Lutte contre le Covid et lutte des classes.

Pendant ce premier week-end de reconfinement général, la polémique a fait rage. Le sujet diffusé par M6 à propos des présumés « restaurants clandestins » devenus secret de polichinelle, a provoqué de très vives réactions sur les réseaux derrière un mot dièse devenu viral : #OnVeutLesNoms. En réponse, la France d’en haut a fait bloc dans les médias en criant au « populisme », à la « délation », voire en justifiant les transgressions et le refus d’appliquer les règles communes. Dans le même temps circulaient sur les réseaux témoignages et photos de la répression bornée infligée aux couches populaires.

Depuis deux jours, polémique sur l’existence de restaurants de luxe clandestins aux menus à 500 balles fréquentés par des gens de « la haute » y compris par des ministres. Sur la participation ministérielle, nous ne savons pas encore si c’est vrai, mais l’existence de ces agapes réservées aux « élites », est notoire, avérée et jusqu’à présent ceux qui transgressent allègrement les règles communes d’enfermement imposées à tous les citoyens sont tranquillement passés entre les gouttes.

En revanche, pour les couches populaires c’est le grand jeu.

Il faut bien regarder cette photo qui circule abondamment sur les réseaux. On n’y voit sur une plage près de la ville de Montpellier un déploiement obscène, de10 gendarmes (ils n’ont pas honte décidément) armés jusqu’aux dents (jusqu’au fusil d’assaut !) avec en face d’eux un couple avec leur petit garçon qui ont eu envie d’un peu de détente, d’un peu de plage et d’un peu du soleil du printemps après bientôt un an d’enfermement. Il faut voir comme ils sont mal habillés, ces « prolos », avec leurs survêtements au rabais, leurs bermudas moches, leurs vilains T-shirts, rien que du pas cher. Les provisions pour le pique-nique ont été achetées chez LIDL en low cost. Même leurs claquettes sont siglées LIDL !

Alors les gendarmes se mettent à 10 pour leur rappeler quelle est leur place dans la société, les humilier et les renvoyer à leur condition. Il va leur en coûter 450 € pour leur horrible crime, le prix d’un menu pour une personne dans le restaurant clandestin !

Cette image ne peut que nouer la gorge.

Tout le week-end sur les chaînes d’info, il fallait entendre les commentateurs à ronds de serviettes défendre « ces transgressions » des riches en condamnant les critiques contre les passe-droits qualifiées de « délations populistes ».

Alors, il nécessaire de préciser encore un peu le propos : ce déploiement policier obscène et cette répression humiliante sont INSÉPARABLES des restaurants clandestins pour « la haute ». Deux faces d’un même système de domination.

Être « indulgent » avec celui-ci, c’est choisir son camp.

Régis de Castelnau

46 Comments

  1. On sait parfaitement que ces gens qui se croient sortis de la cuisse de Jupiter ont un mépris consommé pour le populo. Pour eux, aimer le peuple c’est être populiste, c’est pour cela qu’ils méprisent De Gaulle, tout en s’en réclamant. Les hypocrites.

  2. Dans les grandes entreprises , le déjeuner à 5ou 6 personnes (façon 18e siècle ) est fréquent et discret,propice aux bonnes affaires . de plus, la plus part des états majors des grosses sociétés sont vaccinés quelque soit l’age , ( les réseaux fonctionnent bien ) leurs postes sont vitaux .

  3. La notion d’anarcho-tyrannie (deux poids-deux mesures : faible avec les forts, fort avec les faibles. Pas de réaction proportionnée ni dans un sens ni dans l’autre. Pas d’ordre juste. Soit laissez-faire total, soit répression féroce) est de plus en plus nécessaire pour comprendre notre monde politique.

  4. Mouais, bof.

    Tancer les journaleux qui défendent leur classe en justifiant la transgression alors que le reste de leur ligne éditoriale consiste à exciter les p’tits-vieux et encourager le flicage de la population, oui, totalement.

    Mais s’en prendre aux riches couillons qui se sont fait prendre le doigt dans le peau de confiture… Soit la critique est sociale, et on se demande pourquoi elle sort à cette occasion. Que les riches soient riches et mangent pour indécemment cher, ce n’est pas une nouveauté. Soit la critique est sanitaire, et on se demande pourquoi elle cible spécifiquement les riches. Comme si les gens ordinaires ne bidouillaient pas l’heure sur les attestations, comme si on n’allait pas déjeuner chez mamie le dimanche midi en prétextant qu’elle est tombée, comme si les jeunes pèquenauds n’avaient pas délocalisé les soirées-lavoirs chez untel ou untel, comme si nous ne rêvions pas tous d’avoir ce genre d’adresses et les moyens d’y faire ripaille… La différence est peut-être — et ça me fait mal de l’écrire — que les prolos sont assez concons pour, statistiquement, se faire prendre plus souvent.

    • Les prolos ne sont pas plus cons que les richous mais sur une plage il est plus facile de se faire épingler par des flics (ou gendarmes) que dans un salon privé; sauf si un des convives, des salons de richous, est assez con pour filmer et diffuser à la presse!

        • Les pauvres sont « statistiquement » plus cons, et selon les statistiques aussi leur nombre augmente pendant que les plus riches s’enrichissent et se gobergent.
          Vous n’êtes pas obligé de chérir les valeurs « liberté, égalité, fraternité », mais votre morgue est plus aristocratique que républicaine, camarade.
          Ce serait étonnant que vous n’ayez jamais constaté la pertinence de l’adage « Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir » (Jean de La Fontaine), ni profité de relations pour faire sauter un PV…

    • Peut-être que Statistiquement on envoie aussi plus les forces de l’ordre payées avec l’argent de nos impôts contre les prolos que pour fermer des restaurants clandestins.
      Après si cela vous parait un usage nromal des moyens mis à disposition de l’état je ne vois aucun problème.
      Le problème n’est pas qui triche le problème est que ceux qui ont demandé et obtnue des places ont, dans une société bien organisée un devoir moral d’exemplarité, qui doit conduire à plus séverement sanctionner leur transgression de la rêgle commune, Et que l’argent de l’état doit aller à la défense de la société donc à réprimer prioritairement ceux qui abusent en ayant un statut social elevé.
      Nous en sommes loin.

      • Un devoir d’exemplarité des riches, donc ? Voilà bien quelque chose que je récuse.

    • psy-op de réactivation de la lutte des classes quelque peu occultée par l’ingénierie racialiste.
      ‘Ils » mettent le paquet, comme avec l’hyper médiatisation de l’agression du couple Tapie.
      Alors que le seul sujet préoccupant est cette fausse pandémie et les injonctions/interdits consubstantiels, avec des conséquences psycho-socio-économiques catastrophiques.

  5. Faut bien occuper les forces de l’ordre, on ne peut tout de même pas les envoyer déranger les trafiquants et les proxénètes sévissant dans certaines banlieues, le commerce doit se poursuivre. Drogues et prostituées (parfois des mineures !!!) semblent être des produits essentiels puisque les trafics continuent. Pauvre France.

  6. Certains commentaires obscènes.

    Le texte dénonce LA RÉPRESSION contre les gueux (les faibles)
    et la liberté pour les riches (les forts car tout s’achète).

    Et l’on nous rebat les oreilles avec de la solidarité, État de Droit, etc …

    Il y a donc – pour ceux qui ont un peu de mal avec la structure d’un théorème :
    preuve de violation du discours par les actes.

    Cela met immédiatement le discoureur d’une part et l’exécuteur d’autre part qui se trouvent être ‘notre’ gouvernement
    dans la catégorie des hors-la-loi.

    Ce fait avéré semble ne pas poser de question.
    La non-contradiction est LA première condition de la vie en société paisible (un but social).
    La violation de la non-contradiction est la guerre : le tout est permis de l’état de guerre.

    Vous (certains commentateurs) avez choisi la guerre, si vous êtes tués (ou spoliés ..) c’est déjà votre choix.
    CQFD

    • Certains commentaires ne sont pas obscènes mais faits par des envieux!
      Qu’est-ce que cela peut vous faire quand vous êtes un prolo et que vous ne pouvez vous fournir que chez LIDL alors que des richous dépensent des centaines d’€ pour du caviar ou du homard?
      Rien, il ne reste qu’à laisser tranquilles et les prolos et les richous!

      • Monsieur de Castelanu l’a expliqué, le problème n’est pas le caviar et le homard, mais le deux poids, deux mesures, la morgue de ceux qui commandent à la police. Cela concerne le fonctionnement de la post-démocratie – c’est ça le problème.

      • Vous êtes honteux. Plus vous etes haut dans la société plus vous devriez avoir un devoir d’exemplarité.
        S’en exempter détruit le contrat social. Si ca ne vous fait rien dites le.

  7. Encore une fois Emmanuel Todd a raison, La France c’est le pays de la lutte des classes. Comme la noblesse, la bourgeoisie a un mépris total des classes populaires qui la nourrissent.
    Les restaurants réservés aux riches pendant une crise, n’ont rien de nouveau : pendant le siège de Paris en 1870, la populace mangeait du rat, mais quelques-uns allaient au restaurant tous les jours, en attendant de céder l’Alsace Moselle pour que les choses reviennent a la normale… Les Bolcheviks ont ferme tous les restaurants « clandestins » de Petrograd, alors que la population etait rationnée à cause du blocus des blancs. Nos « élites » de 2021 s’affranchissent de toutes les règles, en organisant elles-mêmes les restrictions… on n’avait pas encore osé.
    L’image de ce couple de Français entouré de 10 gendarmes est ignoble a plusieurs niveaux. On se rappellera des Tchétchènes de Dijon, armés de kalachnikovs. Où était la police, où étaient nos élites ? Les Américains ont le deuxième amendement, ça permet aux élites de réfléchir a deux fois avant de cracher a la gueule du peuple …
    « A well regulated Militia, being necessary to the security of a free State, the right of the people to keep and bear Arms, shall not be infringed. »
    La crise, entretenue, de la covid sert à remettre les Français a leur place, après le soulèvement des gilets jaunes. La populace doit se soumettre : obéissance totale ou répression. Cette crise est aussi une préparation de l’avenir : habituer la populace à vivre avec moins. Moins des restaurants, moins de sorties, moins de voyages, moins de déplacements, moins de voiture, moins d’avion, moins de train… en un mot moins de consommation pour justifier moins de pouvoir d’achat. L’organisation de la déflation salariale justifiée par la crise de la covid assaisonnée du discours sur le réchauffement climatique. Les vacances, les weekends, les sorties en famille pour les élites seulement… on ne va pas continuer à payer les pauvres pour qu’ils polluent nos vacances et nos weekends.
    Cette photo est aussi ignoble d’un point de vue anthropologique. On envoie des femmes pour réprimer et humilier des Français sur une plage. L’autorité, c’est le père, la mère est là pour consoler après. Inverser des symboles anthropologiques aussi profonds, associés à une violence de classe imbécile va déboucher sur une explosion de violence inimaginable. Les manipulateurs d’en haut vont mériter ce qui va leur arriver.

    • « La crise, entretenue, de la covid sert à remettre les Français a leur place, après le soulèvement des gilets jaunes. La populace doit se soumettre : obéissance totale ou répression. Cette crise est aussi une préparation de l’avenir : habituer la populace à vivre avec moins [..] »

      Contrôle et surtout surveillance accrue des peuples et inscription forcée dans la décroissance…
      Oui, je le pense également, même si c’est une version probablement minimaliste de ce qui est en train de se passer.

      Si l’on reprend les récentes déclarations papales pro vaccins et la désignation, je le cite, de l’ennemi de l’humanité (les anti vaccins) par Klaus Schwab, on comprend, même intuitivement, qu’il s’agit non seulement d’un projet civilisationnel (imaginé par qui et pourquoi ?) mais également d’une vision néo-malthusienne de l’humanité (là encore, par qui et pourquoi?).
      Si l’on analyse froidement les choses, le monde sera divisé en deux : Ceux qui auront obéi aux injonctions sanitaires, sur fond de chantage à la solidarité nationale et ceux qui auront refusé de se soumettre aux commandements Etatiques.

      Et là, on transcende la lutte des classes, car il y aura mécaniquement autant de pro ou d’antis, quelle que soit la classe sociale.

      C’est donc un projet qui enterre les clivages de l’ancien monde et qui vise à totalement redistribuer les cartes des rapports sociaux et économiques, afin, grosso modo, d’isoler une caste dirigeante du futur troupeau salarié et apatride mondial.
      Cela implique la paupérisation accrue des peuples (concept de décroissance pour des prétendues raisons écologiques, énergétique et de partage des richesses) donc l’écroulement programmé de la classe moyenne qui possède encore des revendications de classe à cause de son pouvoir économique et culturel, revendications posant problème à la dichotomie hyper classe/prolétariat du monde et voulue par les mondialo-progressistes (très haute bourgeoisie).

      Je pense également qu’avec plus de 7 milliards, les maitres du monde (qui ?) ont intégré que le cheptel est désormais trop compliqué à gérer, bien plus à même de faire émerger des béliers frondeurs capables d’influencer le troupeau dans une direction opposée à celle voulue et mettant en danger le projet messianiste (Là, je donne un indice sur le « qui »).
      C’est effectivement un basculement anthropologique voulu et hyper marketé, comme cette pandémie Covidienne qui n’est qu’une psy-op mondialiste initiée par le PCC (Mao et les bolchéviks, une histoire d’amour !) et propagée au monde entier par des agents en capacité de se poser en médiateurs quant à transposer les croyances en actes, comprendre faire adopter aux moutons, par consentement, les comportements recherchés.

      La psy-op Covid 19 est donc une manipulation de type sectaire ayant infusé d’Est en Ouest qui vise à imposer une gouvernance mondiale (une hyper classe dirigeante car « sachante » et se posant comme étant sauveuse de l’humanité) à un troupeau réduit en esclavage, certes, mais qui devra s’en satisfaire, car sans cet Etat-provence mondial, il aurait disparu, selon le strorry telling officiel.

      Relations de maitres à esclaves, le bourreau étant également le sauveur…
      De l’archi connu.

  8. Vouloir se bronzer sur une plage publique sans payer c’est du terrorisme, 135€ c’est pas cher payé alors que nous les riches on paie 500€ pour une plage privée, caviar, homard et champ non compris, un scandale ce peuple de bœufs non-vaccinés qui se croit tout permis!

    • Zorro n’a pas besoin de bronzer, il est déjà tout noir.

      Vive Diego de la Vega !
      Vive le sergent Lopez ! (1)
      A bas le commandant Sanchez ! (1)

      (1) Les Espagnols et les latino-américains ont 2 noms :
      – Le 1er, c’est le nom du père. C’est celui qui se transmet. C’est aussi celui qu’on cite quand on ne cite qu’un nom.
      – Le 2e, c’est le nom de la mère.

      Donc, le soi-disant « sergent Garcia » se nomme Demetrio Lopez Garcia. C’est donc le sergent Lopez.
      Le soi-disant « commandant Monastorio » se nomme Enrique Sanchez Monastorio. C’est donc le commandant Sanchez.

      Francisco Franco Bahamonde, on l’appelait Franco.
      Fidel Castro Ruz, on l’appelait Castro.

      • « Fidel Castro Ruz, on l’appelait Castro. »

        C’est vrai qu’il n’était pas très fidèle et qu’il était même rusé.

  9. Il y avait peut-être une bonne raison, du point de vue des autorités, pour que 10 gendarmes soient présents sur cette plage. On a vu ailleurs des rassemblements nombreux et sans respect des mesures sanitaires. Mais ils ne sont quand-même pas tous tombés à bras raccourcis sur cette famille.

    • Oui il y a une bonne raison. revoyez le procés Charlie.
      En cas d’attaque terroristes six flics se sont fait mettre un ou deux à zéros par deux tueurs en goguette. Et l’une des blessures venait d’un tir amis.
      Il faut donc dix poulets pour garantir assez de puissance de feu pour réduire un terroriste et comme on ne sait pas quand sa se produira on ne sépare pas les patrouilles.
      Evidement revoir la formation, l’entrianement, cela coûte cher.

  10. La faute à qui ? Aux gendarmes trop zélés qui font du chiffre sur le dos des pauvres.
    La faute aux riches assez malins qui exploitent les failles du système répressif ?
    La faute à la bande cinglés qui a imaginé et mis en œuvre ce processus cataclysmique ?

  11. Déjà faut voir la feuille de note de s’est qui ; qui paie le resto du coeur dans les abonnés absent

    j’aime bien l’intervention de Mark Kouchner qui excelle de la vision néo-malthusienne du solitaire nouveau né.
    Il parle en âme et conscience mais cherche une assos d’avatars qui s’assemble
    Un futur grand avocat avec des couilles en or ; en éprouvettes , comme stock de bienvenue.

    Le bretzel

    • Kouchner ? Heu…M’en vais chercher un sac de riz a porter sur l’épaule !
      Comment allez vous Vanhonsebrouck ?
      Il y a peu ou prou 1 an, jour pour jour, nous parlions jardinage et plantations.
      Retour au tellurique, donc : Avez-vous commencé à préparer votre pote agé ?
      Avec du Rivotril voire avec l’Astra, peut être ?
      De mon coté, l’enfer vert est revenu !
      Va falloir le limiter.

      Bien à vous.

  12. Perso je ne souhaite pas payer des restos ou j’ai rien bouffer en plus en cavalcade

    Le suivi du compte bancaire pour abus de bien sociaux , d’avec interpol, europol le mossad et bercy comme boité canard et le cloud en substitut

    Appelons ça de la piraterie
    Et la presse la dedans s’est de la merde qui nous informe comme supertcherie de niais

  13. S’est de la merde
    Et quand s’est de la merde s’est de la merde comme polluants et avatars ils en sont à 99,99%
    D’où d’utilité publique de pratiquer l’euthanasie , au moins pour ce reconnaitre le temps de voir

  14. Régis
    « Lutte contre le Covid et lutte des classes. »
    Parlons de l’échafaud , alors !!
    S’est pas tout d’écrire ; ou alors soyez clair avec vous même , exposez vous à l’heure de votre mort
    Faite nous une confession , une pomme style Chirac
    De toute façon votre corps pourrira comme une merde de bouffe
    Tel en va de la vie depuis des millénaires

    D’où qu’avez vous de spéciale ????
    En passant le violons s’est pas la peine.

    • Comme formulé sur un autre billet, bientôt un conflit horizontal entre pros et antis vaccins.
      Un nouveau clivage sociétal, pour le plus grand plaisir sadique de la secte mondialiste.
      C’est pour bientôt, lorsque 50% de la population aura consenti au(x) vaccin(s), les premiers, marqués par le signe de la « bête », se retourneront contre les seconds, les accusant de l’effondrement économico-social en cours.

      En attendant un possible shutdown du net maquillé en une cyberattaque étrangère (ex Russe) pour accentuer l’effet de peur et de sidération, bref après le confinement physique, probablement le confinement numérique.

      Machiavélique et surtout…kabbaliste !

  15. kabbalisque est prévisible
    Le chrétien , insaisissable comme le poisson
    Et l’Islam renvoi au reflet de la réflexion

    Hors la lumière est gratuite et le prisme est en place dans cette trilogie

    la pyramide et l’oeil sur le dollar
    Le drame est le besoin d’interpréter l’évidence
    et
    La singularité
    Si l’ IA s’invente la singularité, le monde s’écroulera à nos pieds
    Qui est l’ouverture sur la création alors que vous serez sur votre trône à contempler le monde dans l’univers à s’inventer

    “Mon coeur est devenu capable
    D’accueillir toute forme
    Il est pâturage pour gazelles
    Et abbaye pour moines !
    Il est temple pour idoles
    Et la Ka’ba pour qui en fait le tour
    Il est les Tables de la Thora
    Et aussi les feuillets du Coran !
    La religion que je professe
    Est celle de l’amour
    Partout où ses montures se tournent
    L’Amour est ma religion et ma foi !”
    Ibn Arabi

    écrit il y à 850 ans,
    En soi 15 générations comme si s’était ce matin,
    Le matin des magiciens de Jacques Bergier et Louis Pauwels
    Ou voir le livre des morts

    Tout va dans ce sens à controverse
    donc
    Machiavélique et surtout…kabbaliste !
    oui
    Et alors ?

    • L’IA…Une externalisation des cerveaux via le cloud en partage…Et les avatars en monde séparé mirant le miroir-écran, dans la symbolique de Narcisse.

      Le mythe : « Jeune homme de la mythologie grecque, doué d’une grande beauté. Dans Les Métamorphoses d’Ovide, il est le fils du dieu-fleuve Céphise et de la nymphe Liriopé. À sa naissance, sa mère apprit de Tirésias qu’il vivrait longtemps, pourvu qu’il ne vît jamais son propre visage. Cependant, arrivé à l’âge adulte, il s’attira la colère des dieux en repoussant l’amour de la nymphe Écho. Poussé par la soif, Narcisse surprit son reflet dans l’eau d’une source et en tomba amoureux ; il se laissa mourir de langueur ; la fleur qui poussa sur le lieu de sa mort porte son nom. Selon une autre version rapportée par Pausanias, c’est pour se consoler de la mort de sa sœur jumelle, qu’il adorait et qui était faite exactement à son image, que Narcisse passait son temps à se contempler dans l’eau de la source, son propre visage lui rappelant les traits de sa sœur. » selon l’encyclopédie Universalis.

      On l’on devine un zeste de tranhumanisme dans l’immortalité fantasmée…Alors ? Bah rien, sauf vouloir coller au symbolique pour de vagues raisons ésotériques que l’on cache derrière un projet prétendument humaniste.

      Certains se pensent messianiques et incarnent le rôle de guide dans des prophéties auto réalisatrices.

      Secte. Que fait donc la mivilude ?

      • Où vous voyez ou vous ne voyez pas
        No bulshit , s’est assez radical
        Faut savoir qu’il y un rapatriement
        Voyez par vous même
        Vous êtes seul
        De selon de mon avis il y à une famille qui vous attend en bien
        Rien ne dit que s’est authentique de selon de votre idée de départ comme source

        Comme d’autres son comme vous dans le même paysage
        rien ne vous empêche à négocier l’avenir du monde
        Il ne restera qu’une particule

        • Seul ? Nous le sommes tous lors de notre dernier souffle.

          « Le totalitarisme démocratique est la dernière phase de l’évolution de la société occidentale. Evolution commencée à la Renaissance. » Zinoviev.

          Combien pensent cela ? Un, deux, 10, 100, 1000, 10 000 100 000, 1 million ? Plus ?

          Quelle importance ?

  16. (Lutte contre le Covid et lutte des classes.)
    Régis parle des cures dents , des cures nez et des cures oreilles avec l’œil qui voit tout .

    S’est un classique comme merdouille

  17. je vais en écrire une dernière
    (Qui est l’ouverture sur la création alors que vous serez sur votre trône à contempler le monde dans l’univers à s’inventer)

    Suffit de voir la force du pouce et de l’imaginaire
    Nos jeunes dans le canap qui se la joue sur le grand écran comme de signe de vie ou le pecno dans la rue avec sa télé caméra qui se crée un avatar sur une situation , qui dans ses comble à lui même orchestrer comme avenir

    Hors le pouce le singe ne la pas dans sa dextérité
    Sans cela le singe il bosserait à notre place comme sujet

    • Lui, il bosse à notre place, dans le sens qu’il pense notre avenir et nous l’impose : https://www.youtube.com/watch?v=sGos9V_zIjM

      Il était jeune à l’époque. Ca n’a pas dû s’arranger depuis, dans ses troubles mégalomaniaques.
      L’Homme qui murmure à l’oreille des présidents…Et qui n’a jamais voulu l’être et pour cause !

      Pour lui, nous sommes tous des singes.
      Et des comme lui, il y en a des milliers dans la secte mondialiste ! (Gates, Biden, Gore, Soros et cie).

  18. Claire O’Petit est une ancienne “grande gueule” de RMC.
    Depuis 2017, elle est député LREM de l’Eure.
    Cette “grande démocrate” mettrait Florian Philippot en prison parce qu’il organise des manifestations contre la dictature sanitaire.

    Aller à 4 minutes :
    https://www.youtube.com/watch?v=Pg2wvvn0qfc

  19. Florian Philippot
    est un singe en cage
    Sorte de macaque ambulant
    Pépé qui fait son marché d’ évêque cnews
    A 4 minutes
    non 5 ans

    • Philippot, avec ce qu’il balance sur le gouvernement et la crise du Covid, comment se fait-il qu’il a toujours son rond de serviette sur Cnews ?
      Voilà la question que devrait se poser le plus grand nombre de…singes !

      • je ne souhaitais pas écrire ce texte
        mais je l’envoi

        Si lepen fout le camp
        le fn il y à un potentiel énorme sans cette mafia familiale
        donc faut voir les sorties
        Ceci dit il y à un ordinateur ambulant Bardella et puis l’autre couine machiavélique lepen
        le fn
        Ils sortiront de toute évidence à force de trahison, comme electorat
        Et tout le monde le sait
        Et justement s’est dommage d’avoir mal voté contre le fn
        Macron sera réélu et puis le fn il faut voir aussi la tournure du monde et de l’Europe.
        En ce moment s’est stable quoique très sensible merkel n’est pas immortel
        ect ect ect

  20. Si le front national était sorti plus tôt
    on aurais pu corriger le tire pour les foutre dehors
    Mais l’histoire tourne à l’envers , il n’est pas anodin que s’est l’anniversaire de napoléon
    Faut circuler dans le texte et se poser la question du pourquoi cette date qui rappelle l’empire et sa chute

Laisser un commentaire