient réclame de l’HCQ au vu d’une ordonnance, qui sait s’il ne souffre pas de paludisme ou de lupus (qui justifient sa mise sur le marché) ?

Plus généralement, aucune loi n’interdit à un médecin de prescrire un médicament autorisé en France dans un autre cas que celui qui a justifié l’autorisation de mise sur le marché (AMM). L’exemple le plus célèbre est le viagra, qui a seulement reçu une AMM afin de traiter l’angine de poitrine mais qui est bien plus fréquemment utilisé dans une autre indication… Déclarer « Je consomme fréquemment du viagra » conduit rarement votre entourage à vous demander des nouvelles de votre angine.

La principale caractéristique de la prescription en dehors de l’indication qui a justifié l’autorisation de mise sur le marché est que le médecin engage sa responsabilité en cas d’échec, tandis que le médecin qui prescrit selon l’AMM n’est en principe pas responsable (il a seulement suivi les consignes).

Par hypothèse, le médicament n’a pas été conçu pour l’usage hors AMM (même s’il peut très bien fonctionner, comme le viagra) et l’administration n’a pas protégé les médecins des conséquences de la prescription en jugeant après examen attentif que la substance pouvait être utilisée dans ce cadre.

La règle est exposée par l’article L 5121-12-1 du Code de la santé publique :

« I.-Une spécialité pharmaceutique peut faire l’objet d’une prescription non conforme à son autorisation de mise sur le marché en l’absence de spécialité de même principe actif, de même dosage et de même forme pharmaceutique disposant d’une autorisation de mise sur le marché ou d’une autorisation temporaire d’utilisation dans l’indication ou les conditions d’utilisation considérées, sous réserve qu’une recommandation temporaire d’utilisation établie par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé sécurise l’utilisation de cette spécialité dans cette indication ou ces conditions d’utilisation. Lorsqu’une telle recommandation temporaire d’utilisation a été établie, la spécialité peut faire l’objet d’une prescription dans l’indication ou les conditions d’utilisations correspondantes dès lors que le prescripteur juge qu’elle répond aux besoins du patient. La circonstance qu’il existe par ailleurs une spécialité ayant fait l’objet, dans cette même indication, d’une autorisation de mise sur le marché, dès lors qu’elle ne répondrait pas moins aux besoins du patient, ne fait pas obstacle à une telle prescription.

En l’absence de recommandation temporaire d’utilisation dans l’indication ou les conditions d’utilisation considérées, une spécialité pharmaceutique ne peut faire l’objet d’une prescription non conforme à son autorisation de mise sur le marché qu’en l’absence d’alternative médicamenteuse appropriée disposant d’une autorisation de mise sur le marché ou d’une autorisation temporaire d’utilisation et sous réserve que le prescripteur juge indispensable, au regard des données acquises de la science, le recours à cette spécialité pour améliorer ou stabiliser l’état clinique de son patient ».

Mais venons au Plaquenil qui déchaîne les passions.

Jusqu’à la mi-mars 2020, l’hydroxychloroquine n’avait reçu aucune autorisation de mise sur le marché pour traiter la covid19. C’est tout à fait naturel car la maladie est apparue fin 2019 et la chloroquine est bien plus ancienne. Il n’y avait aucune raison d’autoriser la mise sur le marché de l’HCQ ou d’un autre produit pour traiter une maladie dont on ignorait l’existence.

Le Professeur Raoult et plusieurs autres praticiens ont alors employé la chloroquine puis l’HCQ pour traiter des patients de covid19, hors autorisation de mise sur le marché. D’autres substances ont aussi été employées sans AMM car par hypothèse elles n’avaient pas davantage été autorisées pour traiter cette maladie très récente. Ces praticiens se trouvaient précisément dans le cadre prévu par l’article L 5121-12-1 alinéa 2 du Code de la santé publique : aucun médicament ne bénéficiait d’une AMM pour traiter la covid19 (c’est toujours le cas aujourd’hui) et les prescripteurs jugeaient indispensables le recours à cette substance (ce qui relève de leur appréciation en leur âme et conscience). Aucun acte administratif n’était nécessaire pour autoriser la prescription d’HCQ ou d’ailleurs d’autres substances autorisées sur le marché.

Le Gouvernement a ensuite adopté un décret du 23 mars 2020 modifié le 26[2] selon lequel : « Par dérogation à l’article L. 5121-8 du code de la santé publique [l’article qui impose qu’une substance dispose d’une autorisation pour être mis sur le marché], l’hydroxychloroquine et l’association lopinavir/ ritonavir peuvent être prescrits, dispensés et administrés sous la responsabilité d’un médecin aux patients atteints par le covid-19, dans les établissements de santé qui les prennent en charge, ainsi que, pour la poursuite de leur traitement si leur état le permet et sur autorisation du prescripteur initial, à domicile. Ces prescriptions interviennent, après décision collégiale, dans le respect des recommandations du Haut conseil de la santé publique et, en particulier, de l’indication pour les patients atteints de pneumonie oxygéno-requérante ou d’une défaillance d’organe ».

Cet article ajoute une faculté de prescrire l’HCQ dans un certain cas et à certaines conditions. Il ne supprime rien, il ajoute au droit existant. Le Conseil d’Etat a d’ailleurs confirmé par une ordonnance du 22 avril que les médecins de ville pouvaient prescrire l’HCQ.[3] Cet article dérogatoire a été repris à l’article 19 du Décret n° 2020-548 du 11 mai 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire. 

Les conséquence de l’étude du Lancet.

Le 22 mai 2020, une étude publiée dans le journal The Lancet exposait qu’à partir de l’examen de données agrégées, l’HCQ était peut-être inutile ou néfaste et qu’il était opportun de poursuivre les essais pour conclure de façon certaine au sujet des interactions entre la covid19 et cette substance. Le 27 mai, le Gouvernement a annoncé qu’il abrogeait les dispositions dérogatoires autorisant la prescription de l’hydroxychloroquine contre le coronavirus à l’hôpital. La presse s’en est emparée pour exposer que l’HCQ était désormais interdite pour traiter la covid19.

Résumons-nous : (i) avant le 23 mars 2020, les médecins pouvaient prescrire l’HCQ aux patients atteints de covid19 (sous leur responsabilité), (ii) deux décrets successifs ont ajouté une faculté supplémentaire de prescrire de l’HCQ face aux covid19 et (iii) cette faculté supplémentaire vient d’être abrogée. On en revient donc au droit au vigueur en dehors de ces décrets dérogatoires, par exemple le droit du 15 mars 2020 : une substance disposant d’une AMM peut être prescrit indépendamment de tout décret qui autorise sa prescription.

Comme l’HCQ ne dispose pas d’une AMM spécifique pour la Covid19, les médecins qui la prescrivent pour cette maladie le font sous leur propre responsabilité, dans le cadre de leur liberté fondamentale de prescription. C’est-à-dire qu’ils répondront des éventuelles conséquences néfastes de son administration, en particulier devant le juge pénal et le juge civil si le traitement s’avère néfaste. Si l’on est partisan de l’HCQ, on ne doit pas s’en inquiéter puisque par hypothèse on estime que le traitement est bénéfique. Et si le traitement est néfaste, il n’y a aucune raison de couvrir les médecins qui l’auront prescrit imprudemment en autorisant la mise sur le marché de l’HCQ pour traiter la covid19.

Conclusion

le Gouvernement prétend avoir interdit l’HCQ pour traiter les patients atteints de covid19 mais il a échoué.

François Mitterrand disait qu’en cas de doute il fallait plutôt parier sur l’incompétence que sur le machiavélisme ; l’auteur de ces lignes tend à approuver ce point de vue mais le débat est ouvert.


[1] https://www.lepoint.fr/economie/respirateurs-la-cgt-parle-de-scandale-d-etat-29-04-2020-2373527_28.php

[2] Décret n° 2020-293 du 23 mars 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire

[3] https://www.legifrance.gouv.fr/affichJuriAdmin.do?idTexte=CETATEXT000041820848&fastReqId=2027460062&fastPos=3&oldAction=rechExpJuriAdmin

Philippe Prigent

126 Comments

  1. La chloroquine a reçu son AMM en 1949. Si elle était si dangereuse que ça, on le saurait !
    En outre, plutôt que Socrate, je préfère le philosophe Yéshayahou Leibowitz qui disait :  » Je ne sais qu’une seule chose, c’est que je ne peux pas ne pas savoir ce que je sais.  » Comme pourrait le répéter le Dr Raoult…

    • Et sinon, vous avez songé une seconde à faire cesser les diarrhées verbales délirantes du sieur Cannard, alias Vanhonsebrouck ? Parce que ça devient juste un peu pénible…

      • je ne suis pas medecin mais je lui prescrirais bien de la chloroquine à l’état brut! mais je suis comme le bon docteur Veran, je crois que cela ne marche pas!

  2. question : si un patient demande par écrit à son médecin la délivrance d’une association médicamenteuse dont il sait qu’elle a réussi de par le passé et dont le médecin pense qu’elle pourrait le guérir, mais qu’il refuse de délivrer à cause de ce décret, la famille du patient qui meurt ensuite peut-elle poursuivre l’Etat en tant que tel et/ou les personnes à l’origine du décret ?

    • Non. Dans ce cas, la famille du patient défunt pourra seulement poursuivre le médecin qui aura refusé de prescrire cette association medicamenteuse.

  3. On s’inquièterait, dans les hautes sphères du pouvoir, de voir accréditer la thèse conspirationniste reptilienne, par le fait que le véreux Véran ait tête de…. Varan !? 😱🦎😁

    • Merci pour votre humour cela nous manque dans notre déconfinement progressif .

  4. Ce n’était pas Mitterrand mais Rocard qui a dit « Toujours préférer l’hypothèse de la connerie à celle du complot. La connerie est courante. Le complot exige un esprit rare. »

    • Le complot est la connerie pour la bien pensance.
      Et le complotiste est nécessairement populiste pour cette même bien pensance.
      Pourtant, l’histoire regorge de complots et d’intrigues.
      Cherchez l’erreur.

      • L’histoire regorge aussi de connerie et de classes sociales qui se sont laissées entrainer par leur préjugés.
        Ex en 1870 la bourgeoisie et la tête de l’armée ont chacun fait leur petit complot pour affaiblir l’emprereur et après ruiné la République de Gambetta.
        La somme de leurs petites imbécilitées nous a fait perdre la guerre dans les grandes largeurs sans qu’il y a ait eu de grand complot. De même Thiers a perdu le contrôle face à ses partisans. Re´sultat la répression de la commune qui n’était pas réellement planifiée á la bases, mais d’annerie en connerie il se sont monté le bourichon.

  5. Et si un pharmacien , s’appuyant sur ce texte gouvernemental, refuse d’honorer la prescription médicale que faire ? ( expérience personnelle ). Évidemment si c’est possible changer de pharmacie… mais dans un village..

    • On peut exiger du pharmacien qu’il exécute la prescription via une assignation en référé devant la tribunal judiciaire mais le plus simple serait de changer de pharmacie (le droit est parfois moins efficace).

  6. Sauf que … comme d’habitude ce gouvernement réfléchit façon Bercy : on attaque les gens au portefeuille (les PV pour les opposants) ou la menace en utilisant la judiciarisation de la société.
    Pour maintenir les 80 km/h, ils ont fait pression sur les élus en affirmant que leur responsabilité pénale pouvait être engagée (menace bidon mais qui a marché), pendant la crise, ils ont menacé les médecins de radiation s’ils prescrivaient de la chloroquine (source : https://actu.fr/occitanie/cahors_46042/covid-19-coup-tonnerre-dans-milieu-medical-dr-magali-roussilhe-demissionne-explique-pourquoi_33767888.html?fbclid=IwAR3N3Ub2BNoq-OImtIGIkVzx-klXHDoqsyNRPjDZVIsBdwDXIJUY03TreAk) et là ils enfoncent le clou.

    Bercy est au pouvoir et ça se voit. Ce n’est pas de incompétence, c’est une méthode ordinaire d’action : la peur et l’attaque au porte-monnaie

  7. « François Mitterrand disait qu’en cas de doute il fallait plutôt parier sur l’incompétence que sur le machiavélisme ; l’auteur de ces lignes tend à approuver ce point de vue mais le débat est ouvert.  »

    Mais là, aucun « doute » n’est permis, puisqu’on sait parfaitement tous les conflits d’intérêts qui perturbent l’intelligence et la sérénité du débat. Il suffit d’aller faire un tour sur le site Transparence Santé pour comprendre que les plus ardents anti-Raoult ne le sont pas juste pour la « beauté de la Science ». Allez visionner le Cash Investigation sur l’influence de l’industrie pharmaceutique, et vous comprendrez qu’en plus de l’incompétence, il y a bien du machiavélisme.

    • Les intérêts du Big Pharma valaient bien quelques « vieux » sacrifiés sur l’autel du classement de la Chloroquine et ses dérivés en substances vénéneuses, consubstantiel à l’injonction de « bouffer » du Doliprane jusqu’à leur noyade respiraroire.
      Beaucoup de patients sont morts à cause de cette logique mortifère, le Covid n’y était pour rien ou pas grand chose à ce stade d’admission en réanimation.

      Le scandale est multifactoriel :

      – Organisation de la pénurie de masques et mensonges.
      – Interdiction de prescrire le « traitement Raoult » pour la medecine de ville.
      – « Restez chez vous » aux premiers symptômes.
      – Justification du confinement d’une part, par la peur, dont la litanie macabre et quotidienne des morts nationaux et internationaux récitée par le duo Salomon/Veran et d’autre part, par l’absence de véritables capacités d’accueil alors que les cliniques privées ne furent pas sollicitées.

      Nous sommes au delà de la connerie, de l’incompétence, de l’incurie ou de l’impéritie.

      Nous sommes et effectivement, dans le machiavélisme.

    • Egalement très instructif, un documentaire d’Arte en 2017, « L’OMS, dans les griffes des lobbyistes ».
      Une seule donnée suffit à comprendre la main-mise du privé sur l’OMS. Il y a quarante ans, 80% du budget de l’OMS était financé par des Etats et 20% par le privé. Aujourd’hui, ce rapport est inversé.

      https://mrmondialisation.org/loms-dans-les-griffes-des-lobbyistes/?fbclid=IwAR3MbHekjF71zz4toLm6Es13WO09flZVhdb_YbCZGtTHbcsXW4XUbA12HF4

      Concernant Véran et consorts au sujet de l’HCQ, ils se sont mis dans une situation inextricable et comme le dit Jean-Dominique Michel, « c’est struggle for life ».

      Si l’efficacité de l’HCQ était reconnue officiellement par l’OMS et/ou la « communauté scientifique », alors ce serait les Assises direct pour nos autorités qui auront tenté d’interdire un traitement efficace et à la place « prescrit » aux patients de prendre du Doliprane en attendant d’éventuelles complications les menant aux urgences voire en réanimation à l’hôpital.

      L’étude du Lancet tombe à pic car il est à noter que l’OMS et les Etats ont stoppé les essais cliniques…donc pas de conclusions potentiellement positives sur l’efficacité de l’HCQ.

  8. je ne suis pas médecin et surtout pas scientifique (aujourd’hui en france être traité de scientifique est à juste titre considéré comme diffamatoire).
    Malgré cela il me semble que les chiffres devraient pousser les gens à se taire et se faire oublier.
    officiellement en france le nombre de cas clos ( guéris vs décédés est 70% vs 30%) le plus haut taux du monde « occidental « .
    le taux au CHU Méditerranée est 99.5% vs 0.5%.
    Bien sur les populations concernées ne sont pas identiques et une grande partie des cas ne sont pas clos.
    Mais ce qui est sur c’est que les crétins et au minimum incompétents derrière la table feraient mieux de protéger leurs arrières. les plaintes et demandes de réparations vont pleuvoir.

    • J’aime bien le procédé rhétorique : je suis pas médecin, je sais pas, mais je vais quand même vous laisser avec un gros chiffre absurde qui vous dit bien quoi penser.
      C’est pas compliqué quand même : on ne teste pas les gens systématiquement, on ne sait pas combien de gens ont eu le Covid, comparer les pourcentages de guéris avec les autres pays ou avec l’IHU où des tests ont été faits massivement n’a juste aucun sens (pas un peu, pas à moitié).

    • « Si l’efficacité de l’HCQ était reconnue officiellement par l’OMS et/ou la « communauté scientifique », alors ce serait les Assises direct pour nos autorités qui auront tenté d’interdire un traitement efficace »

      C’est même plus que ça : l’interdiction de l’OMS et de Véran n’ont été instaurés sur la base de « l’efficacité de l’HCQ » (ou pas), mais bien sur la dangerosité supposée (inventée par des études volontairement frauduleuses, et ce seulement depuis environ le 10 avril – une analyse plus approfondie des media le démontrera aisément), parce qu’il fallait bien trouver un pretexte « valable » pour justifier le décret de Véran en date du 23 mars.
      Si la fraude de cette dangerosité est démontrée, alors les interdictions sont parfaitement fallacieuses, et cela suffira pour envoyer tout ce beau monde aux assises. Le minitres, évidemment, mais tous ceux qui y sont allé de leur petit couplet sur les media et plateaux télé : Deray, Bergmann, Lacombe, Alexandre, Juvin, Cymes, et quelques autres…
      Donc il est primordial pour ces gens là que cette « supposées dangerosité » soit maintenue dans les esprits encore un certain temps jusqu’à la fin de la vague, ou il deviendra impossible alors de « prouver l’efficacité de la molécule » (puisqu’ils sont convaincus qu’elle n’a toujours pas été prouvée…).
      Le Dr Deray continue d’essayer de tromper son monde en tweetant que les auteurs de l’étude ont « corrigé leurs erreurs » et que la conclusion de l’étude reste la même (dangerosité de l’HCQ), et donc en attendant que cette étude soit validée par les pairs et publiée officiellement, « restons prudents » (= maintenons l’interdiction). Autant de semaines de gagnées….
      Tout cela est profondément machiavélique.

      • Mais pour parler chiffres, quand vous avez un pays comme le Brésil, qui utilise massivement l’HCQ depuis quasiment le début de l’épidémie, qui a une population 3 fois supérieure à la France, et un nombre de cas déclarés sensiblement dans les mêmes proportions (3 X plus), mais moins de morts que la France en valeur absolue, ça vous interpelle pas ?

        • Attention aux tentatives de manipulation de l’opinion publique par Big Pharma et ses hommes de main, avant de tenir des propos « définitifs » sur l’inefficacité de l’hydroxy-chloroquine. Chacun doit savoir que la revue The Lancet vient de mettre en garde ses lecteurs sur la fiabilité scientifique de la fameuse (fumeuse?) étude en raison des « méthodes d’analyse » des données utilisées empêchant quiconque de les contrôler pour s’assurer de leur fiabilité et bien sûr sur ses conclusions.
          Je rappelle que c’est sur ces conclusions que s’est appuyé ce pauvre (d’esprit pas d’argent!) Dr Véran, pour interdire en France l’usage de ce médicament seul ou en association (méthode Raoult pour faire court!), dans le traitement de la Covid-19.
          Voilà à quelle équipe d’incompétents, 18,19% des électeurs inscrits (au 1er tour) puis 46% des mêmes (au 2d tour) ont donné le pouvoir de nuire aux intérêts de l’immense majorité de la population de notre pays!
          GRRRR!

          https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/06/03/hydroxychloroquine-le-journal-the-lancet-met-en-garde-contre-une-etude-publiee-dans-ses-colonnes_6041583_3244.html

          • Euh, je ne suis pas sûr que vous m’ayez bien lu ou compris (si c’est à moi que votre post d’adresse). Je suis évidemment en tous points d’accord avec vous.

  9. Contente de partager mon analyse envoyée à qq proches. N’y a -t-il pas un journaliste qui va faire son travail? Ce gouvernement cherche en fait à se protéger car c’est lui qui a fait prescrire la molécule aux malades graves hospitalisés . Rappelez vous l’article du Canard Enchaîné qui indiquait que le président du haut conseil de la santé publique Frank Chauvin avait reconnu qu’une prescription aussi tardive n’avait aucun sens, ajoutant que « c’est la pressions des soignants et médecins qui a guidé ce choix car il n’était pas possible de les laisser sans rien dans la phase aiguë de la maladie »!!!
    Je pense donc qu à ce les chiffres du Lancet Le gouvernement a peur de voir engager sa responsabilité, pénale? Et que c.est là la raison de la suppression des décrets litigieux dans la précipitation…
    Dominique Gazagnes

    • @Gazagnes
      Il n’y a pas que le Pdt du HCSP qui reconnaissait l’inutilité de prescription tardive de l’HCQ.
      Le scientifique de l’Inserm dans la vidéo ( 23 mars ) présentant l’essai clinique Discovery indique très explicitement qu’un antiviral te que l’HCQ doit être prescrit dès les premiers jours de l’infection.
      Donc, depuis le début l’inclusion de l’HCQ dans l’essai Discovery est une totale mascarade puisque tous les patients inclus dans l’essai sont au hospitalisés…donc à un stade avancé de la maladie.

      En terme de droit des patients, il me semble que c’est un point non négligeable car l’essai Discovery étant randomisé, cela veut dire dire que :

      – des patients ont reçu un traitement à l’HCQ alors que son effet antiviral est connu comme nul ou quasi nul au stade d’infection des patients hospitalisés
      – des patients ont reçu un placebo en face d’un traitement dont les résultats sont connus comme nuls ou quasi nuls

      Je n’ai vu nulle part ce point soulevé alors qu’il me semble plutôt important.

      Un commentaire Me de Castelnau ou Me Prigent ?

      • « – des patients ont reçu un traitement à l’HCQ alors que son effet antiviral est connu comme nul ou quasi nul au stade d’infection des patients hospitalisés »

        Pire que ça : on sait maintenant et on savait déja que le Covid avait des incidences cardiaques graves, et que par conséquent administrer à ce stade un traitement à l’HCQ augmente effectivement les risques cardiaques. Dans l’étude du Lancet, ils expliquent qu’ils ont appliqué ce traitement à des malades avancés sans aucun tests de QT ni aucun suivi cardiaque, ce qui pour le coup, releve du crime. On espère au moins que dans Discovery, il y aura eu en parallèle un suivi cardiaque. mais on ne le saura sans doute jamais puisqu’on ne sait même pas si l’étude est toujours en cours ou pas.

  10. En conclusion:
    – tant qu’un médicament bénéficie d’une autorisation de mise sur le marché (AMM), il peut-être vendu en pharmacie,
    – seul le médecin traitant peut juger le médicament nécessaire à l’amélioration de l’état de santé voire à la guérison du patient (serment d’Hippocrate),
    – Donc rien ni personne (Coucou Véran! Coucou Macron! Coucou Gilead!) ne peut empêcher le médecin de le prescrire,
    – pour finir le pharmacien est tenu de le délivrer sur présentation de la prescription médicale.
    Moralité: Médecins, exigez le respect de vos prescriptions et par la même occasion profitez-en pour ne plus donner votre bulletin de vote à tous ceux qui se réclament de l’Incompétent en Chef.

  11. C’est pas si simple : même si le gouvernement n’a pas le droit d’interdire la prescription, il fait pression sur les organisations professionnelles pour sanctionner les médecins et/ou pharmaciens qui passeraient outre. Autre méthode, rapportée par le Dr Guérin de « laissez les prescrire », siphonner le stock de Azithromycine pour empêcher la médecine de ville d’en prescrire.
    Les pharmaciens s’y prêtent volontiers cf le rapport de l’ANSM d’hier faisant état des « mésusages » signalés par les pharmaciens en fin de document page 9.
    Sur 23 ordonnances 20 n’ont pas été délivrées, 3 ont été modifiées par le pharmacien.
    https://www.ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/application/d41b238e38ad635afc155f9327915bc5.pdf

  12. Vous oubliez l’arrêté du 13 janvier 2020 du Directeur Général de la Santé Salomon, classant l’hydroxychloroquine, sous toutes ses formes, dans la liste des substances vénéneuses.
    Pas tout à fait un hasard…

    • #Brigitte L,
      vous objectez avec justesse et j’ai bien conscience que ce gouvernement autoritaire usera de toutes les ficelles pour « perturber » les médecins qui s’obstineraient à vouloir soigner leurs patients Covid-19 avec le remède qu’ils estiment le plus approprié.
      Mais comme en droit, au moins à l’heure où nous écrivons, il est impossible pour Macron de leur interdire de prescrire de l’hydroxychloroquine, il ne leur reste plus qu’à organiser une levée de bouclier avec prise à témoin de l’opinion publique pour forcer la main à cet extrême-centriste, émule (inconscient?) de Viktor Orban.

    • Excellente analyse à laquelle je souscris.
      Que ce soit au niveau du glissement vers un totalitarisme mondial (gouvernance mondiale) ou sur la symbolique du marcheur masqué ayant la trouille de se contempler via l’autre, comme dans son propre miroir, dualité participant à la peur globale auto réalisée.

      Oui, c’est de l’ingénierie sociale et ce, depuis le début.

      Ingénierie ayant initiée ou profitée du Covid, le débat n’est pas encore totalement tranché, pour franchir une étape supplémentaire dans le contrôle et la surveillance des peuples par la peur.
      Le terrorisme n’avait visiblement pas suffit quant à calmer les ardeurs revendicatives et protéiformes mondiales, le Covid, en passe de devenir saisonnier dans ses probables futures itérations, est arrivé à point nommé pour casser le tropisme de refaire société dans les bars, restaurants, ronds-points.
      La décolonisation progressive des esprits fut un signal pour l’élite quant à sa reprise en main de leur occupation par la médiacratie au ordres du politique lui même en charge, par la loi, en l’occurrence celle de l’urgence sanitaire, de dérouler le nouveau plan de division et d’isolation sociales via la peur.

      Les polémiques sur les masques, la Chloroquine, la saturation des urgences, le déconfinement progressif, sont autant d’interférences pour le cognitif afin que le neuro programme de la peur (Covid 19) reste actif.

  13. Je suis très surpris de certains propos. Si une ordonnance n’est pas conforme le pharmacien ne doit pas délivrer. Il a une obligation de contrôle et par la délivrance il engage sa responsabilité. Dans le cas présent outre l’alerte de l’association hydroxychloroquine – azythromycine qui induit une potentialisation des risques (et que tout bon logiciel d’incompatibilité va signaler) il y a la mention d’un dosage anormalement élevé, ce que l’on omet de dire. A deux fois 600 mg par jour on atteint la limite de toxicité (c’est pourquoi beaucoup de protocoles préfèrent taper plus bas). Avec le Plaquénil les doses d’attaque sont plus faibles au niveau des indications portées sur l’AMM. Si le pharmacien laisse passer et délivre il engage sa responsabilité. Pour qu’il puisse le faire sans cela le médecin doit indiquer sur l’ordonnance qu’il confirme le dosage anormal (en principe on reprend alors les termes des prescriptions des toxiques style « dis bien 600 mg deux fois par jour en chiffres et en toutes lettres). Bien entendu actuellement le pharmacien doit impérativement refuser compte tenu des nouvelles directives. Les patients savent bien se retourner en cas de problème contre le pharmacien et le médecin. Or tout juriste spécialisé dans le domaine médico-pharmaceutique sait que c’est souvent le pharmacien qui porte le chapeau en pareil cas ! Le rôle du pharmacien est : je contrôle et je dispense si tout est bon (je sais par expérience que beaucoup de médecins n’aiment pas cela mais les plus intelligents apprécient le vous l’assure).
    Par ailleurs dans le cas de prescription « anormale » la délivrance n’est pas remboursable.
    En retraite j’ai plus de 40 de métier en libérale et plusieurs responsabilités professionnelles. Il convient d’être précis dans ce que l’on écrit surtout venant d’un juriste.
    Au sujet des prescriptions hors AMM il y aurait plusieurs choses à dire et on a vu ce que cela a donné pour certains produits…

    • Si je vais jusqu’au bout de votre raisonnement il conviendrait de « sauter la case » médecin (case inutile) et demander directement au pharmacien d’établir lui même l’ordonnance puisqu’il serait plus compétent pour juger les dosages nécessaires!
      Petit plus: cela représenterait un gain de temps pour le patient et surtout une belle économie pour la Sécu et les Mutuelles.
      Cette crise sanitaire en rend fou plus d’un.

    • Monsieur Eymard, chez vous, il y a déjà une erreur sur le dosage: les Chinois prescrivaient effectivement 2 fois, mais de 500 mg., dans l’IHU de Marseille, c’était 600 mg UNE SEULE fois. Même si ce n’est pas remboursable, ce médicament est si peu cher qu’on pourrait accepter de payer puisqu’on a envie de vivre. En tant que juriste vous pourriez, peut-être, aider les gens ?

    • @EYMARD DANIEL
      Comme vous dites, il convient d’être précis dans ce qu’on écrit. Où êtes vous allé chercher les 600 mg deux fois par jour ? Le protocole Raoult, c’est 200 mg trois fois par jour. On en parle depuis des mois… Une erreur si énorme décrédibilise tout le reste de vos propos.

      • Exact ! Erreur de frappe sur mon portable ! C’est bien 600mg par jour et non par prise.
        Il convient de remarquer que si on projette l’action biochimique in vitro dans une utilisation in vivo il faudrait monter les prises au-delà de 1200mg par jour et nous serions au seuil toxique.
        Plusieurs protocoles ont utilisés 1200mg par jour pour ensuite tomber à 1000mg par jour (Etats Unis).
        Il convient d’intégrer une très forte rémanence de la molécule dans l »organisme (élimination très lente et de plus maintient d’une forme active).
        C’est une raison pour laquelle on minimise les risques en commençant bas sachant qu’un dosage unitaire faible n’a aucune utilité pharmacologique.
        L’élimination très longue induit un protocole assez court mais aussi des risques « décalés » d’où les risques évoqués par plusieurs pharmacologues compte tenu d’un contexte d’action particulièrement hypothétique.
        Cela fait assez longtemps que l’on essaie cette molécule dans différentes atteintes virologique et le centre de Marseille (ayant des liens très étroits avec Sanofi, certes moins apparents maintenant) a eu l’occasion de tester cela.
        Mon erreur de frappe n’invalide en rien le reste et j »ai eu l’occasion de siéger dans quelques groupes ou participer à certains travaux me permettant mon observation. Par ailleurs j’ai aussi eu quelques liens privilégiés avec Sanofi….

        • Dans une autre vie j’ai été traducteur technique et dans mon milieu on avait l’habitude de dire que quand « un texte était de la merde la traduction l’était aussi »!
          J’espère que dans les groupes où vous participiez vous ne vous êtes pas trop souvent trompé de touches sur votre portable car bonjour les conséquences! J’espère aussi que vous « profitez » pleinement de votre retraite!

  14. L’interdiction des pesticides c’est pour quand cher gouvernement ?

  15. L’ÉTUDE DU LANCET QUI A DÉCLENCHÉ L’INTERDICTION DE L’HYDROXYCHLOROQUINE EST BIAISÉE ET BOURRÉE D’INCOHÉRENCES.

    https://jdmichel.blog.tdg.ch/archive/2020/05/24/hydroxychloroquine-the-lancet-dans-de-sales-draps-306637.html

    QUAND LANCET VANTAIT LES BIENFAITS DE LA CHLOROQUINE

    Quand « The Lancet », la revue qui démolis le traitement de Raoult, publiait une étude élogieuse sur les effets positifs et le peu de dangerosité de la chloroquine en 2003.

    C’était peut-être avant que l’on ne lui commande une étude allant dans le sens des intérêts en jeux du moment tant par ceux de Labos que par la doctrine des instances sanitaires gouvernementales pour le moins abracadabrantes et mortifères.

    Extrait :

     » La chloroquine est une aminoquinoléine connue depuis 1934.
    Outre ses effets antipaludiques bien connus, le médicament possède des propriétés biochimiques intéressantes qui pourraient être appliquées contre certaines infections virales.

    La chloroquine exerce des effets antiviraux directs, en inhibant les étapes de la réplication de plusieurs virus dépendant du pH, y compris les membres des flavivirus, des rétrovirus et des coronavirus (https://mdanderson.elsevierpure.com/en/publications/canadian-consensus-conference-on-hydroxychloroquine).

    Ses effets les mieux étudiés sont ceux contre la réplication du VIH, qui sont actuellement testés dans des essais cliniques (https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1386653200001396).

    En outre, la chloroquine a des effets immunomodulateurs, supprimant la production/libération du facteur de nécrose tumorale α et de l’interleukine, qui servent de médiateurs pour les complications inflammatoires de plusieurs maladies virales (https://jvi.asm.org/content/72/1/783.short).

    Nous passons en revue les informations disponibles sur les effets de la chloroquine sur les infections virales, ce qui soulève la question de savoir si ce vieux médicament pourrait connaître un regain d’intérêt dans la gestion clinique des maladies virales telles que le sida et le syndrome respiratoire aigu sévère, qui affligent l’humanité à l’ère de la mondialisation.

    […]

    Une étude récente (https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0140673601060044) a fourni des résultats encourageants sur la sécurité d’un dosage élevé du médicament (jusqu’à 500 mg de chloroquine base par jour) même pendant la grossesse.

    Nous concluons que l’administration de chloroquine/hydroxychloroquine présente une toxicité limitée et bien évitable et peut donc entraîner un faible rapport risques/bénéfices, du moins lorsqu’elle est utilisée dans des conditions mettant la vie en danger.

    Dorénavant, nous discuterons de l’utilité potentielle de ce vieux médicament dans le traitement de deux maladies infectieuses qui représentent une menace sérieuse pour la santé publique à l’ère de la mondialisation, le SIDA et le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS).

    Ces maladies sont toutes deux causées par des virus à ARN enveloppés et partagent certaines manifestations cliniques qui sont susceptibles d’être médiées par des réactions immunitaires de l’hôte. »

    …/…

    Source : https://www.thelancet.com/journals/laninf/article/PIIS1473-3099(03)00806-5/fulltext

    Article en traduction intégrale :
    https://www.patriote.info/actualite/coronavirus-actualite/quand-the-lancet-la-revue-qui-demolis-le-traitement-de-raoult-publiait-une-etude-elogieuse-sur-les-effets-positifs-et-le-peu-de-dangerosite-de-la-chloroquine-en-2003/?fbclid=IwAR1cWg4ml4TlPyIMnRDo-H_6je7czgwjhmDQ5_ZChQ0FxSddyniH46RNleY

    PS : Toutes les études annexes citées ici et dans l’article original sont référencées via « Google Scholar », le moteur de recherches pour les publications scientifiques officielles

  16. Dans « Figaro-vox », on trouve un article de Barbara Lefebvre.
    C’est sur une autre niaiserie de l’administration française : des livres de bibliothèque confinés.
    Notons que les noms qu’elle donne aux personnages viennent de la littérature. Ce sont des personnes ridicules mais vantardes de Flaubert : Homais, Bouvard, Pécuchet, Mme Bordin.
    https://www.lefigaro.fr/vox/culture/barbara-lefebvre-et-maintenant-la-mise-en-quarantaine-des-livres-de-bibliotheque-20200528

    • Pesticides, certes…
      Et tabac ? 73 000 morts en France chaque année…..

  17. Il va vite falloir cesser la branlette intello et trouver un moyen, légal ou pas, de virer la vilaine clique qui est aux manettes depuis 2017…

    • Bien avant 2017.
      Que proposez-vous dans le légal ou pas ?
      Je vous écoute.

  18. Quand il y à des masques de pollueurs qui traine sur la plage ; la plastique des gants qui traine et va revenir de la mer , pendant que les autres fond du ski comme bronzé
    on à rien compris comme pote
    2017 lorsque 007 était apparut vous étiez déjà mort comme innocent
    Il y à de quoi tourner en bourrique avec notre histoire

    • J’aime bien la vision de pauvre France dans le texte de l’abstention
      Rassuré vous Robin des canards de la griotte aux salon de l’agriculture

  19. bon évidemment j’ai le pouvoir de rentrer et sortir

    En France il y à trop d’argent , dans la répartition s’est chocolat et régal

  20. D’où l’endettement d’ailleurs à 115% , mais tant qu’à faire on peu baiser à l’oeil dans le pillage à domicile.
    +
    Dans le monde s »est jutse de la merde, tout les points de lecture ,s’est la même merde
    S’est un collector de merde .

  21. Eymard Daniel
    s’est un cinglé
    (Je suis très surpris de certains propos. )
    Ben s’est votre cul
    Ceci dit que Eymard Daniel est un pédé d’enculé,
    Il faut le maximisé dans l’oubliette comme pédé qui se la joue

  22. Eymard Daniel
    S »est de la merde , juste un parasite
    On va pas essuyé le cul durant 10000 ans pour pas les voirs
    D’éjà je me casse pas la bite sur le mur des lamentations
    Lorsque je me branle s’est assez dur , pur boeuf

    • Mur de vestige Romain et selon les dernières recherches.
      Comme quoi ceux qui manipulent les symboles sont les maîtres du monde.
      Levy plus fort que Klein.
      L’inversion totale des valeurs.

      • levy sont nés sous la belle
        Les trois rois mages pour notre guelte

        • En tous les cas, ils s’y raccrochent, comme dans le Levi…tique.

  23. Eymard Daniel
    S’est mon voisin
    , pas lui l’autre , il se la gonfle et il trace en ligne droitre avec sa tondeuse de merde sur 4 hectare comme pilote de ligne
    De ma fenêtre on dirait un kamikaze

    Demain s’est dimanche
    je me la trace aussi et le clou au levé du soleil

    6 heure du matin à la freeshop

  24. Une politique calamiteuse depuis 3 décennies nous a conduits à cette catastrophe.
    La gestion (en France, mais aussi en Espagne, en Italie, ..) de cette crise est un début d’application du « 1984 » d’Orwell. Gestion totalitaire comme je n’ai jamais vu depuis ma naissance.
    Normalement, il n’y a pas de quoi rire.

    Bon, amusons-nous quand même avec cette vidéo :
    https://www.youtube.com/watch?v=XYuBZl_3qT8

  25. franchement le talent
    remarquez super paléontologie d’artistes ; ils sont tous mort les cons et pas dans le cul LVMH avec son lave vaisselle ou suif de la marque pour se laver les mains covid 19 , le clou par accident
    Le covid 19 , top yuang
    Les Tribulations d’un Chinois en Chine
    https://www.youtube.com/watch?v=9BuTspv6AQE
    et comparativement au bonimenteurs
    Régalez vous
    50 inuites de bonheurs
    https://www.youtube.com/watch?v=L3wtz1GUZVs

    J’aime bien brel et ventura comme amitié propre
    Hier j’ai vu l’invité comme film s’est franchement de la merde
    En plus l’autre se la joue coluche
    Je parle de bigard qui se la joue coluche
    Coluche n’à jamais été vulgaire de plus dans la même vulgarité de Bigard , bedos est mord et au bord du gouffre je me fais les couilles en politique

  26. Derrière l’affaire il y à tout de même les deniers de l’esclavagisme
    Tesla souhaite les envoyer dans l’espace dans le style  » laisse peace and love » d’où espace est une espèce qui renvoi à LSD
    70 annees de manip
    Perso mes textes sont sans produit
    Par contre je suis assez lucide de voir au dessus de ma charpente que les morts sont tous en attente de voir de quel coté je vais tourner mon Adn ou hélice pour les nuls
    Une dernière en musique comme impro
    Eminem 8 miles en films en impro super 8 de bécassine de Bassens du film super 8
    Le sud j’en viens
    Le mistral de Fanfonne Guillerme franchement complètement contaminé, par les bougnoules
    Le grau du roi est mort
    https://www.youtube.com/watch?v=fCJ70IM0_4g

  27. Phillip Prégent se la colle son maître de régénérinus

    D’où pipi caca proute sur le top model

  28. ET en plus
    s’est pas la peine de répondre et de cherché une réponse

  29. Des nouvelles du nouveau Monde qui ressemble furieusement à l’ancien.

    Pierre Moscovici est recyclé à la Cour des Comptes . L’empereur Napoléon risque de se retourner dans sa tombe sous la coupole des Invalides.
    J’ose espérer qu’en France , ils existent des économistes ou des gens de valeur plus compétent que ce Monsieur ?

    .

    • Encore un Strauss-Khanien et ancien Trotskyste.
      Ancien Young leader, un parfait petit soldat Européiste et Atlantiste.

      • (’ose espérer qu’en France )
        Terrible
        D’où d’ailleurs la nouvelle France comme étranglé au Québec se la jouant petit français sur le parking
        Euclide à commande burgueur
        A la suce de son choix

  30. A la suce de son choix
    à la sauce
    mon clavier avec ses lettres font le mort
    Et m’invite de le florilège

    « Euclide »
    Circulé il n’ à rien à voir

    • Benyamin Netanyahou viens de se fondre dans un double langage de pub
      Strauss-Khanien et ancien Trotskyste
      Terrible comme lecture
      Le FMI la mis dehors d’où la Chine
      Avec Hong Kong en hors d’œuvre … trois petits points

      • « Terrible comme lecture »

        Faut voir…Probablement pas pour tout le monde.
        Vous croyez que Copé lui a passé un coup de fil pour le féliciter?

  31. (Ingénierie ayant initiée ou profité du Covid, le débat n’est pas encore totalement tranché, pour franchir une étape supplémentaire dans le contrôle et la surveillance des peuples par la peur.)
    D’où les casseroles du 20 heures , tant qu’à voir sa merde avec une médaille et un augmentation
    ma femme s’est même pas la peine !!!
    Elle est très en colère , comme infirmière ‘avoir vu la maternité et le soin intensifs pour des rescapés du visage
    40 ans
    faut le faire comme mort
    Le meilleurs parti est d’éteindre l’humanité dans sont soleil

    et les umanites qui vont avec comme avatars

  32. La quarantaine faut que j’explique en plus La pourriture du regard
    Google m’invite sur léa comme pute du village

  33. « Indiscutablement les juifs sont au pouvoir en France »

    Pourtant c’est Macron qui le nomme.
    J’ai longtemps réfléchi à votre hypothèse que la bien-pensance qualifie d’antisémite, pour « tuer » le débat.
    L’Histoire montre qu’ils se sont toujours appuyés sur un substrat politique et idéologique pour exister.
    Et que s’ils n’ont pas le nombre, ils ont et en revanche, les réseaux.
    Herzl, Rockefeller, Rothschild, Dreyfus, Freud, Einstein, pour les plus immédiats, comme figures tutélaires dans l’ancrage populaire actuel.

    C’est donc compliqué, car insuffisant quantitativement, pour en faire les maîtres du monde.

    Maîtres du jeu en terme de bien et de mal, oui, surtout depuis la Shoah, mais sans le coup de pouce d’un Macron compatible, la place tenue actuellement serait plus étroite qu’elle n’est.
    Je pense qu’il existe une alliance d’intérêts entre l’Eglise laïque issue du protestantisme Anglo-saxon et le messianisme judaïque, au détriment des athées et des cathos.
    Dont l’origine est post persécution des templiers et usuriers dans le royaume d’Angleterre puis de France.
    Aux US, c’est l’aile Démocrate qui incarne le mieux cette dualité, en Europe, ce sont les libéraux-libertaires, bref l’alliance de la droite libérale et de la gauche sociétale, anti monarchique, anti cléricale et tournée vers Mammon et le culte des veaux d’or.

    Il faudrait un bouquin entier pour développer ce concept pyramidal.
    Passionnant, par ailleurs, car l’interprétation y est multiple.

  34. Macron à été abusé vu sa jeunesse
    Faut être fort pour être élus en France
    F comme de majuscule F PD
    CDO
    La dette de l’Europe franchement à l’oeil , perdu de vue comme de rien
    En faite s’est juste du drame de vie
    L’Europe sans sort renforcé alors le tricheur qui l’avait dit illimité et l’autre con au usa de la banque fédéral
    J’ai toujours préconiser de s »entendre avec les rothschilds pour une trêve le temps de faire une pose .
    le prix est sans concession , évidemment , l’immortalité

    Ceci dit ils n’ont pas notre âme qui est gratuite, comme d’immortalité
    Alors ils se la jouent hypothèque de vie dans l’idée de la peur et le spectacle.
    Et toute la bande de putes qui va avec
    Que pépé se rassure
    Effectivement s’est assez cinglé comme monde
    Pour en revenir dans le ludique et la résurrection
    Très important la résurrection
    Tant qu’à voir , l’âme et l’immortalité est gratuit
    Par contre « l’âme et l’immortalité » pour un lézard qui n’à aucune réalité existentiel qui nous invite à reproduire le même salem à finir comme esclave juste pour lui.
    L’âme et l’immortalité est un langage très simple et très convoité
    Car sans cela, nous fermons la porte de la boîte de pandore comme fruit défendu
    En perfusion de vie
    Hors nous sommes dans l’immortalité comme Dieu
    Après chacun s’expose de voir venir comme nabat avec la violence
    ceci dit le diable ma fermé ses portes d’où je m’éloigne , j’ai triché pour écrire mon texte
    S’était un plaisir de vous lire tous
    Je peins car je suis seul et pour une fois mes pinceaux s’étaient mélangés
    je suis pisté au silence , pour un gars qui se la joue la loi

  35. le canard s’est vanhonsebrouck
    El castel del diabolo à perdu sa patience d’où son ultime fada comme image
    Le déni de fonction
    Il n’aime pas la vulgarité, pipi caca proute dans son soleil
    mais il aime bien entendre comme étranger
    Dans le non comment
    D’ailleurs il ne répond jamais à ses flétulances entendons proutes
    D’où la révolutions pipo

  36. Salut les copains

    Du pire cauchemars
    Cloclo comme pd d’enculé

  37. Il était d’évidence même , que nous étions seul
    De selon mon avis suffit de se souvenir
    Et pas la peine d’engraisser la famille du château de la noix
    Chez l’écureuil de la caisse d’épargne

    je me casse
    Dans l’agora d’un forum il me foute toujours dehors
    Mathématiquement prévisible

      • cette pointe d’humour
        N’empêche que comme vous
        hajime me renvoi à l’ivrogne enchainé au pieds du trône
        Parait que les anges en ont peur lorsqu’il rote dans sa beuverie

        • Renvoi…Ivrogne…Ca sent la murge en inconscient, c’est sûr.
          Si en plus on rajoute Véro, le doute n’est plus permis.
          Vous ne seriez pas en train de faire l’éloge, en creux, de l’abus du 51 vous ?

  38. Maitre de famille du château de la noix avec un accent circonflexe de …
    Hors s’est moi avant l’aube
    Etes vous pour ou contre la peine de mort
    La vie sous condition de malade
    Mais vous ne saviez pas,

  39. (l’Eglise laïque issue du protestantisme Anglo-saxon et le messianisme judaïque, au détriment des athées et des cathos.)
    se fut un gros spectacle de souffrance pour les aveugles , d’où d’ailleurs
    Faut en revenir à l’esclavagisme
    Le code noir était un faux langage qui n’empêche l’exploitation SANS émotionnel

    Dans un autre contexte Dieu cherche sa réalité existentiel , d’où le transhumanisme
    La clè de lecture est à 360 degrès de lecture sur la terre , avec en substrat vu du ciel
    L’hypocrisie est de vous poser la question
    Qu’allons nous faire dans l’ivresse de voir mourir tous ce qui nous accompagne
    Voir une coccinelle est devenu rare , alors qu’elles apporte la bien science
    A voir les piliers de clôturé la planête comme pays alors que la terre se meurt et que nous étions les gardiens du lieu-dit
    Avez vous vu mars complètement déshydraté alors qu’ils se la joue venus
    Hors nous sommes sur terre

  40. Dieu n’a absolument aucune réalité existentiel
    Et je serais toujours là pour lui fermer la porte quitte à revenir d’outre tombe qui se la joue brillant
    je ne vais pas m’étaler sur son manifeste ceci dit il est gentil
    d’où d’ailleurs la singularité en voie ouverte

    • « Dieu n’a absolument aucune réalité existentiel »

      « Dieu est mort » comme disait l’autre.
      Faut croire que certains ont intérêt à perpétuer le concept, d’autres de se dédouaner du déicide.
      Vaste débat.
      Carl Jung, à la fin de sa vie, a assuré que l’Homme n’accepterait plus très longtemps de vivre pour vivre, dans une exitence vide de sens.

      Peut être qu’il aura raison.

      • Hajime
        vous mélangez 2 concepts meme si je ne suis pas outiller pour argumenter mon point de vue.
        Le 1er est celui de la Spiritualité Tout le monde est censé le ressentir .
        Perso, je pense que le concept de Dieu créateur de l’Univers est possible
        le 2ème est celui des religions. Qui est l’opuim du peuple.

        Accidentellement je suis tombé sur un blog concernant l’Asie et j’ai découvert un reportage très didactique sur lune thérapie par une médecine traditionnelle guérissant les cancers en Inde. Province du Kerala.
        Je vous joins les références après

        • Blog Asialyst.com/fr
          reportage concernant le coronavirus en INde; l’exception du Kerala.
          ses soins ayaurdevidiques et ses stratégies frugales.

          Maintenant vous pouvez le visionner.

        • Si mélange il y avait, il fut volontaire.
          L’Homme a besoin de transcendance, inconsciemment ou pas, Jung ne dit pas autre chose.
          Vivre pour vivre n’a jamais été une condition nécessaire et suffisante quant à donner un sens à son existence, la fantasmagorie des Dieux puis du Dieu, ne sont que des exorcismes de ce besoin quasi réptilien de se démarquer de la meute animalière.

          Or depuis l’avènement du scientisme, du progressisme au sens élargi et non plus réservé au périmètre politique, pour lesquels l’Homme devient le centre, le Dieu universel, le transhumain, il tente de tromper son tropisme ancestral par un mythe à la Icare, dans le consumérisme, dont il connait sciemment la fin.

          Cette schyzophrénie entraine du psychotique, de l’angoisse et des addictions en paradies artificiels, l’opium, c’est d’en faire un Dieu, alors qu’il tremble pour une grippette au point de renoncer à ses libertés et à son autonomie au premier coup de sifflet médiatique marquant le début de la peur.

          Nous sommes devenus des enfants-rois par nos bergers experts dans la tonte et nous avons peur du Loup, mais nous avons oublié qu’il était dans la bergerie.

      • Pour vous Hajime et pour le Cannard
        dttps://www.youtube.com/watch?time_continue=56&v=LQ9enlnt7FI&feature=emb_title

        Ce reportage hyperpassionant sur la médecine Ayurvédique fait appel à l’intelligence mais aussi à la spiritualité
        Bonne lecture à tous.

  41. hajime
    (Je pense qu’il existe une alliance d’intérêts entre l’Eglise laïque issue du protestantisme Anglo-saxon et le messianisme judaïque, au détriment des athées et des cathos.)
    A l’origine s’était une affaire très simple
    à la con
    d’où j’ai fait cette alliance dans la gnose

  42. protestantisme
    allemand aussi , d’où l’écriture de la bible avec gutenberg
    Ouverture à l’imprimerie du papier arbre à lettre
    Comme quoi ullyse dans son voyage s’est vu venir sur sa bite

  43. Belle démonstration de principe
    mais la loi du plus fort reste encore la meilleure, par l’entremise d’arcanes et de détails innombrables et innommables.
    Ce que je vois, c’est que Raoult a été brûlé en place publique, après cette bataille mondiale ou sa contribution a aidé fortement à la gagner.
    Condamné par contumace et sans droit de réponse, pour les impairs statistiques des ses fils spirituels putatifs.
    Sa méthode marseillaise est aussi complexe qu’une bonne bouillabaisse.
    Il y faut une forte équipe de médecins, de cardiologues, de radiologues. et aussi des labos capables de fabriquer des milliers de tests et aussi de suivre de près les malades.
    Et en plus un chef aguerri mais encore souple et rapide. Lui qui a fourbi ses armes depuis des années, il est le seul maître des finances et des objectifs.
    Il a su associer la proximité du médecin de ville, la puissance de l’hôpital et l’expérience de la recherche.
    Tout ce qui manquait à ses rivaux teigneux et jaloux de leurs pouvoirs.
    Impardonnable.

  44. Raoult aurait 3000 virus dans sa boutique
    Voyez vous votre vulnérabilité qui circule sur la planète
    Un groupe hollandais aurait trouver le virus ultime
    Un ver de terre à la con
    Déposé dans le cahier des charges en place publique scientifique
    Tout les scientifiques sont au bar

    Mieux que l’avortement , le préservatif et la pilule
    et de l’autre côté du miroir vous avez un être métallique , froid comme le métal le transhumanisme
    à laquel vous cédé votre place comme âme d’où accès à l’immortalité

    Frankenstein et le clou du spectacle vous n’aurez plus le droit de mourir
    votre âme sera dans un bocal pour l’éternité qui aura donné une idée de penser
    Et vous serez un esclave pour l’éternité
    D’où mourir est avec 2 R , comme de 2 clès
    Pierre de fait et clé de voute
    Raoult s’expose comme terroriste potentiel et surtout il tempère qu’il ne faut s’en inquiéter

  45. circulez dans la matrice en ouvrant l’oeil,
    La seul échappatoire sera une faute de frappe , faute d’être incinéré pour en sortir
    Comme lieu-tenant de l’Adam s’est un échec total
    Et encore

  46. Euclide
    Il serait peut être temps d’ouvrir un salon de discussion à nous juste pour rire dans la fiction
    Le politique et la justice me gonfle la patate

  47. jib
    (mais la loi du plus fort reste encore la meilleure)
    Mais prévisible
    Je verrai le jour de ma mort
    Et lors de ma résurrection si ma famille est là qui m’attend dans la profession de foi
    Il y aurait une autre fenêtre pour zakari
    ce covid m’a niqué le cerveau
    En plus 19 qui fait 10 d’où 1 qui renvoi à l’unité de l’impair
    En Islam s’est la porte , première sourate , la prière

  48. qui me renvoi au 112 du 13 eme d’où la cène vu par Hajime

  49. ils viennent d’inventer la 5eme colonne
    dans le mélange des genres
    LVMH va gagner de la tune sur le compte de la sécu avec son désinfectant en fuite
    Pour vous laver les mains en cas de branlette
    Notre dame est ouverte aussi
    Sous condition du tenancier
    Lucifer navigue dans son paradis de lumière, la Poste vous accompagne

  50. Le père la chaise doit se retourner dans sa tombe de tomber la chemise
    Le pastis va couler à flot on contrôle
    rappellez vous la prohibition du confiné et du déconfiné edgar hover est en extase
    Un peu comme le gavage des oies

    • Mélenchon avait annoncé la couleur avec son hologramme.
      La 5G, c’est la clé de voute du monde virtuel en substitution du réel, le triomphe de votre double numérique pour faire oublier le tellurique.

      Le nouvel opium du peuple.

  51. la paire, le savoir bien faire
    De selon de mon avis s’est une marque de lunette la radio va tellement vite dans ses flach de lecture
    Dans l’ensemble nous sommes dans une hypothèque de vie sur 40 ans
    D’où la boite de pandore est ouverte pour 40 ans
    Triste pour la vie de la planète
    40 ans s’est long
    j’ai pas encore trouvé le lien de 19 à 40
    Peut être la quadrature du cercle

    • « Peut être la quadrature du cercle »

      Prenez un rouleau de PQ vide et tenez-le à bout de bras.
      Faites le pivoter sur son axe de rotation, verticalement ou pas, à part le cercle et le quadrilatère, parfaitement identifiés sur deux phases très distinctes, vous passez plus de temps dans l’entre-deux.
      Le cyclindre est un objet quantique, dans un état superposé, le cercle dans la quadrilatère ou l’inverse.

      C’est également un objet métaphysique.

  52. certes s’est pas rigollot et rigollot quand même
    Il y à du pognon a gogo ; point virgule , vu qu’il faut faire sa déclaration
    Ils n’osent plus dire d’impôt , vu que le pognon s’invite à gogo
    quoiqu’ils maintienne que la déclaration est perso , comme de la vignette contrôle technique , pour une bagnole sans vignette s’est la casse
    250 km heure faut le faire , j’ai vu qu’ils ont des karting lors des rodéos
    pas homologué

    Assez hallucinant , dans le style sans peur et sans reproche
    La classe
    J’ai eu une mercos qui à fait plus de 800 000 km au compteur
    Par contre j’ai traversé la France de Belgique 1050 km en 4 h 30
    Là s’était une citroen cx équipé du gpl , aucun flash
    1050 km sans radar à l’horizon , faut le faire
    s’était à la date de la comète Halley
    je me suis permis un amuse gouelle en toute innocence

  53. finir ma vie dans un Ehpad où funérarium, des bains romain , ils vont me massacrer
    De plus il y à une jonction entre les épath et la fameuse canicule
    Je ne souhaitais pas en parler
    Ils ont été plus vite que moi , après j’imagine le discours post opératoire du déconfinement

  54. En faite l’affaire est simple
    Ca fait 2 ans que je plante du céleri branche et j’arrive pas à le faire venir vert
    Les feuilles jaunisse en soi la plante se meurt très vite d’ailleurs
    Évidemment la question se tourne autour du puisatier parlant d’arrosage
    Et j’ai dit à ma femme un manque de fer d’où la chlorose
    Comme infirmière ma femme parle d’anémie qui est correcte comme réponse dans la navigation.
    Évidemment je peux faire une perfusion directe avec une shellation, rien a voir avec satan
    J’ai un même problème avec l’ail , et puis les oignons
    Il y à du monde dans mon jardin
    Il y à 3 jours j’ai vu une coccinelle dans mon jardin
    Une coccinelle en Bretagne en plein champs de pesticide du cochon et de mosanto
    Un insecte complètement isolé , il m’a retrouvé con

  55. Il me faudrait plus de contact avec le papy du jardin dans le Finistère
    La Bretagne est assez difficile à voir et appréhender
    Dans une fenêtre j’ai vu l’œil du silence
    Finistère comme fin de la terre et angle de la terre
    Guerre de 100 ans, Jeanne d’arc
    D’où un bel arc en ciel
    Ce qui m’intéresse se sont mes légumes et mes insectes
    Pas la peine d’inscrire un paysage de mort

  56. je parlais déjà de véreux Véran : la proximité des consonances s’imposant avec l’évidence du constat des grossiers mensonges (qui ne peuvent être avalés par nos gosiers) et conflits d’intérêts criants. Mais à rapprocher, dans un bestiaire, les deux têtes : celle du Ci-devant et celle du Varan, j’avoue que les mangakas et caricaturistes tous poils(canard enchainé…) peuvent y trouver des traits et courbes parallèles à exploiter . Bravo pour les formules qui relèvent pas que du simple jeu de maux !

  57. Bonjour maitre Philippe Prigent,

    Pharmacien, je souhaite vous répondre et vous interpeller sur deux affirmations de votre part sur les pharmaciens qui me paraissent fausses, textes réglementaires à l’appui.

    Première affirmation de votre part : « un pharmacien qui reçoit une ordonnance doit en principe fournir la substance demandée sans savoir à quoi elle sera utilisée ». Or le code de la santé publique dit le contraire. « Article R5015-60 : Lorsque l’intérêt de la santé du patient lui paraît l’exiger, le pharmacien doit refuser de dispenser un médicament. Si ce médicament est prescrit sur une ordonnance, le pharmacien doit informer immédiatement le prescripteur de son refus et le mentionner sur l’ordonnance. »

    Le pharmacien a donc la possibilité, voir même l’obligation, de refuser de délivrer un médicament quand il estime que ce refus est dans l’intérêt de la santé du malade.

    Deuxième affirmation de votre part : « Si un médecin prescrit un médicament dans un autre cas que celui prévu par l’autorisation de mise sur le marché, le pharmacien ne pourra refuser de fournir le médicament car en droit il est censé ignorer la maladie dont souffre le patient ». Or l’arrêté du 28 novembre 2016 relatif aux bonnes pratiques de dispensation des médicaments dans les pharmacies d’officine, les pharmacies mutualistes et les pharmacies de secours minières, mentionnées à l’article L. 5121-5 du code de la santé publique précise que « Le pharmacien peut recueillir dans le dossier médical personnel (DMP) mais également auprès du patient et/ou du prescripteur les résultats des analyses biologiques, les états physiopathologiques, les antécédents pathologiques, le diagnostic établi par le médecin chaque fois qu’il le juge nécessaire et notamment dans l’objectif de détecter d’éventuelles contre-indications aux médicaments prescrits ».

    Le pharmacien peut donc, à chaque fois qu’il l’estime nécessaire, demander à connaitre par différents moyens les pathologies dont souffre le patient.

    Que pensez vous de cela ? Votre vision du pharmacien, qui est le praticien spécialiste des médicaments n’est pas un peu restrictive ? Le pharmacien n’est pas un exécutant…

    • Bonjour maitre Philippe Prigent,
      De selon de mon avis il est cinglé

  58. Ce qui me parait completement ubuesque et kafkaïen, juridiquement et sociétalement parlant, excusez-moi, sans vouloir faire offense à vos compétences de pharmacien (quoiqu’aujourd’hui, je ne jurerai plus des compétences de quiconque, tant je lis de conneries écrites et proférées par des grands pontes qui vont trés prochainement devoir manger leur chapeau publiquement, et on espère aussi aux Assises).
    Un pharmacien n’est PAS un médecin, il n’a pas le cursus, ni le diplome, ni l’expérience. Et un médecin n’est PAS un pharmacien, pour les mêmes raisons.
    Pourquoi aller voir un medecin si un pharmacien peut faire exactement le même boulot… Ca ferait gagner du temps à tout le monde…

    • @Eric B :

      Mais je suis parfaitement d’accord avec vous. Le médecin est le spécialiste du diagnostic et du soin. Le pharmacien est le spécialiste de la pharmacologie, des médicaments et des produits de santé.

      Voilà pourquoi le pharmacien a son mot à dire dans les médicaments qui sont délivrés à son patient.

      • Pour être pharmacien faut justement rien comprendre , et si vous vous y voyez comme criminel , vous avez l’option de vous cachez comme vétérinaire ou dentiste

        Suivez le flux

  59. (Voilà pourquoi le pharmacien a son mot à dire dans les médicaments qui sont délivrés à son patient.)
    Comme du boulanger avec votre pain
    Perso mon testament n’est pas chez le pharmacien
    en plus s’il baise ma femme

  60. Macron téléphone à Eric Zemmour après l’agression qu’il a subie.
    Il dit aussi à Philippe de Villiers qu’il interviendra pour sauver le Puy-du-Fou.
    Il a aussi rencontré Didier Raoult.
    Tout cela, c’est de la com.

    Mais, quand il s’agit de nommer quelqu’un à la tête de la Cour des Comptes, il ne nomme pas une personne qui a les mêmes idées que Zemmour ou Villiers (ou même Raoult).
    Il nomme Moscovici qui sera l’oeil de Berlin et de Bruxelles sur les comptes de la France, comme l’écrit Régis de Castelnau.

    De plus, on sait maintenant que lorsque Chirac refusa en 2003 de participer à la calamiteuse aventure de Bush et Blair en Irak, Hollande et Moscovici allèrent à l’ambassade des Etats-Unis présenter leurs excuses.

    La nomination de Moscovici n’est certainement pas un geste positif concernant la suite de la gestion de Macron.

  61. hydroxychloroquine
    comme du combat entre arn et l’adn vulgaite
    acide ribonucléique et acide désoxyribonucléique

  62. hydroxychloroquine = Bonnie and Clyde
    Curieux comme rapprochement

Laisser un commentaire