Affaire Darmanin : saison 2

Voilà donc l’affaire Darmanin relancée, et naturellement avec elle un nouveau lynchage politique du garçon et du macronisme au passage. C’est assez pénible, que cette façon systématique de faire de la politique en essayant d’instrumentaliser la justice. Gérald Darmanin est un opportuniste sans principe, qui pour un plat de lentilles ministérielles a rallié Emmanuel Macron pour venir un peu étoffer les équipes socialistes de Macron. Alors, sans savoir de quoi il s’agit, on se précipite, l’accuse d’être un violeur et Macron de le savoir et de le protéger. Nicole Belloubet y va de ses habituelles et catastrophiques déclarations. Désolé mais il y a suffisamment d’horreurs à reprocher au système Macron pour n’avoir pas besoin d’emprunter ces détours. Et je serais ravi le jour où il aura été chassé du gouvernement de la république et ira se morfondre dans sa mairie de Tourcoing récupérée dans le premier tour truqué du 15 mars avec 10 % des inscrits…

Alors, on va expliquer pourquoi l’instruction précédemment conclue par un non-lieu tout à fait justifié a été réouverte, et pour la clarté publier à nouveau mon texte de septembre 2018 expliquant les tenants et les aboutissants de l’affaire.

Gérald Darmanin avait donc bénéficié d’une ordonnance de non-lieu délivrée par un juge d’instruction qui avait été nommé après une plainte avec constitution de partie civile d’une personne prétendant avoir été violée par l’actuel ministre. Cette plainte avec constitution de partie civile faisait suite à une enquête préliminaire du parquet conclue par un classement sans suite. La Cour de cassation a cassé cette ordonnance parce que le juge d’instruction pour la rendre s’était appuyé sur le seul dossier (très complet) de l’enquête préliminaire. La Cour considère que le juge aurait dû compléter par ses propres investigations. Qui auraient sans nul doute amené la même conclusion. Mais cette décision de forme et justifiée, car effectivement quelle que soit la qualité du travail effectué par le parquet, le juge d’instruction, juge du siège indépendant et impartial doit aussi se livrer à ses propres constatations.

Cela étant il serait extrêmement surprenant compte tenu de la réalité de cette affaire qu’il n’y ait pas à nouveau une ordonnance de non-lieu.

On trouvera ci-dessous les motivations de cette opinion.

Affaire Darmanin : le droit pénal pour les nuls

Au moment de la promulgation de la loi qui porte son nom, ce fut la fête de Marlène Schiappa. Il y avait dans ce texte quelques solides imbécillités comme la contravention d’outrages sexistes, mais ce ne sont pas ces points qui lui ont valu quelques soucis. Elle a en effet été accusée d’avoir légalisé la pédophilie (rien que ça !) en France, au prétexte que la loi nouvelle respectait le principe de la charge de la preuve en matière pénale. Mais Marlène dit tellement de bêtises, est tellement pénible, et comme l’été était si beau, si chaud, le vin rosé et la baignade si tentants que je me suis dit : « Qu’elle se débrouille ! » Je ne pense pas qu’elle ait pu être affectée par ma désertion.

« Le défaut de consentement ne suffit pas à caractériser le viol »

Malheureusement, c’est la rentrée, et les excitées et autres ignorants se sont trouvé un nouveau sujet de clameur. Avec « l’affaire Darmanin » la justice aurait instauré une jurisprudence dépénalisant le viol, rien que ça. Je ne supporte pas plus Gérald Darmanin que Marlène Schiappa, mais sans le défendre, on va simplement rappeler les principes de la justice pénale que tout le monde devrait considérer comme précieux.

Ce qui a déclenché ce nouveau scandale et les hurlements des féministes victimaires extrémistes, c’est l’ordonnance de non-lieu rendue par le juge d’instruction chargé de l’information judiciaire à la suite de la plainte de l’accusatrice du ministre du Budget. Ce qui provoquait leur rage c’était la motivation que rapportait la presse de la décision ainsi libellée : « Le défaut de consentement ne suffit pas à caractériser le viol. Encore faut-il que le mis en cause ait eu conscience d’imposer un acte sexuel par violence, menace, contrainte ou surprise ». Mon Dieu, quelle horreur ! Encore un juge machiste amis des violeurs qui se préoccupe de l’intention coupable, alors que chacun sait que les hommes sont tous des violeurs par nature, nous disait la cohorte néoféministe. Et les autres, que cette motivation constitue une autorisation de violer. Le problème, c’est que, dans cette affaire, la motivation ne pouvait pas être autre, en tout cas elle ne devait pas l’être.

Caroline assouvit ses rancunes

Petit rappel de cette histoire tordue. Au début des années 2000, Madame X, escort girl professionnelle, ce qui en bon français veut dire prostituée, s’était livrée à l’encontre d’une de ses proies à du harcèlement, du chantage et des menaces de mort. Traduite en correctionnelle en 2004, elle y fut condamnée, ce qui n’est pas rien, à 10 mois de prison avec sursis, deux lourdes amendes, et 15 000 € de dommages-intérêts à sa victime. En 2009, soit cinq ans plus tard, elle aurait adhéré à l’UMP, et se serait rapprochée de la direction de ce parti pour tenter d’obtenir un appui pour « faire effacer » sa condamnation.

Cette présentation est pour le moins curieuse dans la mesure où la décision étant définitive, toute demande de relevé ou de non-inscription au casier judiciaire était de la seule compétence de la juridiction ayant rendu la décision de condamnation. Il est fort peu probable que Madame X ne l’ait pas su. C’est dans ces circonstances qu’elle aurait fait la connaissance d’un jeune permanent de l’UMP, Gérald Darmanin. Concernant la suite, leur versions divergent mais s’accordent sur les éléments suivants : après avoir fait connaissance, ils se sont rendus un soir dans un club échangiste. Tous deux savaient ce qu’on y faisait. Puis, dans une chambre d’hôtel, Madame X serait descendue pour une course à la pharmacie pour revenir ensuite dans la chambre où une relation sexuelle aurait été consommée.

Huit ans plus tard (!), au printemps 2017, Madame X, prise de rage à l’annonce de l’entrée de Gérald Darmanin au gouvernement, décida qu’elle avait été victime d’un viol et déposa plainte. Elle refusa pourtant à plusieurs reprises de se rendre aux convocations de la police judiciaire ce qui entraîna évidemment le classement sans suite. Son actuel mari prit alors contact avec l’activiste féministe, Caroline de Haas, dont l’inimitié pour Gérald Darmanin est bien connue. Ravie de l’aubaine, celle-ci lui expliqua que l’on pouvait aussi, d’après le Code pénal, violer « par surprise », et lui conseilla cette stratégie en l’aiguillant vers une avocate de ses connaissances. Nouvelle plainte, nouvelle enquête préliminaire et nouveau classement sans suite. Et Gérald Darmanin de rester au gouvernement malgré les demandes pressantes de démission de la part de féministes bruyantes, ce qui est habituel, et de Laurent Wauquiez, ce qui est lamentable. On n’assouvit pas ses rancunes par juge interposé.

Quand le juge respecte le droit

Nouvelle plainte, mais cette fois-ci avec constitution de partie civile qui aboutit automatiquement à la désignation d’un juge d’instruction. Celui-ci, régulièrement saisi, a rempli son office et rendu la très prévisible décision de non-lieu au vu des éléments du dossier et des déclarations de l’avocate de la plaignante qui explique dans sa plainte l’épisode de la chambre d’hôtel : « Elle tente alors de ‘repousser le moment fatidique au maximum’, hélas, constatant que l’acte était toujours ‘au programme’, (…) malgré tous ces détours, elle avait dû finir par s’y plier ».

Alors soyons clair, cette description est bien celle d’une acceptation ; et un acte sexuel, s’il est consenti, n’est pas un viol, même s’il n’est pas désiré. Observons également que la référence au métier qu’avait pratiqué Madame X n’est pas là pour dire qu’on a le droit de violer une prostituée, mais simplement d’imaginer que l’on avait affaire à quelqu’un qui, sur ces questions, n’avait a priori pas froid aux yeux.

Le juge était en présence de deux versions contradictoires, parole contre parole, sans témoin. Gérald Darmanin invoquant le consentement et la plaignante le contestant, quoique de façon très alambiquée. Que devait-il faire alors ? Simplement remplir son office, qui consiste d’abord à apprécier les faits qui lui sont soumis et à en établir la réalité ; cela s’appelle « l’élément matériel ». En l’occurrence, il y a eu un acte sexuel. Il faut ensuite les qualifier juridiquement en identifiant l’article du Code pénal applicable ; c’est « l’élément légal », le texte de l’article 222–23 du Code pénal qui réprime le viol. Et enfin établir « l’élément moral », c’est-à-dire l’intention de commettre l’infraction. Parce qu’en droit français, il n’y a pas de crime ou délit sans intention de le commettre. Cela veut dire que, si tant est que la plaignante ne fut pas consentante, il faut établir que Gérald Darmanin le savait.

Tout ceci est élémentaire et relève de la première année de droit.

Assez de ce chantage

Beaucoup me disent que le juge aurait dû dire dans son ordonnance que Madame X était consentante. Mais comment l’aurait-il pu ? Elle prétend le contraire, et il n’était pas dans la chambre. On me répond alors qu’il aurait pu déduire l’existence de ce consentement de son attitude préalable. Mais pour quoi faire ? Il n’est pas là pour trancher entre ces deux paroles contradictoires, mais pour établir une éventuelle culpabilité. Sa démarche juridique doit être de vérifier si l’élément moral de l’infraction, c’est-à-dire l’acte sexuel forcé en l’absence de consentement, est présent, autrement dit que Gérald Darmanin savait que Madame X n’était pas consentante. Le juge d’instruction a fort normalement conclu que cette preuve ne pouvait être rapportée, et il l’a fait au regard des éléments de son dossier en considérant que, même si Madame X n’avait pas été consentante au moment de l’acte, Gérald Darmanin ne pouvait pas le savoir. Et que l’on ne vienne pas me dire que cette approche pourrait concerner les autres hypothèses de viol, c’est-à-dire par violence, contrainte ou menace. Quand on est violent, que l’on contraint, que l’on menace pour obtenir quelque chose, on sait très bien ce que l’on fait.

Chacun, dans son for intérieur, peut tout à fait penser, avec quelques raisons, que la plaignante se fout du monde. C’était peut-être même le cas de ce juge d’instruction, mais il a passé outre et rempli sa mission en faisant du droit et en respectant les principes qui doivent impérativement conduire le procès pénal.

Alors il est assez lamentable d’hurler qu’à cause de ces juges dévoyés il existe en France un permis de violer. Ou de dire, comme l’avocate de Madame X : « Cette manière d’appréhender le dossier est choquante en 2018, alors qu’on est soi-disant dans un mouvement de protection des femmes victimes ».

Eh bien non, le nécessaire combat contre le viol et les violences faites aux femmes ne doit pas passer par la violation et la mise à bas de nos principes fondamentaux.

Il ne faut en aucun cas céder à ce qui n’est rien d’autre qu’un chantage.

Régis de Castelnau

105 Comments

  1. Même analyse sauf que je ne vais pas si loin dans la démonstration juridique (magistrale au demeurant comme d habitude) : Le récit de la « plaignante » ne tient pas une seconde, c est grotesque…. Le problème de ce genre d affaire minable est qu elle fragilise La Défense et la protection des vraies victimes de viol… « Si c est ça un viol ben c est pas si grave »… Voilà ce qu on pourrait conclure d une condamnation – improbable cependant en l espèce…

    • Question, le fait pour un permanent d’un parti d’apporter un soutient pour obtenir une remise en cause d’une décision judiciaire ne constitute t’il pas un élément condamnable?
      Le cas ou Darmanin se sert de son pouvoir pour obtenir des relations sexuelles ne doit-.il pas être condamné? Pour moi une personne qui est capable de faire cela doit-êtr interdite d’obntenir un tel poste.

      • User de son pouvoir pour obtenir quoi que ce soit est certes condamnable. Mais on ne pourra exiger de la justice qu’elle réprime a priori un élément si courant du fonctionnement même des rapports humains. La dame X use de son côté du pouvoir que lui donne la vague « MeToo ». Le juge s’est contenté d’examiner les preuves.

  2. J ajoute qu aussi bien ces pseudo féministes sont les alliés objectifs « du viol et des violeurs »… .. Bref qu elles font plus de mal à la cause qu elles ne la soutiennent. Et je suis une femme, et je suis féministe mais je ne me retrouve pas du tout du tout dans toutes ces mascarades. D ailleurs je ne me retrouve plus nulle part … en fait. Comme le dit un ami : idéologiquement je suis la même mais politiquement orpheline… Salutations et merci – en passant – pour vos articles et votre courage.

  3. Autres temps autres moeurs…
    A l’époque où il était encarté UMP le ministre Gérard DARMANIN est accusé du viol d’une militante UMP.
    Le dossier est réouvert par décision de justice.
    Pour les avocats du ministre « ce n’est qu’une question de forme ».
    Pour la victime, c’est « son honneur et sa dignité ».

    Extrait 1
    « L’ancienne adhérente UMP, à l’époque âgée de 37 ans, avait expliqué aux policiers n’avoir pas eu d’autre « choix » que d’avoir des rapports sexuels avec l’élu pour obtenir un courrier à la ministre de la justice, et faire en sorte que son dossier judiciaire « soit correctement étudié » : « Il fallait que je couche pour avoir la lettre et me faire innocenter. » Elle avait déclaré s’être sentie « piégée », « au pied du mur », « acculée » : « Je ne pouvais pas dire non. »  »

    Acculée… et pas que.

    Extrait 2
    « Un échange interrogeait particulièrement, celui du 17 décembre 2009, soit neuf mois après la relation sexuelle avec Gérald Darmanin. Cette nuit-là, elle lui avait écrit, à 3 h 38 : « Abuser de sa position ! Pour ma par cet être un salle con !!!! Surtout quand on et dans la peine , la politique te correspond bien !!! [sic]» ; « Quand ont sait l, effort qu, il ma fallu pour baiser avec toi !!!! Pour t, occuper de mon dossier [sic] ». « Tu as raison je suis sans doute un sale con. Comment me faire pardonner ? », lui répond-il à 5 h 21, ajoutant plus tard : « Merci de me redonner une chance… Es tu dispo des ce soir ? [sic] » »

    Le romantisme de cet échange n’a d’égal que sa qualité littéraire…

    Ceci dit, vu la réponse du ministre, j’aurai tendance à le croire quand au jugement qualifié qu’il porte sur lui même.
    Et vu la suite de la réponse cette dame doit être pour le moins exceptionnelle, pour que -toute honte bue – la seule idée de l’heureux élu soit de la revoir…

    Si ce n’était si ignoble, nous pourrions en sourire.
    Seulement voilà, sous réserve de l’appréciation finale de la juridiction, il semble bien que ce soit ignoble.

    La dame n’est pas une sainte, en matière de seins elle s’occupe surtout des siens. C’est une call-girl.
    Alors la notion de viol va prendre toute sa pleine mesure, qui sera sans doute la mesure de ses talents et de son expérience à elle.

    Cela nous donne tout de même un beau tableau des mœurs de quelqu’un à qui l’on va confier l’argent des français.
    Belles fréquentations.
    Belle moralité.
    Ce n’est plus « en marche », c’est « à fond »…

    • Gérald Darmanin.
      C’est un fake, un prête-nom.
      Il ne s’appelle pas plus Gérald Darmanin que Anne s’appelle Sinclair.
      Il faut commencer par le commencement.
      Epstein, Polanski, Darmanin ont un point commun : Devinez lequel.
      Comme par hasard, ils défrayent la chronique des affaires de moeurs.
      En fait, ce n’est pas un hasard.
      Mais pour l’affirmer, il faut formuler la dialectique des réseaux.
      Sujet délicat, casse-gueule même…DSK pourrait le confirmer.
      #Meetoo, #Balancetonporc, l’intox à la manoeuvre.

      Faites vos recherches.

      • S’est éphémère mais bien vu
        Anne s’appelle Sinclair et pourtant 7 sur 7 en 84 elle ne s’était jamais caché d’où le 7 sur 7.
        on en parle.
        Mais à l »époque il n’avait aucune preuve pour pouvoir revenir dans le texte

      • Vous voulez dire qu’ils sont partout dans les affaires de viol ?
        C’est assez remarquable comme démonstration de l’abjection du sophisme.
        Je suis surpris que Castelnau laisse passer cela.

        • Rectification votre honneur, ils sont partout et très bien représentés dernièrement dans les affaires de moeurs.
          C’est factuel, c’est sans doute pour cela que notre hôte n’y trouve rien à redire.

          • Vous êtes, quant à vous, représentatif de l’abjection du sophisme.

          • Vous l’avez déjà dit.
            Votre soliloque se confond avec votre psittacisme.
            Ca ressemble à un vulgaire mantra, donc pas digne d’intérêt.

          • hajime, avec les raclures aux quelques neurones confits dans la haine antisiomite, il est parfois utile de répéter.
            Avec vous, c’est peine perdue.
            Plus de temps à perdre avec vous, (je vous laisse le dernier mot), vous vous êtes suffisamment défini.
            Roger.

          • dov kravi, votre écholalie devient préoccupante, d’autant plus qu’elle s’accompagne de la traditionnelle attaque ad hominem, lorsque les arguments viennent à manquer et ne dépassent pas la vomissure de bidet.
            Je m’inquiète même pour vous, n’êtes pas en post traumatique à cause du confinement, au moins ?

            Sans rancune.

        • @DOV KRAVI
          Pourriez-vous éviter les appels à la censure ? Sur la plupart des autres sites, c’est une plaie, et avec la loi Avia, ce sera bientôt pire. Alors, un conseil : quand vous n’aimez pas, ne lisez pas ou contestez, mais laissez les ciseaux où ils sont.

        • Je suis tombé de l’armoire en allant sur Wiki ?
          il s’appelle Gérald Moussa Darmanin

          • Vous vous n’êtes pas fait mal au moins ? ^^

          • Ben oui ! Issu de harki et de bistrotier maltais (le grand-père Moussa), chantant Brassens et proche de l’extrême droite, cynique aussi… une réussite zig-zag du bas peuple. Opportuniste aussi dans ses rencontres amoureuses, est-ce étonnant ?
            Ca me gène plus que, ministre des comptes, il jongle avec les cumuls hors la loi : douillet, le droit à l’erreur !

      • J’espère, pour vous, que votre contribution est juste une tentative d’humour déplacé … sinon ce sont des insinuations antisémites abjectes. Yame Hajime !

        • Hélas, Marie, aucun humour déplacé, mais une conviction basée sur, selon lui, du  » factuel « .
          Un magnifique spécimen de la dieudosoralie.

        • Vous n’allez tout de même pas me faire passer pour un black antisémite, comme avec les autres, si ?

          D’ailleurs après avoir fait monter la sauce, par ce biais, le pouvoir a sifflé la fin de la récréation Floyd/Traoré.

          C’est assez fascinant à observer d’ailleurs.
          D’abord on soutien l’élan émotionnel au mépris de l’Etat d’urgence sanitaire, puis on instille l’idée que certains manifestants seraient racistes et enfin pour terminer la séquence, on trouve quelques excités éructant contre les juifs.

          Et le taureau fonce tête baissée pour se faire poignarder.

          Diabolique.

        • Ca commence à voler bas sur ce site.

          Ce que j’ai trouvé est sur le net que Hajime est un prénom japonais et que le dit pseudo possède une érudition assez imposante.
          De là à dire qu’Hajime serait un black et un black antisemite . J’émets des doutes ?

          Sincérement, je ne pense que pas beaucoup de blogueurs , sur ce site ou sur d’autres mise à part des pro , sachent qui est le psychiatre suisse C G Jung ? Un des rares vrai rivaul de Freud. Et de ses théories.! Car Hajime le cite avec une certaine justesse .

          • hajimé est surtout un commandement pour démarrer le combat dans les arts martiaux japonais.
            En principe, la pratique d’un art martial est incompatible avec la vulgarité de l’esprit. En principe.

          • Dov, ne vous fatiguez pas, je ne pratique pas.
            Prenez-le donc comme une injonction de commencer quelque chose.
            il serait temps d’ailleurs, en ce qui vous concerne.
            Par exemple d’être plus ouvert et moins tribal, parce que là, vous me faites plus penser à un supporter énamouré de son équipe fétiche qu’autre chose.

    • Le casier de cette damen’ayant pas ete effacé , elle devrait porter plainte pour grivelerie

      • Escroquerie plutôt, car visiblement la qualité des prestations du Monsieur n’était pas au bon niveau… 🙂

  4. Que voulez vous que les pauvres gens Abusés comprennent
    ,,,,

    PAR CES MOTIFS, et tous autres à produire, déduire ou suppléer, même d’office, il est demandé au Conseil d’Etat de renvoyer au Conseil constitutionnel la question prioritaire de constitutionnalité suivante : « L’article 19 I de la loi n° 2020-290 du 23 mars 2020 d’urgence pour faire face à l’épidémie de covid-19 viole-t-il le droit effectif de faire campagne en vue des élections municipales issu de l’article 3 de la Constitution en ce qu’il conduit le Premier ministre à décider de la date de tenue du second tour uniquement en fonction de la situation sanitaire indépendamment de la faculté pour les candidats de faire réellement campagne entre le soir du premier tour et l’avant-veille du second tour ? »

    Quelle salade de texte pour une foufoune d’affaire de cul !!!
    Il y à de quoi être cinglé
    Après je dis pas

  5. Donc PAR CES MOTIFS » comme de perdu de vue et tout autre à produire .
    J’adore
    ::::: il est demandé au Conseil d’Etat de renvoyer au Conseil constitutionnel la question prioritaire de constitutionnalité
    Quel merde !!! de transmission

  6. En réponse à un commentaire – un rapport de SMS que les deux protagonistes de l’affaire , avec des fautes de français dans leurs SMS en veux tu en voilà, se seraient échangés – est- ce que les frasques minables, conformes à leur médiocrité fière d elle-même de ces gens-là, nous concernent- elles ?…. Oui, peut-être : « je m’estime peu quand je me regarde beaucoup quand je me compare .. »… Plus ils feront la démonstration de leur nullité et plus on s’en retranchera, de leur monde. moins ils n’auront d’emprise. Avant … je parle d un temps « que les moins de 30 ans ne peuvent pas connaître »… un ministre de la République… ça restait un ministre de la République… Maintenant les ministres en charge du Tresor public, patron des fonctionnaires du fisc, se rend dans une boîte echangiste avec une call girl … Et ils voudraient nous donner des leçons de vertu, de moralité ? … Quand ils parlent désormais c est comme s ils pissaient dans un violon… sic . Et ça ça pardonne rarement dans l histoire.

    • Ben ceci explique cela
      Occasionnellement cela fait du bien de finir dans un violon comme pipi boy à tous faire
      Imaginéz vous tous les pets de salades qui se la joue justice complètement installé dans la matrice et que j’explose
      Je me suis inventé un nouveau nom el cornardo le sourd compagnonnage de zorro
      Le chorizo zappé de l’oreille

    • « Et ça ça pardonne rarement dans l Et ça pardonne rarement dans l histoire
      J’imagine
      Encore faut il écrire tant qu’à corriger
      histoire est égal à isthme voir au lieu du V ils on mis un t comme code de la route
      Qui implique le mot histoire s’en lui avoir demandé son avis sur le texte écris
      Ben voici une porte sur l’isthme à l’adam
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Dragage

      De selon ce que je lis ne n’ai plus beaucoup d’espace pour écrire du texte , j’aime bien dans un invité de commande pour ouvrir le cercle de lecture

    • J’ai plus de trente ans, et je sais des ministres d’autrefois qui ont eu des relations (pardonnez-moi cette évocation immorale) hors des liens sacrés du mariage, si si ! Sans pour autant faire ni de procès ni de une…
      L’épectase élyséenne aux bons soins de Marguerite doit vous rappeler quelque chose, tout jeunot que vous soyez !

      • L affaire me semble en fait symptomatique de ce tout et n importe quoi qui nous est servi chaque jour. On se demande jusqu ou ça va aller. Cependant, de manière plus prosaïque, je vais voir ce que vont me répondre les impôts à ma demande d exonération de CFE, en pointant justement que ce « bordel » à ce niveau induisait : que nous ne pouvions plus être assigné-s à une exemplarité -payer ce que soit disant nous devons – de laquelle les ministres et certain-es de leurs affidé-es se sentent exempté-es… Je tiendrai informé ce blog de ces échanges. Car on pourra voir la docilité de l administration – apres Cahuzac ils ont toujours pas compris – qui fait bloc autour de ce pouvoir et qui est très loin de s en désolidariser et qui donc continue de taper sur ceux qui sont toujours à sa portée. La Voix de son maître. Contre toute intelligence de la situation. Et non je ne suis pas une jeunotte.

      • A ce propos, lire ou relire l’excellent « Sexus Politicus » de Deloire, ou l’on comprend que le personnel politique est drogué au sexe.
        Le tout dans des effets de cour ou se mêlent puissants et courtisanes (politique, journalistes, etc…).
        Alors à l’époque, toute cette partouze Républicaine se réalisait entre personnes plus ou moins consentantes, ayant des rapports d’intérêts ou de classe.
        Aujourd’hui, il semblerait que ce soit moins vrai, ou alors l’effet US de sa judiciarisation sociétale nous a contaminé, m’enfin DSK qui trousse sa femme de chambre à l’hotel, noire qui plus est, ca fait quand même désordre.

        On ne va pas pour autant jouer les pères la morale, mais un semblant de retenue en haut lieu serait exemplaire et encore, je n’évoque pas ceux qui auraient une nette préférence pour les jeunes éphèbes et qui continuent à vouloir nous apprendre comment bien penser.

        Griveaux, Darmanin, lorsque le sordide fraye avec le bac à sable, le tout récupéré pour les besoins du spectacle.

    • Dans le temps que les moins de 30 ans ne peuvent pas connaitre, les turpitudes des personnes au pouvoir n étaient pas étalées aux yeux de tous. Ou alors avec 1 certaine dose d humour.. prenez Edgar Faure quand il est mort en compagnie d une prostitué et le mot célèbre qui s en est suivi :”monsieur a t il encore sa conscience ? Non, elle est sortie par la porte de derrière” 🙂

      • Pardon, mais il ne s’agit pas d’Edgar FAURE (1908-1988), ministre sous la présidence du général de GAULLE puis sous celle de Georges POMPIDOU, mais de Félix FAURE (1841-1899), président de la République française de 1895 à sa mort.
        .
        Et ce qui a été écrit sur les circonstances de sa mort tient quelque peu de la légende.

  7. En d’autres termes, si M. DARMANIN a pu légitimement penser que madame X était consentante, il n’y avait pas de viol, faute d’intention coupable.

      • Ceci dit je suis tout de même , je ne vais pas m »empêcher d’écrire que je suis un enfant violé et battu comme de normal
        J’aimerai bien être reconnu

  8. Il n’est nullement question de voyeurisme. Il est question de la définition légale du viol.
    L’affaire n’est pas jugée définitivement, donc il est prématuré d’user de commentaires vindicatifs.
    Le Tribunal dira le droit, et nous verrons bien.
    Disons qu’en l’état il semble difficile d’attendre un jugement répressif.

    • Codani , je ne souhaite plus être violé et battu
      Comment dois je voir tout les textes que je lis ?
      Je vous invite à voir et le clou textuellement

      • Très simplement voyez ce que vous lisez ici comme un commentaire juridique, et des commentaires de simples citoyens à la suite.
        C’est l’expression d’opinions différentes entre gens capables de dialoguer ensemble.
        Ce n’est pas une thérapie, même si cela peut y ressembler.
        Cordialement,

  9.  » la définition légale du viol. »
    Franchement comme salade !!!

  10. « qu’en l’état »

    qu’en l’état qu’en l’état qu’en l’état qu’en l’état qu’en l’état qu’en l’état
    Laitance

    Complètement cinglé

  11. On aurait pu envisager la tentative aboutie ou non ? de corruption ou le dol.
    L’une cherche à obtenir une faveur d’un homme politique, l’autre par ruse accepterait le don en nature, sans donner suite ?
    Après ce face à face, il faut les renvoyer dos à dos.

  12. Et boum, une autre décision de justice qui déplaît à notre hôte. C’est son droit, mais je ne vois pas ce que ça apporte au débat. Après tout, si un procès arrive à des conclusions – lesquelles, je n’en sais rien – ça permettra peut-être d’éclaircir des notions juridiques qui deviennent de plus en plus flou. Et qui sait, d’éviter de bousiller la vie d’un brave type comme C. Ruggia, qui n’est accusé de rien de grave (sans compter qu’il y a prescription) mais qui n’a plus aucune existence professionnelle et sociale. Je précise que je ne le connais pas, mais est-ce une raison pour laisser faire n’importe quoi ?
    D’autre part, j’ai de plus en plus le sentiment (gênant, je l’avoue) que M. de Castelnau voudrait dire la loi et le droit tout seul, sans contradicteur ni débat. Il y a quelque temps, je l’aurais bien vu ministre de la Justice. Aujourd’hui, j’ai de gros doutes.

    • #Roubachoff, je ne citerai pas en entier votre remarque mai je la résumerai ainsi, je cite: « lesquelles, je n’en sais rien »!
      Si vous n’en savez rien, de grâce, de dites rien car vous n’apportez rien au débat!!

      • @CHARLES HEYD
        Parce que vous connaissez d’avance les résultats d’un éventuel procès ? Costaud, ça. De nos jours, un tel don de voyance devrait faire votre fortune.

        • Je ne connais pas à l’avance le résultat d’un procès;
          M. De Castelnau ne dit pas à lui seul le droit, il l’interprète comme n’importe quel avocat, juge, simple justicier ou justiciable; votre problème est, à mon sens, et ce n’est pas la première fois mais à chacune de vos interventions, que dès qu’on se permet de mettre en cause, ou encore de l’approuver, une décision de justice on est forcément dans le flou; je cite:  » d’éclaircir des notions juridiques qui deviennent de plus en plus flou. »
          Quand les notions juridiques deviennent flou il y a un loup et le moins que l’on puisse dire c’est que vous ne contribuer pas à le dissiper (le flou)!
          Donc merci d’avance d’éclaircir ce flou!

          • @CHARLES HEYD

            Les « notions juridiques qui deviennent de plus en plus floues » (j’avais laissé une coquille) ce sont par exemple la définition du viol, de la prescription (qu’on contourne allègrement) et l’invention de bizarreries comme l’emprise, la dernière tarte à la crème à la mode.
            J’en connais assez en droit pour savoir que tout bon juriste peut défendre n’importe quelle thèse en la saupoudrant d’articles de loi (souvent les mêmes pour deux théories opposées). C’est trop fréquemment ce que fait M. de Castelnau. Par exemple, sous un autre article, j’ai parié qu’il aurait pondu des recours rageurs si Macron avait reporté les élections en septembre au lieu de les fixer en juin. C’est cette pratique, la « géométrie variable », qui me pose un problème. En clair, il s’agit d’une instrumentalisation de la justice, soit exactement ce que notre ami reproche au gouvernement.
            Quant à vous, il semble que vous refusiez de comprendre ce que je dis. Un conseil, ne me lisez plus, ça vous facilitera la vie.

  13. Bien que le « garçon » me soit odieux que cette affaire promptement étouffée en son temps revienne quand on parle de remaniement ministériel et que le « garçon », a eu et à mon sens le tort, de montrer ses ambitions peut se lire comme un « à la niche ».

    • A cet instant, il n’est pas certain que Darmanin ne soit pas de la partie lors du prochain remaniement.
      Peut être pas au même poste, certes.
      Maintenant, il est tout à fait possible que la réactivation de cette affaire serve, in fine, de caution quant à son exfiltration.
      Il aura alors tout le temps de démontrer son innocence, histoire de ne pas hypothéquer la suite de sa carrière.
      Souvent, l’exfiltration permet de mieux organiser sa défense et puis surtout, aux yeux de l’opinion publique, le pouvoir envoie le message que la justice fait son boulot, même lorsqu’il s’agit du ministre de l’action et des comptes publics.
      Bon, d’accord, Belloubet vient d’annuler ce que je viens d’écrire en apportant son soutien à Darmanin : https://www.huffingtonpost.fr/entry/laccusatrice-de-darmanin-denonce-le-soutien-de-ndiaye-et-belloubet_fr_5ee3e2fcc5b6eb7905edcac7

      Dont acte.

  14. Non expert en droit, j’ai une opinion (ce qui n’engage à rien) différente de la votre.

    Sur le point du consentement de l’acte, et sur la volonté d’imposer un acte sexuel , amha, plutôt que de se concentrer uniquement sur comment qualifier l’acte en lui même, il faut revenir au début. Ce qui semble que peu abordé dans votre article (je l’avoue, je n’ai pas lu l’ordonnance de non lieu), a savoir le trafic d’influence (supposé) de M. Darmanin, qui est l’acte générateur des crimes reprochés.

    Le traffic d’influence est, je cite « […]le fait de céder à une personne dépositaire de l’autorité publique, chargée d’une mission de service public ou investie d’un mandat électif public qui sollicite sans droit, à tout moment, directement ou indirectement, […]des avantages quelconques, pour elle-même ou pour autrui, […] pour abuser ou avoir abusé de son influence [réelle ou supposée] en vue de faire obtenir d’une autorité ou d’une administration publique […] toute autre décision favorable. »

    Si le trafic d’influence est établi, (et commencé avant l’acte sexuel), cela apporte l’élément matériel tant attendu pour le viol :

    – la volonté/connaissance d’imposer un acte sexuel : dans ce cadre l’accusé était forcément au courant que la plaignante ne pouvait refuser sans perdre le bénéfice de son influence (réelle ou supposée).
    – Par extension, le consentement de la plaignante était forcément viciée et ne peut être considéré comme libre et non faussée, car si elle refuse, elle perd le bénéfice de l’influence supposée.

  15. Nemo auditur …
    La plaignante serait l’instigatrice du trafic d’influence,
    et l’accusé aurait commis une sorte de grivèlerie.
    Consommer sans payer.
    Le vice de consentement, donc le viol imputé, serait donc rétroactif.

    • Comme il ne semble pas y avoir eu violence, contrainte, menace ou surprise, il me semble qu’on ne peut pas dire qu’il y a eu viol. L’absence de consentement, ou un consentement vicié, ne suffit pas. Voir 222-23 CP en lien dans le billet.

  16. Je ne pensais pas que ça arriverait un jour : j’ai un point d’accord avec BHL.

    Il trouve inadmissible qu’on nous ait enfermés chez nous pendant 2 mois et il est effaré que les Français (et les autres peuples) aient accepté cela.
    Il parle de la « crétinerie » des « sachants » (que moi, j’appelle « les médecins de Molière ») qui ont pollué le débat avec des inepties pendant une partie non négligeable de la crise.
    Alors qu’on sait maintenant que les enfants transmettent peu le virus, il trouve inadmissible que les « sachants » (liés aux Pouvoirs : ça, c’est moi qui le dis) aient prétendu le contraire. Quelle catastrophe psychologique pour les enfants qui ont cru un temps qu’ils allaient tuer leurs parents et/ou grands-parents !
    Oui, ces « médecins de Molière » à l’esprit totalitaire ont été immondes.

    Sur les autres sujets abordés dans une interview de BHL, je suis globalement en désaccord avec lui, ce qui ne m’étonne pas.

    • « Je ne pensais pas que ça arriverait un jour : j’ai un point d’accord avec BHL. »

      Rahhh…Encore la preuve que le diable se niche dans les détails.
      C’est exactement ce que Ruth Elkrief a suggéré l’autre jour à Philippe De Villiers et ce dernier a répondu « Bienvenu au club » à l’endroit d’un BHL ayant déjà écrit un bouquin sur le Covid.
      Du coup je me demande si ceux qui affirment que le duo Onfray/Zemmour, c’est de l’ingénierie politique, n’auraient pas raison, in fine.

      Faudrait plus développer d’ailleurs..

  17. Ben à l’aura de ma mort , je m’étais fait un catalogue dans le swing
    d’où Glenn douche
    J’aimerai bien donner des pistes , Google se la joue pour me confondre et m’effacer

    Je vais donné des liens brut
    en plusieurs textes
    Vais revoir mon texte , s’est assez lourd d’écrire du texte juste pour ce faire entendre

  18. Dave Brubeck – Take Five
    Ce que je vous écrivais
    https://www.youtube.com/watch?v=vmDDOFXSgAs

    S’est lui qui à clôturé en fait et puis glenn reprend la relève avec va te faire enculé de fuck you

    En France
    Comme traitre vous avez Simone veille et Batinder se la jouant avec conviction comme d’un ascenseur pour l’échafaud de miles davis
    https://www.youtube.com/watch?v=7Op1WDZk850
    Pour mon enterrement je souhaite entendre
    Glenn douche
    Sublime Glenn Miller-« American Patrol »
    https://www.youtube.com/watch?v=DK-lBi5r6Jk
    9a s’est ma chanson
    https://www.youtube.com/watch?v=V2aj0zhXlLA

    Le enculé va te faire enculé
    foutre de fuck you sous les v1
    A l’époque s’était aussi un confinement , avec le convid s’était plus gentils comme talent indécrottable
    In the mood en41
    https://www.youtube.com/watch?v=_kjB88Ls4g4

  19. J’ai lu sur le site de « Valeurs Actuelles » que le numéro de téléphone d’Eric Zemmour ayant été divulgué, il reçoit des tombereaux d’insultes et de menaces de mort.
    Certains le menacent de « lui faire un Charlie Hebdo ».

    Notons que Christine Kelly, qui anime l’émission dans laquelle Zemmour est chroniqueur, est aussi insultée et menacée sur les réseaux sociaux.
    Le 10 juin, elle a écrit un tweet : « Je suis épuisée. Psychologiquement ».
    Dans la foulée, un « grand démocrate » lui a répondu : « Etre une vendu, ça fatigue ». (J’ai laissé la faute d’orthographe. Christine Kelly étant une femme, il aurait dû écrire : « venduE »).

    Le comportement menaçant de ces pseudo-« démocrates », véritables totalitaires, est répugnant.
    Ce n’est pas de la haine Mme Avia ?
    Qu’en pensent les ministres Castaner et Belloubet ?

    • Comment le téléphone de Zemmour a pu tomber dans le domaine public ?
      Encore une fois, on nous porte à connaissance ce que l’on veut bien que l’on sache.
      Zemmour, il change de SIM quand il veut, alors qu’on arrête de feuilletonner.
      Quant à Kelly, elle a accepté le job si je ne m’abuse, ancienne du CSA, elle est sortie de la naphtaline (Hanouna) pour prétendument modérer Zemmour alors critiqué pour ses propos jugés racistes.

      Elle devait bien se douter que certains l’accuseraient de servir la soupe à Zemmour et comme c’est une femme de couleur, évidemment, ca n’a pas arrangé son cas sur la thématique de la trahison.
      Mais là aussi, si la pression est trop forte, elle possède d’autres alternatives pour stopper du jour au lendemain.

      Les types qui foncent tête baissée et qui insultent ou profèrent des menaces de mort sont des crétins qui n’arrivent pas à prendre du recul et se poser les bonnes questions.

      Comme dirait l’autre, il se reconnaitra, il faut arrêter de nous prendre pour des billes.

  20. Flaubert : « Voilà où nous a conduits le suffrage universel, dieu nouveau que je trouve aussi bête que l’ancien N’importe Vous croyez qu’il en sera démonté, le bon suffrage universel ? Pas du tout. Après Isidore, nous aurons Pignouf 1er.

    • Election->Elu, la mythologie du guide, de l’Homme providentiel, celui qui éclaire le chemin et qui guide le troupeau.
      Je peux vous en pondre trois pages si vous voulez, dans l’acte électif, dans le geste de déposer dans l’urne, le sacré confine au symbole, l’électeur se sent investi d’une mission quasi divine, la symbolique du choix domine son acte, il croit alors en son libre arbitre alors que sa main est téléguidée.

      Et ca fonctionne.
      C’est un populicide auto hypnotique.

  21. J’ai acheté « Marianne » de cette semaine.
    On trouve 4 pages sur Georges Marchais qui aurait eu 100 ans le 7 juin.
    L’article cite parfois Régis de Castelnau.
    Selon lui, à l’époque où Marchais était le dirigeant du PCF, ce parti était « un outil d’intégration à la nation de la classe ouvrière ».
    Le magazine dit que Marchais tenait parfois des discours « susceptibles de donner des frissons d’horreur à la gauche et à l’extrême-gauche de 2020 ». Et oui, ce que j’appelle la gauche calamiteuse de 2020.

    On rappelle que Marchais (qui n’était pas encore secrétaire général du PCF) dénonçait en mai 68 « une fausse révolution bourgeoise » dirigée par « l’anarchiste allemand » Cohn-Bendit. Et oui : soixante-huitards désastreux selon moi.

    En 1977, Marchais disait : « Nous voulons être maîtres chez nous…. Nous voulons l’indépendance et la souveraineté ».
    En 1981, son slogan était « produisons français ». C’était un programme protectionniste.
    Et oui, avec Marchais, le PCF était souverainiste. Donc, Michel Onfray aurait dû être moins critique récemment.
    En 1976, il lança un débat sur « la dégradation des moeurs ».

    Régis de Castelnau dit : « Le Parti avait une conscience très claire des menaces que faisaient peser ….. les grandes mutations de l’époque. La désindustrialisation, le problème de la souveraineté nationale, l’immigration massive servant de constitution d’une armée de réserve au capital ».

    L’article parle aussi de ses positions sur l’immigration. La ville bourgeoise de St Maur refusa des Maliens et les envoya à Vitry-sur-Seine. Le maire communiste, Paul Mercieca refusa leur installation sur sa commune. Dans une lettre au recteur de la mosquée de Paris, Marchais écrivait qu’il fallait arrêter l’immigration, avec beaucoup d’arguments.
    Pour la « gauche sans-frontiériste », Marchais était accusé de « racisme », d’être un « rouge-brun ». Je me souviens bien que certains de cette gauche (du style de la pitoyable gauche de 2020) assimilaient Marchais à Jacques Doriot (ex communiste devenu collaborateur pendant l’Occupation).

    L’article ne défend pas toutes les positions de Marchais mais écrit sur ces sujets : « Difficile, pourtant, de ne pas voir dans la crainte de la ghettoïsation des banlieues une alerte prémonitoire ».

    Bien sûr, après son échec de 1981, cela évolue mal.
    Le PS se convertit au libéralisme. La fierté ouvrière s’effaçait. L’idéologie de la petite bourgeoisie (on ne disait pas encore « bobo ») l’emportait. Le PCF perdait peu à peu son identité ouvrière, y compris avant le départ de Marchais (en 1994, il n’était plus secrétaire général).

    « Marianne » constate que, de nos jours, alors que le PCF s’est embourgeoisé, alors qu’on constate les conséquences de la mondialisation libérale, Georges Marchais connait un regain de popularité posthume.

  22. Dans un tweet du 13 juin, Régis de Castelnau fait allusion à ce que dit l’ancien premier ministre Jean-Marc Ayrault.
    Il veut débaptiser les salles Colbert.
    R. de Castelnau parle de « pandémie talibane ». Allusion aux talibans destructeurs, en Afghanistan, de statues de Bouddha.
    Depuis mai 2017, Ayrault a « un fromage » :une « fondation » sur la mémoire de l’esclavage.

    Il s’en prend a ce qui rappelle Colbert à l’Assemblée Nationale.
    Décidément, il « se réveille ». il constate cela en 2020 seulement alors qu’il était président du groupe PS à l’Assemblée Nationale de 1997 à 2012

  23. Ces derniers mois, en se manifestant aux côtés des frères musulmans en novembre, en approuvant les indigénistes, les racialistes actuellement, Mélenchon s’est totalement déconsidéré (1).

    Mais, déjà en 2013, j’avais montré les grosses différences entre Mélenchon et Marchais. C’était concernant la réaction hostile de Mélenchon contre les bonnets rouges en Bretagne (prédécesseurs des Gilets Jaunes).

    Voici ce que j’écrivais sur l’ancien blog de Zemmour.

    —————————————————————————————————–
    Mélenchon a attaqué avec la plus extrême violence la manifestation de Quimper.

    Pour le co-président du Parti de Gauche, c’est l’abomination de la désolation.
    – Des ouvriers manifestent avec des paysans, des pêcheurs et des petits et moyens PATRONS. Horreur pour JLM, devenu « ouvriériste » (avec peu d’électeurs ouvriers, contrairement au PCF des années 70).
    – Il y aurait des prêtres. Horreur pour l’anticlérical Mélenchon.
    – Vive le jacobinisme de 1793 dit Mélenchon qui veut refaire la Révolution comme d’autres refont tous les jours la Résistance. Sous-entendu : attention aux Chouans !
    – Il y a des autonomistes bretons dans la manif. Et le « jacobin » Mélenchon de prendre une posture anti-autonomiste et « nationale ».

    Je constate :
    – Que la position de Mélenchon est en contradiction avec la politique du PCF sous Georges Marchais. D’ailleurs sur un site de communistes opposés à la politique de l’actuelle direction du PCF, j’ai trouvé un article intitulé « Mélenchon sème la division dans le combat populaire contre la grande bourgeoisie ».
    – Que parfois Mélenchon pratique le double langage.

    Je développe.

    – Mélenchon ne veut pas voir des ouvriers aux côtés de petits patrons.
    Or, dans les années 70, le PCF défendait le slogan « Union du Peuple de France ». Il s’agissait d’unir les ouvriers, les paysans, les artisans, les cadres, les travailleurs intellectuels, les petits et moyens PATRONS, … contre les multinationales.
    À l’heure de la mondialisation et de l’UE, ce slogan devrait avoir plus de force. Mais, ce n’est plus celui du PCF, mais de Dupont-Aignan, voire du FN !

    – Mélenchon ne veut pas voir des prêtres dans les manifs.
    Mais, il n’y a pas longtemps, l’ancien député communiste (« lynché » par son parti depuis) Maxime Gremetz se flattait de combattre des licenciements en compagnie de l’évêque de son diocèse.
    Dans les années 70, le PCF reprenait le slogan « main tendue aux chrétiens ». En 1977, dans les municipalités conquises sur la droite, il maintenait les crédits aux écoles catholiques.

    – Pour Mélenchon, les patrons, les curés, les chouans, c’est l’horreur.
    Mais, de 1979 à 1989, un député européen apparenté PCF s’appelait Emmanuel Maffre-Baugé, élu sur les listes dirigées par Marchais en 1979 et 1984.
    EMB était un viticulteur aisé de l’Hérault, il était catholique pratiquant, son père et son grand-père étaient monarchistes. Mais, il était d’accord avec le PCF contre l’évolution supra-nationale de la « construction européenne ».

    – Mélenchon prend prétexte de la présence à Quimper du maire DIVERS GAUCHE (et autonomiste) de Carhaix, Christian Troadec pour fustiger « l’autonomisme » de la manifestation.
    Étant souverainiste, je suis contre les autonomismes régionaux.
    Mais, je constate qu’aux législatives de 2012, alors qu’il pouvait se maintenir au 2e tour, Troadec s’est désisté pour le PS.
    Aux régionales de 2010, il s’était désisté pour la liste EELV.

    Le « jacobin » Mélenchon prend une posture hostile aux régionalismes et de défense de la Nation.
    Double langage !
    Contre Dupont-Aignan, parfois contre Chevènement et pour expliquer en 2009, son « oui » à Maastricht en 1992, Mélenchon a toujours argumenté ainsi : « ils sont nationalistes, moi je suis internationaliste ». Alors sa « défense » de la Nation !!!
    Le parti le plus régionaliste (pour « l’Europe des régions ») est EELV. Or, Mélenchon « fait des pieds et des mains » pour rallier les écolo-verts. Il a récupéré l’ancienne député EELV Martine Billard, devenue sa co-présidente du PG. Il cherche à récupérer Éva Joly et Noël Mamère.

    (1) Coquerel, député LFI (ancien du parti de Besancenot), c’est « le pompon » : il trouve inadmissible qu’on dénonce certains propos antisémites tenus dans la manifestation racialiste de samedi.

  24. Hajime,
    (Election->Elu, la mythologie du guide, de l’Homme providentiel, celui qui éclaire le chemin et qui guide le troupeau.)
    L’allusif du chemin de Damas est une affaire de conversion , voir l’affaire de Saul dans la bible
    Avec le puits du fou de Villiers commence à naviguer dans SA mythologie et sortir des symboles
    Je vois le site Puy du fou classer comme patrimoine de l’humanité comme autre épisode.
    Probablement en gestation de son vivant , il y en à tellement des de Villiers d’où le pluriel du nom faudra qu’il se démarque et il le fait très bien
    de Gaule l’avait fait dans le vis a vis de son nom avec sa famille dans ses mémoires , il ,n’a pas mentis , il renvoie à la mémoire
    La clé est de savoir si de de villiers en question à une perruque ou non , vu la mise en cène du bon léonard à la table des rois , dans le spectacle je comprend que la manière théâtrale du Puy du fou séduit Macron dans son spectacle effectif comme chef de l’état
    Voilà une couille élus président répondant à un électorat de couilles perdues qui se la joue voyez vous que j’existe , alors que je suis nul
    Ce qui implique une certaine fracture d’avec le peuple qui ne comprend pas que s’est juste une mise en scène .
    Il est clair que s’est de la haute voltige , 99%99 % de l’humanité son juste des clones de mémoire sont en recherche d’éternité.
    Ceci dit s’était juste un encart de lecture pour me lire dans mon texte .

    Pour en revenir à la grosse affaire de bite de l’élysse comme maison close
    Mandarin comme de Darmanin EST UN CHAUD LAPIN
    Braguette ouverte s’exposant comme exhibitionniste avec son sourire comme enjoliveur
    Avec c’est gens là faut être malhonnête , je vois des tueurs à gages venir les chétiennes
    Un gros lessivage à venir sur notre sol étant vendu , à l’autre croisade en électron libre
    Perso je suis dans le texte m’enmmerdant sur cette plante
    50 ans de retard sur nos frontières , la France est pollinisé
    La colonisation était un énorme piège , maintenant ils reviennent , de l’autre côté du miroir de la mort ils sont majoritaire à revenir
    je vous fait un petit lot wiki look
    Abdelkader ibn Muhieddine
    Abdelkader ibn Muhieddine (en arabe : عبد القادر بن محي الدين (ʿAbd al-Qādir ibn Muḥyiddīn), aussi connu comme l’Émir Abdelkader, ou Abdelkader El Djezairi, né le 6 septembre 1808 à El Guettana, dans la Régence d’Alger, et mort le 26 mai 1883 à Damas, dans l’Empire ottoman, et plus précisément dans l’actuelle Syrie, est un émir, chef religieux et militaire algérien, qui mène une lutte contre la conquête de l’Algérie par la France au milieu du XIXe siècle.

    Savant musulman et soufi, il se retrouve de façon inattendue à mener une campagne militaire. Il constitue un groupement de populations de l’ouest algérien qui, pendant de nombreuses années, résistent avec succès contre l’une des armées les plus avancées d’Europe. Son respect constant pour ce qu’on appelle désormais les droits de l’homme, surtout en ce qui concerne ses opposants chrétiens, suscite une admiration généralisée, son intervention cruciale pour sauver la communauté chrétienne de Damas d’un massacre en 1860, lui amène des honneurs et des récompenses du monde entier. En Algérie, ses efforts pour unifier le pays contre les envahisseurs extérieurs le voient salué de « Jugurtha moderne »1 et sa capacité à combiner autorité religieuse et politique, le conduit à être acclamé de « prince parmi les saints, et saint parmi les princesses
    Vive la France , ils viennent d’ouvrir un zoo et condamné un autre complètement cinglé pour s’être branlé sur des chats avec un passeport de cinglé
    vu du droit !!!!
    Et puis je n’ai pas développé l’article qui est assez frustrant , probablement que je me suis endormi

  25. Sur la promenade des anglais s’est du collector comme colons
    Pépé veux dire bonimenteur
    En 70 il en faisait des portes clé , plus tard des pin’s à la manière arthus bertrand

  26. @le cannard

    Le puy du Fou, pour Philippe de Villiers, c’est sa vie, son bébé.
    M’est avis qu’il a flippé lors du confinement, il a vu défiler sa raison d’être jusqu’à sa fin entrevue.
    On nous porte à connaissance, via l’info continue et auto entretenue, qu’il aurait joué la carte du château contre Matignon pour obtenir la réouverture de son Puy qui touchait le fond.
    Est-ce vrai, ou un deal win-win pour redorer le blason de Macron et ternir un peu celui de Philippe, ce dernier était prétendument plus populaire dans les sondages ?
    Une chose est certaine, De Villiers privilégiera toujours le Puy à son combat politique, c’est humain, quitte à être en contradiction idéologique, puisque la thématique des chouans, dans la dialectique du génocide Vendéen, entre en opposition totale avec le Républicanisme incarné par Macron, avec qui il aurait une relation amicale, courtoise et d’estime réciproque.

    Comme quoi et en poussant le raisonnement à son maximum, pour vraiment être anti système, il faut ne plus rien avoir à perdre.

    Sinon vous m’avez fait rire avec Darmanin.
    Un pointeur, selon vous.
    Marrant ce tropisme des petits politiques en taille quant à composter frénétiquement (Sarko, Hollande, Darmanin).
    Hasard ou coincidence ?

    Il y a peut être une étude à faire sur la question ^^

    • @le cannard
      dans l’affaire du puits du fou le modem à été occulté
      (Sinon vous m’avez fait rire avec Darmanin.
      Un pointeur, selon vous.
      Marrant ce tropisme des petits politiques en taille quant à composter frénétiquement (Sarko, Hollande, Darmanin).
      Vous n’êtes par revenu lorsque j’ai écris que vous aviez une petite bite
      Darmanin est un sujet à femme tout simplement , mon texte est clair
      J’aime bien son sourire qui invite au décalage de lecture

      • « Vous n’êtes par revenu lorsque j’ai écris que vous aviez une petite bite »

        Il me semble que si.
        Mais si vous en avez mis partout, possible que je sois passé au travers.
        Vous êtes une femme pour fantasmer sur Darmanin ?
        Etes pas obligé de répondre que oui, dans l’inversion généralisée, que vous soyez un homme choquerait moins.

      • « Dans l’affaire du puits du fou le modem à été occulté »

        Vous voulez dire que Bayrou est intervenu ou au contraire, by-passé?

      • Gloria in excelsis Deo et in terra pax hominibus bonae voluntatis
        Je vous l’ai déjà signifié, je ne pratique pas.
        Mais la France est la fille ainée de l’Eglise, à jamais.
        Donc nous ne sommes plus en France, mais bien en République.
        L’arnaque des politiques est de continuer à la nommer France.

  27. Tant à qu’à mélanchon , dans le sensible il m’a fait peur j’ai préféré le renvoyer dans mon déni
    Il avait touché un point de lecture dans mon sensible radicalement actualisant
    Certes fautes de deuil

    Perso je n’étais pas assez près à l’accepter comme président , ce qui n’implique pas de sa clairvoyance
    Assez suicidaire d’ailleurs , et au vu du spectacle.la franc maçonnerie s’est un super comme garde fou

    • Macron en tête de gondole, la symbolique de l’Elu, le fruit du geste éléctoral consenti.
      Mélenchon pour la mécanique Républicaine, l’huile dans les rouages pour que le pilote à bord ait un véhicule qui réponde dans l’instant.

      Ils se complètent au service de l’oligarchie.

      Mélenchon est certainement plus important qu’un Macron, d’un point de vue ingénieries. c’est le mécano en chef de par sa formation.

      Macron ne fait que réciter la partition qu’on lui souffle à l’oreille, com’ et théâtre.
      Beaucoup trop croient encore à l’alternance, alors qu’il ne s’agit que d’alternatives choisies par le système pour quadriller tout l’échiquier politique.

  28. Ce qui est rigollot est que macron est toujours présent , alors qu’il n’à aucune réalité
    D’où d’ailleurs sont temps de présence à l’antenne comme rattachement comme de vivant
    Alors poser vous la question d’un président qui n’existe pas , que tout les contestataires se la joue président , voir les gilets jaune, l’hop^tale
    Comme poil de carotte macron est très fort comme absent

    • A quand un président hologramme ?
      Au rythme ou l’on va, les bains de foules seront proscrits.
      Restera l’image médiatique, le soir de l’élection, le premier discours, les voeux de fin d’année, les interventions en cas de crises ou d’arbitrage et le 14 juillet.
      Soit possiblement un hologramme y compris lors des visites d’Etat, la technique, dont l’IA, le permet.
      La médiacratie fera le reste.

      C’est Kubrick qui était très fort dans le genre et à son époque.
      Il serait largement capable de réaliser une telle prouesse dans l’ère du numérique.

  29. hajim
    en faite macron se la joue impubère, d’où sont flirt en filling (le fruit du geste éléctoral consenti.)

    l’oligarchie.,; s’est de la merde , l’oligarchie s’est juste un accord entre pieu dans la chambre des communes
    Ceci dit j’ai des ramiers qui se la bouffe dans mon potager .
    J’ai semer des graines de moutarde , alors ils se la joue ramette
    L’un dans l’autre je rentre dans donne donne , la ramette trie mes semis
    Dans le style les copains d’abord

  30. Déjà en France ce n’est pas pointeur mais inceste
    Nombre dans des villages son marié entre famille du même pointeur , dans un village en France de moins de 1000 habitants ils sont tous en famille , d’où la capitale des parigots est intéressant comme ouverture s’éloignant de la consanguinité et criminel en p^lus
    Les villages s’est un peu comme les gens du voyage

    • Oui le fameux crétin des Alpes et autres crétineries.
      Le plus drôle est que le brassage crée de nouveaux crétins, des zombies à roulettes en train de fixer le smartphone, hypnotisés, lobotomisés, décérébrés.
      Dans les transports en commun, on se croirait au mur des lamentations, l’échine courbée en train de rendre hommage à IOS ou à Androïd, désormais masqués.
      Petite digression, le bélier reproducteur féconde 10 ou 15 brebis et obtient une descendance.
      Ensuite on l’isole du petit troupeau pour éviter ce que vous rapportez dans certains villages.
      A cet instant trois destins pour lui :
      – Soit il féconde de nouvelles brebis qui ne soient pas de sa descendance, soit il est échangé avec un autre bélier.
      Sinon il passe à la casserole.
      Fin de la digression.

  31. « Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, fait actuellement l’objet d’une enquête pour une accusation de viol. Jeudi 25 janvier, Sophie S., 46 ans, a été entendue pendant plus de huit heures par la police judiciaire parisienne. »

    Franchement il est tombé sur un clou
    J’imagine je me tape l’audace de m’invitè sur si bette comme flirt 20 ans plus tôt , je suis déboulonné pour l’éternité dans un deal d’artéfac de sac à crasse sur tout le méridien de la plante qui pue pour avoir été séduit 20 ans plus tard
    angélique marquise des anges

    • « Franchement il est tombé sur un clou »

      Ou alors c’est elle qui est tombée sur un vice.
      Est un fait qu’il semblerait que les sponsors du #Meetoo et #Balancetonporc commencent à gueuler comme des veaux, ils ont l’impression d’être les arroseurs arrosés.

      Je crois qu’il y a eu bug dans la matrice, elle s’est retournée.

      Mais alors comment annuler la dynamique sans révéler qu’ils en étaient les initiateurs ?
      Bah en déléguant à d’autres le soin de contrer ces féministes vénales, de préférence.

      Faut sortir couvert, quoi, imaginez en plus si polichinelle dans le tiroir…C’est la fin des haricots, avec ou sans ramiers.

  32. Darmanin s’est un chaud lapin , lorsqu’il fait son sourire , s’est juste de la mesquinerie
    J’imagine qu’il est des NOTREs
    Incognito vient de sortir un album , chaud la culotte
    occasionnellement on peux distraitement disparaitre d’où incognito
    Bonne musique , et le maître d’œuvre est un champion
    https://www.youtube.com/watch?v=Ex92TZRuSAA

  33. hajime
    Dans la matrice il y à personne , vous y êtes seul , après vous y voyez les rattachements d’ un monde de mort
    S’est joli de naviguer dan son cerveau
    Perso je veux bien aider à voir
    Mais dans la définition s’est pas la peine
    Si sa fuite et bien voilà
    Perso j’ai rien à voir
    de plus je suis assez isolé n’ayant invité personne

    • Nous sommes tous morts, puisque nous voyons tous la même chose dans la matrice.
      Enfin, pas de la même manière à l’instant T, pour des raisons spatiales et de distortions de perception du réel, nous ne sommes pas égaux sur la dualité précept/concept.
      Je ne sais pas si c’est joli de naviguer dans son cerveau, j’ai plutôt l’impression de tomber de Charybde en Scylla…

  34. (France : un État en phase de décomposition avancée.) un autre tweet sur se forum pseudo forum
    Je ne sais si la France besoin à d’un médecin légiste « France : un État en phase de décomposition avancée. »
    V aut mieux pas être gendarme en France au vu de l’hôpital en décomposition avancé de lecture
    Hors le texte est assez vivant pour voir venir

  35. Aujourd’hui je me soul la gueule , j’ai un bon steack , , j’ai fait une tomate , à l’oignon, et puis je vais faire des frites et m’empoisonnè dans la mayonnaise et le beurre du steack
    Probablement que mon voie va survivre

    LA TURQUIE LES INFOS SE SUIVENT tout en gardant le haut de l’affiche monsieur propre .
    Le raisin turque il est sublime en plus s’est un nom magique la sultane,, plus assoiffe le raisin à résidence , comme ils font dans nos vignes en France ( il coupe le condon ombilical )
    Comme dans les trente glorieuse de la traversé du désert de Moîse
    Moise s’est pris 10 piges de plus , les connards se la joue tout les enfants la patrie , appel du 18 juin
    Charles de Gaulle s’était un poker menteur comme histoire à revenir
    Complètement seul , complètement seul , il répond à plein de gens isolés , seul complètement
    L’histoire est terrible avec les autres s’est d’une violence , juste pour un texte pour aller prier

    Ma bite est on control , le paradis des vierges arrivent

  36. Très surprit de lire en 2020 de telles imbecilité machiste. Vie une journée dans le corp d’un femme et on en reparle. Et les coms sont encore pire. (pas une femme ds le lot)

Laisser un commentaire